Essai sur l'armée royale au temps de Philippe Auguste

De
ESSAI L'ARMÉE ROYALE AU TEMPS DE PHILIPPE AUGUSTE MÊME AUTEUR :DU de Poitiers et les Eta-Les Chartes communales Rouen, Bulletin historique et philologique,rlissements de 1912. ESSAI SUH ROYALEL'ARMÉE AUGUSTEPHILIPPETEMPS DEAU AUDOUINEdouard Lettres de Poitiersà la Faculté desProfesseur Nouvelle édition, revue et augmentée, XXV ET XXVIDUNE ÉTUDE PUBLIÉE DANS LE MOYEN-AGE, T. S&& ANCIENNE H. CHAMPION, ÉDITEURLIBRAIRIE EDOUARD CHAMPION QUAI MALAQUAIS, 55, 1913 MONSIEUR EMILE CHATELAIN,A élève.hommage de son ancienRespectueux E. A. ESSAI L'ARMÉE ROYALE AU TEMPS DE PHILIPPE AUGUSTE Les conquêtes de Philippe Auguste, la victoire qu'il remporta à Bouvines sur l'empereur d'Allemagne et ses alliés, pourraient faire croire que le roi de France dis- posait alors de forces considérables. D'après le général Kohler, Philippe Auguste aurait eu à Bouvines 2.500 chevaliers, 4.001) cavaliers armés à la légère et 50.000 1fantassins . Auguste MolinierM. pense avec raison- que l'écrivain allemand exagéré lea nombre des chevaliers et des fantassins de Philippe Auguste, sans doute afin de diminuer le mérite de la victoire des Français, et que l'on doit plutôt, avec M. Delpech, dans son ouvrage esur la Tactique au XIII siècle, fixer le nombre des che- valiers à 1.000 ou 1.200. Pour les fantassins, M. Delpech adopte le chiffre de 20.000. M. Molinier est d'avis que cela n'a pas d'importance, l'infanterie française ayant été 1. Kohler, Die Entivicklung tics Kriegswesens und der Kriegfùhrung, t.
Publié le : dimanche 30 septembre 2012
Lecture(s) : 18
Tags :
Source : Archive.org
Licence :
Nombre de pages : 250
Voir plus Voir moins

ESSAI
L'ARMÉE ROYALE
AU TEMPS DE PHILIPPE AUGUSTEMÊME AUTEUR :DU
de Poitiers et les Eta-Les Chartes communales
Rouen, Bulletin historique et philologique,rlissements de
1912.ESSAI
SUH
ROYALEL'ARMÉE
AUGUSTEPHILIPPETEMPS DEAU
AUDOUINEdouard
Lettres de Poitiersà la Faculté desProfesseur
Nouvelle édition, revue et augmentée,
XXV ET XXVIDUNE ÉTUDE PUBLIÉE DANS LE MOYEN-AGE, T.
S&&
ANCIENNE H. CHAMPION, ÉDITEURLIBRAIRIE
EDOUARD CHAMPION
QUAI MALAQUAIS, 55,
1913MONSIEUR EMILE CHATELAIN,A
élève.hommage de son ancienRespectueux
E. A.

Soyez le premier à déposer un commentaire !

17/1000 caractères maximum.