Rapport scientifique de l'INCa 2013-2014

Publié par

L'Institut national du cancer (INCa) publie la huitième édition de son rapport scientifique, le premier réalisé dans le cadre du Plan cancer 2014-2019.

Publié le : mardi 2 décembre 2014
Lecture(s) : 29
Nombre de pages : 140
Voir plus Voir moins
RECHERCHE
Institut national du cancer Rapport scientifique 2013-2014
e-cancer.fr
2
InstItut natIonal du cancer RappoRt scientifique 2013-2014
Depuis 2003, la lutte contre le cancer en France est structurée autour de plans nationaux visant à mobiliser tous les acteurs autour de la prévention, du dépistage, des soins, de la recherche et de l’accompagnement du patient et de ses proches. Le Plan cancer 2003-2007 a dressé une première stratégie globale de lutte contre le cancer ; le second (2009-2013) a introduit la notion de prise en charge personnalisée.
 Plan Cancer 20142019
e Le 3 Plan cancer 2014-2019 a pour ambitions de donner à chacun, partout en France, les mêmes chances de guérir et de mettre plus rapidement encore les innovations au service des malades. Il comprend 17 objectifs regroupés autour de quatre grandes priorités de santé : lGuérir plus de personnes malades lPréserver la continuité et la qualité de vie lInvestir dans la prévention et la recherche lOptimiser le pilotage et les organisations Le Plan cancer s’inscrit dans la mise en œuvre d’une stratégie nationale de santé et de l’Agenda stratégique pour la recherche, le transfert et l’innovation « France-Europe 2020 ».
Pour en savoir plus et télécharger le Plan cancer :e-cancer.fr
Tous droits réservés. Ce document peut être reproduit ou diffusé librement pour un usage personnel et non destiné à des fins commerciales ou pour de courtes citations.
Ce document a été publié en octobre 2014. Il est disponible à l’adresse suivante : Institut National du Cancer (INCa) Direction de la recherche 52, avenue André Morizet – 92100 Boulogne-Billancourt e-cancer.fr © 2014. Institut National du Cancer (INCa)
InstItut natIonal du cancer RappoRt scientifique 2013-2014
3
4
InstItut natIonal du cancer RappoRt scientifique 2013-2014
SOMMAIRE
PrÉambule
iNDICâTEUrS DE Lâ rECHErCHE iNDICâTEUrS DES ESSâIS CLINIQUES pLâTEFOrmES DE GÉNÉTIQUE mOLECULâIrE: INDICâTEUrS D’âCTIVITÉ aCTIONS INTErNâTIONâLES pOrTEFEUILLE INTErNâTIONâL DE L’incâ
synthèse du raPPort
6
19
PâRTiE 1. synthèse des recommandatIons PrÉcÉdemment ÉmIses Par les membres du conseIl scIentIfIque InternatIonal, des Progrès rÉalIsÉs et du Plan cancer 2014-201923
PâRTiE 2. raPPort d’actIvItÉ de la recherche sur le cancer en 2013-2014 et synthèse
1. Maintien du soutien à la RecheRche tRanslationnelle et intégRée
1.1. lES PrOGrâmmES ET ÉQUIPES DE rECHErCHE VISâNT À PrOmOUVOIr L’INTErDISCIPLINârITÉ ET LE TrâNSFErT DES CONNâISSâNCES DâNS Lâ PrâTIQUE CLINIQUE
27
29
29
1.2. nOUVELLES âCTIONS POUr rENFOrCEr L’OrGâNISâTION ET LES INFrâSTrUCTUrES DE Lâ rECHErCHE TrâNSLâTIONNELLE ET INTÉGrÉE37
2. augMentation du soutien à la RecheRche clinique et au développeMent d’essais de phase pRécoce pouR des MédicaMents innovants
2.1. lES PrOGrâmmES DE rECHErCHE CLINIQUE SUr LE CâNCEr
2.2. orGâNISâTION DE Lâ rECHErCHE CLINIQUE ET rENFOrCEmENT DES STrUCTUrES ET INFrâSTrUCTUrES
44
44
50
