Dans les cercles de l'enfer

De
Publié par

« Chaque matin, à la première lueur du jour, dans les quatre casernes cyclopéennes où les internés étaient enfermés et entassés par milliers, résonnait tout d'un coup le son métallique de la « tchanga ». C'étaient des gongs formés de grosses douilles d'obus en bronze que l'on frappait à coups de barres de fer. Un fracas étourdissant se répandait le long de la vallée du fleuve Viosa, terrifiant les montagnes alentour et la forteresse de Tepelenë qui jetait son ombre lugubre sur le camp de concentration installé à côté d'elle par le régime communiste de Tirana ».Š
Publié le : dimanche 2 novembre 2014
Lecture(s) : 18
EAN13 : 9782336360782
Nombre de pages : 138
Prix de location à la page : 0,0075€ (en savoir plus)
Voir plus Voir moins
7 jours d'essai offerts
Ce livre et des milliers d'autres sont disponibles en abonnement pour 8,99€/mois

Lek Pervizi
Dans les cercles
de l’enfer
«Chaque matin, à la première lueur du jour, dans les quatre
casernes cyclopéennes où les internés étaient enfermés
et entassés par milliers, résonnait tout d’un coup le son
métallique de la «tchanga». C’étaient des gongs formés de
grosses douilles d’obus en bronze que l’on frappait à coups
de barres de fer. Un fracas étourdissant se répandait le long
de la vallée du fleuve Viosa, terrifiant les montagnes alentour
et la forteresse de Tepelenë qui jetait son ombre lugubre sur Dans les cercles
le camp de concentration installé à côté d’elle par le régime
communiste de Tirana». de l’enfer
Artiste peintre, poète et écrivain, Lek Pervizi va subir,
de 1945 à 1990 dans les camps de concentration et les
prisons d’Albanie, quarante-cinq années de persécutions.
Dans les cercles de l’enfer est une œuvre sobre d’un Récit d’un prisonnier héros humble qui tient à s’exprimer en français comme un
remerciement pour la langue du pays qui lui donna asile. politique albanais
Le récit est tragique comme la réalité l’a été.
Extrait de la préface de Stan Zambeaux
Né en Albanie en 1929 dans une famille noble
et importante, l’auteur, Lek Pervizi, a vécu son
enfance en Italie où il a fait sa scolarité. Retourné
ensuite en Albanie, il connaîtra en tant qu’homme
et en tant qu’artiste une très longue captivité
avant que de pouvoir enfin, en 1990, gagner la
Belgique où il a enfin la possibilité de s’exprimer
en toute liberté. Il est aujourd’hui un poète et un artiste apprécié.
Illustration de couverture: Genz, le héros du récit. 10 ans de prison et 32 ans
d’internement au travail forcé. Dessin de l’auteur.
LettresISBN : 978-2-343-01632-0
14 € d’Albanie
Dans les cercles de l’enfer Lek Pervizi©L’Harmattan,2014
5 7,ruedel’Ecolepolytechnique,75005Paris
http://www.harmattan.fr
diffusion.harmattan@wanadoo.fr
harmattan1@wanadoo.fr
ISBN:978 2 343 01632 0
EAN:978234301632011
11111111111,1111,1111,11111111111111111,1,11111111111111Danslescerclesdel’enfer
111111Lettresd’Albanie
Cettecollectionestconsacréeàlalittératurealbanaiseclas
siqueetcontemporaine.Elleaccueilledesœuvresrédigées
directement en langue française ou des traductions de la
languealbanaise.
111,11111111111111111111111111111111111LekPervizi
Danslescerclesdel’enfer
Récit d’un prisonnier politique albanais
L’Harmattan
11111111111111111111111111111Illustrations:LekPervizi
Correctionetmiseenforme:
SafetKryemadhi
1111111111111111111111111111
11Amesproches,familleetamis,
victimesinnocentesd’une
dictatureexécrable.
11
11
11111111111111Autoportraitdel’auteur
Camp prisondeKuçdeVlorë,1957.
,111111111111Préface
Lekmachargédeladifficiletâchedécrirelapréfacedesa
dernièreœuvre:Lescerclesdelenfer.
Jaidabordétésurprisdelaconsidérationquecegrand
