La sociologie générale et les lois sociologiques

De
mn DIREGTEUî; ' lA r I î /T^/ IfARI» = î' "ci Sociologie générale >-j S sociolocriaiieset les lois RICHARDGaston "'î' Q f,'\r'Tc(\ flAIV î^'n epeuBO 'o^uojoi uj JO^uo!^Bonp3 S9!pn^s ouB^UQ9^n:H^su| 9Mi 3H1AdVdan Paris.Octave DOIN ET FILS, éditeurs, place de l'Odéon,8, ENCYCLOPÉDIE SCIENTIFIQUE Pabliée sous la direction du D' Toulouse WBLIOTHEIJUE DE SOCIOLOGIE Directeur : Gaston RICHARD Professeur de science sociale à l'Université de Bordeaux. La Bibliothèque de Sociologie, ou des sciences sociales, de l'Encyclopédie scientifique, ne sera pas l'exposition d'un système sociologique aspirant à faire tenir l'explica- tion de réalité socialela dans un petit nombre de formules dogmatiques. Les sciences physiques ont précédé la physique générale, car il a fallu étudier les lois empi- riques des diflerents phénomènes physiques avant de pouvoir s'élever à la théorie de l'unité des forces. Les différentes sciences de la vie et de l'organisation ont précédé constitutionla biologie. De même, la des sciences sociales doit celle de sociologie.précéder la Sans le point d'appui que les premières lui offrent, celle-ci ne peut être qu'une vague hypothèse, un système d'analogies sans pré- cision, souvent sans fondement, ou encore une réduction prématurée des faits sociaux à quelque facteur trop simple pour en rendre vraiment compte.
Publié le : dimanche 30 septembre 2012
Lecture(s) : 100
Tags :
Source : Archive.org
Licence :
Nombre de pages : 424
Voir plus Voir moins

