Le soufi et la poésie

De
Publié par

L'un des traits distinctifs de la mystique en langue turque ottomane est qu'elle s'est le plus souvent exprimée sous forme poétique. L'ouvrage de Mahmut Erol Kiliç, spécialiste reconnu du soufisme, tente avec une grande érudition et une abondance de références peu connues en Occident une présentation d'ensemble de ce phénomène poétique. Ce livre est aussi un livre polémique qui tente de rendre la poésie ottomane à son milieu en l'arrachant à son cantonnement à la sphère purement littéraire.
Publié le : dimanche 1 mars 2015
Lecture(s) : 21
EAN13 : 9782336371306
Nombre de pages : 256
Prix de location à la page : 0,0142€ (en savoir plus)
Voir plus Voir moins
7 jours d'essai offerts
Ce livre et des milliers d'autres sont disponibles en abonnement pour 8,99€/mois
Mahmut EROL KILIÇ
LE SOUFI ET LA POÉSIE Poétique de la poésie soufie ottomane
Traduit du turc par Paul Ballanfat
CollectionThéôria
LE SOUFI ET LA POÉSIE Poétique de la poésie soufie ottomane
MAHMUT EROL KILIÇ LE SOUFI ETLA POÉSIE POÉTIQUE DE LA POÉSIE SOUFIE OTTOMANE Traduit duturc par Paul Ballanfat COLLECTIONTHÉÔRIA___________________
ILLUSTRATION DE COUVERTURE : e Jami,Le Jardin des roses, manuscrit du XVIsiècle conservé à la Arthur Sackler Gallery, Washington, U.S.A. L’image s’intitule le« Rosaire des pieux »et la figure centrale est censée représenter le poète mystique Sa’di.© L’Harmattan, 2015 5-7, rue de l’École-Polytechnique ; 75005 Paris http://www.harmattan.fr diffusion.harmattan@wanadoo.fr harmattan1@wanadoo.fr ISBN : 978-2-343-05723-1 EAN : 9782343057231
COLLECTIONTHÉÔRIADIRIGÉE PAR PIERRE-MARIE SIGAUD AVEC LA COLLABORATION DE BRUNO BERARD OUVRAGES PARUS : Jean BORELLA,Problèmes de gnose, 2007. Wolfgang SMITH,Sagesse de la cosmologie ancienne – Les cosmologies traditionnelles face à la science contemporaine, 2008. Françoise BONARDEL,Bouddhisme et philosophie – En quête d’une sagesse commune, 2008. Jean BORELLA,La crise du symbolisme religieux, 2008. Jean BIÈS,Vie spirituelle et modernité, 2008. David LUCAS,Crise des valeurs éducatives et postmodernité, 2009. Kostas MAVRAKIS,De quoi Badiou est-il le nom ? Pour en finir e avec le (XX ) siècle, 2009. Reza SHAH- KAZEMI,Shankara, Ibn ‘Arabî et Maître Eckhart – La voie de la Transcendance, 2010. Marco PALLIS,La Voie et la Montagne – Quête spirituelle et bouddhisme tibétain, 2010. Jean HANI,La royauté sacrée – Du pharaon au roi très chrétien, 2010. Frithjof SCHUON,Avoir un centre(réédition), 2010. Patrick RINGGENBERG,Diversité et unité des religions chez René Guénon et Frithjof Schuon, 2010. Kenryo KANAMATSU,Le Naturel – Un classique du bouddhisme Shin, 2011. Frithjof SCHUON,Les stations de la sagesse(réédition), 2011. Jean BORELLA,Amour et Vérité – La voie chrétienne de la charité, 2011. Patrick RINGGENBERG,Les théories de l’art dans la pensée traditionnelle – Guénon, Coomaraswamy, Schuon, Burckhardt, 2011. JeanHANI,La Divine Liturgie, 2011.
SwamiŚri KARAPATRA,La lampe de la Connaissance non-duelle, suivi deLa crème de la Libération, attribué à Swami Tandavarya, suivis d'un inédit,La Connaissance du soi et le chercheur occidentalde Frithjof Schuon, 2011. Paul BALLANFAT,Messianisme et sainteté – Les poèmes du mystique ottoman Niyâzî Mısrî, (1618-1694), 2012. Frithjof SCHUON,Forme et substance dans les religions, 2012. Jean BORELLA,Penser l’analogie, 2012. Jean BORELLA,Le sens du surnaturel, suivi deSymbolisme et réalité – Genèse d’une réflexion sur le symbolisme sacré, 3ème édition, 2012. Guillaume DE TANOÜARN &Michel D’URANCE,Dieu ou l’éthique ? Dialogue sur l’essentiel, 2013. Paul BALLANFAT,Unité et spiritualité – Le courant Melâmî-Hamzevî dans l’Empire ottoman, 2013. Swāmi PRABHAVANANDA (éd.),LeŚrimad Bhāgavatam – La Sagesse de Dieu, résumé et traduit du sanscrit en anglais par Swāmi Prabhavānanda, traduit de l’anglais par Ghislain Chetan, 2013. Frithjof SCHUON,De l’unité transcendante des religions(réédition), 2014. Gilbert DURAND,La foi du cordonnierpréface de (réédition), Françoise Bonardel, 2014. Robert BOLTON,Les âges de l’humanité — Essai sur l’histoire du monde et la fin des temps, traduction de l’anglais par Jean-Claude Perret avec la collaboration de Pierre-Marie Sigaud, 2014.
AVANT-PROPOS DU TRADUCTEUR Le soufi et la poésie est un livre qui a remporté un important succès en Turquie du fait de son thème et de son auteur. Mahmut Erol Kılıç est un professeur reconnu d’études islamiques à l’université Marmara d’Istanbul, spécialiste du soufisme, en particulier d’Ibn Arabî. Il est représentatif du nouveau milieu intellectuel turc des vingt dernières années, marqué par une certaine volonté de renouer avec une culture musulmane dont on estime, à e tort ou à raison, qu’elle a été occultée durant le XX siècle. À ce titre, il s’inscrit dans l’idée plus large que, dans les circonstances actuelles et étant donné les difficultés de la modernité en Turquie, l’islam est la solution incontour-nable, manifestant ainsi une certaine identité de vue du soufisme confrérique et de l’islamisme. Cela bien que l’islam dont il est question pour lui, soit l’islam des confréries soufies qui ont formé en grande partie l’essentiel de la culture de l’empire ottoman jusqu’à la Première Guerre mondiale. C’est ce qui court tout au long de ce livre à travers la question de l’influence, que l’auteur juge essentielle, du soufisme confrérique sur la poésie ottomane. Ce livre offre une introduction générale et synthétique à la poésie ottomane et présente des exemples précieux de poèmes ottomans qui seront utiles au lecteur français. Comme il est indiqué, et parfois uniquement suggéré, la poésie, disons « le grand art » pour l’auteur, 9
Soyez le premier à déposer un commentaire !

17/1000 caractères maximum.