Sommaire Etude Chine V2 [Lecture seule]

Publié par

Sommaire:Étude syndiquée ChineL’impact de la Chine sur le secteur manufacturier québécoisLa stratégie en actionOctobre 2006© Groupe SECOR Group, 2008Table des matièresPAGE1. Introduction 32. Grandes orientations des plans nationaux chinois 43. Bilan concurrentiel chinois 54. Secteurs chinois étudiés et leurs caractéristiques 85. Évaluation du risque pour les PME québécoises 96. Stratégies de riposte des manufacturiers québécois 137. Conclusion 148. Annexes 15Consortium étude Chine/K12451/Reports/Sommaire.ppt-2-????1. IntroductionLe secteur manufacturier québécois subit des pressions majeures provenant d’une combinaison de plusieurs facteurs. Cette évolution n’est pas sans influencer le niveau de production et d’emplois de ce secteur; un secteur encore important pour l’économie québécoise Avec ou sans mesures protectionnistes, il ne fait par contre aucun doute que les entreprises québécoises doivent s’ajuster pour faire face à la concurrence chinoiseMalgré l’émergence de la Chine sur l’échiquier mondial et ses exportations vers le Québec, il existe encore un déficit d’information important en ce qui concerne la concurrence chinoise et son impact sur notre industrie manufacturièreL’objectif principal de l’étude était d’évaluer l’impact de la Chine sur l’économie québécoise, de même que le niveau de préparation des entreprises Consortium étude Chine/K12451/Reports/Sommaire.ppt-3-?????????2. Grandes orientations des plans ...
Publié le : samedi 24 septembre 2011
Lecture(s) : 43
Nombre de pages : 36
Voir plus Voir moins
La stratégie en action
Sommaire: Étude syndiquée Chine L’impact de la Chine sur le secteur manufacturier québécois
Octobre 2006
Table des matières
1. Introduction 2. Grandes orientations des plans nationaux chinois 3. Bilan concurrentiel chinois 4. Secteurs chinois étudiés et leurs caractéristiques 5. Évaluation du risque pour les PME québécoises 6. Stratégies de riposte des manufacturiers québécois 7. Conclusion 8. Annexes
PAGE
3 4 5 8 9 13 14 15
Consortium étude Chine/K12451/Reports/Sommaire.ppt
- 2 -
1. Introduction
¾cafunam ruetces iscobéué qerrituLenevo tnasep ersss butid eures prions maj dune combinaison de plusieurs facteurs. Cette évolution nest pas sans influencer le niveau de production et demplois de ce secteur; un secteur encore important pour l économie québécoise ¾protres mesuans uos ev cAque  nodtu ert euaucar pon ce  nitfasetsli ,itceinno les entreprises québécoises doivent s ajuster pour faire face à la concurrence chinoise ’ ’ ¾algrMd  eneecemgrlééé lur snehi Clalaidnom reiuqihce  tes sxeoptrtaions vers le Québec, il existe encore un déficit d information important en ce qui concerne la concurrence chinoise et son impact sur notre industrie manufacturière ’ ’ ’ ’ ¾lavéd tiaté eduétle  dalipncri s ruihenalC  de pactlimuer ejtcfip Lbo l économie québécoise, de même que le niveau de préparation des entreprises 
Consortium étude Chine/K12451/Reports/Sommaire.ppt- 3 -
2. Grandes orientations des plans nationaux chinois
Plan 2001-2005 ¾Restructurer et réformer l industrie ¾Encourager le développement des entreprises privées et des IDÉ ¾Produire des produits de meilleure qualité ¾Internationaliser les entreprises chinoises : « Going Abroad Strategy » ¾Renforcer la capacité d innovation
Plan 2006-2010 ¾Développer les technologies avancées et les habiletés en innovation ¾Améliorer la perception de l industrie chinoise au niveau international ¾Améliorer le modèle d exportation ¾Protéger l environnement
Consortium étude Chine/K12451/Reports/Sommaire.ppt
- 4 -
3. Bilan concurrentiel chinois
¾dotée d un puissant secteur manufacturierLa Chine est „manufacturier représente aujourd’hui plus de 40 % de l’économieLe PIB du secteur chinoise „a accentué le développement économique etL’adhésion de la Chine à l’OMC en 2001 industriel du pays ŠDepuis 2001, la croissance du PIB industriel chinois est supérieure à 15 % „a été soutenue essentiellement par desCette progression du secteur manufacturier chinois exportations en forte hausse et des investissements étrangers atteignant le premier rang mondial ŠUne tendance appelée à se maintenir malgré la hausse anticipée de la consommation domestique en Chine ¾aneltaoiein tagét le menois chitr sleeluvnoa Ll rut seeccas tns iehnecogol avancées et l innovation „Une volonté ferme d’accaparer une part croissante des industries à plus forte valeur ajoutée ŠDes objectifs ambitieux de R&D, de moins grande dépendance envers la technologie étrangère, de développement de certains secteurs technologiques ¾La question n est plus de savoir si un secteur québécois ou l autre sera ’ ’ touché, mais quand et avec quelle vélocité
Consortium étude Chine/K12451/Reports/Sommaire.ppt- 5 -
3. Bilan concurrentiel chinois…
Les principaux avantages concurrentiels chinois accentuant la vulnérabilité des manufacturiers québécois
¾Économies d échelle des manufacturiers „Plusieurs compagnies chinoises se classent parmi les plus grands manufacturiers au monde ’ ’ ¾Abondance d une main-d œuvre ouvrière bon marché „Salaire annuel moyen entre 1 000 et 1 500 $ US (2003) pour un ouvrier „disponibles pour travailler dans les usines chinoises150 millions de résidents ruraux sont ¾Économie d agglomération des manufacturiers „Concentration des services auxiliaires spécialisés ŠTransports, installation et réparation de machines… ¾Flexibilité dans les procédés de fabrication „haut niveau de travail effectué manuellement permet une modification rapide desLe chaînes de production ¾Normes environnementales « souples » „Les autorités gouvernementales sanctionnent rarement les manufacturiers afin de permettre le développement économique de leur région
