Partage intégration comment le favoriser 2 (2) [Mode de compatibilité]

De
Publié par

Les savoirs en action,pour une utilisation optimalle d des connaissances13 novembre 2009Nathalie Bigras, Ph.D.Julie Lemire, M.A., Joell Eryasa, B.S.Département d’éducation et pédagogieUQAMyyyyyyyyÉlÉléments d de contenuPetite enfance et partage des savoirsComment favoriser le partage des savoirs issus de la recherche ?Quelques stratégies recenséesCaractéristiques favorisant l’implantation sur le terrainTypes de formations recommandéesPlan de valorisation des connaissances adapté aux services de gardde éducatiftifs à la petite enfance québécoiisyyyyyyyyyL Le partage est-iil l l réel ??La documentation récente fait ressortir l’existence d’un important écart entre l l es connaissances développées par la rechherche et cellles utillisées dans la pratique. Cet écart est à la fois relevé par les gens du milieu de la pqpratique et par ceux du milieu de la recherche et ce, dans plusieurs domaines. Exemples récents de résultats de recherche obtenus en petite enfance:Granddiir en QQualitélitéFormation Soutien à la qualité ELDEQProjet d’évaluation de la qualité dans diverses régionsJEMVIEAccueillir la diversité en milieu familial (ADMF)(ADMF)yyyyyRRaisons i qui expliquent cet ét écart ?t ?Rôles et les tâches relatifs à la recherche et la pratique sont très différents et exigent des habiletés ainsi que des connaissances différentes.Les résultats de recherche seraient peu accessibles, peu de praticiens considèreraient ...
Publié le : samedi 24 septembre 2011
Lecture(s) : 190
Nombre de pages : 23
Voir plus Voir moins
Les savoirs en action,pour une utilisation optimale des connaissances13 novembre 2009Nathalie Bigras, Ph.D.Julie Lemire, M.A., Joell Eryasa, B.S.Département d’éducation et pédagogieMAQU
Éléments de contenuyPetite enfance et partage des savoirsyComment favoriser le partage des savoirs issus de la recherche ?yQuelques stratégies recenséesyCaractéristiques favorisant l’implantation sur le terrainyTypes de formations recommandéesyPlan de valorisation des connaissances adapté aux services de garde éducatifs à la petite enfance québécois
Le partage est-il réel ?yLa documentation récente fait ressortir l’existence d’un important écart entre les connaissances développées par la recherche et celles utilisées dans la pratique. Cet écart est à la fois relevé par les gens du milieu de la pratique et par ceux du milieu de la recherche et ce, dans plusieurs domaines. yExemples récents de résultats de recherche obtenus en petite enfance:yGrandir en QualitéyFormation Soutien à la qualité yELDEQyProjet d’évaluation de la qualité dans diverses régionsyJEMVIEyAccueillir la diversité en milieu familial (ADMF)
Raisons qui expliquent cet écart ?yRôles et les tâches relatifs à la recherche et la pratique sont très différents et exigent des habiletés ainsi que des connaissances différentes.yLes résultatsde recherche seraient peu accessibles, peu de praticiens considèreraient les journaux scientifiques comme des sources de connaissances adaptées2. yCertains3font ressortir que les praticiens se tournent plutôt vers des sources telles que des livres populaires, des ateliers de formation professionnelle et des journaux orientés sur la pratique plutôt que vers des revues scientifiques.yLes chercheurs auraient une faible compréhension des dynamiques reliées à la prise de décision quant aux politiques sociales, de sorte quils présenteraient et diffuseraientleurs résultats de façon inefficace4.
Raisons de lécart -suitebael s àelru rptaqieu ,yModalités de présentationsdes résultats de recherche non adaptée à la pratique : jargonpeu compréhensible pour la population non scientifique5. yIntérêts des chercheurs: questions de recherche abstraites, générales et scientifiques . yIntérêts des praticiens: questions concrètes, applicmoins intéressantes pour les journaux scientifiques6.yChercheurs et décideurs auraient des attentes irréalistes les uns envers les autres7. yLes chercheurs percevraient les praticiens comme des utilisateurs et consommateurs du savoir de second plan et non comme de réels contributeurs aux connaissances scientifiques8.
