Contexte socio-économique du Littoral Méditerranéen Oriental

De
Publié par

Le Littoral Méditerranéen Oriental(LMO)se situe à l’extrémité Nord-est du Maroc. Il s’étend, administrativement,sur trois municipalités et 23 communes rurales. L’ensemble de ces entités administratives relève de deux provinces,Berkane et Nador. Les aspects socio-démographiques énoncés dans ce document découlent de l’exploitation des données du Recensement Général de la Population et de l’Habitat de l'année 2004 (RGPH,2004). Les données économiques ont pour sources divers documents et les monographies communales.
Publié le : dimanche 26 mai 2013
Lecture(s) : 116
Nombre de pages : 2
Voir plus Voir moins
Cette publication est accessible gratuitement
Fiche N°
Contexte socio-économique du Littoral Méditerranéen Oriental Khattabi Abdellatif et Souad Ghazi
Introduction: Le Littoral Méditerranéen Oriental (LMO) se situe àl’extrémité Nord-est du Maroc. Ils’étend,administrativement, sur trois municipalités et 23 communes rurales.L’ensemblede ces entités administratives relève de deux provinces, Berkane et Nador.
Les aspects sociodémographiques énoncés dans ce document découlent del’exploitationdes données du Recensement Général de la Population et del’Habitatde 2004 (RGPH, 2004). Les données économiques ont pour sources divers documents les monographies communales.
1- Contexte démographique: La population totale du LMO est estimée à environ 436200 habitants en 2004, dont 53,4% urbaine et 46,6% rurale.
Evolution de la population : La population du LMO est en augmentation. le taux d’accroissementannuel de la population pendant la période 1994-2004 estdel’ordrede 0,7%, chiffre calculé sur la base des données des deux derniers recensements, RGPH (2004) et RGPH (1994).
Fécondité : L’évaluationde la fécondité repose sur deux indices :l’Indice Synthétique de Fécondité (ISF) et la parité moyenne à 45-49 ans.L’indicede fécondité moyen mesure le nombre moyen d’enfantspar femme féconde. Au niveau du LMO,l’ISFest en moyenne de 2 enfants par femme. Il estd’unevaleur minimale de 1,2 enfants par femme dans les communes rurales Amejjaou, Ras El Ma et Talilit; etd’unevaleur maximale del’ordrede 2,5 enfants par femme au niveau de la commune rurale de Béni Chiker.
Structure des âges : La population du LMO est dominée par les actifs âgés de 15 à 59 ans, constituant 62% de la population totale. Les âgés de moins de 14 ans représentent 28% et les âgés de plus de 60 ans9%; ce ui le caractérisear uneo ulationrelativement eune.
En %
Etat matrimonial et âge au premier mariage : La proportion des hommes célibataires est supérieure à celle des femmes, avec des taux respectifs de 51% et 39%. L’âgemoyen au premier mariage est de 30,5 ans en moyenne. Il diffère selon les sexes, il est de 28 ans chez les femmes et de 33 ans chez les hommes. Célibataire Marié AutreAge au premier Sexes en %en %en %mariage Féminin39 48,4 12,728 Masculin50,9 48,11,0 33,0 Total 44,848,2 7,030,6 2- Caractéristiques Sociales : Education et analphabétisme : Le tauxd’analphabétismemoyen pourl’ensemblede la population atteint 44,1%.Il est de 57% chez les femmes et de 30,5% chezles hommes. Environ 90% de la population alphabétisée du LMO a atteint les niveauxd’éducationdu primaire, du collège ou du secondaire. Seulement 5,9% ont pu poursuivre leurs étudesjusqu’auniveau supérieur. Les 4,5% restantsn’ontpas dépassé le niveau préscolaire. Ces tauxd’instructionvarient selon les communes et selon le sexe.
Mer
Taux d’analphabétisme en % dans le LMO
Méditerranée
2. Lesactivités économiques a. Agriculture: (RGA, 1996) La Surface Agricole Utile (SAU) totale du LMO est estimée à 142 651 ha, répartie en 25 953 exploitations. La grande partie de la SAU est de type non-irriguée(‘Bour’)avec une superficie del’ordrede 120 551 ha, soit 84,5% de la SAU totale. Les terrains agricoles du LMO se caractérisent par la dominance du statut juridique privé(‘Melk’)ou « Assimilé » sur 95,7% de la SAU totale. L’activitéagricole pratiquée est constituée surtout de la céréaliculture qui occupe le premier rangsur une surface de 79 230 ha, soit 55,5 % de la SAU totale du LMO. Cette prédominance est observéedans l’ensembledes communes. b. Élevage : D’aprèsle recense, rencontré dans le LMO est composé de 11 071 têtes bovines, 122 852 têtes ovines, 8 504 têtes caprines, et 6 têtes camelines uniquement. Pour les animaux de trait, on rencontre surtout les ânes et les mulets, avec des effectifs respectifs de 8505 et 4400 têtes. Les chevaux présententl’effectifle plus faible avec 78 têtes. La composition du cheptel varied’unecommune àl’autre. L’effectifbovin au niveau de la commune de Bouareg est assez important et représente près du 1/3 du cheptel total de la zone côtière. Concernantl’élevagecaprin, plus de la moitié, soit 60% du cheptel caprin se concentre particulièrement au niveau des communes rurales Béni Chiker, Laatamna, Al Barkanyene, Ras Al Ma et Ait Mait.L’élevageovin est rencontré dans presque toutes les communes. c. Pêche : La pêche maritime assure une bonne partie del’emploidirect ou indirect pour la population du LMO. La pêche artisanale est assez présente dans les communes rurales de Saidia, Ras El Ma, Iaazzanene, Arekmane, Béni Chike et Bouareg; et dans le municipalités de Nador et de Ben Nsar. La production de la pêch artisanale estprincipalemen destinée à la consommatio locale.
d. Industrie :
Le secteur industriel du LMO estplus concentré dans la province de Nador. Il compte 137 entreprises, dont 53 unités portant sur différentes branches d'activités:l’industrieagro alimentaire, l’industrietextile et maroquinerie,l’industriechimique,l’industrie mécanique et métallique, la fabrication de briques, de ciments, de plafonds, de clous et de matériaux de construction, les conserveries (non fonctionnelles), la pâtisserie, le remplissage de bouteilles de gaz, et la poterie.
e. Artisanat :
L’activitéartisanale est aussi rencontrée dans le littoral de Nador et de Berkane. Elle se caractérise par une multituded’activités pratiquées et se base essentiellement sur la production des pièces artistiques, des articles d'habillement, du bois, de la poterie, de la vannerie et de la ferronnerie d'art.
f. Exploitation minière : La région recèle des gisements potentiels en minerais de fer,d’argilecosmétique (bentonite), de plomb, de sel, de «Ghassoul», de Kaolin, de gypse, etc. Cependant ce secteur reste peu valorisé et g. Tourisme :peu développé. Les plages du LMO lui offrentune grande importance sur le plan du tourisme balnéaire.Plusieurs sitessont importants à ce titre, ils’agitdes plages de Ras El Ma, de Saïdia, de Kariat Arekmane, de Beni Nsa d’Iazzanen, de Trougout de Tazaghine, et de Boudinar. Cependant, la qualité de la majorité de ces plages est affectée par la présence de divers déchets solides.
k. Commerce : L'activité commerciale, surtout de type informel, s’estdéveloppée partout dans la province de Nador, créant ainsi uneoccupation permanente pour une large population. La zone côtière de Nador, de part sa proximité de Melilla, enregistre un taux très élevéd’activités commerciales.
Soyez le premier à déposer un commentaire !

17/1000 caractères maximum.