TROUBLES DU CYCLE MENSTRUEL. 2 cas cliniques traités par approche phytothérapique Cours de phytothérapie

De
Publié par

TROUBLES DU CYCLE MENSTRUEL2 cas cliniques traités par approche phytothérapiqueCours de phytothérapie et système uro-génital1- MENORRAGIE / HYPERMENORRHEE2 -DYSMENORRHEEEDr. Albert Kokos –– Lausanne 16.04.2004Rappel du cycle menstruel :ÀÀÀÀÀÀÀÀÀÀÀRappel des troubles du cycle menstruel : :Pathologie du cycle menstruelDéfinitions:Aménorrhée : Absence du flux menstruel chez une femme en âge d'être réglée. uglée. Aménorrhée primaire : Absence d'apparition des premières règles à partir de l'âge Amègles de 17 (16) ans. de 17 (16) ans. AmAménorrhée secondaire : Arrêt des rèègles depuis plus de 3 mois chez une femme antérieurement réglée. antAnomalies du rythme menstruel:Spanioménorrhée: Cycle long (>35 jours). Polyménorrhée (pollakiménorrhée) : Cycle court (<21 jours). Polyméée)AnisomAnisoménorrhée: Cycle irrégulier. ÀÀÀÀÀÀÀÀÀÀRappel des troubles du cycle menstruel : :Troubles des menstruations:Hypoménorrhée: Règles peu abondantes; durée <3 jours. HypomèHyperménorrhnorrhée: Rèègles trop abondantes (>80 mll)). . Ménorragie: Flux menstruel trop abondant (>80 ml) et/ou trop Mélong long (>7 jours). Dysménorrhée: Douleurs pelviennes au moment des règles. DysmMétrorragie: Hémorragie utérine survenant en dehors des règles.Méègles.ÀÀÀÀRappel des troubles du cycle menstruel : :Douleurs pelviennes cycliques: Syndrome intermenstruel: Il survient en période ovulatoire, et se traduit Syndrome intermenstruelpar une triade: ...
Publié le : samedi 24 septembre 2011
Lecture(s) : 666
Nombre de pages : 47
Voir plus Voir moins
TROUBLES DU CYCLE MENSTRUEL
2 cas cliniques traités par approche phytothérapique
Cours de phytothérapieetsystème uro-génital 1-MENORRAGIE / HYPERMENORRHEE 2-DYSMENORRHEE
Dr. Albert Kokos–Lausanne 16.04.2004
Rappel du cycle menstruel:
Rappel des troubles du cycle menstruel :
Pathologie du cycle menstruel
À À
À
À À À
Aménorrhée: Absence duflux menstruel chez une femme en âge d'être réglée. : Absence d'apparition des premières règlesà partir de l'âge de17 (16) ans. : Arrêt des règles depuis plus de 3 mois chezune femme antérieurement réglée.
Spanioménorrhée: Cycle long(>35 jours). Polyménorrhée (norrhopllkamiéée): Cycle court(<21 jours). Anisoménorrhée: Cycle irrégulier.
À
À
À
À
À
Rappel des troubles du c menstruel :
Hypoménorrhée: Règles peu abondantes; durée<3 jours.
Hyperménorrhée: Règles trop abondantes(>80 ml).
ycle
: Flux menstruel trop abondant(>80 ml)et/ou trop long(>7 jours).
: Douleurs pelviennes au moment des règles.
Métrorragie: Hémorragie utérine survenant en dehors des règles.
À
À
Rappel des troubles du c menstruel :
ycle
Syndrome intermenstruel: Il survient enpériode ovulatoire, et se traduit par une triade:douleur pelvienne,petit saignementetgonflement abdomino-pelvien.
: Ensembletomatiqueopylyspmde signes psychologiqueset/ouphysiquessurvenantélectivementetrégulièrement avant les règlesetcédant avec celles-ci. Pour parler deSPM, il faut que les troubles surviennent pendantplusieurs cycles consécutifset que leur intensité entraîne unegêne notable. Il doit exister unintervalle librede tous symptômesd'au moins une semainedans la période suivant les règles.
Rappel des troubles du c menstruel :
ycle
ÀCycle anovulatoire(anovulation):Absence d'ovulation en présence de saignements de privation estrogénique(métrorragies fonctionnelles). ÀPhase folliculaire courte: Raccourcissement de la phase folliculaire(<12 jours). ÀPhase folliculaire allongée: Allongement de la phase folliculaire(>16 jours). Syndrome du folliculelutéinisé non rompu(LUF-syndrome): À Lutéinisation d'un follicule non rompu. ÀSyndrome de rétention ovocytaire: Rétention de l'ovocyte dans le follicule rompu. ÀPhase lutéale courte: Raccourcissement de la phase lutéale(<10 jours). ÀPhase lutéale insuffisante ou inadéquate: Sécrétion de progestérone déficitaire ou inadéquate. ÀPhase lutéale allongée: Allongement de la phase lutéale(>15 jours).
