COURS 5 PSY4120 Attributions [Lecture seule ] [Mode de compatibilité]

De
Publié par

|||||||08/02/2010Les attributionsCatherine AmiotQuestions/Réflections critiquesPlan du coursDéfinitionTypes d’attributionsConséquences des attributionsProcessus attributionnelsBiais attributionnelsLa réattribution1||||08/02/2010Février 2009:Incendies meurtriers en AustralieDéfinition de l’attributionLes explications que l’on donne ou les raisons que l’on attribue aux événements Une inférence ayant pour but d’expliquer pourquoi un événement a eu lieuImplique le comportement de soi ou d’autruiExplication SUBJECTIVE2|||||||||08/02/2010Pourquoi faire des attributions?Comprendre le monde autour de nous et faire du sens avec les stimuli sociauxPrédire les événements et expliquer des événements inattendusPrévenir les échecs futurs et excuser notre comportementExprimer nos perceptions du monde aux autresTypes d’attributions (Weiner, 1974, 1986)Lieu de causalité: Interne/ExterneStabilité: Stable/InstableContrôlabilité:Contrôlabilité: Contrôlable/IncontrôlabContrôlable/Incontrôlable leAUSSI: Niveau de généralité: Global/Spécifique (Abramson et al., 1978)Avantages: Classer et comparer les conséquencesMesure des attributions: Causal Dimension Scale (Russell, 1982)Quelle serait, selon vous, la raison principale qui pourrait expliquer que votre ami ne vous ai pas rappelé-e?1. Est-ce que la cause :Reflétait un aspect 1 2 3 4 5 6 7 Reflétait un aspect de la situation de la ...
Publié le : samedi 24 septembre 2011
Lecture(s) : 309
Nombre de pages : 12
Voir plus Voir moins
Les attributions
Catherine Amiot
Questions/Réflections critiques
Plan du cours
Définition | |Types d’attributions |Processus attributionnels |Biais attributionnels |La réattribution
08/02/2010
1
Février 2009: Incendies meurtriers en Australie
Définition de l’attribution
|Les explications que l’on donne ou les raisons que l’on attribue aux événements |Une inférence ayant pour but d’expliquer pourquoi un événement a eu lieu Implique le comportement de soi ou | d’autrui |Explication SUBJECTIVE
08/02/2010
2
Pourquoi faire des attributions?
|Comprendre le monde autour de nous et faire du sens avec les stimuli sociaux |Prédire les événements et expliquer des événements inattendus |Prévenir les échecs futurs et excuser notre comportement |Exprimer nos perceptions du monde aux autres
Types d’attributions (Weiner, 1974, 1986)
|Lieu de causalité: Interne/Externe |Stabilité: Stable/Instable |AUSSI: Niveau de généralité: Global/Spécifique (Abramson et al., 1978)
Avantages: Classer et comparer les conséquences
Mesure des attributions: Causal Dimension Scale (Russell, 1982)
Quelle serait, selon vous, la raison principale qui pourrait expliquer que votre ami ne vous ai pas rappelée?
1. Estce que la cause : Reflétait un aspect 1 2 3 4 5 6 7 Reflétait un aspect de la situation de la personne (Attribution externe) (Attribution interne)
2. Estce que la cause était: Temporaire 1 2 3 4 5 6 7 (Attribution instable)
Permanente (Attribution stable)
3. Estce que la cause était: Contrôlable 1 2 3 4 5 6 7 Incontrôlable (Attribution contrôlable) (Attribution incontrôlable)
4. Estce que la cause était: Globale 1 2 3 4 5 6 7 Spécifique (Touchant à (Touchant seulement plusieurs domaines de la vie) ce domaine)
08/02/2010
3
Instable
Causes (attributions)
Types d’attributions
Interne Externe Interne Externe Interne Je ne l’ai Il J’aurais pu Il a décidé pas rappelé est très être plus de ne pas moimême occupé gentil s’en faire plusieurs de ce la dernière avec les fois tempsci à fois que je normes cause d’un lui ai parlé sociales projet qu’il a choisi de faire
Stable
Comportement: Votre ami qui ne vous rappelle pas
Instable
Incontrôlable
Mapersonnalitéluitape sur les nerfs
Contrôlable
Causes (attributions)
Contrôlable
Externe
Interne
Comportement: Performance académique
Instable
1 2 3 4 5 6 7 8
Stable
Externe
Instable
Incontrôlable
Externe
Interne
Les conséquences des différents types d’attributions |Conséquences sur le bienêtre: Que se passetil lorsque nous vivons un événement négatif? , Résignation acquise: État psychologique qui a | lieu lorsque l’individu croit que les événements sont incontrôlables (non contingents). |http://www.youtube.com/watch?v=gFmFOmpr Tt0
Types d’attributions
Interne
4
Externe Interne Externe Je ne Son téléphone le savais ne fonctionnait pas pas,cette journéelà mais la Il est dernière toujours qu’on s’est dans la lune vu, je lui ai dit qqchose de blessant
08/02/2010
Stable
Stable
Externe
Interne
Les conséquences des différents types d’attributions
|Ce sont lesattributionsémises pour expliquer la noncontingence de la situation qui mèneront à différentes conséquences (Abramson et al., 1978)
|Style attributionnel menant à la résignation acquise: Attributions internes, globales et stables
Autre attribution adaptative
|Blâme personnel: Étude auprès de victimes d’accident paraplégiques (JanoffBulman & Wortman, 1977): ‘‘C’est de ma faute’’ (attribution interne) Nuance: Blâme personnelcaractérielvs. Blâme personnelcomportemental: Permet de maintenir estime de soi, sentiment de contrôle, compréhension de l’événement.
