D'ici et de nulle part

De
Publié par

Profonde quête intérieure, l'écriture d'Yves Patrick Augustin est ancrée dans la mémoire et se conjugue entre silence et tendresse, nostalgies et déraison. "D'ici et de nulle part" est la voix de l'âme des exilés, des apatrides, des déplacés, des déracinés, des réfugiés, des déportés d'une île à l'histoire mouvementée.
Publié le : vendredi 10 octobre 2014
Lecture(s) : 9
Tags :
EAN13 : 9782336358673
Nombre de pages : 75
Prix de location à la page : 0,0060€ (en savoir plus)
Voir plus Voir moins
7 jours d'essai offerts
Ce livre et des milliers d'autres sont disponibles en abonnement pour 8,99€/mois

624
Yves Patrick AUGUSTIND’ici et de nulle partD’ici et de nulle part
« D’ici et de nulle part » est la voix de l’âme des exilés, des
« D’ici et de nulle part » est la voix de l’âme des exilés, des apatrides, des déplacés, des déracinés, des réfugiés, des
apatrides, des déplacés, des déracinés, des réfugiés, des déportés déportés d’une île à l’histoire mouvementée. Braceros
piégés d’une î dans le à l’l’enfer histoire mdes ouplantations vementée. B de raccanne eros pià égsucre, és dans l’enfer
hommes et femmes dépossédés de leur nationalité, des plantations de canne à sucre, hommes et femmes dépossédés
traqués comme du bétail en République Dominicaine, ils de leur nationalité, traqués comme du bétail en République
chantent une terre absente à leur soif et les obstacles à Dominicaine, ils chantent une terre absente à leur soif et les D’ici
franchir dans un monde indifférent à leur souffrance. obstacles à franchir dans un monde indiférent à leur soufrance.
La mélancolie, le déchirement, la colère, la nostalgie La mélancolie, le déchirement, la colère, la nostalgie
parcourent les chants qui rejoignent parfois l’intimité de ces êtres parcourent les chants qui rejoignent parfois l’intimité de et de nulle part
étrangers à eux-mêmes et dans leur propre pays. La poésie, lieu ces êtres étrangers à eux-mêmes et dans leur propre pays.
La poésie, lieu d’expression de tourments, d’angoisses, d’expression de touments, d’angoisses, d’illusins, d’espoirs, D’ici
d’illusions, d’espoirs, d’espérance et aussi d’aspirations, de d’espérance et aussi d’aspirations, de résistance, de Mémoire,
résistance, de Mémoire, est donc sans âge pour eux. C’est est donc sans âge pour eux. C’est une terre constellée de mots
une terre constellée de mots qui se transforment en Parole qui se transforment en Parole vivante pour conjurer la douleur,
vivante pour conjurer la douleur, la nostalgie, l’exil.la nostalgie, l’exil.
C’est pourquoi ils continuent de « dire » pour témoigner C’est pourqui ils continuet de « dire » pour témoigner et
et donner un sens à leur existence. Leur futur est dans leurs donner un sens à leur existence. Leur futur est dans leurs
chants et dans l’éclat de rire du soleil dans leurs regards.chants et dans l’éclat de rire du soleil dans leurs regards. et de nulle part
Yves Patrick Augustin est né à Port-au-Prince et vit au
Yves Patrick Augustin est né à Port-au-Prince et Québec depuis plus de dix ans. Ses textes sont publiés dans
diverses revues du Canada, de France, d’Afrique et de Belgique. vit au Québec depuis plus de dix ans. Ses textes sont
Profonde quête intérieure, son écriture est ancrée dans la mémoire publiés dans diverses revues du Canada, de France,
et se conjugue entre silence et tendresse, nostalgie et déraison.
d’Afrique et de Belgique. Profonde quête intérieure,
Membre de la Société des Poètes Français, de la Société littéraire son écriture est ancrée dans la mémoire et se conjugue
de Laval, de la Fondation québécoise du loisir littéraire et de la
entre silence et tendresse, nostalgie et déraison. revue Carquois, il est lauréat du Concours International de
Membre de la SPoéosice iÉétcré ditoute 2s Po008 èett feins Falisrtea dnuç caonicso, durs e lMaa Sx-Pool cFioéutché let ittéraire
2011. « D’ici et de nulle part » est son huitième r ecueil de poésie.de Laval, de la Fondation québécoise du loisir littéraire et de la
revue Carquois, il est lauréat du Concours International de Poésie
Écritout 2008 et fnaliste du concours Max-Pol Fouchet 2011. Illustration de couverture
624par Yves Patrick Augustin« D’ici et de nulle part » est son huitième recueil de poésie.
Illustration de couverture
par Yves Patrick Augustin
ISBN : 978-2-343-04421-7
10,50 e
Poètes des cinq continents
Espace expérimental
D’ici et de nulle part
Yves Patrick AUGUSTIN
D’ici et de nulle part








D’ICI ET DE NULLE PART
Poètes des cinq continents
En hommage à Geneviève Clancy qui l’a dirigée de 1995 à 2005.
La collection est actuellement dirigée par
Philippe Tancelin

La collection Poètes des cinq continents non seulement révèle les voix
prometteuses de jeunes poètes mais atteste de la présence de poètes
qui feront sans doute date dans la poésie francophone. Cette collection
dévoile un espace d’ouverture où tant la pluralité que la qualité du
traitement de la langue prennent place. Elle publie une quarantaine de
titres par an.