Monsieurmoffraitenmedemandantcela.
Je me suis longtemps demandé si le gamin que je suis
pouvait être capable dintroduire lœuvre dun monument
pareil. Je connaissais lœuvré de Soljenitsyne, de Primo
Levipuiscelledemonami,mentor,tontondadoptionLek
Pervizi. Je pensais ne pas être à la hauteur, ne pas être
quelquun de suffisamment important pour prétendre le
fairemaisLekinsistaitpourquecesoitmoiquilefasse.
MonamitiéavecLekdatedeplusieursannées.Lescafés
que nous buvions le dimanche après midi dans le bar des
Portugais proche de la maison familiale des Pervizi mont
ouvertsurunmondeinconnu.
Jour après jour, discussion après discussion je me ren
dais compte de la valeur héroïque de lhistoire de ce com
battant éternel de la liberté. Je prenais conscience de lim
portance de connaître et de parler de cette histoire
contemporaine dont on parle si peu. Parler de nos héros
malgréeux,quipendant47ansontsupportélespirestrai
tements, lenfermement, la torture avec comme seul
9
11111111111111111111111111111111,11111111111111111111,1111111111111111111111111111111111111111111111111111111,11111111111111111111111111111111111111111111111111111111111111,1111111111111111,111111111111111leitmotiv:lamouretlespoirquunjourlalibertésoffrirait
àeuxetàleurfamille.
Nous parlons trop souvent de « lartiste » sans savoir
vraimentàquoicelacorrespond.Lorsquej’aiconnuLek,je
déambulais 1 à 1 la 1 recherche 1 d une 1 vraie 1 définition 1 de 1
lartiste.
Lartiste artisan, lartiste résistant, lartiste qui cède sa
gloire pour sa lutte et pour sa survie, lartiste qui crée
contre vents et marées ? Et puis jai connu le poète, qui,
quarante ans durant, écrit ses poèmes dans le cahier de sa
mémoirepournepaslaisserdetracesquipuissentluiêtre
fatales pour lui et sa famille. Lartiste qui malgré la dicta
tureparvenaitàpeindredanssacellulede12m2,unetoile
de résistance recouvrant le mur entier de son logis repré
sentantlaluttedunebatailledunautretempsmaisméta
phoriquement il peignait au jour le jour et ce pendant 20
ans,leurluttequotidiennecontreladictature.
Ce tableau noubliait personne, ni les proches de Lek
mort dans lenfer de ces camps, ni sa femme Beba, explo
siondénergieetdevie,quiavecsareprésentationdevenait
sanslesavoirlemytheduhérosartiste,lamusedunpoète
prisonnier amoureux et innocent. La femme qui nhésitait
pasàrépondreauxbrigadiersdurégimeenchantant.Beba
linsoumise,Bebalaimante,Bebalafemmefidèleaurisque
desavie,osaitleverlatêtepourchanterVerdiauxnezdes
soldatsdurégimepourleurdirequemêmesisaliberténe
serait quun chant, elle existerait et elle persisterait dema
nière inébranlable. Lek et sa femme ont bénéficié dune
force unique et exceptionnelle. La force de lespoir à deux
etlapreuvequelamoursauvedetouttantquelafoiexiste.
A seize ans, Beba eut la possibilité de sortir des camps
avec sa mère et ses frères. Elle refusa et déchira au visage
del’officierdelasûretélelaissez passerverslaliberté.Elle
10
11111111111111111111,11111111111111111111111111111111111111111111111111111111111111111111111,1111111111111111111111111111,1111111111111111111111111111111111111111111,1111111111111111111111111111111111111111111111111111111111111111111111,11111111111111111111111111111111111111111111111111111111111111111111111111,1111111111choisit une vie dinternée pour lhomme quelle aimait.
Pour ce fils de général condamné à vie à cause de sa nais
sance,pourcetartistehorsnormequiparleplusgranddes
miracles1 parvint1 à1 rester 1 lenfant1 quil1 était1 lorsquil1 rentra 1
danslescerclesdel’enferà15ans.
JepensequelœuvredeLekestindissociabledelamour
deBeba.ToutcequeLekconstruitmêmedanslespériodes
les plus ténébreuses et dantesque de son histoire respire
linvincibilitédesafoienlamour.