‘Si le café est bon, c’est grâce àMr Coffee, S’il n’est pas bon, c’est à cause de moi!’
08/02/2010
5
Les conséquences des différents types d’attributions
|Conséquences sur les relations interpersonnelles:
nous permettent de connaître et d’inférer la personnalité d’une autre personne |Les attributions face aux comportements d’autrui guident: Notre réaction émotionnelle Nos propres comportements
Les conséquences des différents types d’attributions
|Fincham, Harold, & GanoPhillips (2000)
Satisfaction Con u ale T1
Attributions Maladaptives T1
+
+
n.s.
Satisfaction Con u ale T2
Attributions Maladaptives T2
Attributions maladaptives: Impliquent d’attribuer les problèmes dans le couple à des causes stables, externes, globales
Les processus attributionnels
|La théorie des inférences correspondantes (Jones & Davis, 1965): |Quand devienton certain que le comportement observé chez un autre individu reflète les qualités intérieures (i.e., la personnalité) de cet individu? |La théorie s’intéresse :  aux attributions faites par un observateur  aux attributions dispositionnelles  aux attributions faites sur la base d’une observation
08/02/2010
6
Les processus attributionnels
|La théorie des inférences correspondantes: |Principe central: LA CORRESPONDANCE |Trois facteurs utilisés pour établir la correspondance : . e c o x: n v u ava  ou , augmentation de la correspondance entre le comportement et les dispositions inférées. 2. Les effets distinctifs: Ils informent davantage que les comportements attendus. 3. La désirabilité sociale: Comportement influencé par normes sociales vs. par caractéristiques internes?
Les processus attributionnels
|Étude de Jones, Davis et Gergen (1961): |Interview simulé pour un poste d’équipier de sousmarin (critère = être extraverti) vs.  ’ être introverti): ‘J’aime travailler seul. J’évite les situations où je dois dépendre des autres’ (introversion). ‘J’aime travailler en équipe et les situations d’interdépendance’ (extraversion). VD: Quelle est leur véritable personnalité?
Résultats de l’étude de Jones et al. (1961)
Perçu comme extraverti
Perçu comme introverti
Astronaute extraverti
Équipier de sousmarin introverti
Attendu Nonattendu Correspondance entre le comportement et les critères d’embauche
08/02/2010
7
Les processus attributionnels
|La covariation et les dimensions de l’information (Kelley, 1967) zPermet d’expliquer comment les observateurs font des attributions lorsque plusieurs sources ’ . observations s’étalent dans le temps. |Principe de base: la covariation: Lorsque deux phénomènes ont lieu en même temps ou au même endroit. Lorsqu’un effet est attribuable à une des causes possibles avec laquelle il covarie.