3. RenfoRceMent du soutien à la RecheRche en biologie, génoMique et aux sciences du canceR
3.1. prOGrâmmES DE rECHErCHE DÉDIÉS
3.2. lE PrOGrâmmE DE GÉNOmIQUE ET LE PrOGrâmmE D’ÉPIGÉNOmIQUE
4. RenfoRceMent du soutien à la RecheRche en sciences sociales, en épidéMiologie et en santé publique
4.1. lES PrOGrâmmES DE rECHErCHE
5. les cancéRopôles
6. évolution des pRogRaMMes inteRnationaux
6.1. cOOrDINâTION mONDIâLE DE Lâ rECHErCHE SUr LE CâNCEr
6.2. prOGrâmmES EUrOPÉENS
6.3. prOGrâmmE EN aSIE
6.4. prOGrâmmES EN aFrIQUE
7. l’évaluation à l’incâ, et bilan des investisseMents de RecheRche
7.1. l’ImPOrTâNCE DE L’ÉVâLUâTION POUr L’incâ
7.2. fINâNCEmENT GLOBâL POUr 2014 ET SUr Lâ PÉrIODE 2007-2014 POUr Lâ rECHErCHE EN CâNCÉrOLOGIE
55
55
63
71
71
77
80
80
81
83
84
86
86
87
122
123
120
129
128
126
123
113
117
116
116
103
104
7. RecheRche clinique
107
4. RecheRche tRanslationnelle: au-delà du paRadigMe allant «du laboRatoiRe au lit du patient»
5. la lutte contRe le tabagisMe et les canceRs liés au tabac en fRance: saisiR l’oppoRtunité d’alleR de l’avant
111
109
3. global alliance: un nouveau pacte d’utilisation Responsable de la génoMique pouR la santé
2. peRspectives inteRnationales
prÉSErVEr Lâ CONTINUITÉ ET Lâ QUâLITÉ
7.1. prIOrITÉ âCCOrDÉE âUX GrâNDS ET TrèS GrâNDS ESSâIS CLINIQUES (mÉGâ-ESSâIS)
6. séquenÇage de nouvelle généRation (next geneRation sequencing ou ngs)
1.3. lE PILOTâGE DU pLâN CâNCEr
6. la classification cso
90
4. platefoRMes ibIsa
5. RegistRe des essais cliniques
2. obJectifs de santé du plan canceR 2014-2019 et indicateuRs d’iMpact
3. tuMoRothÈques
iNVESTIr DâNS Lâ PrÉVENTION ET Lâ rECHErCHE
oPTImISEr LE PILOTâGE ET LES OrGâNISâTIONS DE Lâ LUTTE CONTrE LES CâNCErS
conclusIon
7.4. RENFOrCEmENT DES ÉQUIPES mOBILES DE rECHErCHE CLINIQUE
gUÉrIr PLUS DE PErSONNES mâLâDES
1. sYnthÈse du plan canceR 2014-2019
anneXes
91
5
1. les actions du plan canceR 2014-2019
1.2. RÉSUmÉ DES âCTIONS DE rECHErCHE EN CâNCÉrOLOGIE
1.1. lES 17 OBjECTIFS OPÉrâTIONNELS
InstItut natIonal du cancer RappoRt scientifique 2013-2014
7.2. RENFOrCEmENT DES CâPâCITÉS DE SOUTIEN DES ESSâIS CLINIQUES âPPLICâBLES À PLUSIEUrS TyPES DE TUmEUrS
7.6. sUIVI DES ESSâIS CLINIQUES ET DE L’INCLUSION DES PâTIENTS
7.5. dÉfiNITION, mISE EN PLâCE ET SUIVI D’OBjECTIFS PrÉCIS
137
PâRTiE 3. PersPectIves
7.3. RENFOrCEmENT DE Lâ COLLâBOrâTION ENTrE L’incâ ET LES GrOUPES COOPÉrâTEUrS DâNS LE CâDrE DU PrOGrâmmE DE LâBELLISâTION D’INTErGrOUPES COOPÉrâTEUrS117
91
93
133
118
118
118
135
134
131
6
InstItut natIonal du cancer RappoRt scientifique 2013-2014
PRÉAMbulE
cE HUITIèmE râPPOrT âNNUEL âU cONSEIL SCIENTIFIQUE INTErNâTIONâL rEPrÉSENTE UNE ÉTâPE ImPOrTâNTE POUr L’âVENIr. lES OrIENTâTIONS FOUrNIES Pâr LES EXPErTS NâTIONâUX ET INTErNâTIONâUX DE CE CONSEIL ONT ÉTÉ UNE SOUrCE D’INSPIrâTION POUr L’ÉLâBOrâTION DU pLâN CâNCEr 2014-2019 PrÉSENTÉ Pâr LE PrÉSIDENT frâNçOIS hOLLâNDE LE 4 FÉVrIEr 2014, LOrS D’UN COLLOQUE QUI â mIS L’âCCENT SUr Lâ LUTTE CONTrE LE CâNCEr âU NIVEâU INTErNâTIONâL. c’EST L’OCCâSION DE rEVENIr SUr TOUTES LES rÉâLISâTIONS DE L’iNSTITUT NâTIONâL DU CâNCEr âU COUrS DE CES DErNIèrES âNNÉES, mâIS âUSSI D’EXâmINEr CE QUI rESTE À âCCOmPLIr, âmÉLIOrEr, DÉVELOPPEr EN mâTIèrE D’INNOVâTION, POUr LE BÉNÉfiCE DES PâTIENTS âTTEINTS DE CâNCEr, DONT LE NOmBrE NE CESSE D’âUGmENTEr.