En même temps que Lek, le taulard innocent, bâtissait
son œuvre unique et incroyable il traversait lenfer. Le
Charon quil pouvait rencontrer dans ses rêves les plus
fousnepouvaitquele menaitverslenferetpourtant,Lek
nécrivait et ne peignait que lespoir dune humanité lavé
de ses péchés. ? A travers sa vie et son parcours, Lek a
construit son œuvre comme une rédemption de lhuma
nité.
Depuis les camps obscurs de Tepelenë et des prisons
moyennes âges de Porto Palerme, sans doute les pires du
régime Staliniens, Lek a bâti une œuvre lumineuse, mili
tante et déroutante. Une œuvre de paix et dhumilité. Une
œuvre sans aucun désir de vengeance mais seulement de
justice. Une œuvre universelle qui dépasse les codes de
lartiste, une œuvre devenu arme pacifique et nourriture
du survivant, une œuvre pudique de lumière en pleine
obscurité. Une œuvre qui nous donne à nous, générations
futures, avenir naissant, le symbole le plus rare et le plus
improbablequeseullespritdépassetout,queseullamour
supporte tout, que seul lespoir sort vainqueur de la pire
cruauté.
Pendantcesannées,jepréparaisunfilmavecunancien
braqueur, coupable de meurtre qui a passé quinze ans en
prison, coupable. Lorsque je lui ai présenté Lek, il était
11
111111111111111,1111,1111111111111111111111111111111111111111111111111111111111111111111111111111111,111111111111111111111111111111111111111111111111111111111111111111111111111111111111111111111111111111111111111111111111111111111111111111111111,11111111111111111111111111111111111111111111commeunenfant.Saconnaissanceduterraincarcéraletle
récit quil entendait le faisait vacillait. Il y a donc des
hommescommeçamedisait ilinterloquéetadmiratif.
Un jour, alors que jétais chez Lek et que Beba mavez
préparé un bon café albanais accompagné du traditionnel
verre de raki, Lek me sorti de son armoire une petite sta
tuette. Une statuette fabriquée avec les racines dun bois
utilisépourlafabricationdespipes.Unboisramassédans
les camps de travaux forcés que Lek a transformé en une
sculpture. Elle représente un homme combattant un dra
gon, un homme combattant la dictature. Si les humains
pouvaient donner une carte didentité artistique je pense
que cette œuvre serait le passeport universel de Lek.
Comme un passeport, elle tient dans une poche. Comme
unpasseport,onytrouvelesempreintesdupropriétaireet
plus quun bout de papier, elle contient lhistoire de
lhomme.
Lek a décidé de me prendre sous son aile. Jusquà au
jourdhui,jenenconnaispaslaraison.
Pourquoimoi?Pourquoiavoiracceptépourlapremière
foisderefairelaroutedetoutessesprisonsenAlbanieavec
moi.Pourquoià83ans,aurisquedesavie,ilatantinsisté
pour gravir les montagnes de sa région natales à dos de
mules à la recherche de la forteresse de ses ancêtres cons
truite pour défendre la région contre des assaillants bar
bares ? Pourquoi sest il tant battu pour me délivrer le té
moignagedesaviecommeuntestamentintemporelledun
gaminâgéde83ansquisentlafinapprochéetquidoitvite
laisser tout ce quil a vécu. Pourquoi ai je été choisi pour
recevoir son ultime urgence : celle de témoigner, celle de
construire lhistoire et reconstruire lavenir ? A travers le
désir que jai pu percevoir de Lek, sa plus grande volonté
nest pas tant de décrire lenfer même si cet ouvrage se
12
1111111111111111111111111,1111111111111111111111111111111111111111,11111111111111111111111111111111111,111111111,11111111111111111111111111111111111111111111111111111111111111111111111111111111111111111111111111111111111111111111111111,11111111111111111111111111111111111,111111111,1111111,11111111111111111111111111111,1111111

Soyez le premier à déposer un commentaire !

17/1000 caractères maximum.