Baromètre Future Thinking - Rayon Boissons avril 2013

De
Publié par

Baromètre de consommation de bière Vague avril 2013 Sondage Future Thinking France pour Rayon Boissons Stéphane Marder Président de FTF 06 48 26 28 06 stephane.marder@futurethinking.fr 1 UK I FRANCE I ITALY PARIS OFFICE 50-52 Bd Haussmann 75009 Paris www.futurethinking.fr Note technique Sondage réalisé pour èmeDates de réalisation de la 2 vague: Du mardi 9 avril au vendredi 12 avril 2013 Echantillons : • 1000 personnes, constituant un échantillon représentatif de la population française âgée de 18 ans et plus • Méthode des quotas appliquée aux variables suivantes : sexe, âge, profession du chef de famille, habitat et région Mode de recueil : Internet Toute diffusion des résultats de cette enquête doit être accompagnée d ’ é l é m e n t s techniques tels que le mode de recueil, les dates de réalisation, nom de l ’ i n s t i t u t (Future Thinking France ou FTF) et la taille des échantillons. Les marges d ’e r r e u r associées à un échantillon de 1000 individus sont au maximum de 4%. 2 Principaux enseignements ème Pour cette 2 vague d’enquêtes, 2/3 des Français ont déjà entendu parler du projet de loi qui prévoit une augmentation des taxes sur la bière, contre ¾ lors de la vague précédente. Le nombre de répondants qui pensent qu’elle est déjà en vigueur est stable par rapport à février avec un peu moins de 4 répondants sur 10.
Publié le : mercredi 24 avril 2013
Lecture(s) : 190
Nombre de pages : 11
Voir plus Voir moins
UKIFRANCEIITALY
Baromètre de consommation de bière Vague avril 2013 Sondage Future Thinking France pour Rayon Boissons Stéphane Marder Président de FTF 06 48 26 28 06 stephane.marder@futurethinking.fr
PARIS OFFICE5052 Bd Haussmann 75009 Pariswww.futurethinking.fr
Note technique
Sondage réalisé pour ème Dates de réalisation de la 2 vague: Du mardi 9 avril au vendredi 12 avril 2013 Echantillons : 1000 personnes, constituant un échantillon représentatif de la population française âgée de 18 ans et plus Méthode des quotas appliquée aux variables suivantes : sexe, âge, profession du chef de famille, habitat et région Mode de recueil : Internet Toute diffusion des résultats de cette enquête doit être accompagnée d’élémentstels que le mode de recueil, les dates de réalisation, techniques nom del’institut(Future Thinking France ou FTF) et la taille des échantillons. Les margesd’erreurassociées à un échantillon de 1000 individus sont au maximum de 4%.
Principaux enseignements
ème Pour cette 2 vagued’enquêtes, 2/3 des Français ont déjà entendu parler du projet de loi qui prévoit une augmentation des taxes sur la bière, contre ¾ lors de la vague précédente. Le nombre de répondants qui pensent qu’elleest déjà en vigueur est stable par rapport à février avec un peu moins de 4 répondants sur 10. L’impactdu projet de loi sur la consommation de bière reste inchangée, puisque ¼ desparticipants déclarent déjà moins consommer de bière à domicile ou àl’extérieur, ouqu’ils en consommeraient moins si elle était mise en application. > Ces derniers reporteront leur consommation de bière en premier sur des boissons sans alcool (sodas, boissons aux fruits..), ou encore des boissons chaudes (café, thé). Notons la progression par rapport à février 2013 du nombre de répondants qui déclarent se reporter sur des « vins », « champagnes », « mousseux » ou « cidres » pour leur consommation à domicile. > Le nombre de répondants qui déclarent avoir finalement reporté ou avoirl’intention de reporter leur consommation de bière sur des bières moins chères reste stable (autour de 6 sur 10). L’impact de cette taxe représente toujours une augmentation du prix del’ordre2% à 5% pour la majorité des de répondants qui se prononcent. Enfin et comme en février 2013, près de 8 répondants sur 10 souhaiteraient que les commerçants signalent les raisons del’augmentationdes prix des bières sur le point de vente.
