Rapport de Fin de Séjour à l'étranger : Nipissing University ...

Publié par

Rapport de Fin de Séjour à l'étranger : Nipissing University ...

Publié le : mardi 5 juillet 2011
Lecture(s) : 400
Nombre de pages : 18
Voir plus Voir moins
Virginie Fayolle           
  
Rapport de Fin de Séjour à létranger : Nipissing University, Ontario, Canada  
    
  
 
 Université Lumière Lyon2 Année 2006/2007 3 ème année de Licence en Sciences économiques et Gestion  
 
  
Dans le cadre du programme d’échange ORA (Ontario/Rhône-Alpes) favorisant les échanges universitaires entre les universités de la région Rhône-Alpes et les universités ontariennes, j’ai au la possibilité d’étudier 8 mois pendant ma 3 ème  année de Licence de Sciences économiques et Gestion à Nipissing University. Tout d’abord, un peu de géographie me paraît nécessaire. Nipissing University est localisée à North Bay, ville de 60 000 habitants, qui se trouve à 3h au Nord de Toronto en voiture et 5h en bus.   1.  Vie pratique :
 Logement : Deux possibilités s’offrent à vous : Housing on-campus et Housing off-campus. Dans mon cas, j’ai préféré la résidence universitaire pour deux raisons principales. D’un côté, le système des transports en commun est très peu efficace et irrégulier. D’un autre côté, vous n’avez pas le souci de trouver une colocation en ville en épluchant les annonces, surtout en sachant qu’au départ vous êtes un peu perdu. Au niveau du coût, les deux formules sont globalement équivalentes, sachant que le prix des résidences inclut toutes les charges (eau, électricité, TV et Internet). Des annonces pour les logements hors campus sont disponibles sur le site www.offcampusrez.on.ca    Il existe 4 types de résidences variables en coût, tranquillité, proximité avec l’université, modernité /propreté et nombre de colocataires. Tout d’abord il faut faire la distinction entre les « upper residences » qui sont celles qui se trouvent directement à proximité de l’université et les « lower residences » qui se trouvent « downhill ». En ce qui concerne les dernières ( Chancellors et Founders House Residences ), aller en classe à pieds est tout à fait possible en 10 min surtout lorsque le temps le permet. Cependant, la plupart des étudiants préfèrent
Virginie Fayolle Université Lumière Lyon 2 Programme ORA Nipissing University  
2
prendre le bus ce qui de mon point de vue n’est pas très pratique vue les conditions climatiques et l’irrégularité des bus. Attendre 15 min par –20°C paraît interminable et les abris bus ne sont pas hermétique au froid et souvent trop petits pour accueillir tout le monde. Le pire étant bien entendu de supporter le vent glacial, donc écharpe, capuche, manteau et mitaines sont de rigueur. Les Upper residences sont les Townhouses et les Governors. Les Townhouses comprennent les Green et les Grey. Voici un schéma de l’aménagement d’une Townhouse :  
 
