Coffret à thé

De
Publié par

Coffret à thé

Publié le : jeudi 21 juillet 2011
Lecture(s) : 108
Nombre de pages : 3
Voir plus Voir moins
Coffret à thé
Des couleurs chaleureuses et des incrustations délicates font de ce coffret à thé
une véritable œuvre d’art. Sculpté à la main avec des arbres morts et les restants
des sites de construction, ce croffret est non seulement écologique, mais il aide
également à créer des emplois dans les communautés autochtones Wichí et dans
les communautés urbaines pauvres du nord-ouest de l’Argentine. Le cadeau
idéal pour les amateurs de thé !
Le produit
L’incrustation de bois:
Toutes les magnifiques
gravures créées par les Indiens Wichí sont fabriquées à
la main, avec du bois de la région. Les couleurs
intenses et riches des différentes incrustations sont
toutes naturelles; aucune peinture ou teinture n’est
utilisée!
Les incrustations vertes : Palo Santo (Bulnesia
Sarmientoi)
Les magnifiques incrustations vertes sont
faites avec le bois du Bulnesia Sarmientoi, également connu sous le nom de palo
santo (ce qui signifie « bois saint » en espagnol). Poussant dans la région
marécageuse de Gran Chaco, autour de la frontière séparant l’Argentine, la
Bolivie et le Paraguay, en Amérique du Sud, cet arbre produit un bois vert olive,
huileux au toucher. En fait, une huile appelée guaiac est souvent extraite de ce
bois et utilisée dans la fabrication de parfum. Comme le bois du bulnesia n’est
pas cassable comme d’autres bois de feuillus, les Wichí l’ont adopté comme leur
bois principal pour les gravures.
Les incrustations noires : Guayacán (Caesalpina Paraguariensis)
Les
incrustations de couleur noir profond sont faites avec le bois duCaesalpina
Paraguariensis, également connu sous le nom de guayacán. Un feuillu poussant
dans les régions semi-arides de l’Amérique du Sud, le guayacán a de fines
branches tombantes, de jolis bouquets de fleurs jaune brillant et une écorce
magnifique, tacheté de vert, de beige, de brun et de noir. Également connu comme l’ « arbre de la tranquillité », le Guayacán
peut atteindre 30 pieds de hauteur.
Les incrustations jaunes : Palo Amarillo (Chorophora Tinctoria, Phylostillon Rhamnoides, Mora)
L’incrustation de jaune doré
est faite avec le bois du Chorophora Tinctoria, également connu sous le nom de palo amarillo (qui signifie « bois jaune » en
espagnol). Une espèce de gros arbuste poussant en Amérique du Sud, le palo amarillo peut atteindre 12 mètres de hauteur et 40
centimètres de diamètre. Grâce à sa jolie couleur jaune, à sa pesanteur et à sa durabilité, ce bois pesant est souvent utilisé dans
la sculpture d’ornements détaillés.
Voyagez aux quatre coins du
monde chaque fois que vous
visitez Dix Mille Villages.
Apprenez comment le commerce
équitable aide réellement à
changer le monde. Notre objectif
est de fournir un revenu vital et
équitable aux artisans, en
commercialisant leurs produits
d'artisanat et en racontant leur
histoire en Amérique du Nord. Dix
Mille Villages vend des produits
de plus de 30 pays et fournit du
travail à près de 60 000 personnes
partout dans le monde.
Les incrustations rouges : Quebracho (Schinopsis Balansae)
Les incrustations de rouge sont faites avec le bois du Schinopsis
Balansae, également connu sous le nom de quebracho. Un feuillu qui pousse dans la région marécageuse de Gran Chaco, dans
le nord-est de l’Argentine et du Paraguay, le quebracho peut atteindre 24 mètres de hauteur et plus d’un mètre de diamètre. Avec
son tronc élégant, recouvert d’une écorce tachetée de brun, de gros et de rouge, cet arbre au bois très pesant est souvent utilisé
pour la sculpture ornementale.
Les incrustations blanches :
Les incrustations de couleur blanche sont faites en os de vache.
Les sculptures en bois Wichí:
Depuis des siècles, les Indiens Wichí vivent dans les forêts du nord de
l’Argentine, poursuivant leur mode de vie traditionnel de chasse et de cueillette. Une vaste étendue de
forêt sèche et de plaines sans beaucoup de végétation, le Chaco couvre la plus grande partie du nord de