mn
DIREGTEUî;
'
lA r I î /T^/
IfARI»
= î'
"ci Sociologie générale
>-j S
sociolocriaiieset les lois
RICHARDGaston
"'î' Q f,'\r'Tc(\ flAIV î^'nepeuBO 'o^uojoi
uj JO^uo!^Bonp3 S9!pn^s
ouB^UQ9^n:H^su| 9Mi
3H1AdVdanParis.Octave DOIN ET FILS, éditeurs, place de l'Odéon,8,
ENCYCLOPÉDIE SCIENTIFIQUE
Pabliée sous la direction du D' Toulouse
WBLIOTHEIJUE DE SOCIOLOGIE
Directeur
: Gaston RICHARD
Professeur de science sociale à l'Université de Bordeaux.
La Bibliothèque de Sociologie, ou des sciences sociales,
de l'Encyclopédie scientifique, ne sera pas l'exposition
d'un système sociologique aspirant à faire tenir l'explica-
tion de réalité socialela dans un petit nombre de formules
dogmatiques. Les sciences physiques ont précédé la
physique générale, car il a fallu étudier les lois empi-
riques des diflerents phénomènes physiques avant de
pouvoir s'élever à la théorie de l'unité des forces. Les
différentes sciences de la vie et de l'organisation ont
précédé constitutionla biologie. De même, la des sciences
sociales doit celle de sociologie.précéder la Sans le point
d'appui que les premières lui offrent, celle-ci ne peut être
qu'une vague hypothèse, un système d'analogies sans pré-
cision, souvent sans fondement, ou encore une réduction
prématurée des faits sociaux à quelque facteur trop simple
pour en rendre vraiment compte.
Toutefois les sciences sociales ne mériteraient pas leur
nom si les_ sociétés n'ottVaient pas à la recherche scienti-
fique un objet d'étude propre, distinct de celui que lui pro-
pose soit le monde extérieur, soit la nature humaine
abstraitement considérée. sociétésLes elles-mêmes n'au-
raient qu'une réalité apparente si les différents phéno-U ENCYCLOPEDIE SCIENTIFIQUE
dont elles sont à la fois le milieu, la condition etmènes
aussi la conséquence n'étaient pas liés et réciproquement
sociologie, entrevue, par Moiirdépendants. La notion de la
les encyclopédistes, formulée par Augustetesquieu et par
rendue plus précise après lui par Herbert Spencer,Comte,
Emile Dur-Gumplowicz, Gabriel Tarde, Simmel, Ardigô,
Steinmetz, et tant d'autres, nous paraitkheim, Giddings,
entièi'ement légitime. Nous pensons que cette notiondonc
d'une science capable d'embrasser la succession des états
des phénomènes manifestesociaux et la connexité que
doit être toujours présente à celui qui étudiechacun d'eux
un aspect particulier de la vie sociale.
Le programme de notre Bibliothèque embrasse la géo-
humaine, l'étude comparative des types sociaux,graphie
celle de l'assimilation des peuples, celle des mœurs, celle
de l'art au point de vue sociologique, celle de la nature du
enfin celle desdroit et du gouvernement, attributions de
de ces questions a autant que possible,l'Etat. Chacune été,
confiée à un spécialiste français ou étranger, mais tous les
collaborateurs de la bibliothèque ont en commun les idées
réciproque des faits sociaux, dede la dépendance la suc-
cession historique des états sociaux des formes simples
aux formes complexes et de l'applicabilité de la méthode
historico-évolutive à toutes les branches de la science
sociale.
Les volumes sont publiés dans le format in-18 jésus cartonné ils
;
forment environ, avecchacun 100 pages ou sans figures dans le texte.
Le prix marqué de chacun d'eux, quel que soit le nombre de pages, est
fixé à 5 francs. Chaque volume se vend séparément.
Voir, à la fin du volume, la notice sur l'ENCYCLOPÉDIE
SCIENTIFIQUE, pour les conditionsgénérales depublication.TABLE DES VOLUMES
ET LISTE DES COLLABORATEURS
Les volumes publiés sont indiqués par un *
A (ÎÉNÉRALITÉS.
*1
. La Sociologie générale et les lois sociologiques, par Gaston
Richard, professeur de science sociale à l'Université de Bor-
deaux.
*'2. La Solidarité sociale; ses fondements, son évolution, par
G.-L. DuPRAT.prol'esseur dephilosophieau lycéed'Aix, docteur
es lettres.
Sociologie comparée etB) ethnographique.
*3. Les Types sociaux et le Droit, par J. Mazzarella.
4. L'Assimilation des peuples, par Paul Lapie, professeur de
p1iilosoi)hic à l'Université dt; Bordeaux.
C) Géographie humaine et sociale.
*5. Géographie sociale. Le Sol et l'État, par Camille Vallaux,
professeur de géographie à l'Ecole navale, docteur es lettres.
*t'). Géographie sociale. La Mer, par Camille Vallaux.
D) Science des moeurs.
7. L'Évolution des mœurs, Gaston Richard.i)ar
Scn:.\cE DE l'État et du Droit.
*8. La Société et l'ordre juridique, parAlessanuro Levi, profes-
seur Ac philosophie du droit à l'Université de Ferrare.IV ENCYCLOPEDIE SCIENTIFIQUE
9. Los Attributions de l'État, par Albert Sch.vtz, professeur à
rUnivcrsité de Lille.
lu. Le Gouvernement, par Adodmik Posada, professeur de droit à
rUiiiversité d'Oviéda, membre de l'Iiislitut de réforme sociale
de Madrid.
E) Esthétique.
11. Les Conditions sociales de l'art, par Charles Lalo, agrégé
de philosophie, docteur es lettres.SCIENTIFIQUEENCYCLOPÉDIE
PUBLIÉE SOUS LA DIRECTION
des Hautes-Études.du D"^ Toulouse, Directeur de Laboratoire à l'École
Secrétaire jfénéral : H. PlÉRON, Agrégé do l'Université.
BIBL10THb:0Ui: Di: SOCIOLOGIE
RICHARDnirecteur : Gaston
Professeur de science sociale à l'Université de Bordeaux.
LA SOCIOLOGIE GÉNÉRALEDU MEME AUTEUR
if<tyA.L'origine de l'idée de droit, K()\TE^ioiN(i, Paris,
,!
?<<' édilion,Le socialisme et la science sociale, r volume in- [2.
Ai.cAN,- Paris, 1909.
parL'idée d'évolution dans la rature et l'histoire {Couronné
rinslifiit, 1 Aoluinc iii-8", Ai.can, Paris, 1902.prix (Ironzel),
'1''
i \<>limii' in éiliHon,Notions élémentaires de Sociologie, 12,
{'.liarlcs Delsguwe, Paris, n)iii.
Manuel de Morale sociale, (Miarlcs I)i:i.A(;nAVi;, i()o3.
La femme l'histoire (Hibliolhèque el sociologiquedans bioloçiiync
(le lu J'rninie), 1 \oliiini' iii-i8 ()cta\c Dot\ et F'ils, édi-Jésus,
teurs, 1909.
Les crises sociales et la criminalité (Mémoire j)ublié |)ar VAnnre
.S(/r/((/()(//'(/(/('), l()On.Al.CW,
La morale et la le's lein\isquestion sociale (dans (jiteslionx du
prt'senlj cont'éreiices, i90((-i9io). I.iiîUArRii: gknkkale, /i8, vi\c
de Lille, Paris.
L'éducation de ^a volonté, brocliure de lio pagt's, FiscHnACHEii,
Paris, el MoLiAT, hordeaux.
Pédagogie expérimentale (Hibliolhcqm de psyclioloyie appliquée,
E. S.), I \oliuiie in-i8 Jésus, f)(la\e Doiv et Fri.s, éditeurs, 191 1.

Soyez le premier à déposer un commentaire !

17/1000 caractères maximum.