L’Air du Temps

De
Publié par

L’Air du Temps
Elle l’avait surpris en très galante compagnie dans une situation bien équivoque! L’air de batifoler?
Publié le : dimanche 29 juin 2014
Lecture(s) : 7
Licence : Tous droits réservés
Nombre de pages : 1
Voir plus Voir moins
Cette publication est accessible gratuitement
L'AIR DU TEMPS Après un jogging en plein air, pour profiter de l'air marin au bord de la mer, Albert, l'air épuisé, entra dans la maison. Il avait un drôle d'air. A peine entré, il referma rapidement la porte d'entrée pour éviter les courants d'air inutiles et profiter de l'air conditionné. Il croisa sa femme Marie, une ancienne hôtesse de 'air. L'air de rien, il la frôla légèrement sans s'arrêter avec un petit air en coin. Sa femme semblait regarder en l'air comme s'il était inexistant. Comme il sentait d l'orage dans l'air et que l'air de la pièce devenait irrespirable, il décida d'aller prendre une douche. Il s'y défoula en chantant des airs d'opéra connus et entraînants. Ensuite, il retourna dans le living room, plus serein. Il voulut embrasser sa femme, celle- ci le repoussa vivement. Elle lui dit qu'il ne manquait pas d'air après son comportement d'hier. Elle l'avait surpris en galante compagnie dans une situation équivoque, dès lors, elle pensait qu'Albert voulait s'envoyer en l'air et que de ce fait, il avait brisé tous les voeux prononcés le jour de leur mariage. Albert clama son innocence et affirma que ses intentions n'étaient celles que sa femme croyait. Certes, c'était dans l'air du temps d'aller batifoler, ces idées dans l'air du temps ne lui convenaient pas, ce n'était pas sa vision du couple. Mais sa femme était en colère et lui dit qu'il lui avait des promesses en l'air et elle ne le lui pardonnerait pas. Albert ne savait pas quoi dire de plus et écouta sa femme lui faire des reproches, l'air ennuyé. Cependant, il était ennuyé car, il n'avait rien fait et il fallait qu'il dissipe ce malentendu. Il espérait ainsi faire passer l'orage en vain. Plus il gardait son mutisme, plus sa femme s'enflamma. Elle le menaça de représailles et Albert savait qu'elle ne parlait pas en l'air. Dans sa colère, elle avait mis la pièce en l'air. Avant de quitter la pièce, elle lui lança un regard redoutable car, lourd de sens.
Soyez le premier à déposer un commentaire !

17/1000 caractères maximum.