FICHES URGENCES

De
Publié par

Fiches techniques de conduites à tenir devant les urgences fréquemment rencontrées dans les Postes de Santé MSPM SOMMAIRE 1. URGENCES CHIRURGICALES - 3Appendicite aiguë…………………………………………………………. - Péritonite aiguë généralisée……………………………………………… 4 - Occlusion intestinale aiguë……………………………………………….. 5 - Hernies étranglées………………………………………………………..… 6 - Contusion et plaie abdominales…………………………………………..... 7 - Rétention aiguë d’urines………………………………………………….... 8 - Torsion du cordon spermatique……………….………………………….....9 - Hématurie…………………………………………….……………………10 - Fracture de membre………………………………….…………………….11 - Luxations des membres……………………………….…………………...12 - Traumatisme cranio-encéphalique (TCE)…………….…………………....13 - Traumatismes thoraciques graves…………………….…………………....14 - Traumatismes du Rachis…………………………………………….…....15 - Cellulites péri maxillaires d’origine dentaire……………………….….…..16 - Fracture de la mandibule…………………………………………….….….17 - Infection aiguë des bourses……………………………………….…….….18 - Plaies Traumatiques par arme blanche de la main………………….….…..19 - Brûlures graves………………………………………….………...…..……20 - Pulpite (rage des dents)……….…………………………………...….…....21 - Desmodontite………………….…………………………………...….…...22 - Luxation de l’articulation temporo-mandibulaire (LTM)……....….………23 - Traumatisme alvéolo-dentaire……………………………………….….
Publié le : mercredi 3 septembre 2014
Lecture(s) : 16
Nombre de pages : 47
Voir plus Voir moins
Fiches techniques de conduites à tenir devant les urgences fréquemment rencontrées dans les Postes de Santé
MSPM
SOMMAIRE
1.URGENCES CHIRURGICALES -3Appendicite aiguë…………………………………………………………. -Péritonite aiguë généralisée……………………………………………… 4 -Occlusion intestinale aiguë……………………………………………….. 5 -Hernies étranglées………………………………………………………..… 6 -Contusion et plaie abdominales…………………………………………..... 7 -Rétention aiguë d’urines………………………………………………….... 8 -Torsion du cordon spermatique……………….………………………….....9 -Hématurie…………………………………………….……………………10 -Fracture de membre………………………………….…………………….11 -Luxations des membres……………………………….…………………...12 -Traumatisme cranio-encéphalique (TCE)…………….…………………....13 -Traumatismes thoraciques graves…………………….…………………....14 -Traumatismes du Rachis…………………………………………….…....15 -Cellulites péri maxillaires d’origine dentaire……………………….….…..16 -Fracture de la mandibule…………………………………………….….….17 -Infection aiguë des bourses……………………………………….…….….18 -Plaies Traumatiques par arme blanche de la main………………….….…..19 -Brûlures graves………………………………………….………...…..……20 -Pulpite (rage des dents)……….…………………………………...….…....21 -Desmodontite………………….…………………………………...….…...22 -Luxation de l’articulation temporo-mandibulaire (LTM)……....….………23 -Traumatisme alvéolo-dentaire……………………………………….….….24 -Corps étranger des voies aériennes…………………………………….......25 -La colique néphrétique………………………………………….…........….26 -Traumatisme oculaire récent……………………………………………….27
2.URGENCES OBSTETRICALESème -SA…....28-29Métrorragies de la grossesse survenant avant la fin de la 22 ème -SA…………......30-31Métrorragies de la grossesse survenant après la 22 -Hémorragies post-partum…………………………………………………..32 -Eclampsie…………………………………………………………………..33 -Dystocie du travail…………………………………………………………34 -Souffrance fœtale………………………………………….……………35-36 3.URGENCES MEDICALES -Poussée hypertensive………………………………………………………37 -Accident vasculaire cérébral……………………………………………….38 -Œdème des poumons………………………………………………………39 -Crise d’asthme……………………………………………………………. 40 -Paludisme grave……………………………………………………………41 -Coma……………………………………………………………………….42 -Hématémèse………………………………………………………………..43 -Urgences psychiatriques…………………………………………………...44 -Intoxications aux pesticides………………………………………………..45 -Morsures de serpent………………………………………………………..46 -Morsures de chien………………………………………………………….47
2
APPENDICITE AIGUE DEFINITION: Inflammation aiguë et/ou infection de l’appendice iléo coecal. C’est l’URGENCE ABDOMINALE la plus fréquente en chirurgie. SIGNES:Signes fonctionnels : Douleur de la fosse iliaque droite Vomissement ou nausée Signes physiques : Douleur provoquée ou défense nette en fosse iliaque droite le doigt orienté vers la fosse iliaqueAu toucher pelvien (TR ou TV) droite réveille la douleur Signes généraux : Présence d’une fièvre ou d’une fébricule Pouls accéléré en rapport avec la fièvre Langue chargée CONDUITE A TENIR: Placer une bonne voie veineuse Poser une vessie de glace sur la fosse iliaque droite Administrer un antalgique par voie parentérale. Transférer le malade avec une fiche de référence dûment remplie GESTES A EVITER: Faire boire ou alimenter le patient CONDITIONS DEVACUATION:Appeler la structure d’accueil L’infirmier doit accompagner le malade Mise en confiance du malade et de ses accompagnants
