Je suis vieux mais je me la pète, génération internet

De
Publié par

La génération internet. Sms, mails. On se rencontre et on se jette. Même les vieux s’y mettent. Un petit voyage en slam ou en rap « je suis vieux mais je me la pète, génération internet ».

Publié le : mercredi 7 décembre 2011
Lecture(s) : 76
Nombre de pages : 2
Voir plus Voir moins
Cette publication est accessible gratuitement
Je suis vieux mais je me l’a pète, Génération Internet
Dernier mail parce que c’est cool
Dernier lol et mdr
Dernier sms de 46 ans.
A côté de la plaque.
Pas adulte
Ni même ado
parce qu’à 15 ans, on fait bien mieux.
Je suis vieux mais je m’la pète
Génération Internet.
Cruel, con et prétentieux.
2, 3 mots
Je ne fais pas mieux.
Je vais pas me faire une entorse du pouce.
Mais qu’est ce que j’en ai à foutre ?
Y a même plus de meubles à sauver.
Les enfants, on en a pas
Je suis sûr de plus te revoir
Et y a plus rien à gagner.
Même pas la queue du cochon
Le manège s’est arrêté
Je n’ai pas les sms illimités.
J’suis pour l’amour pragmatique.
Je suis vieux mais je m’la pète
Génération Internet.
Dernier échange derrière un écran
Même pas capable de se parler
Et se voir, faut pas rêver
Je n’aime pas les prises de tête.
C’est la nouvelle donne du marché.
Je me suis bien habitué
On se rencontre sur le net
On se jette sans se revoir
C’est tellement pratique le progrès
Génération Internet.
C’est la fête à la pépette.
Même plus de courage ni de respect
Et puis les mots je les ai paumé.
J’suis déjà sur la suivante
Je lui ai sorti le grand jeu avant la pente
J’ai plus le temps de faire semblant
Pas une excuse ni un merci
J’aime les lol et les smileys
Et puis je pratique l’oubli
Comme à chaque fois
Je suis rôdé
j’suis un vrai geek.
J’attaque une nouvelle partie.
Je suis vieux mais je m’la pète
Génération Internet
Tu ne m’as rien apporté
Moi j’ai besoin d’une vie
D’une femme qui m’héberge chez elle
Et qui ne m’emmerde pas
En échange je la baiserai
Et je cuisinerai un peu.
Quelques mensonges,
Un bouquet de faux sourires pour l’endormir
Et je continue ma vie.
Et quand j’aurai trouvé mieux
Je la quitterai en un clic
Je voyage léger, tu me connais.
Je suis vieux mais je m’la pète
Génération Internet.
Fallait garder les yeux fermés
Continuer à croire que je t’aimais
Tu as compris qui j’étais
Je suis vieux mais je m’la pète
Génération Internet.
J’aurais bien voulu te taper sur l’épaule
Te dire « Alors ça y est ? Elle est remise ?»
Je peux peut être encore en profiter
Y a p’t’être encore quelque chose à en tirer.
Apparemment tu préfèrerais
Me faire sauter quelques dents
Alors mieux vaut ne pas se revoir
Je n’ai plus de mutuelle
Et la douleur qui fait du bruit
M’empêche de dormir la nuit.
Bon, ben voilà c’est fini.
J’ai fais tout ce qu’il fallait
T’as eu du mal à te relever
mais tu vois on se remet de tout
Même du plus enfoiré des salauds.
Faut que je change mon pseudo.
Je suis vieux mais je m’la pète
Génération Internet.
Juliasmile1
6 décembre 2011
La génération internet. On se rencontre et on se jette. Même les vieux s’y mettent. Un petit
voyage en slam ou en rap « je suis vieux mais je me la pète, génération internet ».
Soyez le premier à déposer un commentaire !

17/1000 caractères maximum.

Avertissement

Ce thème est destiné à un public légalement majeur et averti. Il contient des textes et certaines images à caractère érotique ou sexuel.

En entrant sur cette page, vous certifiez :

  • 1. avoir atteint l'âge légal de majorité de votre pays de résidence.
  • 2. avoir pris connaissance du caractère érotique de ce document.
  • 4. vous engager à ne pas diffuser le contenu de ce document.
  • 4. vous engager à ne pas diffuser le contenu de ce document.
  • 5. consulter ce document à titre purement personnel en n'impliquant aucune société ou organisme d'État.
  • 6. vous engager à mettre en oeuvre tous les moyens existants à ce jour pour empêcher n'importe quel mineur d'accéder à ce document.
  • 7. déclarer n'être choqué(e) par aucun type de sexualité.

Nous nous dégageons de toute responsabilité en cas de non-respect des points précédemment énumérés.

Diffusez cette publication

Vous aimerez aussi

Tu me hurles

de juliasmile1

2 avril 2011

de juliasmile1

suivant