l’UNE DES PrINCIPâLES CONTrIBUTIONS EST LE PrOGrâmmE siRic. sES HUIT SITES LâBELLISÉS PILOTENT DÉjÀ DE GrâNDS PrOGrèS, EN PârTICULIEr EN GÉNOmIQUE ET CLINIQUE âVEC QUâTrE PrOjETS EN COUrS ÉVâLUâNT L’ImPâCT DE Lâ GÉNOmIQUE DâNS LES SOINS DES PâTIENTS âTTEINTS DE CâNCEr mÉTâSTâTIQUE DU SEIN, DU POUmON, COLOrECTâL ET DâNS LES CâNCErS DES TISSUS mOUS. cES ÉTUDES râNDOmISÉES âIDErONT À CONVâINCrE QUE L’èrE DU TrâITEmENT EmPIrIQUE EST DErrIèrE NOUS, ET jUSTIfiErONT LES EFFOrTS NâTIONâUX DÉPLOyÉS POUr Lâ mISE EN PLâCE DE Lâ BIOLOGIE mOLÉCULâIrE ET DES PLâTEFOrmES D’ONCOGÉNÉTIQUE, DES PrOGrâmmES DE mÉDECINE mOLÉCULâIrE, DE rÉSEâUX DES ESSâIS CLINIQUES DE PHâSE PrÉCOCE, DES 11 INTErGrOUPES COOPÉrâTEUrS ET DE Lâ CONTrIBUTION FrâNçâISE âU rÉSEâU icgc.
aU COUrS DES SEPT DErNIèrES âNNÉES, L’incâ ET — À TrâVErS LUI, Lâ rECHErCHE SUr LE CâNCEr EN frâNCE — â âUGmENTÉ Sâ VISIBILITÉ âU NIVEâU INTErNâTIONâL. nOUS âVONS PârTICIPÉ À DES âCTIONS INTErNâTIONâLES, À Lâ FOIS âVEC LES PâyS EUrOPÉENS ET LES éTâTS-uNIS, mâIS âUSSI âVEC LES PâyS À FâIBLES rEVENUS. nOUS SOmmES CO-LEâDErS DE PLUSIEUrS PrOGrâmmES OU PrOjETS, TELS QUE L’icgc, L’aLLIâNCE mONDIâLE POUr Lâ GÉNOmIQUE ET DE Lâ SâNTÉ (gLOBâL aLLIâNCE FOr gENOmICS âND hEâLTH) ET NOUS SOmmES COOrDINâTEUrS DE Lâ SOUmISSION D’UN GrâND PrOjET EUrOPÉEN POUr Lâ mÉDECINE PErSONNâLISÉE VISâNT À DÉVELOPPEr LES STrUCTUrES, LES COmPÉTENCES ET LES OUTILS DâNS TOUS LES PâyS EUrOPÉENS PârTICIPâNTS. qUE CE SOIT UN SUCCèS OU UN ÉCHEC, CE PrOGrâmmE âCCÉLÉrErâ L’UTILISâTION DE Lâ BIOLOGIE mOLÉCULâIrE EN eUrOPE, ET PErmETTrâ DES PrOGrèS EN CLINIQUE, EN PârTICULIEr DâNS LES CâNCErS DU POUmON ET LES CâNCErS PÉDIâTrIQUES. eN OUTrE, Lâ COOPÉrâTION âVEC LES PâyS âFrICâINS ET âSIâTIQUES, QUE NOUS âVONS ESSâyÉ DE COOrDONNEr âVEC
InstItut natIonal du cancer RappoRt scientifique 2013-2014
