«Les transports en commun : une expérience de vie »

De
Publié par

Publié le : vendredi 31 août 2012
Lecture(s) : 152
Nombre de pages : 13
Voir plus Voir moins
                        
                         
D O S S I E R D E P R E S S E
«Les transports en commun :une expérience de vie »Une étude Keolis, TNS Sofres
 
  
  
 Sommaire    
       
 
  Une étude Keolis et TNS Sofres  Notre vie se poursuit dans les transports en commun  À la redécouverte de soi À la rencontre des autres  Typologie des voyageurs  Portrait des voyageurs réguliers en 25 points  Portrait détaillé des utilisateurs réguliers de transports en commun  Description des personnes interrogées  Keolis, premier operateur privé du transport de voyageurs en France 
 
 
Etude Keolis/TNS Sofres Juin 2007  
2
 
 Une étude Keolis et TNS Sofres   Pour la première fois, Keolis et TNS Sofres sont allés à la rencontre des voyageurs pourles interroger sur leur expérience de vie dans les transports en commun, ce temps passéquotidiennement dans les transports étant plus quun petit bout de vie. En effet, alors que les utilisateurs des transports en commun ont lhabitude dêtre interrogés sur leurniveau de satisfaction ou encore sur les thèmes de la sécurité et de lefficacité, Keolis et TNS Sofresont choisi danalyser comment le voyageur vivait son temps de transport sachant que chez les actifs,la durée moyenne du trajet domicile-travail est de 43 minutes, soit près dune heure et demie parjour. Cette étude* a été réalisée auprès de 800 utilisateurs réguliers de transports en commun (définiscomme utilisant ces transports au moins une fois par semaine), extraits dun échantillon de 4700personnes représentatif de la population française âgée de 18 ans et plus. Il ressort de cette enquête inédite des résultats surprenants qui viennent bousculer les idées reçues etles stéréotypes associés à lunivers des transports en commun. Non, lutilisateur des transports en commun nest pas forcément un citadin stressé, pressé den finiravec son trajet. Non, les utilisateurs de transports en commun nont pas limpression de perdre leurtemps. Non, les transports en commun ne sont pas vécus comme une contrainte : tout au plus, ilssont une nécessité, et de manière surprenante, un vrai choix pour de nombreux voyageurs. Pourquoi ? Précisément parce que les transports en commun sont de véritables moments de vie dans lesquels lesindividus vivent des instants dune grande richesse. Derrière la routine engendrée par lutilisationrégulière des transports en commun et les automatismes quelle suppose, un vrai temps de vieémerge, qui représente un temps pour soi, un temps « rentabilisé ». Lenquête sur lexpérience de vie dans les transports en commun a permis en outre à Keolis et TNSSofres de dégager une typologie de lutilisateur des transports en commun, qui recoupe 6 grandescatégories, allant des « lecteurs passe-temps » au « curieux rêveurs » en passant par « les valises »ou « les fans ». * Étude réalisée par téléphone, du 19 mars au 2 avril 2007.  
 
 
Etude Keolis/TNS Sofres Juin 2007  
3
 Notre vie se poursuit dans les transports encommun   
 
 
 
3 Une nécessité bien vécue Plutôt que de se complaire dans une fatalité subie, les voyageurs en transports en communsemblent avoir pris acte, une fois pour toutes, du temps quils avaient à consacrer à leurstrajets et ils sorganisent en conséquence.  67% des voyageurs nont pas limpression de perdre leur temps dans lestransports en commun, dont 46% nont pas du tout cette impression De fait,seuls 14% des voyageurs vivent leurs trajets comme une contrainte, ce quiest cohérent avec la décontraction qui semble régner dans les rames, les cars et les bus :  47% des voyageurs se disent en effet détendus  38% de bonne humeur Contrairement aux images stéréotypées qui décrivent souvent lunivers des transports encommun comme anxiogène, ce sont donc plutôt la détente et la bonne humeur quicaractérisent létat desprit des utilisateurs de transport en commun.
 
