Sylvain BLONDIN dénonce « Une subvention inutile pour remédier aux déserts médicaux ! »

De
Publié par

Association BIG-BANG Mobilisation nationale et internationale pour la défense des droits à l’accès aux soins de proximité à toutes personnes, égalitairement, sans discrimination. Lutter contre les désertifications médicales en proposant des solutions. 13, Rue de l’église 55160 PAREID Tél : + 33 (0)3 29 83 82 81 Fax + 33 (0)3 29 83 82 81 Site : www.asso-big-bang.eu Contact : info@asso-big-bang.eu Communiqué de presse du 10 FEVRIER 2013 Sylvain BLONDIN dénonce « Une subvention inutile pour remédier aux déserts médicaux ! » Depuis plusieurs années, les déserts médicaux font partie des problèmes au centre de la politique ministérielle. La subvention de 4 600 euros par mois promis aux jeunes généralistes, par Marisol TOURAINE ministre de la santé, n’est certainement pas la solution qui va résoudre d’un coup le problème d’installation des jeunes médecins en zones rurales. L’installation en zone rurale entraîne un changement radical de vie et comment être sûr que cette promesse de subvention ne sera pas remise en cause au prochain mandat ministériel ? Quelles solutions avons-nous alors pour attirer ces jeunes médecins ? Ces zones manquent cruellement de… tout !
Publié le : mardi 5 mars 2013
Lecture(s) : 238
Nombre de pages : 1
Voir plus Voir moins
Association BIG-BANG obilisation nationale et internationale pour la défense des droits à l’accès aux soins de proximité à toutes personnes, égalitairement, sans discrimination. Lutter contre les désertifications médicales enro osantdes solutions . 13, Rue de l’église 55160 PAREID Tél : + 33 (0)3 29 83 82 81 Fax + 33 (0)3 29 83 82 81 Site :www.asso-big-bang.euContact :info@asso-big-bang.eu
Communiqué de presse du 10 FEVRIER 2013 Sylvain BLONDIN dénonce « Une subvention inutile pour remédier aux déserts médicaux ! » Depuis plusieurs années, les déserts médicaux font partie des problèmes au centre de la politique ministérielle. La subvention de 4 600 euros par mois promis aux jeunes généralistes, par Marisol TOURAINE ministre de la santé, n’est certainement pas la solution qui va résoudre d’un coup le problème d’installation des jeunes médecins en zones rurales.
L’installation en zone rurale entraîne un changement radical de vie et comment être sûr que cette promesse de subvention ne sera pas remise en cause au prochain mandat ministériel ? Quelles solutions avons-nous alors pour attirer ces jeunes médecins? Ces zones manquent cruellement de… tout! Les services minimums ne sont souvent pas assurés, la poste, les transports, l’éducation nationale, les magasins etc… On ne demande pas aux jeunes généralistes de simplement s’installer mais d’investir, ce qui est un poids énorme dans ces conditions.
Il faut aussi mettre en évidence le fait qu’il y a un manque d’information chez les étudiants en médecine, lors de leurs formations universitaires. Aucun programme n’aborde le sujet ! C’est pour cela que Sylvain BLONDIN, propose des formations adaptées dans les domaines des ressources humaines, mais aussi, sur les avantages à venir s’installer dans ces zones sous dotées. Lors de sa rencontre avec les représentants de l’association des CARABAINS de NANCY, ceux-ci lui ont confirmé ce manque d’information. Des rencontres sont prévues prochainement, en vue de développer des programmes adaptés. Les étudiants en médecine, ne sont pas incités à faire leur stage en campagne, méprisés au profit du milieu hospitalier, pour suivre d’autres filaires et se spécialisent vers d’autres activités, aux dépens de la médecine générale. Mais attention ! Car même si des médecins généralistes reçoivent des stagiaires dans leurs cabinets, le problème n’en n’est pas réglé. Trop peux nombreux sont ceux qui deviennent maitre de stage, de plus, comme nous le rappelle Sylvain BLONDIN “les praticiens qui s’investissent à devenir tuteurs ne peuvent pas donner une image attractive de la profession, pourmanque de temps. Tous ces médecins sont accaparés par le nombre impressionnant de patients à consulter, et croulent sous les impératifsdes demandes, rendant très difficile de pouvoir s’occuper correctement d’n stagiaire. Ils en repartent les portes paroles de cette spécialité, comme étant trop difficile à exercer dans la majeur partie des cas“ Il faut proposer des formations aux jeunes, afin derevaloriser le travail dans les campagnes, et permettre à ceux qui seraient susceptibles d’être intéressés de pouvoir se lancer, avec un accompagnement pour les démarches administratives. Développer des pôles pluridisciplinaires de santé, pour favoriser le travail en équipe. Mettre de nouvelles mesures en développant le travail en salarié, ce qui va inciter des jeunes médecins à venir pratiquer en campagne. Sylvain BLONDIN président de l’association Big bang, responsable des ressources humaines et des formations au CEFC médical, se sont penchés sur ces problématiques et proposent des solutions efficaces, exposées dans un rapport présenté au Sénat en mai 2009. Pour sensibiliser un large public sur la gravité de ces phénomènes, il a publié un ouvrage en novembre 2012« Zones rurales, à votre santé !» aux éditions Ginkgo, disponible en librairie, qui rend public ses travaux. Téléchargez gratuitement la première partie en cliquantICIPour toute information complémentaire, adhérer ou soutenir notre association : Association Big-bang: Site :www.asso-big-bang.euContact mailinfo@asso-big-bang.euTéléphone : + 33 3 29 83 20 12 Film sur les désertifications médicales:http://www.youtube.com/watch?v=WRN0mWGSDh
Soyez le premier à déposer un commentaire !

17/1000 caractères maximum.