E Achat 360° Etude sur le vente en ligne

De
Publié par

E-Achats 360° 2012-2013. Paris. Offre et Demande en offre et service. Présentation et résultats, DEMAT Info et IMA De Vinci. Suite au lancement de E-Achat info il y a sept ans : veille permanente de l'offre en progiciels, formations et solutions E-commerce. IMA cherchait à réaliser une étude Offre et Demande. L'autre partie, E-demande étant l'objet du travail de IMA, c'est donc une association pour une étude 360°. Solutions E-achat: ensemble d'applications qui permettent de gérer les fonctions métier de la profession. Cent entreprises ont été contacté et trente huit ont répondu aux questionnaires. Les entreprises du secteur privé sont les seules concerné. 58% s'estiment bien informé sur l'offre E-achat. Le parc de solution vieilli, c'est à dire que les entreprises ne changent pas de solution et on remarque l'absence d'installation de modules complémentaires. Dans le domaine des ERP on remarque que les clients font durer leur système jusqu'à quatre voir cinq ans, surtout du fait de cette période de crise. Les solutions E-sourcing et E-procurement sont en bas de tableau avec un diffusion plus faible. Dans ce milieu il faut prendre conscience que le terme 'application maison' ne signifie pas que le progiciel a été développé en interne, mais qu'il a été adapté au métier particulier de l'utilisateur. Mais tout les participants ne sont pas d'accord sur la définition du terme.
Publié le : samedi 24 octobre 2015
Lecture(s) : 4
Nombre de pages : 3
Voir plus Voir moins
E-Achats 360° 2012-2013. Paris.
Offre et Demande en offre et service.
Présentation et résultats, DEMAT Info et IMA De Vinci.
Suite au lancement de E-Achat info il y a sept ans : veille permanente de l'offre en progiciels, formations et solutions E-commerce. IMA cherchait à réaliser une étude Offre et Demande. L'autre partie, E-demande étant l'objet du travail de IMA, c'est donc une association pour une étude 360°.
Solutions E-achat: ensemble d'applications qui permettent de gérer les fonctions métier de la profession.
Cent entreprises ont été contacté et trente huit ont répondu aux questionnaires. Les entreprises du secteur privé sont les seules concerné. 58% s'estiment bien informé sur l'offre E-achat. Le parc de solution vieilli, c'est à dire que les entreprises ne changent pas de solution et on remarque l'absence d'installation de modules complémentaires. Dans le domaine des ERP on remarque que les clients font durer leur système jusqu'à quatre voir cinq ans, surtout du fait de cette période de crise. Les solutions E-sourcing et E-procurement sont en bas de tableau avec un diffusion plus faible.
Dans ce milieu il faut prendre conscience que le terme 'application maison' ne signifie pas que le progiciel a été développé en interne, mais qu'il a été adapté au métier particulier de l'utilisateur. Mais tout les participants ne sont pas d'accord sur la définition du terme.
Le coût des solutions est pointé du doigt par les entreprises car elles sont réticentes à l'investissement. Cependant un éditeur fait remarquer qu'il y a de la valeur dans le fait de fournir une solution et ce coût va progresser à la hausse. En effet l'offre des éditeurs s'élargit et les solutions sont toujours plus spécialisées.
Au niveau décisionnel, on remarque qu'il y a toujours un taux de 35% dans la prise décision par une personne unique au sein des entreprises. Le ROI sur la solution adoptée semble difficile à évaluer, mais en revanche le ROI sur la prestation de service du fournisseur est un des indicateurs pris en compte dans l'évolution du système. La solution "Place de marché" est décrite comme un avenir du fait de l'hébergement du contrat cadre, des catalogues produits et de la facturation. La solution Place de marché est une virtualisation sous forme de centre commercial dont le concept rejoint les sites Business to Consumers. Cette philosophie permet de réduire la nécessité de formation et l'acheteur peut alors effectuer les commandes comme s'il se trouvait sur un site de type 'Amazon' ou 'Ebay'.
Parmi les acteurs de l'E-achat, un échantillon de seize ont été consultés en 2012. Au moins 80% du panel a atteint ses objectifs. Les achats se sont multiplié et il y a beaucoup de new biz. Ce domaine d'activité est en avance sur l'utilisation du SAS. Sur la partie conseil c'est essentiellement organisée autour du E-achat. Les entreprises clientes sont majoritairement des Grands comptes, c'est à dire des entreprises de plus de 2000 employés. De même, tout les participants ne s'accorde pas sur cette méthodologie. Des outils de petite envergure représentent une nouvelle offre pour les PME, alors que le montant de l'investissement dans un outil spécialisé est rédhibitoire.
Les directeurs achat et informatique sont les décisionnaires principaux repérés par cette étude. Energie, BTP, pharma, Agro et secteurs public sont les futurs acheteurs de ces solutions.
Un des intervenant fait remarquer que les entreprises consultées travaillent sur l'adoption d'une solution 'new release' ou de nouvelles fonctionnalités. C'est un secteur stable au niveau de la masse salariale, avec une tendance au recrutement. Les offreurs de solution indiquent que le secteur tend à la consolidation, mais un participant met en garde sur le fait que les entreprises doivent penser sérieusement à franchir le cap de l'investissement afin de réaliser des résultats financiers, sinon elles vont mourir.
Si l'on pose la question du potentiel du marché américain, il représente une opportunité pour les cabinets de conseil et éditeurs qui veulent s'y aventurer. Au vu de la compétition émanant des USA en terme d'offre d 'e-solutions, on peut s'étonner que très peu d'éditeurs américains soient capables d'offrir des solutions aux entreprises françaises. Ces sociétés de conseil et éditeurs de logiciels visent plutôt le marché interne américain avec une attitude business as usual.