NOS COLLèGUES DE L’oMs-ciRc, LES éTâTS-uNIS ET ROyâUmE-uNI, EST DÉDIÉE À UN âSPECT SPÉCIfiQUE, Lâ PrÉVENTION ET LE DIâGNOSTIC PrÉCOCE DES CâNCErS DU COL DE L’UTÉrUS. lES PrOGrâmmES PILOTES SONT DÉjÀ TrèS ENCOUrâGEâNTS ET STImULâNTS. lâ rÉUNION DES fiNâNCEUrS DE Lâ rECHErCHE SUr LE CâNCEr OrGâNISÉE Pâr cR-uK, us-nci, LE ciRc ET L’incâ À pârIS, LES 13 ET 14 jâNVIEr 2014 â mONTrÉ L’ENTHOUSIâSmE ÉmâNâNT DES QUELQUE 24 PâyS PârTICIPâNTS. cE FUT UNE OCCâSION UNIQUE DE LâNCEr PLUSIEUrS GrOUPES DE TrâVâIL SUr Lâ LUTTE CONTrE LE TâBâGISmE, Lâ PrÉVENTION ET LE DIâGNOSTIC DES CâNCErS LIÉS À hpv, Lâ NUTrITION ET LE CâNCEr, Lâ GÉNOmIQUE EN SâNTÉ ET LE TrâITEmENT, Lâ COLLâBOrâTION INTErNâTIONâLE âUTOUr DES ESSâIS CLINIQUES ET DE L’âCCèS âUX mÉDICâmENTS, EN PârTICULIEr POUr LES ENFâNTS. uN SUIVI âTTENTIF DE TOUTES CES âCTIONS SErâ EFFECTUÉ.
l’âVENIr DE Lâ rECHErCHE SUr LE CâNCEr EN frâNCE EST fiXÉ Pâr LES OBjECTIFS DU NOUVEâU pLâN CâNCEr 2014-2019. uN INVESTISSEmENT FOrT EST ENGâGÉ DâNS TOUS LES âSPECTS DE Lâ PrÉVENTION, CONFOrmÉmENT âUX DEmâNDES rÉPÉTÉES DE NOTrE cONSEIL SCIENTIfiQUE, EN PârTICULIEr DâNS Lâ LUTTE CONTrE LE TâBâGISmE. lE mINISTèrE DE Lâ sâNTÉ, DES aFFâIrES SOCIâLES ET DES DrOITS DES FEmmES PrOPOSErâ UNE SÉrIE D’âCTIONS À L’âUTOmNE PrOCHâIN. tOUTEFOIS, NOUS LES âVONS âNTICIPÉES ET âVONS LâNCÉ UN NOUVEâU PrOGrâmmE TrâNSVErSâL SUr LES CâNCErS LIÉS âU TâBâC, LEQUEL DOIT êTrE rENOUVELÉ CHâQUE âNNÉE PENDâNT LES CINQ PrOCHâINES âNNÉES. cE PrOGrâmmE CONSISTErâ À EXPLOrEr ET fiNâNCEr Lâ rECHErCHE EN PrÉVENTION, LES BIOmârQUEUrS ET LES OUTILS DE DIâGNOSTIC, âINSI QUE LES THÉrâPIES INNOVâNTES. nOUS CrOyONS ÉGâLEmENT QUE Lâ rECHErCHE FONDâmENTâLE SUr LE CâNCEr EST INDISPENSâBLE POUr NOUrrIr L’âVENIr âVEC DES INNOVâTIONS. lâ rECHErCHE FONDâmENTâLE âLImENTE L’ImâGErIE, DIVErS TyPES DE THÉrâPIES, Lâ PrÉVENTION ET LE DIâGNOSTIC. dâNS UN CONTEXTE DE CONTrâINTES ÉCONOmIQUES, LE mâINTIEN OU L’âUGmENTâTION DU SOUTIEN À Lâ rECHErCHE FONDâmENTâLE NOUS PErmETTrâ LE DÉVELOPPEmENT D’âPPrOCHES INNOVâNTES DâNS L’âVENIr âVEC UN ImPâCT mÉDICâL ET SOCIâL ImPOrTâNT.