 Une maison est composée de 6 personnes avec 2 salles de bain. La salle de bain du rez-de-chaussée est seulement composée d’un lavabo et d’un WC et celle de l’étage dispose en plus d’une baignoire qui peut servir de douche. Ceci peut représenter un grand inconvénient si plusieurs personnes veulent se doucher en même temps. J’ai choisi l’option la plus économique, c’est-à-dire la Green Townhouse residence , cependant ces économies ont un autre prix : la tranquillité et la propreté. Les Green Townhouses ont la réputation, que je confirme sans aucune équivoque, d’être « the Party residence » . Ce sont des petites maisons de 6 personnes chacune juxtaposées les unes aux autres. La propreté et le calme ne sont que lettres mortes dans ce paradis pour ceux qui
Virginie Fayolle Université Lumière Lyon 2 Programme ORA Nipissing University  
3
préfèrent festoyer à étudier, boire toutes sortes de cocktails alcoolisés sans modération et dormir la journée plutôt que la nuit. Trois « parties » par semaine est le minimum requis et bouteilles d’alcool submergent la pelouse au petit matin. Côté propreté, tout bien évidemment dépend de la maniaquerie de vos colocataires. Moi, bien évidemment, je suis très mal tombée de ce point de vue là. Mais je peux affirmer que dans 8 cas sur 10, les maisons sont plutôt pleine d’immondices selon mes normes de propreté. La vaisselle reste l’une des principales faiblesses sachant que faire la vaisselle n’apparaît obligatoire que lorsque l’on ne trouve plus rien dans les placards. En résumé, si vous voulez dormir la nuit , ne pas être ennuyé par les conversations de votre voisin avec sa mère car on entend le moindre bruit dans la maison d’à côté vue l’épaisseur des murs séparant les maisons, pouvoir étudier dans votre chambre, vivre dans un environnement avec un minimum de propreté et surtout si vous n’êtes pas un fêtard à l’excès, mon conseil est : EVITEZ LES GREEN TOWNHOUSES !!!! Les Grey Townhouses sont à proximité des Green mais beaucoup plus calmes et bien plus confortables et neuves. En matière de rapport qualité/prix, elles sont sans doute la meilleure option. Les Governors sont très tranquilles et ont l’avantage de se trouver sur le campus principal. Elles ressemblent aux Lower residences dans leur aménagement avec 4 personnes et 2 salles de bain pleinement équipées. Les Lower residences sont plus éloignées du campus, à environ 3 min en bus sans compter le temps d’attente mais beaucoup plus confortables et modernes. Ce ne sont pas des maisons juxtaposées les unes aux autres comme dans les townhouses mais des immeubles avec plusieurs étages. Comme vous pouvez le remarquer sur le schéma suivant, il n’y a que 4 colocataires par appartement et 2 salles de bain avec douche dans les deux.  
Virginie Fayolle Programme ORA
Université Lumière Lyon 2 Nipissing University  
4
 