Consortium étude Chine/K12451/Reports/Sommaire.ppt- 6 -
3. Bilan concurrentiel chinois…
Les principaux désavantages concurrentiels chinois minimisant la vulnérabilité des manufacturiers québécois
¾Matières premières et production d énergie „Certaines régions chinoises n’ont pas un accès continu à l’électricité „importateur net de pétrole et de plusieurs métaux de premièreLa Chine est un transformation ¾Niveaux de compétences techniques et de gestion déficients „Les entreprises souffrent d’une faiblesse chronique en matière de compétences techniques et de gestion ¾perception de l industrie chinoise au niveau internationalMauvaise „encore perçus comme inférieurs par la communautéLes produits fabriqués en Chine sont internationale et les Chinois ¾Investissements limités dans la R&D et manque d innovation „La majorité des entreprises chinoises n’ont pas les capacités financières pour investir significativement dans la R&D „de recherche spécialisés ne font pas partie de l’élite mondialeLes instituts ¾L incertitude de la monnaie chinoise „Une réévaluation significative de la monnaie chinoise pourrait engendrer une relocalisation vers d’autres pays en développement tels que le Vietnam ou l’Inde
Consortium étude Chine/K12451/Reports/Sommaire.ppt- 7 -
4.Secteurs chinois étudiés et leur caractéristiques
Secteurs*
1. Usines de textiles
2. Vêtements
3. Produits en bois
4. Papier
5. Impression et activités connexes
6. Pharmaceutique
7. Produits en caoutchouc et en plastique
8. Machines
9. Matériel et composantes électriques
Caractéristiques
Croissance régulière et soutenue de l’industrie
Forte progression malgré les récents conflits commerciaux
Croissance soutenue malgré la rareté des ressources forestières
Croissance rapide malgré un manque de matières premières
Sousdéveloppé malgré la forte croissance des dernières années
Croissance régulière soutenue par les autorités
Forte croissance malgré la faible capacité d’innovation
Immense, diversifié et en forte croissance
« Leader » mondial et niveau de maturité élevé
10a. Matériel de transport (matériels roulants) Industrie fortement régulée et soutenue par l’État chinois
10b. Matériel de transport (aéronautique) Croissance soutenue par les investissements étrangers
11. Meubles
* Voir annexe 1: Bilan des secteurs chinois étudiés
Croissance stimulée par l’adhésion de la Chine à l’OMC
Consortium étude Chine/K12451/Reports/Sommaire.ppt- 8 -
5. Évaluation du risque des PME québécoises : Enquête
Objectif : ¾Mieux connaître le comportement des entreprises manufacturières québécoises face à la concurrence
Les sujets abordés : ¾Les questions posées aux entreprises ont porté principalement sur trois domaines : „Leurs stratégies de différenciation face à la concurrence chinoise ŠR&D et innovation, approvisionnement, fabrication, marketing et ventes „Leur connaissance du marché international et de ses contraintes ŠExpérience de commerce avec l’étranger ŠMaîtrise des approvisionnements, du contrôle de la qualité et des rouages du commerce international (douanes, financement, juridique) „Leur degré de préparation face à la Chine ŠCapacité à faire des affaires avec la Chine ŠExistence d’une stratégie « Chine » Pour se défendre Pour profiter du marché chinois
Consortium étude Chine/K12451/Reports/Sommaire.ppt- 9 -
5. Évaluation du risque des PME québécoises : Résultats
¾pas de stratégie claire face à la concurrence60 % des répondants n ont chinoise sur leur territoire ’ ’ ¾79 % n ont pas d idée sur comment profiter du marché chinois ¾75 % ne pourront pas affecter des ressources à l étranger ¾77 % d entre eux affirment maîtriser les rouages du commerce international même si la plupart des répondants ont une expérience limitée ¾77 % à 88 % des répondants disent agir sur la différenciation et la valeur ajoutée de leurs produits ¾81% des répondants disent agir sur l amélioration de leur chaîne logistique en amont et en aval, et pourtant, „68 % en moyenne des répondants semblent baisser les bras quant à la protection de leurs brevets et au caractère facilement copiable de leurs produits ¾des répondants affirment que leurs marges bénéficiaires sont faibles71 % ¾68 % ont un coût de main-d œuvre jugé significatif ¾peontré aenpntdr %  t8s3osn ndea envitc sirucualocalisaitéde dé sal itnov reChine et n envisagent pas de le faire
Consortium étude Chine/K12451/Reports/Sommaire.ppt- 10 -
5. Évaluation du risque des PME québécoises : Résultats …
¾Malgré la sensibilisation à l émergence de la Chine, les manufacturiers québécois demeurent très vulnérables „La majorité n’ont pas de stratégie claire face à la concurrence chinoise sur leur territoire et très peu ont une idée sur comment profiter du marché chinois „La majorité des manufacturiers québécois n’ont pas encore pris d’actions concrètes pour demeurer compétitifs face à la Chine Šquébécois sondés sont mal préparés pour contrer le commercePlus des 2/3 des manufacturiers chinois ¾… et ils surévaluent leur niveau de préparation face à la concurrence chinoise Šrépondants sondés se croient prêts, mais 25 % seulement ont pris des actions tangibles70 % des
Consortium étude Chine/K12451/Reports/Sommaire.ppt- 11 -
Soyez le premier à déposer un commentaire !

17/1000 caractères maximum.