Une question émerge de l'étude en terme de rentabilité pour les éditeurs de progiciels qui sont optimistes sur le nombre de solutions qu'ils pourront proposer, mais un peu moins en ce qui concerne la progression de la rentabilité de leur activité.
Les évolutions attendues sont la qualité des solutions et la baisse des prix. L'accompagnement à l'international reste à l'affiche avec un bémol du fait d'un manque de ligne budgétaire. Il y a donc un constat d'activité aléatoire en terme d'exportation de solutions et une demande concernant la simplicité d'utilisation. Le support des devises étrangères et l'internationalisation des solutions est cependant bien établie.
Salon E-achats 1er 2 et 3 octobre 2013 au CNIT. E-procurement E-sourcing Décisionnel achat SRM.
Restitution de l'enquête au Pôle Universitaire Léonard De Vinci. Comment acheter moins et mieux, le 3 avril 2013.
Complément d'information par les représentantes de MERCATEO et ARIBA :
Comment réussir en tant que marketplace B2B en Europe ?
Il convient de définir le terme marketplace, aussi appelé plate-forme d’approvisionnement ou place de marché. C’est un site où l’acheteur peut, via un seul processus digital et standardisé, comparer les prix, conditions et acheter les produits de nombreux fournisseurs. La dématérialisation du processus d’achat permet d’économiser du temps et des coûts de processus. Pour réussir en tant que marketplace B2B en Europe, il faut satisfaire les attentes des clients et proposer :
1.
2. 3.
4.
5.
Unesolution en Saas, sans développement ni maintenance etutilisable immédiatement Des fournisseurs déjà référencéset la possibilité d’en intégrer de nouveaux Une dématérialisation totale du processus d’achat et son intégration dans l’ERPde la recherche du produit, au circuit d’approbation, en passant par la : confirmation fournisseur et l’avis de livraison, jusqu’à l’intégration de la facture dans l’ERP du client sans aucune saisie manuelle. La prise en charge technologique de la relation fournisseurs: hébergement et gestion des catalogues, support technique pour les catalogues, prise en charge de la facturation … Une ergonomie proche des sites B2C: le client est habitué à acheter sur Internet et attend la même facilité d’utilisation que sur des sites B2C.
6. 7. 8.
Du self-service: une solution accessible directement aux utilisateurs finaux De la transparencedans les prix et les processus pour un contrôle de gestion efficace Une consolidation des achatstoutes les filiales, au niveau français, européen ou de international
Mercateo et Ariba sont les deux marketplace B2B européennes qui se démarquent par leur offre innovante, leur avance technologique et leur forte croissance.
Mercateo, la plate-forme d’approvisionnement pour professionnels a été créée en 1999 et elle est présente dans 12 pays européens. L’entreprise d’origine allemande emploie aujourd’hui plus de 250 personnes et a réalisé un chiffre d’affaires de 130 millions en 2012, soit une croissance de 18% par rapport à l’année précédente. Mercateo est spécialisé dans les achats indirects – non stratégiques - et propose à ses clients de réduire leurs coûts de processus grâce à une digitalisation complète des processus d’achats, leur intégration dans leur ERP et grâce à des fonctionnalités d’e-procurement innovantes comme l’optimisation du panier.
En plus d’héberger les catalogues de ses clients, Mercateo met environ 1 million de produits à leur disposition en France, pour que toutes leurs commandes soient passées via un seul processus transparent et standardisé. De grands groupes comme OSRAM ou RWE s’approvisionnent déjà sur la plate-forme d’approvisionnement Mercateo au niveau européen. http://www.mercateo.fr
Ariba (an SAP Company) et l’économie en réseau: dans le contexte économique actuel, il ne s'agit plus uniquement de ce que vous savez, il s'agit aussi de qui vous connaissez et de votre façon de communiquer avec eux. Les entreprises ne peuvent désormais plus être compétitives si elles restent isolées. L'apurement des inventaires, la réduction des infrastructures coûteuses et l'externalisation des processus s'accompagnent d'une extension des chaînes d'approvisionnement dans le monde entier. Chaque entreprise est désormais davantage dépendante de ses partenaires extérieurs. Il est donc vital de partager les informations et les processus afin d'aligner et de coordonner les décisions commerciales. En tant que consommateur, nous participons tous déjà depuis un certain temps à l'économie en réseau. Avec Amazon, Facebook et eBay, nous sommes davantage connectés et capables de partager des informations et d'acheter ou vendre des objets que jamais par le passé. Il est désormais possible d’appliquer le même modèle au commerce professionnel.
Grâce à Ariba Network, premier réseau de commerce professionnel au monde (800 000 entreprises connectées), ainsi qu'aux applications cloud leaders du secteur proposés par Ariba, les clients étendent leurs processus au-delà des frontières de leur organisation. Sans installer de logiciels ni de nouveaux matériels, ils se connectent à des communautés en ligne de partenaires commerciaux, homologues et prospects du monde entier, afin d’optimiser la collaboration. http://fr.ariba.com ·Les acheteurs découvrent rapidement de nouvelles sources d'approvisionnement ·Les vendeurs peuvent trouver aisément de nouveaux clients motivés ·Les responsables financiers prennent de meilleures décisions concernant leurs fonds de roulement ·Les meilleures pratiques, conseils d'expert et données d'analyse de la communauté sont à disposition de tous.
Publié par RDM-ROWhttp://slideshare.net/reporterDominique Deschamps
Soyez le premier à déposer un commentaire !

17/1000 caractères maximum.