Etude Keolis/TNS Sofres Juin 2007  
4
  
    
   
 
 
 3Un univers familier et domestiquéCest précisément parce que les transports en commun ne sont pas subis mais investis parleurs occupants qui savent se les approprier, que leur usage devient intégré et laisse la placeau développement dhabitudes, quelles soient liées :  aux objets que lon emporte toujours avec soi   74% des utilisateurs des transports en commun prennentsystématiquement avec eux leur sac à main ou cartable  70% leur téléphone portable  37% un livre ou un journal  22% une bouteille deau  aux stratégies que lon déploie  66% des utilisateurs réguliers de transports en commun, lorsquils enont la possibilité, attendent sur le quai en fonction de lendroit où ilsvont sortir  46% disent sasseoir toujours côté fenêtre  18% vont jusquà sasseoir toujours à la même place Autant dhabitudes qui contribuent à faire de ces espaces publics des univers familiers, où levoyageur devient co-producteur de son trajet.
3 Prolongement de la vie privée ou professionnelle  
Les activités pratiquées dans les transports en commun sont multiples et diverses, celles quiont le plus de succès étant la lecture (69%) et le bavardage (65%). Le trajet sinscrit pour les voyageurs dans la continuité de leur journée :  25% y travaillent  16% effectuent des tâches administratives  15% jouent avec leur téléphone ou une console de jeux portable  5% se coiffent ou se maquillent  3 Rester « connecté »  
La communication tient également une place importante pendant les trajets, qui ne signifientpas, loin sen faut, la coupure avec les siens : 49% téléphonent ou envoient des SMS dans les transports en commun
 
Etude Keolis/TNS Sofres Juin 2007  
5
 
À la redécouverte de soi   Le temps passé dans les transports en commun est tout sauf un temps neutre ou vide. Selonson humeur et ses envies, le voyageur adopte différentes attitudes :  3 Dans « ma bulle » Le trajet dans les transports en commun est vécu comme un moment de détente au coursduquel les voyageurs se réfugient dans leur bulle :  69% des utilisateurs réguliers lisent un journal ou un magazine pendantleur trajet  55% lisent un livre  41% écoutent la musique De nombreux voyageurs mettent de côté tous les supports de limaginaire pour laisser toute laplace à leur vie intérieure et à leur désir de rêverie (54%). Il leur arrive également de sennuyer pour 38% et de dormir pour 27%.  3 En « observateur » Les activités réalisées par les voyageurs pendant leur trajet, de même que la place quilsaccordent au rêve et à la passivité nempêchent pas une certaine attention vis-à-vis du mondeextérieur, même si celle-ci se manifeste à différents degrés :  65% des voyageurs disent être attentifs à ce qui se passe autour deuxpendant leur trajet en transport en commun  58% regardent les publicités  43% observent les gens qui les entourent et imaginent qui ils sont  3 Fort en « émotions »  Le trajet en transports en commun peut également être riche en émotions, plus souventpositives que négatives :  72% des utilisateurs réguliers de transports en commun ont déjà ri ou euun fou rire dans les transports en commun  21% se sont déjà disputés  11% ont déjà pleuré 
 
 
Etude Keolis/TNS Sofres Juin 2007  
6
 
À la rencontre des autres   Parce quils partagent un même lieu, les utilisateurs réguliers de transports en commun sontamenés alors à composer avec autrui. Les voyageurs se montrent parfois agacés par les comportements de leurs compagnons devoyage. Mais le tableau ne se réduit pas à ces énervements. Les transports en commun sontaussi un lieu dentraide, voire de rencontre amicale ou amoureuse.  3 Des utilisateurs solidaires  Loin des stéréotypes du chacun pour soi, 90% des utilisateurs réguliers des transports encommun ont déjà rendu un service à quelquun en difficulté et 62% donné de largent à unmendiant.  3 Des utilisateurs ouverts aux rencontres Les transports en commun se présentent comme un lieu de rencontres et de discussions, quece soit avec des personnes de son entourage ou avec dautres voyageurs :   84% des utilisateurs réguliers de transports en commun ont déjà demandéun renseignement à quelquun  62% ont déjà engagé une conversation avec un(e) inconnu(e)  23% ont déjà croisé une personne célèbre lors de leur trajet  3 Des utilisateurs sous le charme des autres Les transports en commun peuvent même se prêter au développement des relationsamoureuses :   46% se sont déjà fait dragués dans les transports en commun  mais seulement 16% ont déjà essayé de séduire un(e) inconnu(e) Ces relations peuvent même parfois aller plus loin :  25% des utilisateurs réguliers de transports en commun ont déjà poursuiviune relation entamée dans les transports en commun.  Pour 89% dentre eux il sagissait dune relation amicale, Pour 9% dune relation amoureuse. 
 
