Gers: Archives civiles. Serie C. Rédigé par Paul Parfouru

De
IXVEX'J'AIKE S()M:\[AniK AECHITES DÉPARTEME^'TALES ANTÉRIEURES A \7% —ARCHIVES CIVILES. SEIÎIE C. IXVI'XTAIRE SOMMAIRE ARCHIVES DÉPARTEMEÎ^TALES ANTÉRIEURES A 1790, l'AT'L PARFOURU,RÉDIGE PAU M. ARCIilVISTK. GERS. C.CIVILES. — SÉRIEARCHIVES Cil.AU PlîÈPES.COCII.VPArXMPKIMElilK TVPOailAPHIQUE K.RIT. DE I.ORRAIS 18 9:? INTRODUCTION. archives des administrations provinciales. sixLa série C est réservée aux anciennes Les cent quatre-vingt-dix articles dont elle se compose sont très inégalement répartis entre dix-sept fonds, comme on pourra s'en convaincre en jetant les yenx sur le tableau qui suit : NUMÉROS IXTRODUCTIOX. INTENDANCE D AUCH ET PAU. Les trois cent cinquante-trois articles du fonds de rintendance ne forment ([ue le tiers administration. resteenviron des archives de cette Le se trouve à Pau, résidence officielle avant son infériorité numérique,des intendants M. d'Etigny \ Malgré la portion conservée portion demeurée Pau.à Aueh ne le cède pas en intérêt à la à Le dépôt d'Auch, en eftet, administrative d'Antoine Mégret d'Etigny, le pluspossède la correspondance célèbre de avec les ministres de Louis XV. Bien qu'elle soit malheureusement incom-nos intendants, — ",—elle s'arrête au 23 février 1760 cette correspondance n'en est pas moins imeplète, précieuse pour l'histoire de la province au xviif siècle aussi ai-je -tenu à analysersource ; avec un soin tout particulier et des développements exceptionnels les douze registres qui la contiennent.
Publié le : dimanche 30 septembre 2012
Lecture(s) : 58
Tags :
Source : Archive.org
Licence :
Nombre de pages : 392
Voir plus Voir moins

IXVEX'J'AIKE S()M:\[AniK
AECHITES DÉPARTEME^'TALES ANTÉRIEURES A \7%
—ARCHIVES CIVILES. SEIÎIE C.IXVI'XTAIRE SOMMAIRE
ARCHIVES DÉPARTEMEÎ^TALES
ANTÉRIEURES A 1790,
l'AT'L PARFOURU,RÉDIGE PAU M.
ARCIilVISTK.
GERS.
C.CIVILES. — SÉRIEARCHIVES
Cil.AU
PlîÈPES.COCII.VPArXMPKIMElilK TVPOailAPHIQUE
K.RIT. DE I.ORRAIS
18 9:?

Soyez le premier à déposer un commentaire !

17/1000 caractères maximum.