Les processus attributionnels
Sources de covariation pour établir une attribution z dispositionnelle (interne): 1.Le consensus: Comportement pareil ou différent des autres personnes? Pareil (consensus élevé), attribution externe Différent (consensus faible), attribution interne 2.La distinction: Comportement pareil ou différent dans les autres activités ou situations? Pareil (distinction faible), attribution globale Différent (distinction élevée), attribution spécifique 3.La consistance: Comportement pareil ou différent dans le temps pour le même genre d’activité? Pareil (consistance élevée), attribution interne Différent (consistance faible), attribution externe
Autre exemple:
|Fred échoue son examen:
DISTINCTION: CONSISTANCE: CONSENSUS: Autres situations Autres moments Autres gens Distinction élevée: Consistance élevée: Consensus élevé: Fred réussit tous Fred a réussit ses Tous les étudiants ses autres cours examens passés ont échoué l’examen
Distinction faible: Consistance élevée: Consensus faible: Fred échoue Fred a échoué Certaines personnes d’autres cours les autres examens ont réussit l’examen
Attr. Externe (situation: examen
Attr. Disposition. /Interne (Fred)
08/02/2010
8
| |
|
|
Les processus attributionnels
Le schéma causal (Kelley, 1972): Les gens n’utilisent pas toujours toute l’information disponible pour arriver à une attribution. Nous utilisons souvent des raccourcis i.e. schéma causal Le principe d’augmentation: Une cause inhibitrice (ex. maladie) présentée avec une cause facilitante (ex. intelligence) augmente la force de cette deuxième cause. Le principe d’ignorement: Implique d’ignorer certaines causes lorsque d’autres causes plausibles sont très saillantes.
Les biais attributionnels
|Biais égocentrique: |Attributions internes sur nos succès; Attributions externes sur nos échecs. EXEMPLES: Lors d’un travail de groupe, les individus prennent la responsabilité personnelle du  , groupe échoue (Norvell & Forsyth, 1984). Les cliniciens attribuent le succès de leurs patients à leur efficacité comme thérapeute mais blâment leurs clients lorsque la thérapie ne fonctionne pas (Roberts & McCready, 1987). Les étudiants attribuent leurs succès à leurs efforts et leur habilité supérieure (interne), mais attribuent leurs échecs à des causes externes (difficulté de l’examen, professeur) (Forsyth, 1986). Les hommes et femmes qui ont trompé leur conjoint ont tendance à blâmer leur amant pour leur avoir mis de la pression à être infidèles (Buunk, 1984). Les psychologues sociaux eux aussi ont des biais d’attribution… (Crittenden & Wiley, 1985) POURQUOI CE BIAIS? Protection de l’estime de soi; Présentation stratégique du soi; Attentes
Le biais égocentrique (Lau & Russell, 1980)
100 90 80 70
52 50 40 30 20 10 0 Attribution interne
20
50
Attribution externe
Succès Échec
08/02/2010
9
Les biaisattributionnels |Lerreur attributionnelle fondamentale(Ross, 1977): |Lorsque nous expliquons le comportement d’autrui, nous surestimons l’importance des des causes situationnelles. |POURQUOI CE BIAIS? Centre d’attention et information disponible Indices saillants http://www.psychologicalscience.org/onlyhuman/2 009/06/ine eofstorm.cfm
Étude de Jones & Harris (1967)
|But: Démontrer l’impact de l’erreur attributionnelle fondamentale |Hypothèse: Les attributions demeurent dis ositionelles même dans une situation où l’acteur n’avait paseu le choix de la position à défendre |Procédure: Lecture d’un texte proCastro par des auteurs ayant eu le choix ou non de leur position. |VD: Quelle est la véritable attitude de l’auteur? Résultat: Selon les participants, le texte révélait la | véritable attitude de l’auteur, que l’auteur ait eu le choix ou non.
Les biais attributionnels
|Biais acteurobservateur:
actions à la situation et celles des autres à des facteurs dispositionnels. |POURQUOI CE BIAIS? Différentes perspectives Focus sur des éléments différents
08/02/2010
10
Les biais attributionnels
|L’attribution de responsabilité injustifiée: Tendance à blâmer les victimes suite à un événement négatif
|Mécanismes: Attribution défensive: Surtout si la victime nous ressemble Hypothèse du monde juste: Nous voulons continuer à croire que nous méritons ce qui nous arrive
Pistes de solutions: La réattribution
|Technique ayant pour but de modifier les attributions antérieures afin de les rendre plus adaptatives. |Exemples: Prise de position d’autrui Attributions instables et contrôlables plutôt que stables et incontrôlables Focuser sur l’effort plutôt que l’habileté
Pistes de solutions: La réattribution
|Marcher un mile dans les souliers de quelqu’un d’autre… (Balcetis & Dunning, 2008) |Participation à une course de relais |re ann e: |2ème année: 54% 2 |RÉALITÉ: 5%
1
0
0.3
0.8
1ère année 2ème année
08/02/2010
11
Soyez le premier à déposer un commentaire !

17/1000 caractères maximum.