 
Etude Keolis/TNS Sofres Juin 2007  
7
 
8
Impatients
Les "valises"P2a2s%sifsLes "lecteurspasse-temps"17%Accommodants Les "curieuxrêveurs"13%Les "habitués Les1 "1f%ans" actifs"16%Temps investi
Typologie des voyageurs   Les six grandes catégories de voyageurs        Temps subi 
Les "citadinsstressés"20%
    « Les lecteurs passe-temps » Les transports en commun comme un lieu privilégié pour la lecture (17%)  Agés de 35 à 64 ans Diplômés du baccalauréat Utilisateur de tous modes de transports     « Les habitués actifs » Les transports en commun comme un temps à rentabiliser au maximum (16%)   Agés de 18 à 24 ans Résidant dans une agglomération de 20 000 à 100 000 habitants Bac +2 Utilisateurs du train Corail et/ou du TGV et/ou du TER une fois par semaineen moyenne voire tous les jours en ce qui concerne le TER.  
 
Etude Keolis/TNS Sofres Juin 2007  
 
 
 « Les curieux rêveurs » Les transports en communcomme un temps pour souffler (13%)  Agés de 50 à 64 ans Résidant à Paris Utilisateurs réguliers du métro   « Les fans» Les transports en commun comme un temps de transition bienvenu (10%)  Agés de plus de 65 ans Personnes vivant seules  Utilisateurs réguliers du tramway
« Les citadins stressés » Les transports en commun comme un mal nécessaire (20%)  Masculins Agés de plus de 18 à 24 ans Diplômés de lenseignement supérieur Habitant principalement lagglomération parisienne Utilisateurs du métro et/ou du RER quotidiennement
 « Les valises » Les transports en commun comme un temps neutre (22%)  Agés de plus de 65 ans et par conséquent, retraités Non diplômés Résidant dans une agglomération de plus de 100 000 habitants(hors agglomération parisienne) Utilisateurs du tramway, du car et du bus
   
   
   
9
Etude Keolis/TNS Sofres Juin 2007  
 
 
 
 
 Portrait des voyageurs réguliers en 25 points  1. 78% des voyageurs ont déjà rencontré quelquun de leur entourage ou de leur famille dans lestransports en commun 2. 74% des utilisateurs réguliers du métro choisissent lendroit où ils attendent sur le quai en fonctionde lendroit où ils vont sortir 3. 72% des voyageurs dans les transports en commun y ont déjà eu un fou rire 4. 66% des voyageurs ont déjà manqué leur arrêt ou leur station 5. 54% des voyageurs rêvent pendant leurs trajets 6. 50% des voyageurs ont déjà fait semblant de ne pas voir quelquun 7. 47% des voyageurs se disent détendus dans les transports en commun 8. 46% des voyageurs dans les transports en commun sy sont déjà faits draguer 9. 43% des voyageurs observent les gens qui les entourent et imaginent qui ils sont, ce quils fontdans la vie 10. 43% des voyageurs ont déjà eu le sentiment détouffer 11. 40% des voyageurs ont été bloqués dans le noir 12. 33% des voyageurs ont déjà été agacés par quelquun qui lisait par-dessus leur épaule 13. 32% des hommes ont déjà dormi dans les transports en commun  14. 29% des voyageurs ont déjà vu dans les transports en commun un rat ou une souris 15. 25% ont déjà été agacés par quelquun qui embrassait son partenaire 16. 24% des voyageurs ont déjà vu un accident grave 17. 23% des voyageurs ont croisé une personne célèbre dans les transports en commun 18. 21% des voyageurs ont déjà eu une dispute avec quelquun dans les transports en commun 19. 19% des voyageurs font des sudoku 20. 18% des utilisateurs réguliers de transports en commun sassoient toujours à la même place sils lepeuvent 21. 17% des voyageurs y ont déjà eu un malaise 22. 11% des voyageurs ont déjà pleuré dans les transports en commun 23. 11% des voyageurs ont déjà été piqués par un insecte 24. 7% des voyageurs ont déjà fait semblant davoir ou de poursuivre une conversation téléphoniquedans les transports en commun pour ne pas être importunés 25. 5% des femmes ne prennent jamais les transports en commun sans une bombe lacrymogène
 
