Progrès et environnement

Publié par

Les avantages du progrès Lundi 3 mars 2008 Tout les aspects de la vie terrestre ont bénéficié du progrès technique. Remontant lui-même aux premiers outils de la préhistoire, l'amélioration et la création perpétuelles sont les carburants de la modernité. Des plus simples taches quotidiennes jusqu'à la construction d'édifices et le voyage spacial, les voies de l'innovation tracent leurs sillons à travers les siècles. L'agriculture à rapidement contribué aux avancées des procédés d'exploitation du sol, bien le mieux réparti sur la croute terrestre. Les transports furent conjointement utilisés pour des déplacements humains et la mobilité des moyens de travail de la terre. Le potentiel de conquète des hommes à été décuplé par la recherche d'efficacité des armes et l'augmentation de la portée utile. Toutes les technologies tendent vers la rationalisation et l'optimisation du temps qui n'est pas extensible. Ainsi, celui qui sait profiter de ses facultés d'organisation peut mieux distribuer ses efforts de travail dans le temps. Le progrès technique repousse les limites connues des capacités humaines. La force est remplacée par la gestion d'un effort déporté sur des machines et des outils en constante évolution. La finesse du développement technologique permet de réduire l'espace par augmentation des vitesses de déplacement et le temps par la simultanéité des actions sur la réalité.
Publié le : samedi 24 octobre 2015
Lecture(s) : 0
Nombre de pages : 2
Voir plus Voir moins
Les avantages du progrès
Lundi 3 mars 2008
Tout les aspects de la vie terrestre ont bénéficié du progrès technique. Remontant lui-même aux premiers outils de la préhistoire, l'amélioration et la création perpétuelles sont les carburants de la modernité. Des plus simples taches quotidiennes jusqu'à la construction d'édifices et le voyage spacial, les voies de l'innovation tracent leurs sillons à travers les siècles. L'agriculture à rapidement contribué aux avancées des procédés d'exploitation du sol, bien le mieux réparti sur la croute terrestre. Les transports furent conjointement utilisés pour des déplacements humains et la mobilité des moyens de travail de la terre. Le potentiel de conquète des hommes à été décuplé par la recherche d'efficacité des armes et l'augmentation de la portée utile. Toutes les technologies tendent vers la rationalisation et l'optimisation du temps qui n'est pas extensible. Ainsi, celui qui sait profiter de ses facultés d'organisation peut mieux distribuer ses efforts de travail dans le temps. Le progrès technique repousse les limites connues des capacités humaines. La force est remplacée par la gestion d'un effort déporté sur des machines et des outils en constante évolution. La finesse du développement technologique permet de réduire l'espace par augmentation des vitesses de déplacement et le temps par la simultanéité des actions sur la réalité. Les citadins ne sont plus étonnés d'apprendre qu'un tracteur peut être équipé d'un système GPS servant de gestionnaire des arrosages de pesticides. Pas plus qu'un agriculteur ne le sera quand un constructeur automobile annonce qu'un anti-patinage et une gestion de trajectoire équipe un véhicule de série. Les technologies deviennent transversales autant qu'elles réalisent nos rêves. Le plus sympathique des héro belge partait déjà vers la lune avec sa fusée rouge et blanche. Aujourd'hui cette forme spaciale a été transformée en presse agrume top-design, et l'on prévoit pour les prochaines années de réserver des billets de voyages touristiques dans l'espace. Le progrès est aussi dans la possibilité d'assister la régénération d'espèces d'animaux menacées d'extinction. Les essais sur la production de chameaux par des dromadaires démontre que la multiplication des bosses passe par l'insémination artificielle. Le progrès à également permis de domestiquer les espèces les plus virulantes d'étudiants, par l'imposition implicite d'une discipline auto-censitrice génératrice de respect pour des enseignements en lesquels ils ne croient plus. Les étudiants en économie traitent sans passion les courbes de croissance des richesses autant qu'ils déplorent avec virulance celles des pollutions industrielles. Le progrès en psychologie est d'avoir retourné l'impossibilité d'un monde égalitaire vers la responsabilité individuelle. Les penseurs de l'égalité sont renvoyés à leurs échecs personnels pour mieux illustrer la supercherie. On ne les traitent plus de fous, la société leur a collé une étiquette d'utopistes et d'alter-mondialistes. L'autre monde est pourtant en perpétuel devenir par les fulgurants développements de tout les moyens de haute technologie livrés aux mains d'un large public. Le progrès a permis à un des hackers de fouiller dans les bases de données des banques, des services secrets, de poser des tags sur des sites internets les plus perfectionnés. Un enfant bien documenté peut composer un site internet, un blog, son facebook que ni son père ni sa grand-mère ne saurait expliquer ou même trouver sans indications sur la toile. Le progrès réduit donc les délais et par conséquent, l'espace-temps devient visitable depuis un écran. Les mondes virtuels ont franchis une étape supplémentaire en offrant déjà le renouvellement de la vie dans des lieux dessinés par les frontières de notre imaginaire. Le progrès technique n'est plus une optimisation de nos facultés organisatrices mais un franchissement des limites créatrices.
Dominique Deschamps
Samedi 1 mars 2008
Le progrès technique et une éthique dans la société de consommation?
Comment parler d'éthique en évoquant le progrès technique alors que ce progrès est créateur d'inégalité permanente? Pourquoi doit-t'on qualifier les changements de procèdés de fabrication et les produits qu'ils génèrent? L'impermanence des choses et de leur utilité réduit l'homme qui les utilise à un objet jetable. C'est l'acheteur qui passe, c'est lui qui se démode. La technique dure et rend aveugle celui qui s'y interresse. Rien n'est moins permanent que le changement permanent car l'appel au renouvellement est la règle. On investit dans l'apparence de modernité, mais celle-ci est déjà remplacée dans l'esprit des créateur par une forme, un fond technologique et un sens que le marché réclame. On ne craint rien dans l'imaginaire et l'on ne prévoit que les profits, l'image portée à la vue des badeaux béatifiants la nouveauté comme un culte. La culture est transformée par la consommation en délire technologique. On vénère également les montages technologiques agitant des couleurs et l'informe réalité au fond des écrans plasma. On ne voit pas l'habileté du maître verrier, de l'ouvrier ébéniste ou du peintre; on ne voit que la technologie qui permet de montrer ce qui remplace l'Art. Donc la technologie prend sa place par la vacuité d'éthique, c'est l'accélération du progrès qui compte plus que les moyens nouveaux qu'il apporte à l'humanité. L'avantage d'avoir trouvé une formule mathématique reliant l'énergie et la masse moléculaire à permis à un chercheur de devenir immortel, quand la déclinaison de son invention allait engendrer la plus effroyable bombe jamais envisagée. On justifie encore l'invention de la fission nucléaire en comparant la possibilité de produire de l'électricité et la crémation instantanée de milliers de femmes, d'enfants et d'hommes japonais à Nagasaki et Iroshima. Voilà finalement le succès du progrès, mettre en concurrence l'apport pragmatique à une partie privilégiée de la société et les effets pervers contre l'humanité toute entière.
Dominique Deschamps
Soyez le premier à déposer un commentaire !

17/1000 caractères maximum.