Stratégies déchange des connaissances91. Favoriser les contacts de personne à personneentre décideurs et chercheurs (consultations, rencontres sur une base régulière, etc.),2. Élaborer des ateliersd’information pour les décideurs,3. Établir des réseauxet des communautés de pratiques,4. Favoriser les rencontresentre décideurs et chercheurs,5. Tenir des ateliers interactifs et interdisciplinaires,6. Construction de lauto-efficacitédans les organisations qui distribuent les services,7. Favoriser les communications électroniques informations pertinentes sur l’internet,8. Mettre sur pied des comités pour intégrer les visions des experts pour la planification, le déroulement et l’interprétation de la recherche.et disposerd es 
21Caractéristiques favorisant limplantation sur le terrain1. La recherche doit être adaptée aux besoins du milieu pour l’appropriation. Pour avoir de l’impact, les données de recherche doivent être adaptées et reformulées au contexte et aux politiques du milieu de pratique. Ceci implique de remanier ces connaissances provenant de la recherche pour les amener à la pratique. Il doit y avoir de lespace pour discuter et débattre des nouvelles données de recherche et de leurs implications. Le milieu doit s’approprier les données de recherche.2. Enthousiasme. L’enthousiasme manifesté par les personnes du milieu de pratique favorise le transfert et l’échange des connaissances dans lorganisation. La communication de cet enthousiasme est indispensable pour «accepter» les nouvelles idées et pratiques. Les contacts interpersonnels sont les plus efficaces.3. Analyse contextuelle. Les initiatives d’implantation réussies sont celles qui ont analysé l’impact contextuel de leur recherche et qui ont ciblé les freins et facilitateurs à linnovation.
Caractéristiques favorables --suite4. CrédibilitéL’impact d’une recherche est rehaussé quand elle présente une forte évidence etquelle est endossée par des leaders du domaine et quelle démontre un haut niveaud’implication de la part des acteurs significatifs liés au domaine.5. LeadershipUn leadership fort et visible, particulièrement à des instances hiérarchiques favorisent la motivation, l’autorité et l’intégration de l’innovation dans les milieux.6. SoutienLe soutien apporté à ceux qui implantent les innovations augmentent les probabilités de réussite de cette implantation. Les soutiens financier, technique et affectif sont tous aussi importants.7. IntégrationPour soutenir et maintenir les impacts de l’implantation, les changements doivent êtreintégrés à l’intérieur du système organisationnel et des activités de l’organisation.Toutes les personnes clés doivent être impliquées dans cette implantation.
Types de formations recommandées31yÉviter les présentations magistrales. Si impossible, combiner à d’autres techniques denseignement:yune assistance sur place (coaching) yLes composantes d’une formation efficace:yprésentation d’informations combinée à des démonstrations, des occasions de pratiquer rapidement les nouveaux comportements appris, tels que le coaching.ydes incitatifs financiers, ydes rencontres et des activités pédagogiques, ysystèmes d’aide-mémoire,ystratégies de formation variées ciblant de façon explicite les différentes barrières au changement social 14
Les composantes dune formation efficace -suite:yL’exposition au matériel de l’innovation, précédent la formation, favoriserait ladoption de nouvelles pratiques, facteur influençant l’adoption de l’innovation 15yPar exemple, une affiche résumant les principes clés de la nouvelle approche, de même que des aide-mémoire, peuvent être envoyés aux directeurs de CPE quelques semaines avant la tenue d’un premier atelier interactif qui présente les nouvelles données de recherche aux directions et au personnel éducateur des milieux.yLapproche à long terme dans le cadre des formations, c'est-à-dire un contact régulier avec les professionnels plutôt que le classique unique atelier.
Chez les éducatrices en service de garde16yPour provoquer un changement de comportement observable qui perdure dans le temps chez les travailleuses en service de garde, proscrire l’atelier didactique conventionnel. yChangement de comportement clair, généralisé dans laction et maintenu dans le temps lorsque:yLa formation est combiné avec dautres stratégies denseignement:  -établissement d’objectifs personnels, -rétroaction dans laction.
Soyez le premier à déposer un commentaire !

17/1000 caractères maximum.