l’Argentine et du sud du Paraguay. Les températures dans cette région sont extrêmes. Les hivers y sont
très froids et en été, la température peut grimper à plus de 45 degrés Celsius. De plus, le Chaco reçoit
très peu de pluie : soit de 400 à 500 millimètres par année! Dans ce climat difficile, les Indiens Wichí
vivent depuis longtemps en chassant, en pêchant et en pratiquant l’agriculture de base. Récemment, par
contre, les arbres de leurs forêts ont été coupés pour faire place au développement agricole, laissant
leurs terres stériles et leur mode de vie traditionnel menacé. À cause de cette situation, de nombreux
Wichí ont quitté la forêt Chaco pour aller chercher du travail dans les villes. Dans un pays où les taux de chômage grimpent à
une vitesse ahurissante, la production d’artisanat offre aux autochtones un précieux moyen de survie, ainsi qu’une façon de
conserver leur culture.
Des sculpteurs sur bois extrêmement habiles, les Wichí font preuve de talent et de créativité en fabriquant des animaux
sauvages, comme des canards, des pique-bois et d’autres oiseaux en utilisant de simples retailles de bois et d’os de vache.
Écologiques et durables, tous les produits sont sculptés à la main avec des arbres morts ou des restes de bois de construction de
la région. Ainsi, aucun arbre vivant n’est coupé pour produire l’artisanat des Wichí. Avec des outils faits à la main, ils
transforment des bois locaux en œuvres d’art aux textures et aux couleurs magnifiques… sans utiliser de teinture ou de
peinture! Il n’est pas difficile de comprendre pourquoi le groupe d’artisans Wichí Siwok, qui signifie
pique-bois
dans leur
langue d’origine, est devenu un véritable symbole du talent artistique extraordinaire des Wichí.
Le groupe d'artisans: SIWOK Crafts
Siwok Crafts travaille avec les communautés d’Indiens Wichí et les pauvres des milieux urbains dans
le nord-ouest de l’Argentine. Bien que l’entreprise soit indépendante depuis plus de 20 ans, ils
travaillent de près avec les programmes sociaux du diocèse anglican de la région.
Siwok est le nom Wichí du pique bois à crête rouge, typique de la forêt Chaco. Très actif dans la
mythologie de la région, cet oiseau est également devenu un symbole du travail artisanal bien fait. En
plus de plus d’une centaine de familles Wichí, Siwok Crafts travaille également avec des jeunes à
risques de la ville de Salta.
Le pays: L’Argentine
L’Argentine s’étend sur environ 4 000 kilomètres, du nord subtropical au sud subantarctique. Son territoire comprend les plaines
de la Patagonie, les pampas fertiles et la longue côte longeant l’Atlantique. Mère du tango, la culture argentine a été hautement
influencée par ses racines européennes.
En Argentine, on surnomme les années entre 1976 et 1983 « la guerre sale » : l’opposition au gouvernement était réprimée et
près de 30 000 personnes ont été tuées ou sont « disparues ». En 2003, la Cour suprême de l’Argentine a décidé que l’amnistie
protégeant les anciens membres de l’armée et de la police était inconstitutionnelle. Des groupes de protection des droits
humains et des avocats ont rapidement commencé à essayer de traîner les officiers toujours vivants en justice, mais très peu de
dates de procès ont été déterminées depuis cette décision.
Malgré son histoire de conflit interne, l’Argentine jouit d’une grande richesse en ressources naturelles, d’une population
hautement alphabétisée, d’une économie orientée vers l’exportation et d’une base industrielle diversifiée. Comparée à d’autres
pays de l’Amérique latine, l’Argentine a longtemps eu une grande classe moyenne, mais une série de crises économiques ont
provoqué l’effondrement de cette tranche de la population. Aujourd’hui, bien que de nombreux Argentins soient aisés, 23,4 %
de la population qui vit toujours sous le seuil de la pauvreté.
La route vers la fin des crises financière et politique de l’Argentine a été longue et périlleuse, mais le pays fait du progrès et,
grâce à la résilience du peuple argentin, l’avenir devient de plus en plus heureux.
Soyez le premier à déposer un commentaire !

17/1000 caractères maximum.