Le vieux Honfleur et ses marins [microforme] : biographies et récits maritimes

De
v^J LE VIEUX HONFLEUR ET SES MARINS LE HONFLEURVIEUX ET SES MARINS BIOGRAPHIES ET RÉCITS MARITIMES BRÉARDPar Ch. Membre de la Société des Antiquaires et de l'Histoire de Norinaudie, de la Société des Antiquaires de Picardie, etc. Ouvrage orné d'une eau-forte de Fr. Courboin. ROUEN IMPRIMERIE CAGNIARD (LÉON GY, SUCCESSEUR) rues Jeanne-Darc, et des Basuage.88, 5 1897 AVANT-PROPOS populaire,Société normande cfEthnographie et d'ArtLa Honneur et aujourd'hui définitivementfonda récemment à publiant une série de biogra-constituée, ouvre sa carrière en et maritimes. Elle vient réveiller des noms unphies locales parleront au cœur des nomhreux et hono-peu mais quieffacés lerables adhérents qui, sans autre impulsion que désir d'être joints déjà à elle ou s'yjoindront dans Vavenir.utiles, se sont des traditions etCréé", pour entretenir et diriger le culte de l'hirstoire, pour retremper, si on peut ainsi parler, Vamourdu association voulu tirer de Voubli le sou- ; clocher natal, cette a \venir d'un certain nombre d'hommes qui ont honoré leur \ berceau. C'est déjà quelque bien aux générationsfuturesfaire le et d'aimer ceuxque de leur procurer moyen de connaître dont elles doivent être es.fier Le titre de livre une saveur de terroir qui indique dece a quels hommes il s'agit. Cependant il nefaudrait pas croire que nous aurons à présenter quelques-uns de ces illustres marins ontqui laissé dans les événements de leur temps et de leur pays une trace profonde et ineffaçable.
Publié le : dimanche 30 septembre 2012
Lecture(s) : 40
Tags :
Source : Archive.org
Licence :
Nombre de pages : 378
Voir plus Voir moins

v^J
LE VIEUX HONFLEUR
ET SES MARINSLE
HONFLEURVIEUX
ET SES MARINS
BIOGRAPHIES ET RÉCITS MARITIMES
BRÉARDPar Ch.
Membre de la Société des Antiquaires et de l'Histoire de Norinaudie,
de la Société des Antiquaires de Picardie, etc.
Ouvrage orné d'une eau-forte de Fr. Courboin.
ROUEN
IMPRIMERIE CAGNIARD (LÉON GY, SUCCESSEUR)
rues Jeanne-Darc, et des Basuage.88, 5
1897AVANT-PROPOS
populaire,Société normande cfEthnographie et d'ArtLa
Honneur et aujourd'hui définitivementfonda récemment à
publiant une série de biogra-constituée, ouvre sa carrière en
et maritimes. Elle vient réveiller des noms unphies locales
parleront au cœur des nomhreux et hono-peu mais quieffacés
lerables adhérents qui, sans autre impulsion que désir d'être
joints déjà à elle ou s'yjoindront dans Vavenir.utiles, se sont
des traditions etCréé", pour entretenir et diriger le culte de
l'hirstoire, pour retremper, si on peut ainsi parler, Vamourdu
association voulu tirer de Voubli le sou-
; clocher natal, cette a
\venir d'un certain nombre d'hommes qui ont honoré leur
\ berceau. C'est déjà quelque bien aux générationsfuturesfaire
le et d'aimer ceuxque de leur procurer moyen de connaître
dont elles doivent être es.fier
Le titre de livre une saveur de terroir qui indique dece a
quels hommes il s'agit. Cependant il nefaudrait pas croire
que nous aurons à présenter quelques-uns de ces illustres
marins ontqui laissé dans les événements de leur temps et deleur pays une trace profonde et ineffaçable. Nous ne voulons
rien exagérer notre galerie sera composée de; honfleuraise
secondaires. Mais ces leur imporlancefigures figures ont eu
sur un terrain spécial; les pilotes de la « noble ville de
» sont nommés en première ligne dans le RoutierHonnefleur
de la Mer, publié en etqui, pendant plus d'un siècle, a148^,
été l'unique manuel du navigateur. Us ont été mêlés à de
leurs navires ont abordé des premiersgrands événements sur;
les rivages inconnus des deux Amériques. Ixur forte race
l'énergie à une rare intelligence du métier de la mer.alliait
Le où ils vivaient était actif.foyer
Nous n'avons pas le droit de revendiquer de grands
hommes, mais des marins hardis, des pilotes audacieux, de
vaillants Avec eux, on eut certains triomphes dans laofficiers.
euxmer de la Manche, sous Louis XI ; avec on alla visiter
leBrésil et peut-être le cap deBonne-Espérancesous LouisXII;
sur dans les Terre-Neuve,pêcher le banc et baies de au début
du XVI^ siècle; explorer VAmérique septentrionale, le golfe
bouches du Saint-Laurent au tempset les des voyages de
facques Cartier et de Roberval; fonder Québec, en 1608, au
cours du second voyage de Champlain. Après leurs expédi-
tentatives,tions, leurs leurs efforts et aussi leurs épreuves, on
conçoit que les Ronfleurais, tout en étant restée ausecond rang,
joui d'une grande réputation.aient asse^^
Lorsque le temps des voyages lointains passé, lafut
renommée de nos marins ne s'éteignit pas. Le premier en date
11^que l'on rencontre au milieu du XV siècle, sur le banc de
quart d'un navire, entouré d'un aventureux équipage,portait
un nom aujourd'hui populaireparmi nous, c'est celui du cor-
sairefean Doublet..
à la période de la guerre de l'IndépendanceSi nouspassons
guerres de laRépublique et deVEmpire,américaine, puis aux
compatriotes se montrent des capitaines très appréciés etnos
les guerres d'escadre et de course. Ils sont avectrès utiles dans
mers d'Amériqued'Estaing et d'Orvilliers dans les en
avec Truguet, La Touche-Tréville, Villaret-iyyS-178^;
la Méditerranée et VOcéan, enJoyeuse, dans 1793-179) ;
rupture paixavec Bruix, àAboukir. Après la de la d'Amiens,
réunissent les divisions de la sous lefende l'ennemiils flotiUe
à Ambleteuse, et, dès que les plans d'invasionà Boulogne et
de l'Angleterre sont abandonnés, ils se dispersent sur toutes
les mers en divisions légères. C'est le temps où les frégates de
Hamelin un mal considérable auMotard et de font commerce
anglais, c'est le temps de leur brillante campagne de l'Inde.
D'autres marins ont jeté un éclat plus sur leurvif cité
natale; n oublionspas les longues traversées que nos Honfleu-
raisdu XVI^ siècle ont osé entreprendre avec des guides bien
incertains et de bien moyens, leur téméritéfaibles a presque
toujours étécouronnéepar quelque succès. C'est donc un dessein
tout naturel que d'en raviver les souvenirs éteints : nous nous
efforcerons d'y réussir dans la petite mesure de nos forces.
Octobre i8^

Soyez le premier à déposer un commentaire !

17/1000 caractères maximum.