Songe éphémère

De
Publié par

Souviens toi de cette nuit, • C'est la promesse de l'infini... • J'aurais tant aimé que les choses ne soient pas ainsi... • J'aurais aimé te revoir une dernière fois... Face à face, • Sans restrictions.

Publié le : mardi 17 septembre 2013
Lecture(s) : 57
Nombre de pages : 1
Voir plus Voir moins
Souviens toi de cette nuit, C'est la promesse de l'infini... J'aurais tant aimé que les choses ne soient pas ainsi... J'aurais aimé te revoir une dernière fois... Face à face, Sans restrictions. J'aurais tant Aimé que tu voies les choses comme je les voyais: C'était bien moins compliqué, tellement plus simple et heureux. Rien a s'effrayer ou se Blaiser ou s'engager. Peu importe ce que tu dis, toutes ces belles choses que tu m'as dites cet été tu les as pensées. Et un jour peut être que tu les penseras encore.... Mon poème, moi, je le pense toujours... Je sais que l'homme auquel je me suis attaché Est encore là, caché. Car que tu le veuilles ou non, tu as un peu changé... Voila pourquoi Je crois que je veux que nous gardions notre amitié. Car peut être un jour réaliseras tu que ce que tu avais entre les mains valait la peine d'être choyer et protégé... Mais je crois que je vais avoir besoin de temps et de m'éloigner... Je sais que toi tu n'as pas de peine mais moi je suis un peu brisée... Je ne suis pas fâchée, je suis soulagée que nous ayons parlés. Je sais que tu n'as pas la tête a cela... Que tu ne voulais pas avoir quelqu'un d'attaché a toi, mais saches que pour ce dernier il était déjà trop tard; alors pourquoi me peiner? Et pour le premier, peut-être ne serais-je plus là lorsque le temps viendra... C'est ainsi que Je pense a toi devant ce ciel étoilé, Et que je réalise que tu vas me manquer. Tous ces beaux moments, Dans ma mémoire je les garde gravés. Essayant de me consoler avec ces belles images de ces moments passés à tes côtés. Une étoile filante déferle devant moi, Dans le firmament étoilé, Et je me prends à espérer, Qu'il te sera possible de réaliser, A quel point tu m'étais cher et estimé; Toi qui brillait là-haut Seule étoile dans le ciel noir, De mes rêves qui me rendaient si effrayée. Où que tu sois, Saches que je pense a toi. Et qu'au plus profond de moi, malgré la peine, Je ne cesse d'espérer, Qu'un jour, nos chemins se croiseront a nouveau, et demeureront ainsi liés. Toi mon étoile illuminée; mon chevalier. Moi le soleil de tes mâtinés; ta princesse Au cœur doré.
Les commentaires (2)
Écrire un nouveau message

17/1000 caractères maximum.

cleopale

j'aime bien : une étoile filante déferle devant moi dans le firmament étoilé,

samedi 5 octobre 2013 - 14:30
marc-ferrand

Le passé est une quête.

mercredi 25 septembre 2013 - 23:03

Diffusez cette publication

Vous aimerez aussi