La Jeunesse d'Hölderlin jusqu'au roman d'Hypérion

De
LA JEUNESSE D'HOELDERLIN JUSQU'AU ROMAN D'HYPÉRION JOSEPH CLAVERIEf Ancien professeur agrégé au Lycée d'Orléans. LA JEUNESSE DHOELDERLIN JUSQU'AU ROMAN D'HYPÉRION PRÉFACE Joseph Claverie, fils d'un universitaire distingué, fut germanisteprofesseur par vocation et par pressentiment. il étudia l'allemand avecDès le lycée Condorcet, ardeur, direction de maîtres chers. Il continua, poussé parsous la des tendances profondes. Il retrouvait dans la plus méta- physique des littératures les spéculations qu'il préférait, et par lesquelles il espérait fonder sur la raison sa vie reli- il en même temps mieuxgieuse. Mais apprenait à connaître redoutable, ce qu'il considérait comme le devoirun peuple le plus urgent du patriote. Enfin son choix se confirma à son arrivée à la Sorbonne, oii il subit, comme tout étudiant germaniste, l'influence décisive du maître qu'il devait le plus admirer et chérir. Par un travail régulier et obstiné, tantôt à Paris, tantôt à l'Université de Gôttingen, il parvint à l'agrégation en 1907, avec une solide masse de connaissances, et prêt à les employer, d'une égale ardeur, pour l'enseignement et pour la recherche. Il commença par l'enseignement, à Brest, et s'y donna tout entier, heureux d'agir sur de jeunes esprits. Mais il ne devait pas se tenir pour satisfait tant qu'il n'au- rait pas complété son érudition et, selon ses propres paroles, « w.
Publié le : dimanche 30 septembre 2012
Lecture(s) : 34
Tags :
Source : Archive.org
Licence :
Nombre de pages : 248
Voir plus Voir moins

LA JEUNESSE
D'HOELDERLIN
JUSQU'AU ROMAN D'HYPÉRIONJOSEPH CLAVERIEf
Ancien professeur agrégé au Lycée d'Orléans.
LA JEUNESSE
DHOELDERLIN
JUSQU'AU ROMAN D'HYPÉRION

Soyez le premier à déposer un commentaire !

17/1000 caractères maximum.