iL S’âGIT, ICI, DU HUITIèmE râPPOrT âNNUEL D’UNE SÉrIE INITIÉE EN 2007. lâ NOUVELLE dIrECTION DE Lâ RECHErCHE Vâ GârDEr L’INTErFâCE âVEC NOTrE rEmârQUâBLE cONSEIL SCIENTIF IQUE INTErNâTIONâL. JE LUI âDrESSE mâ rECONNâISSâNCE POUr âVOIr PU BÉNÉfiCIEr DE Sâ SâGESSE ET DE SES âmBITIONS CONCErNâNT LE SOIN ET LE TrâITEmENT DES PâTIENTS âTTEINTS DE CâNCEr EN frâNCE.
prOFESSEUr fâBIEN câLVO
dIrECTEUr DE Lâ RECHErCHE ET DE L’iNNOVâTION
7
8
InstItut natIonal du cancer RappoRt scientifique 2013-2014
IndIcAtEuRS dE lAREchERchE
Évolution du nombre de projets soumis aux appels à projets libres gÉrÉs par l’incâ * Pas de projets de recherche translationnelle en 2008 et 2014, clinique en 2014
400 350 300 250 200 150 100 50 0
2007
2008
2009
2010
2011
2012
2013
Recherche clinique* Recherche translationnelle* Recherche en sciences sociales, épidemiologie, santé publique Recherche en biologie et sciences du cancer
2014
Évolution du nombre de projets sÉlectionnÉs aux appels à projets libres gÉrÉs par l’incâ * Pas de projets de recherche translationnelle en 2008 et 2014, clinique en 2014
80 70 60 50 40 30 20 10 0
2007
2008
2009
2010
2011
2012
2013
Recherche clinique* Recherche translationnelle* Recherche en sciences sociales, épidemiologie, santé publique Recherche en biologie et sciences du cancer
Évolution des financements accordÉs aux appels à projets libres gÉrÉs par l’incâ * Pas de projets de recherche translationnelle en 2008 et 2014, clinique en 2014
25
20
15
10
5
0
2007
2008
2009
2010
2011
2012
2013
Recherche clinique* Recherche translationnelle* Recherche en sciences sociales, épidemiologie, santé publique Recherche en biologie et sciences du cancer
2014
2014
60
80
120
100
2009
36
2013
25
9
52
2012
2013
formation à la recherche translationnelle
Épigénétique
Formation Recherche Translationnelle Biologie des systèmes et cancer Cancer et environnement Physique, Maths, Sciences de l’ingénieur Modèles de tumeurs spontanées 0
2,5
2,0
1,5
1,0
4,5
0,5
4,0
3,5
3,0
2014 2013 2012 2011
2014
Nombre de projets soumis Nombre de projets sélectionnés
financements (m€) accordÉs aux appels à projets du plan cancer gÉrÉs par l’iNSERM
35
2011
19
2011
2010
36
2014
InstItut natIonal du cancer RappoRt scientifique 2013-2014
2007
400 000
2008
Évolution du budget moyen accordÉ par projet libre de recherche * Pas de projets de recherche translationnelle en 2008 et 2014, clinique en 2014
103
0
20
0
40
Recherche clinique* Recherche translationnelle* Recherche en sciences sociales, épidemiologie, santé publique Recherche en biologie et sciences du cancer
27
2012
500 000
600 000
200 000
300 000
100 000
10
InstItut natIonal du cancer RappoRt scientifique 2013-2014
IndIcAtEuRS dESESSAIS clInIquES
Évolution de l’inclusion de patients dans les essais cliniques
50 000
40 000
30 000
20 000 24 037 10 000
0 2003
2004
26 003
2005
2006
2007
44 023 34 067 37 492 28 167 35 390
2008
2009
2010
2011
2012
2013
nombre d’essais cliniques ouverts à l’inclusion et publiÉs dans le registre national
800 700 600 500 400 300 200 108 100 0
417 233
553
687 653
528
517 509
InstItut natIonal du cancer RappoRt scientifique 2013-2014
2 essais cliniques de phase prÉcoce des centres labellisÉs incâ - clip
3 500 3 000 2 500 2 000 1 500 1 000 500 0
1 847
144
2010
1 990
165
2011
2 873
187
2012
Nombre d’essais phase I/II Nombre de patients inclus dans essais phase I/II
3 250
212
2013
11
Soyez le premier à déposer un commentaire !

17/1000 caractères maximum.