 
10Etude Keolis/TNS Sofres Juin 2007  
Portrait détaillé des utilisateurs réguliers detransports en commun  ) Un voyageur plutôt jeune ethabitant la région parisienne Les utilisateurs réguliers de transports en commun représentent17% de lapopulation française, dont 10%prennent les transports en communquotidiennement, 4% 2 à 3 fois parsemaine et 3% une fois par semaine.Mais ces voyageurs représentent unecatégorie bien différente du reste de lapopulation.En quoi l utilisateurrégulier de transports en communest-il différent du reste de lapopulation ?  Habitant plutôt la région parisiennePlutôt jeune, il appartient plutôt àune catégorie socioprofessionnellesupérieure (cadre, professionlibérale) ou inactive.Enfin, l utilisateur régulier detransports en commun est plutôt uneutilisatrice régulière. . Ainsi, les habitants de la régionparisienne représentent près de 18% dela population française, mais 46% desutilisateurs réguliers, les 18-24 ansreprésentent 11% de la population mais32% des utilisateurs régulierstandis que les retraités et autres inactifsreprésentent 44% de la population mais51% des utilisateurs réguliers detransport en commun,et les femmes 52% de la populationmais 55% des utilisateurs réguliers.    
 
 
 2) L organisation des trajets en transports en commun ƒ Le bus, transport en commun le plus utilisé par lesvoyageurs69% des utilisateurs réguliers de transports en communprennent le bus au moins une fois par semaine. Viennentensuite le métro (45%), le RER (28%), et dans une moindremesure le tramway (18%), le car (16%) et les transportsferroviaires (TER 13%, train Corail 5% et TGV 3%). Si lonsintéresse plus particulièrement aux transports en communpris par les actifs, la hiérarchie des transports les plus utilisésne change que très peu. Bus, métro, RER et tramway restentles favoris. Seul le TER passe devant le car. ƒ Voyager en transports en commun : une pratique quise décline au pluriel et qui n exclue pas les modes detransport individuelsLes voyageurs qui prennent au moins une fois par semaine lemétro prennent aussi régulièrement le RER et inversement,tandis que ceux qui prennent le TER prennent plus souventque les autres les autres transports ferroviaires (TGV et trainCorail). Le car et le bus semblent également se compléter :95% des utilisateurs réguliers du bus prennent aussirégulièrement le car. Le tramway quant à lui semble peu secombiner à dautres modes de transport. Par ailleurs, prendre régulièrement les transports en communne signifie pas abandonner les autres modes de transports.Transports en commun et marche font ainsi très bon ménage(92% des utilisateurs réguliers de transports en communpratiquent la marche au moins une fois par semaine), demême que transports en commun et voiture (62%). Alinverse, il semble que les utilisateurs réguliers transports encommun nutilisent que très peu les deux-roues motorisés(7%) et la trottinette, les rollers ou le skateboard (3%). ƒ Une durée moyenne de trajet de 43 minutes, soit prèsd une heure et demie par jourChez les actifs, la durée moyenne du trajet domicile-travail entransports en commun est de 43 minutes : pour 8% le trajetdure moins de 15 minutes, pour 41% entre 15 et 30 minutes,pour 25% entre 31 et 45 minutes et pour 25% plus de 45minutes. Ce sont les personnes qui habitent dans descommunes plutôt petites qui ont les durées de trajets les pluslongues : 63 minutes en moyenne pour les habitantsdagglomération de 2 000 à 20 000 habitants. A Paris, lamoyenne reste légèrement supérieure à lensemble (45minutes). 
 
Etude Keolis/TNS Sofres Juin 2007  
11
Soyez le premier à déposer un commentaire !

17/1000 caractères maximum.