VIEILLIR, UNE FATALITÉ HEUREUSE

De
Publié par

VIEILLIR, UNE FATALITÉ HEUREUSE De la prime jeunesse, jusqu’à la belle vieillesse De la prime jeunesse, jusqu’à la belle vieillesse Il y a des étapes, des ponts et

Publié le : mercredi 11 juin 2014
Lecture(s) : 8
Licence : Tous droits réservés
Nombre de pages : 1
Voir plus Voir moins
Cette publication est accessible gratuitement
VIEILLIR, UNE FATALITÉ HEUREUSE De la prime jeunesse, jusqu’à la belle vieillesseDe la prime jeunesse, jusqu’à la belle vieillesse Il y a des étapes, des ponts et des relais à suivreOn franchit différentes barrières, très salutaires La vieillesse, ce geste qui semble juvénile séduitLa vieillesse, cette ingénue muse, nous charme Car, vieillir, c’est une fatalité heureuse, et digneCar, vieillir, c’est une fatalité heureuse, et digne Quand on vieillit de mille bonheurs, on rayonneQuand on vieillit de bonheur, le regard s’illumine Le bonheur véritable, qui s’inscrit dans le tempsLa sérénité acquise à force d’endurance, s’installe Révèle la création, de son propre environnementEt on part à la recherche de la vieillesse éternelle Car, vieillir, c’est une fatalité heureuse, et digneCar, vieillir, c’est une fatalité heureuse, et digne Avec le temps, tout est possible et, si accessibleAvec le temps, rêver l’impossible est si dérisoire Le plaisir éphémère cède le pas au vrai bonheurDes caps fragiles cèdent le pas, au fondamental Pour aller, à la recherche de la vieillesse perdueDes bases solides de notre existence s’affirment Car, vieillir, c’est une fatalité heureuse, et digneCar, vieillir, c’est une fatalité heureuse, et digne Les secrets de la vieillesse, cet héritage transmisSecrets de la vieillesse, des grimoires ou recettes Et qui se dévoile, telle une fontaine de jouvencePour capter l’éternité, et immortaliser le temps De grands élixirs de bonheur et de joies intensesNeutraliser l’assaut du temps, le rêve d’une vie Car, vieillir, c’est une fatalité heureuse, et digneCar, vieillir, c’est une fatalité heureuse, et digne
Soyez le premier à déposer un commentaire !

17/1000 caractères maximum.

Diffusez cette publication

Vous aimerez aussi

suivant