À
À
À
À
À
À
1er cas: MENORRAGIES HYPERMENORHEES FONCTIONNELLES.
Patiente de45 ans(1959),infirmière, recherchant plutôt uneprise en charge phytothérapique.
Orientée sur sa demande aussi suite aux conseils d’une amie pharmacienne.
AF: Un frè Pre asthmatique.ère: HTA, DNID. Mère : Colon irritable.
AM: B.S.H/ Allergie: Né : Néant /Tabagismeant / Alcool: 1 verre de rouge le soir.
Drogue: Néant. Médicaments :Tardyféron*x 1 cp/j depuis 1 mois.
Tendance à laprise de poids(Poids actuel: 82 kg / 1m65, soitBMIouIMC =30). Infection urinaire: 1 fois il y’a 6 mois/E.Coli.( trait Noroxine* 400 :ée par 2 cp/j x 3j )
À
À
À
1er cas: MENORRAGIES HYPERMENORHEES FONCTIONNELLES.
A.C: Appendicectomie à 10 ans.
A.G:-PRà 14 ans.Cycles réguliers 28-30 j /4-5 jours jusqu’il y’a 1 an environ, avec unedysménorrhée légère, peu gênante, avec rarement nécessité dantalgiques (Ibuprofen).
Seins:Tension mammaireprémenstruelle 3-4 jours avant les règles dans le passé,7-10 j depuis 10-12 mois avec actuellement des mastodynies.
ÀEuparéunie. Infections gynéco: 2-3 mycoses dans le passé.
À
Contraception: -Stédirilx 5 ans(de 20 à 25 ans)arrêtépour prise de poids. Préservatifs en général, parfois le retrait (mariée depuis lâge de 25 ans).
ÀAO IVG: 2G/1P.à20 ans.
À
Un enfantà 26 ans (1985), G.N.A.T, A.V.B.S,épisiotomie, péridurale. Allaitement maternel x 3 mois.
1er cas: MENORRAGIES HYPERMENORHEES FONCTIONNELLES.
MOTIFDE CONSULTATION(17.03.04):
1)Depuis 1 ancycles irréguliersde29à35-36 joursx 7-10 jours,ménorrhagiques (plusieurs serviettes/ 24 h, score menstruel supérieurà100). 2)Tension mammaireaccrueà 7-10 jours avant les règles avecdysménorrhée plus ressentie et desmastodynies. 3)Secrétions vaginales abondantes, par trop«lubrifiantes ». 4)Souhaite essayer un traitement « naturel», si possible enphytothérapie.
ANAMNESE:
--
-
DR: 03.03.04 x7 j. plusieurs changes aveccaillots(score de menstruation > 100) A déjà eu unbilanpar son M.G et son gynécologue avec desrésultats normaux des bilans thyroïdien, hépatique, rénal et glycémique.Prolactine: 18ng/ml(N 20ng/ml). < Cependant,Hb: 110ng/mL(N= 140-170ng/ml).Ferritine: 15mcg/l(N : 20-100mcg/l, femmes).Crase sanguine:Nle. Elle a un traitement martial en cours (TARDYFERON* 1 cp/j).Fatiguée,anxieuse.
1er cas: MENORRAGIES HYPERMENORHEES FONCTIONNELLES.
:Endomètre 18 mm(N< 15 mm), épaississement diffus, régulier homogène hyperéchogènedetype sécrétoire.Myomètre, ovai dans les normes (Pas d’imagesévocatrices de fibrome, polype,adénomyose, endométriose, kystes de l’ovaire, pathologie tubaire), Douglas libre.
res
1er cas: MENORRAGIES HYPERMENORHEES FONCTIONNELLES.
ÀBE(Biopsie d’endomètre/ Pipellede cornier) (27.02.04):Hyperplasie simple. FROTTIS de dépistage (PAPsmear) : pas de cellules suspectes de malignité.
CONCLUSION: Ménorragiesen période pré-ménopausique /Hyperplasie simplede l’endomètre.
TRAITEMENTS EXPOSEES PAR SON GYNECOLOGUE
Pour décider dun communaccordéclairé(elle est infirmière) du choix entre et/ou :
1) Pose d’unDISPOSITIF INTRA-UTERIN (DIU) progestatifau LEVONORGESTREL (52 mg, délivrant 20 mcg/24 h,MIRENA*)valable 5 ans, dans le but d’atrophier lendomètre, tarir la sécrétion abondante de la glaire cervicale qui la gêne, et faire office en même temps de contraception(en attendant la ménopause). La patiente estavertiede la possibilitédesaignements irrégulierset desspottings dans les premiers mois suivant la pose, de tenir un calendrier des saignements et de s’attendre(chez 20% des patientes/cf. Compendium)à la possibilité de développer une oligoménorhéeet/ou uneaménorrhéeau bout d’un certain temps(but recherché en principe).
Soyez le premier à déposer un commentaire !

17/1000 caractères maximum.