 Les Lower residence comprennent les Chancellors et les Founders.  La grille tarifaire pour l’année 2006/2007 est la suivante. Une caution de 100 dollars est requise et vous sera rendue à la fin de votre séjour après vérification de votre chambre si aucun dommage n’a été fait.    
Green Grey Chancellors / Founders & Founders House Townhouse  Townhouse Governors House  Suite-style Suite-style (double room)  (single room)  
Residence Fee $3695
Damage Deposit $100*
Total Amount $3795   
Virginie Fayolle Programme ORA
$3966 $4170
$100* $100*
$4066 $4270
Université Lumière Lyon 2 Nipissing University  
$2511
$100*
$2611
5
TOTAL (8 mois) 945 80 402.50 456 3695 123 1400 600 570 750 110 1200 10331.5$ (=6715.48€)
Argent : J’ai tenté de faire une liste de toutes mes dépenses au cours de ces 8 mois à North Bay et bien évidemment, ce n’est qu’une approximation de mes dépenses que j’ai essayé de subdiviser en plusieurs catégories :  DEPENSES en Can$ (Change : 1 Can$ = 0.65€) Billet d’avion A/R (Lyon-Toronto) Seminar d’Août Incidental Fees (Frais d’inscription) UHIP fees (Sécurité sociale obligatoire) Logement en résidence payable en 2 fois Transport (Bus Pass) Nourriture Livres Divers Vêtements et autres dépenses personnelles Loisirs Voyages TOTAL DES DEPENSES :  Le paiement de la résidence s’effectue auprès de l’université en addition des autres frais tels que les frais d’inscription , le « Bus Pass » et la sécurité sociale obligatoire UHIP. Dès début septembre, il faut prévoir une très grosse somme, dans mon cas 3181.50 $ ce qui comprend le premier paiement de la résidence correspondant à un montant fixe de 2200$ pour toutes les résidences, les frais d’inscription d’un montant de 402.5$, le Bus Pass de 123$ et le total payable pour la UHIP soit 456$.
Virginie Fayolle Université Lumière Lyon 2 Programme ORA Nipissing University  
6
Les frais d’inscription correspondent à l’accès aux bâtiments et services du « Student Union » et « Student Affairs » ( divers services aux étudiants), aux services de santé, l’utilisation du complexe sportif et d’Internet.   Santé :  L’assurance UHIP (University Health Insurance Plan) est destiné aux étudiants étrangers sachant que celle pour les canadiens est gratuite. Vous devez obligatoirement y souscrire par l’intermédiaire de votre université d’accueil qui vous fournira une carte UHIP. Cette carte sera le véritable sésame vous permettant d’aller chez un médecin agréé sans avoir à débourser un sous. Cependant, elle ne couvre pas les médicaments, les soins dentaires, l’opticien et autres soins médicaux spécialisés. De plus, elle n’est pas valide hors de l’Ontario. Par contre, il est conseillé de garder son assurance responsabilité civile française qui doit couvrir le rapatriement et l’hospitalisation à l’étranger. Pour plus d’informations, jetez un œil sur www.uhip.ca .  Télécommunications : Il faut savoir que les appels locaux sont gratuits. Les téléphones portables sont à éviter sachant que même en recevant un appel, vous payez. Pour ceux qui possèdent un ordinateur portable, un moyen extraordinaire et gratuit de contacter la France est le logiciel Skype qui permet de se parler gratuitement d’ordinateur à ordinateur. Des tarifs très concurrentiels sont aussi proposés si vous préférez contacter un téléphone fixe. Il vous suffit de vous munir d’un casque avec micro et d’une webcam, cette dernière n’étant pas obligatoire. Pour télécharger le logiciel, aller sur www.skype.com . En outre, un abonnement téléphonique traditionnel est possible pour des appels à l’international. Au début de l’année, une brochure avec informations et coupon à renvoyer
Virginie Fayolle Programme ORA
Université Lumière Lyon 2 Nipissing University  
7
vous sera fournie. La compagnie téléphonique s’appelle « Telus » et vous pouvez trouver plus d’informations sur www.telus.com . En utilisant Skype, plus aucune facture de téléphone. Voilà un poste de dépense qui peut vous faire faire vraiment des économies. Tout dépend bien évidemment si vous disposez ou non d’un ordinateur portable. La qualité de l’appel est dans 9 cas sur 10 parfaite et vous pouvez parler autant que cela vous chante tout cela sans débourser un sous de votre poche. QUEL REVE, NON ?   Vie universitaire : Le système universitaire est bien différent au Canada surtout en le comparant à nos vieilles universités françaises. Il existe deux grands pôles de différence : au niveau des infrastructures et des moyens matériels, financiers et humains, et au niveau de la structure des cours, de l’approche pédagogique et de la relation professeur/étudiant. Premièrement, il faut savoir que les frais universitaires sont incomparables sachant que les étudiants canadiens paient en moyenne 5000$ l’année au lieu de nos maigres 200€ en France. Cela se traduit bien sûr en termes de moyens matériels et humains dans les universités canadiennes. Beaucoup plus de personnel disponible dans les divers sections financière, internationale, etc. … Chose im portante d’ailleurs, le personnel est en majorité bien plus serviable et souriant. Je tiens spécialement à souligner la gentillesse, l’écoute et la patience du service internationale de Nipissing University. Spéciale dédicace envers Melissa, Jennifer et Karen qui donnent toute leur force et générosité aux étudiants internationaux et qui représentent l’âme de la communauté internationale de Nipissing University. Au niveau matériel, beaucoup de confort dans les salles de cours avec des « fauteuils de ministres » ( en comparaison à nos bancs en bois qui après une heure commencent à nous chatouiller les