Légère baisse de la connaissance du projet de loi en Avril par rapport à Février.
Connaissance du projet de loi
Q1. Avezvous entendu parler d’un projet de loi qui prévoit une augmentation des taxes sur la bière?
Vague avril 2013
Base avril 2013 : 1001 répondants
34%
29%
37%
Au total, 66% ont entendu parler de la loi en vigueur
Oui, j’en ai entendu parler et la loi est déjà en vigueur
Vague précédente (février 2013)
Base février 2013 : 1001 répondants
Oui, j’en ai entendu parler mais la loi n’est pas encore en vigueur
28%
32%
40%
72% ont entendu parler de la loi en vigueur en février 2013
Non, je n’en n’ai pas entendu parler
Hausse significative par rapport à la vague précédente Baisse significative par rapport à la vague précédente
Dans l’ensemble pas de changement surl’impact du projet sur la consommation de bière, qui reste non négligeable pour les consommateurs avec près d’1/5 déclarant une consommation future moindre.
Impact sur la consommation de bière
Q2. Pensezvous que cette application a ou aura un impact sur votre consommation de bière …
Base : 1001 répondants (1001 en février 2013)
Fort impact sur la consommation de bière
Comme en févier 2013, 1 consommateur sur 4 déclare une intention de consommation inférieure que ce soit à domicile ou à l’extérieur
… à domicile (chez vous, des amis, de la famille…)
Oui, je consomme / consommerai beaucoup moinsde bière
Oui, je consomme / consommerai moinsde bière
Oui, je consomme / consommeraiun peu moinsde bière
Non, je n’ai pas changé / je ne changerai pas ma consommation de bière
4% 4%
7% 3%
6% 10%
Non, je ne consomme pas de bière régulièrement (moins d’une fois tous les 6 mois) Faible impact sur la consommation de bière Légende :
ST Oui 16% (17% en février)
ST Oui : 30% auprès des consommateurs de bière au cours du dernier mois. (34% en février).
37% 34%
Avril 2013 Février 2013
47% 48%
ST non 84% (83% en février)
…à l’extérieur du domicile (cafés, restaurants, …)
6% 6%
7% 6%
7% 9%
30% 28%
ST Oui 20% (21% en février)
ST Oui : 37% auprès des consommateurs de bière au cours du dernier mois. (43% en février).
50% 51%
ST non 80% (79% en février)
Hausse significative par rapport à la vague précédente Baisse significative par rapport à la vague précédente
A domicile, le report se fait toujours principalement sur les boissons sans alcool. Tendance à la hausse pour le report sur les « vins », champagnes », mousseux » et « cidre » que lors de la vague précédente (+12%)
Type de boissons impactés à domicile Vague précédente (février 2013) Vague avril 2013 Q2. Pensezvous que cette application a ou aura un impact sur votre consommation de bière …Base avril : 1001 ré Base février : 1001 répondants Oui (impact)84% 83% Oui (impact) Non (pas d’impact)Non (pas d’impact)17% 16%
Q3a1. Sur quels types de boissons avezvous/allezvous reporter votre consommation à domicile ? Base avril : 162 répondants Base février : 173 répondants
Café, thé ou autres boissons chaudes
Jus de fruit
Vins, Champagne, Mousseux, Cidre
Eaux en bouteille, avec ou sans bulle
Sodas, boissons aux fruits ou autres boissons sans alcool, avec ou sans bulle
Alcools forts (Apéritif, Eaux de vie, Pastis, Liqueurmoderne…)
Je ne vais rien consommer en remplacement
10%
26%
49%
49%
46%
46%
38%
Café, thé ou autres boissons chaudes
Jus de fruit
Vins, Champagne, Mousseux, Cidre
Eaux en bouteille, avec ou sans bulle
Sodas, boissons aux fruits ou autres boissons sans alcool, avec ou sans bulle
Alcools forts (Apéritif, Eaux de vie, Pastis, Liqueurmoderne…)
Je ne vais rien consommer en remplacement
13%
43%
42%
34%
25%
43%
45%
Hausse significative par rapport à la vague précédente Baisse significative par rapport à la vague précédente
Soyez le premier à déposer un commentaire !

17/1000 caractères maximum.