La diction française par les textes

De
Publié par

LA DICTION FRANÇAISE PAR LES TEXTES A LA MÊME LIBRAIRIE ,n préparation : française, par Georges Le Roy, deGrammaire de la Diction la Comédie-Française, professeur libre de diction dans plusieurs • in-lO cm 12 cm),lycées et collèges de Paris. 1 vol. (18 x relié » »toile En vente : Histoire de la Musique, par Paul Landormy, ancien élève de agrégé Philosophie, professeurl'École normale supérieure, de de l'Université. 1 fort volume in-16 (18 cmxl2 cm), accompagné tï recoînmandées de textes musicaux àindications de lectures et (2econsulter. Relié toile, titres dorés édition revue et cor- rigée) 4 » ^If-- &EOR&ES LE ROY DE LA COMÉDIE-FRANÇAISE LYCÉES COLLÈGES DE PARISPROFESSEUR LIBRE DE DICTION DANS PLUSIEURS ET LA DICTION FRANÇAISE PAR LES TEXTES PARIS LIBRAIRIE CLASSIQUE PAUL DELAPLANE 48, RUE MONSIEUR-I.E-PKINCE, 48 1!)11 f^-»r'iHÊ A F Pc INTRODUCTION L'ouvrage que nous publions aujourd'hui n aurait dictionlyrobahlementjamais vu le jour si Vétudc de la n'avait été introduite tout récemment ^ à titre faculta- Ildans plusieurs lycées et collèges de Paris. atif, été fait pour Venseignement : ce sont les élèves eux- ?némes gui nous Vont demandé. Ils ont compris que s'il est indispensable pour tout homme désireux de bienparler— ou.,àplus forte raison, — de con-obligé à parler quotidiennement en public naître les règles fondamentales de la parole, il ne lui desest pas moins nécessaire de s'exercer sur textes appropriés, accompagnés de courtes notes directrices.
Publié le : dimanche 30 septembre 2012
Lecture(s) : 170
Source : Archive.org
Licence :
Nombre de pages : 288
Voir plus Voir moins

LA DICTION FRANÇAISE
PAR LES TEXTESA LA MÊME LIBRAIRIE
,n préparation :
française, par Georges Le Roy, deGrammaire de la Diction
la Comédie-Française, professeur libre de diction dans plusieurs
• in-lO cm 12 cm),lycées et collèges de Paris. 1 vol. (18 x relié
» »toile
En vente :
Histoire de la Musique, par Paul Landormy, ancien élève de
agrégé Philosophie, professeurl'École normale supérieure, de de
l'Université. 1 fort volume in-16 (18 cmxl2 cm), accompagné
tï recoînmandées de textes musicaux àindications de lectures et
(2econsulter. Relié toile, titres dorés édition revue et cor-
rigée) 4 »
^If--&EOR&ES LE ROY
DE LA COMÉDIE-FRANÇAISE
LYCÉES COLLÈGES DE PARISPROFESSEUR LIBRE DE DICTION DANS PLUSIEURS ET
LA DICTION FRANÇAISE
PAR LES TEXTES
PARIS
LIBRAIRIE CLASSIQUE PAUL DELAPLANE
48, RUE MONSIEUR-I.E-PKINCE, 48
1!)11
f^-»r'iHÊ A FPcINTRODUCTION
L'ouvrage que nous publions aujourd'hui n aurait
dictionlyrobahlementjamais vu le jour si Vétudc de la
n'avait été introduite tout récemment ^ à titre faculta-
Ildans plusieurs lycées et collèges de Paris. atif,
été fait pour Venseignement : ce sont les élèves eux-
?némes gui nous Vont demandé.
Ils ont compris que s'il est indispensable pour tout
homme désireux de bienparler— ou.,àplus forte raison,
— de con-obligé à parler quotidiennement en public
naître les règles fondamentales de la parole, il ne lui
desest pas moins nécessaire de s'exercer sur textes
appropriés, accompagnés de courtes notes directrices.
Qu'il nous soit doncpermis d'offrir ce livre à VEnsei-
gnonent, sous les auspices de 31. le Recteur de l'Aca-
démie de Paris d'abord, dont la haute bienveillance
nous a ouvert les portes des lycées , à MM. les
Proviseurs dont nous n'oublierons jamais l'aimable
accueil et la généreuse initiative: à MM. les Pro-
tousfesseurs qui^ convaincus de la nécessité de cet
enseignement nouveau, ont bien voulu en favoriser le
développement.
Est-ce à dire que ce livre soit exclusivement destiné
cifi'Enseignement ? Non. Loin de là. Nombreuses sont,
en les personnes qui onteffet, souffert, leurs études
terminées, de la lacune que nous essayons de combler.
Aussi les jeunes avocats, les politiciens, les conféren-VI INTRODUCTION.
ciers, les professeurs et —les prédicateurs comme les
gens du —inonde trouveront-ilsda7is ce nouvel ouvrage
une série d'exercices gradués qui leur permettront
d'affronter et de vaincre rapidement les priîicipales
difficultés de l'expression orale.
Pour préciser Vesprit dans lequel nous avons com-
posé cet ouvrage, que Von nous permette de reproduire
la conférence faite récemment par dansnous plusieiws
lycées de Paris (1).
Messieurs,
Une chose m'a toujours frappé : la disproportionc'est
entre le temps que lejeune Français dépense pour apprendre
à écrire et celui qu'il sacrifie pour apprendre à parler.
Aussi depuis longtemps je caresse le rêve de vous entre-
tenir. Et de quoi vais-jevous entretenir? Je serais très curieux
de vous poser cette question réponse. Maiset d'entendre votre
n'anticipons pas; c'est moi seul qui suis sur la sellette aujour-
d'hui. Une autre fois ce sera votre tour.
11 est probable que, du reste, vous me répondriez ceci :
« Vous venez pour nous apprendre à déclamer. »
A déclamer, votreMessieurs ! Rayez cet horrible mot de
vocabulaire. 11 est français, je le sais; son étymologie est
claire, et déjà la langue latine l'employait. On l'a conservé
en français s'appelle toujourspuisque le Conservatoire
».« Conservatoire national de musique et de déclamation
Mais jours un sensce mot est dangereux et il a pris de nos
nettement défavorable. Nous le remplacerons donc par
la« diction » signifiant « étude des règles concernant
parole ».
Charlenia-Lycée Lakanal ^14 nov. 1910) Collège Rolliu (16 nov.) ; Lycées(1) ;
nov.); Michelet(l«f déc.) Saint-Louis d«c.); Condor-gne (21 nov.); Carnol (30 ; (6
déc).cet (10

Soyez le premier à déposer un commentaire !

17/1000 caractères maximum.