Le royaume de la Rue Saint-Honoré : Madame Geoffrin et sa fille

De
^^ ^ LE ROYAUME DE LA RUE SAINT-HONORÉ paysréservés pour tous leset de reproductionDroits de tvaduclion Hollande.la Norvège et lacompris la Suède,y (Encre Lorilleui).PARIS. — ;>:l(i(M-'J".iiKiiGi-iir;, 20,IMI'RIJIF.IUK ciiAix, )aF. J.M Naltier pmy Hel 00 PArents Eu6 Gaiyean sculp. ,yyLxidT-IIOXORÉl4 LE ROYAUME raisonnableFerté-Imbault, « ne semblait pas très », sonnés, tandis quefutur avait quarante-huit anscar le à peine. Mais l'amourfiancée en comptait quatorzela démêler ensemble et Françoiset la raison n'ont rien à ; remar-une fille d'une beautéGeofTrin, rencontrant honorable,d'une éducation sévère, de famillequable, d'orpheline.convenablement dotée du fait de son état — tenait plus qu'à toute autreet enfin ce à quoi il — exemplaire, passa sans hésiterchose d'une dévotion considérations qui eussent pu lepar-dessus toutes les Quant àl'inclination de son cœur.détourner de suivre filles, faute deelle était à l'âge où les jeunesThérèse, même d'appré-de comparaison, ne sont guère àterme mérite d'unhommebien sainement le charme et le ;cier grand'mère, qui trouvait le partiet l'ascendant de sa la détermina sans grand'peine.sortable en tous points, contrat fuimenées rondement.
Publié le : dimanche 30 septembre 2012
Lecture(s) : 22
Source : Archive.org
Licence :
Nombre de pages : 528
Voir plus Voir moins

^^ ^LE ROYAUME
DE
LA RUE SAINT-HONORÉpaysréservés pour tous leset de reproductionDroits de tvaduclion
Hollande.la Norvège et lacompris la Suède,y
(Encre Lorilleui).PARIS. — ;>:l(i(M-'J".iiKiiGi-iir;, 20,IMI'RIJIF.IUK ciiAix, )aF.J.M Naltier pmy Hel 00 PArents Eu6 Gaiyean sculp.
,yyLxid<jjn^ (^co-nrin

Soyez le premier à déposer un commentaire !

17/1000 caractères maximum.