Au coeur de la nature

De
Publié par

Au cœur de la douce nature Je me promenais pour m’aérer la tête dans la nature au milieu des arbres et des oiseaux.

Publié le : dimanche 26 janvier 2014
Lecture(s) : 53
Licence : Tous droits réservés
Nombre de pages : 2
Voir plus Voir moins
Au cœur de la douce nature
Je me promenais pour m’aérer la tête dans la nature au milieu des arbres et des oiseaux. Je rêvais pour m’apaiser de la musique, j’écoutais le petit bruit du ruisseau qui coulait, des petites branches flottaient, je sais la plupart des personnes n’y font pas cas, comme regarder le petit rongeur qui s’essuie les papattes. Une petite plume tombe du ciel je la regarde s’en aller comme Forest Gump dans le film du même nom.
La beauté des fleurs, des plantes, les petites abeilles qui apportent le miel sensation dorée et paisible d’une aisance contrôlée.
Des petits ratons laveurs, des petites fouines baladeuses, des petites souris des champs, des petits écureuils, des petits renards, un petit ours
Que c’est bien, ma petite arche de Noé adorée, ma petite arche de Noé adorée. Que je t’ai tant aimée ma douce dulcinée
C’est un conte rêvé pour des princesses en quête de délicatesse. C’est un tableau du bonheur dessiné dans sa plus pure beauté
Beaucoup de couleurs bleu rose vert jaune marron un arc en ciel inspiré dans la douceur d’une mélodie qui devient symphonie au cœur de la nature
Le temps d’aimer, le temps d’aimer on a le droit de rêver
« Berce le temps dans ton cœur chantent les sentiments »
Envolé du cœur
Soyez le premier à déposer un commentaire !

17/1000 caractères maximum.

Diffusez cette publication

Vous aimerez aussi

Le Père Noël

de christferrie

Les chiens à puces

de christferrie

suivant