3
PERITONITE AIGUE GENERALISEE
DEFINITION: Infection généralisée de la séreuse péritonéale SIGNES:Signes fonctionnels : Douleur abdominale diffuse Vomissement Parfois arrêt des matières et des gaz Signes physiques : Défense abdominale généralisée ou contracture abdominale (c’est la classique « ventre de bois ») Cri de l’ombilic (douleur vive à la pression de l’ombilic) Cri du Douglas (au TR et ou TV) Signes généraux : Etat général altéré Muqueuses pâles Fièvre élevée (mais fonction de la cause et de l’évolution) Pouls accéléré Tension artérielle variable, tantôt normale (au début) tantôt effondrée CONDUITE A TENIR: Poser une voie veineuse au niveau de chaque membre supérieur pour le remplissage vasculaire Placer une sonde naso-gastrique de bon calibre et une sonde vésicale à demeure Mettre une vessie de glace sur l’abdomen Transférer d’urgence le patient avec une fiche de référence dûment remplie Pancarte de surveillance GESTES A EVITER:Injection d’un antispasmodique Faire boire ou alimenter le malade CONDITIONS DEVACUATION: Appeler la structure d’accueil L’infirmier doit accompagner le malade Mise en confiance du malade et de ses accompagnants Evacuation du malade par ambulance
4
OCCLUSION INTESTINALE AIGUE DEFINITION: Arrêt brutal et complet du transit intestinal (des matières et des gaz).SIGNES:Signes fonctionnels : Douleur abdominale Vomissement précoce ou tardif Arrêt des matières et des gaz Signes physiques : Distension abdominale Tympanisme (hyper sonorité de l’abdomen à la percussion traduisant une accumulation de gaz). Signes généraux : Pouls rapide, filant, parfois imprenable Tension artérielle abaissée avec une différentielle pincée CONDUITE A TENIR: Voie veineuse double pour remplissage vasculaire Sonde naso-gastrique et sonde vésicale à demeure Antalgique injectable Transfert d’urgence du patient avec une fiche de référence dûment remplie Pancarte de surveillance (TA pouls diurèse FR)
GEVITERESTES A : Faire boire ou alimenter le malade Donner un laxatif CONDITIONS DEVACUATION:Appeler la structure d’accueil L’infirmier doit accompagner le malade Mise en confiance du malade et de ses accompagnants Evacuation du malade par ambulance
5
HERNIES ETRANGLEES DEFINITION: Une hernie est l’issue (ou l’irruption) des organes abdominaux ou pelviens hors de la cavité abdominale par un orifice (ou un point faible) de cette paroi anormalement ouvert. On parle de hernie étranglée lorsque celle-ci est devenue irréductible par manœuvre externe organe intra abdominal et qu’elle reste coincée au niveau du collet herniaire. SIGNES:Signes fonctionnels : Tuméfaction douloureuse inguinale ou ombilicale, crurale et/ou de la ligne blanche Nausée ou vomissement Arrêt des matières et des gaz (si intestin coincé) Signes physiques : Tuméfaction (inguinale ou ombilicale) douloureuse, non expansive à la toux ou à l’effort et non réductible Signes généraux : se référer à l’occlusion intestinale aigue CONDUITE A TENIR: Voie veineuse pour le remplissage vasculaire Sonde naso-gastrique Vessie de glace Antalgique ou antispasmodique par voie parentérale (novalgin : 1amp en iv) Transfert rapide du patient avec fiche de référence correctement remplie GEVITERESTES A : Faire boire ou alimenter le malade CONDITIONS DEVACUATIONAppeler la structure d’accueil L’infirmier doit accompagner le malade Mise en confiance du malade et de ses accompagnants Evacuation du malade par ambulance Ouvrir une pancarte de surveillance
6
CONTUSION ET PLAIE ABDOMINALES DEFINITION: La contusion abdominale constitue un traumatisme fermé de l’abdomen La plaie abdominale représente un traumatisme ouvert de l’abdomen. Elle peut être pénétrante ou non, selon que le péritoine pariétal est franchi ou pas par l’agent causal.SIGNES: NB:l’examen doit être répété et comparatif à intervalle régulierTableau d’hémorragie interne : Accélération du pouls Chute de la tension artérielle Pâleur des muqueuses Refroidissement des extrémités Sueur Sensation de soif Respiration superficielle Abdomen distendu Matité des flancs à la percussion de l’abdomen Douleur du cul de sac de Douglas au toucher vaginal et /ou rectal Tableau de perforation de viscères creux : Douleurs abdominales, fixes, profondes Vomissements Défense abdominale ou contracture (« ventre de bois ») Cri de l’ombilic (Cri du douglas) au toucher vaginal et /ou rectal -> Les deux tableaux peuvent coexister.  