Valoriser l'expérience dans l'enseignement administratif

De
Publié par

La notion d'expérience est devenue une référence majeure, aussi bien en éducation que dans tous les métiers où des personnes agissent sur l'activité d'autres personnes (orientation, conseil, management, soins). Elle est de plus en plus valorisée au sein de l'enseignement scolaire comme le montre la promotion des pratiques pédagogiques prônant le recours à l'expérience et à l'expérimentation comme source des apprentissages...
Publié le : dimanche 1 mars 2015
Lecture(s) : 0
EAN13 : 9782336371573
Nombre de pages : 194
Voir plus Voir moins
Cette publication est uniquement disponible à l'achat
Etudes africaines
Série Education
Bernard-Gustave Tabezi Pene-Magu
Valoriserlexpériencedans l’enseignementadministratif Manuel de psychologie et dessciencesdeléducationenRépubliqueduCongo
Valoriser l’expérience dans l'enseignement administratif
CollectionÉtudes africaines
dirigée par Denis Pryen et son équipe
Forte de plus de mille titres publiés à ce jour, la collection « Études africaines » fait peau neuve. Elle présentera toujours les essais généraux qui ont fait son succès, mais se déclinera désormais également par séries thématiques : droit, économie, politique, sociologie, etc.
Dernières parutions DOGBEH (Septime),Marketing et action commerciale, 2015. TOUNKARA (Sidy), LOLO (Chadon Adam Chantal) et MAVOUNGOU-PEMBA (Pénélope-Natacha) (dir.),Les réalités et les défis d’une renaissance africaine, 2015. ENGUÉLÉGUÉLÉ (Stéphane),États, corruption et blanchiment. Sénégal-Cameroun, 2015. ZACKA (Jimi),Fonctions et défis du pasteur dans l’Afrique contemporaine, 2015. TOUNKARA (Aly),Femmes et discriminations au Mali, 2015. MFOUTOU (Jean-Alexis),Ecologie sociale et langue française en Afrique noire, 2015. DANGNOSSI (Issaka),La Cour pénale internationale à l’épreuve de la répression en Afrique. Des préjugés aux réalités, 2015. SANGARE (Louis),Les défis de l’industrialisation des communautés économiques régionales africaines à l’heure de la mondialisation, 2015. AMBOULOU (Hygin Didace),Le droit des marchés financiers dans l’espace OHADA, 2015. LAMINE SYLLA (Mamadou),Pour mieux amarrer l’Afrique noire à l’économie mondialisée,2015. PODA (Baimanai Angelain),La mise sur le marché et la distribution du médicament en Afrique noire francophone, Réflexions à partir des exemples du Burkina Faso et du Sénégal, 2015. MAKALA NZENGU (Patrick),Le conseil agricole rural de gestion et développement à la base en RDC,2015. PASCAL Lionel,République CentrAfricaine : Douanes et corruption, causes de la déliquescence du pays,2015. WINTER (Philip),Une cause sacrée, Le dialogue intercongolais, 2000-2003, 2015. KOUNGOU (Léon),Culture stratégique et concept de défense au Cameroun, 2015. EBALE (Raymond),La relation ACP (Afrique - Caraïbes - Pacifique) / UE (Union européenne) : la fin de l'illusion ?,Quel avenir à l'échéance 2020 ?,2015.LOADA (Augustin) et WHEATLEY (Jonathan) (dir.),Transitions démocratiques en Afrique de l’Ouest. Processus constitutionnels, société civile et institutions démocratiques, 2014. SIAD (Arnaud),L’intervention en Libye : un consensus en Relations Internationales ?, 2014.
Bernard-Gustave TABEZI PENE-MAGU Valoriser l’expériencedans l'enseignement administratifManuelde psychologie et des sciences de l'éducation en République duCongo
© L'HARM ATTAN, 2015 5-7, rue de l'École-Polytechnique, 75005 Parishttp://www.harmattan.fr diffusion.harmattan@wanadoo.fr harmattan1@wanadoo.fr ISBN : 978-2-343-05376-9 EAN : 9782343053769
INTRODUCTION
La notion d’expérience est devenue une référence majeure, aussi bien en éducation que dans tous les métiers où des personnes agissent sur l’activité d’autres personnes (orientation, conseil, management, soins). Cette valorisation a eu lieu dans un premier temps dans le champ de la formation des adultes. La prise en compte de l’expérience déborde aujourd’hui le cadre de la formation des adultes. Elle est en effet de plus en plus valorisée au sein de l’enseignement scolaire comme le montre la promotion des pratiques pédagogiques prônant le recours à l’expérience et à l’expérimentation comme source des apprentissages (Par exemple, les méthodes pédagogiques de formation) .
L’expérience, à laquelle il est très couramment fait recours, tend à se généraliser dans les discours et les pratiques d’intervention sur autrui. Cet engouement est probablement suscité par la relation que certains auteurs font entre les processus d’apprentissage et l’expérience (Jarvis, 1987). Certaines de ces conceptions allant même jusqu’à identifier le processus d’apprentissage à la dynamique expérientielle.
Dans une perspective plus récente, nous faisons l’hypothèse que la référence au paradigme socioconstructiviste dans le monde de la formation et de l’enseignement trouve un écho dans la valorisation de l’expérience en tant que processus d’apprentissage et de développement autonome de l’apprenant.
L’importance accordée à l’expérience dans la formation et l’enseignement nous a semblé justifier la pertinence d’un dossier consacré aux processus de sa construction.
7
Pourtant la tâche est malaisée tant la signification de la notion d’expérience est loin d’être univoque et peut recouvrir des acceptations très différentes. Dans le cadre de la formation ou de l’enseignement, elle peut ainsi désigner une activité, un vécu, la compréhension par la personne de son vécu, le processus issu de ce vécu. Elle peut désigner aussi tout à la fois le processus de l’expérience, que l’on retrouve dans la locution « faire l’expérience de quelque chose », et le produit de cette expérience, « avoir l’expérience de quelque chose ». Le flou sémantique qui entoure la notion ne rend pas son analyse facile, d’autant plus que chacun la connaît intimement. Mais si tout le monde a fait l’expérience de … l’expérience, vivre celle-ci est très différent de la comprendre et d’en construire un discours sur le registre de l’intelligibilité. Le caractère familier et les allants de soi de cette notion ne doivent pas en masquer la complexité.
L’expérience permet de créer une situation qui réunisse les conditions requises pour la recherche, de contrôler les variables et d’en modifier d’autres. L’expérimentateur est ainsi capable d’observer et de mesurer les effets de la manipulation de variables indépendantes sur les variables dépendantes, dans une situation où l’action d’autres facteurs est réduite au minimum. La variable est généralement définie comme un caractère qui peut prendre plusieurs valeurs. C’est ainsi qu’on distingue : -La variable indépendante(X):c’est la variable expérimentale qui est « cause » dans la relation de cause à effet. -La variable dépendante(Y):la variable- c’est critère quiindique le phénomène que lechercheur tente
8
d’expliquer. Les mesures de critère sont celles que l’on fait sur le groupe expérimental. -La variable continue :qui peut revêtir une quantité de valeurs théoriquement infinie. -La variable discontinue ou discrète :Il n’y a pas d’intermédiaires entre les valeurs. Exemple : sexe.
9
Soyez le premier à déposer un commentaire !

17/1000 caractères maximum.