Déjà parus

623 – Patrick WILLIAMSON, Tiens ta langue. Hold Your Tongue
(bilingue français-anglais), 2014.
622 – Michel JAMET, Partage son royaume !, 2014.
621 – Ayten MUTLU, Les yeux d’Istanbul. Istanbul’un gözleri, 2014.
620 – Philippe GUILLERME, Tout attaché, 2014.
619 – Patricia LAIGLE, La neige sur le museau des biches, 2014.
618 – Paul Henri LERSEN, Poèmes d’Ici, 2014.
617 – Omer MASSEM, Fragments sauvegardés, 2014.
616 – Umberto PIERSANTI, Lieux perdus, 2014.
615 – Thierry LASPALLES, Silence des saisons, 2014.
614 – Stella VINITCHI RADULESCU, Comme un désert de roses,
2014.
613 – Ban’ya NATSUISHI, Cascade du futur, 2014.
612 – François DESFOSSES, Fleurs de l’inexistence, 2014.
611 – Emma PEIAMBARI, Les rosées de l’exil, 2014.
610 – Paul Henri LERSEN, Geometria. Mesure du monde, 2014.
609 – Philippe TANCELIN, Seuils, 2014.
608 – Ludmilla PODKOSOVA, Le don des mots, 2014.
607 – Abdarahmane NGAÏDE, Ode Assilahienne, 2014.
606 – Maurice COUQUIAUD, Anthologie poétique. 1972-2012, 2014.
605– Daniel LEDUC, Sous la coupole spleenétique du ciel, 2013.
604 – Michel Khalil HELAYEL, Ton visage mon souffle ma lumière,
2013.
603 – Suzanne MERIAUX, Visages de l’eau, 2013.
602 – Milan ORLI Ć, Ardent désir d’unité, 2013.
601 – Jean BAZIN et Jean-Michel LE GALLO, Lumières délavées ou
l’enfance contraire, 2013.
600 – Gian Carlo PIZZI, La pauvreté, La povertà, 2013. Yves Patrick Augustin






D’ICI ET DE NULLE PART



























































© L'HARMATTAN, 2014
5-7, rue de l'École-Polytechnique, 75005 Paris

http://www.harmattan.fr
diffusion.harmattan@wanadoo.fr
harmattan1@wanadoo.fr

ISBN : 978-2-343-04421-7
EAN : 9782343044217




« D’ici et de nulle part » est la voix de l’âme des exilés,
des apatrides, des déplacés, des déracinés, des réfugiés, des
déportés d’une île à l’histoire mouvementée comme une
terre en plein séisme. Braceros piégés dans l’enfer des
plantations de canne à sucre, hommes et femmes
dépossédés de leur nationalité, traqués comme du bétail en
République Dominicaine, ils chantent une terre absente à
leur soif, un âge perdu à jamais et les obstacles à franchir
dans un monde étranger, indifférent à leur souffrance.
Si je me garde de nommer leur pays d’origine, c’est
parce qu’ils sont d’ici et d’ailleurs, appartenant à une
nouvelle race d’hommes et de femmes qui se ressemblent
par le cri, par le cœur et l’énergie à cultiver l’espoir. Les
Roms colportant leur angoisse sous les porches des églises,
les Palestiniens dispersés plus loin que leurs chagrins comme
des fleurs d’amandiers, les Autochtones méprisés, dépouillés
qui continuent de raconter leur histoire dans le cri du corbeau,
tous les oubliés, les bannis, les poètes… se reconnaissent
dans leur recherche de soi et leur quête d’un monde
meilleur.
La mélancolie, le déchirement, la perte, la colère, le
sentiment de nostalgie parcourent les chants qui rejoignent
parfois l’intimité de ces êtres. Ils savent que les mots font
rêver comme les traces de leur passage. Ils croient que tous
les hommes sont des nomades et que, ceux qui ont terminé
le voyage, qui sommeillent dans le berceau des nuages, sont
des veilleurs de nuit qui les protègent du malheur.

5 Le poème est donc sans âge pour ces êtres rejetés
qui contournent l’errance à chaque carrefour de leurs rêves.
Dans l’attente lumineuse du Jour, ils poursuivent leur
marche en suivant les empreintes de leurs joies perdues
pour réveiller les souvenirs. Des siècles d’attente les ont
déroutés, mais ils se savent proches de la liberté, car les
colombes ont déjà commencé à tracer dans le ciel
l’emblème de la liberté avec leurs ailes de lumière. Leur
futur est dans leurs chants et dans l’éclat de rire du soleil
dans leurs regards.


Yves Patrick Augustin
6

Soyez le premier à déposer un commentaire !

17/1000 caractères maximum.