Rechercher une issue d’organe et de liquide organique (matières urines etc.) CONDUITE A TENIR: Placer une (ou deux) bonne voie veineuse pour le remplissage vasculaire Sondage vésical Pansement protecteur, SAT et VAT (plaie abdominale) Couvrir les viscères extériorisés de compresses imbibées de sérum physiologique ;Antalgique et antibiotique éventuellement injectables (perfalgan 1g, ampicilline 2 g en iv 100mg par kilo chez l’enfant) Transférer, en urgence, le patient accompagné d’une fiche de référence correctement remplie Démarrer une pancarte de surveillance des constantes (TA pouls FR, diurèse)GEVITERESTES A :Faire boire ou alimenter le maladeCONDITIONS DEVACUATIONAppeler la structure d’accueil L’infirmier doit accompagner le malade Mise en confiance du malade et de ses accompagnants 7
RETENTION AIGUE D’URINE DEFINITION: La rétention aigue d’urines est l’impossibilité pour un individu d’émettre les urines alors qu’il a la vessie pleine. On peut distinguer : La rétention complète d’urines qui est l’impossibilité d’uriner malgré une envie impérieuse et douloureuse La rétention incomplète d’urines se traduisant par une vidange vésicale incomplète qui provoque l’apparition d’un résidu post mictionnel permanent SIGNES:Douleurs hypogastriques Absence d’émission d’urines depuis plusieurs heures Masse hypogastrique médiane, arrondie, douloureuse, tendue, rénitente, à convexité inférieure, mate (globe vésical) Agitation, sueur et angoisse
CONDUITE A TENIR: Pose d’une voie veineuse pour le remplissage vasculaire Sondage vésical Ponction sus-pubienne Transférer le patient avec une fiche de référence
GEVITERESTES A :traumatiser l’urètre en forçant le passage lors du sondage vésical
CONDITIONS DEVACUATION:Appeler la structure d’accueil Mise en confiance du malade et de ses accompagnants Evacuation du malade par ambulance
8
TORSION DU CORDON SPERMATIQUE DEFINITION: La torsion du cordon spermatique (appelée à tort torsion du testicule) réalise l’enroulement ou la rotation du cordon spermatique. C’est une extrême urgence car au-delà de 6 heures de temps il y a un risque de nécrose testiculaire. SIGNES:Douleur souvent violente au niveau de la bourse irradiant vers les cuisses et la région inguinale Nausées ou vomissements s’y associent Testicule tuméfié, douloureux et rétracté Absence de fièvre Agitation ++++
CONDUITE A TENIR: Préciser l’heure de la crise douloureuse Administrer des antalgiques et des antispasmodiques injectables de référenceTransférer d’urgence le patient avec une fiche GESTES A EVITER:Faire boire ou alimenter le patient CONDITIONS DEVACUATION:Appeler la structure d’accueil Mise en confiance du malade et de ses accompagnants Evacuation du malade par ambulance
9
HEMATURIE DEFINITION: C’est une émission d’urine sanglante C’est la présence de sang dans les urines SIGNES:Préciser la chronologie de l’hématurie par rapport à la miction : L’hématurie initiale, l’origine du saignement est urétro-prostatique L’hématurie terminale dont l’origine est vésicale L’hématurie totale de cause rénale ou sur les voies excrétrices. Mais tout saignement abondant de l’appareil urinaire quelque soit son siége provoque une hématurie totale. CONDUITE A TENIR: Pose d’une voie veineuse pour le remplissage vasculaire Injection d’une ampoule d’étamsylate (dycinone) de référenceTransférer le patient avec une fiche CONDITIONS DEVACUATION: Mise en confiance du malade et de ses accompagnants Appel de la structure d’accueil Evacuer le malade
10
FRACTURE DE MEMBRE DEFINITION: La fracture est une solution ou rupture de continuité osseuse fermée ou ouverte SIGNES:Signes fonctionnels : Douleur o Impotence fonctionnelle o Signes physiques : A l’inspection : Déformation o Tuméfaction o Plaie pouvant communiquer avec le foyer de fracture o (fracture ouverte) A la palpation : Douleur localisée o Mobilité anormale o Rechercher les pouls distaux, la mobilité et la sensibilité o des extrémités du membre fracturé Signes généraux : Choc hémorragique : pouls filant, tension artérielle abaissée CONDUITE A TENIR: Pansement protecteur Placer le membre lésé dans une attelle Antalgique ( perfalgan 1 g ) Sérum et vaccin antitétaniques, voire antibiotique (ampicilline 2 g en iv 100 mg par kilo chez l’enfant) en présence des plaies Transférer le patient avec une fiche de référence dûment remplie GEVITERESTES A :Contention trop serrée Mobilisation intempestive du membre fracturé CONDITIONS DEVACUATION: Appeler la structure d’accueil L’infirmier doit accompagner le malade Mise en confiance du malade et de ses accompagnants Evacuation du malade par ambulance
11
Soyez le premier à déposer un commentaire !

17/1000 caractères maximum.