Virginie Fayolle Programme ORA
Université Lumière Lyon 2 Nipissing University  
8
fesses !!!), des salles à taille humaine et vidéo projecteurs, télévisions et autres technologies qui rendent les cours plus instructifs et attrayants. Sur le plan pédagogique, nous avons 5 cours par semestre de 3 heures chacun. Les cours peuvent être accompagnés d’un « Lab » ou encore « Seminar » (l’équivalent d’un T.D) qui s’effectuent en classe plus réduite et correspond à l’application de ce que l’on a appris en classe. Par exemple, vous pouvez avoir un cours avec un « Lab » d’une heure, donc le cours magistral (l’équivalent de notre C.M) sera de 2 heures. Mais, vous n’avez pas forcément un « Lab » par cours. Faîtes attention à vérifier le nombre de « Labs » que vous avez par semestre car ils représentent une charge de travail supplémentaire considérable !!! Le nombre total d’heures de cours par semaine est 15 heures, mais cela ne prend pas en compte tout le travail personnel à fournir à côté. Ce dernier est beaucoup plus important qu’en France. Il varie bien entendu d’un individu à l’autre et d’un cours à un autre. Je dirais qu’il faut en moyenne compter 20 heures en plus. Dans mon cas, ce chiffre atteignait plutôt 30 heures. Il y a beaucoup d’exposés individuels ou en groupe, de papiers à rendre et énormément de lecture à faire régulièrement car vous êtes censés arriver préparés en classe en ayant lu en moyenne un chapitre par cours. Pour ma part, j’avais en moyenne 4 chapitres à lire par semaine. Cela représente une charge de travail substantielle et il vaut mieux de pas prendre de retard. En travaillant régulièrement et assidûment, les devoirs personnels à rendre et les examens paraissent facilement abordable. Le système de notation est particulièrement à mon goût : il vise à gratifier les connaissances des étudiants plutôt que pénaliser les omissions. En ce qui me concerne, il m’apparut facile d’obtenir au minimum 80% de moyenne dans chaque cours-ce qui est dans notre système de notation correspond à un 16/20. Le système de notation est donc en pourcentages, la moyenne se situant à 50% (« Fail »). Le taux d’échec est beaucoup plus bas qu’en France et le système de contrôle continu vous permet d’aller aux examens finaux beaucoup moins stressés. Le contrôle continu correspond à une part plus importante
Virginie Fayolle Université Lumière Lyon 2 Programme ORA Nipissing University  
9
dans la moyenne finale. Il comprend des examens de mi-parcours (1 ou 2 selon le cours), des
exposés à présenter et des papiers à rendre. L’examen final du semestre ne dépasse rarement
40% de la moyenne finale du cours. Certains cours n’ont d’ailleurs aucun examen final. De plus, la participation en classe est souvent notée et englobe souvent l’assiduité en cours. Il est d’ailleurs possible pour certains cours d’obtenir 100% en participation si vous ne manquez aucun cours. Généralement, la participation en classe est plus développée qu’en France, compte tenu de la taille réduite des classes. Autre différence non négligeable concerne la relation avec les professeurs qui est beaucoup plus chaleureuse et moins hiérarchisée. On a vraiment l’impression que les professeurs sont à notre écoute et vous pouvez en toutes circonstances leur demander leur aide et ils se feront un plaisir de vous aider et de vous
expliquer point par point un problème sans compter les minutes. La plupart ont d’ailleurs des heures de permanence à leur bureau mais vous pouvez aussi leur posez des questions à la fin des classes. Bien sûr, ceci n’est qu’une généralité et il existe toujours des exceptions, que j’ai
personnellement rencontrées. Preuve est qu’appeler son professeur par son prénom est
monnaie courante. Cela demande d’ailleurs une période d’adaptation pour nous autres français. Une chose INIMAGINABLE en France !!! Le système pédagogique m’a immensément plu et le retour à nos universités françaises sera
brutal et douloureux. Je me suis senti stimulée intellectuellement et mes résultats académiques ont répondu en conséquence.
Une seule critique qui n’est pas des moindres est le coût prohibitif des manuels scolaires (ou
Textbooks). Etre obligé de débourser plus de 100$ par livre est scandaleux. Ce ne sont pas des
livres en or que je sache !!! En France, une chose pareil serait INIMAGINABLE et donnerait suite à des manifestations de la part des syndicats étudiants (notamment l’UNEF). Le pire étant qu’une nouvelle édition sort tous les ans ayant pour simple objectif de modifier l’ordre
des chapitres ou de rajouter un ou deux points au texte souvent inutiles d’ailleurs, tout cela en
Virginie Fayolle Université Lumière Lyon 2 Programme ORA Nipissing University  
10
vue de maintenir un prix exorbitant sur le dos de nous pauvres étudiants. Quand on pense que sans essayer de ruser, on peut dépasser un budget livres de 1000$ par an. Dans mon cas, j’ai tout fait pour économiser un maximum en achetant des livres à deux, en prenant des cours sur deux semestres (donc vous garder le même livre pour les deux semestres) ou encore en empruntant un livre à de généreux étudiants canadiens. Vous pouvez aussi essayer d’éplucher les annonces pour trouver des livres d’occasion. Mais bien souvent, vous devrez quand même débourser 90$ pour un livre d’occasion alors que le prix neuf est de 120$. Autant dire peu d’économies. Mon budget total livres est de 600$ en ayant pris 5 cours par semestre. Je m’en suis plus tôt pas mal tirée pour ainsi dire. En étant étudiant en échange, les choses ne sont pas simples et les premières semaines d’installation, vous avez autre chose à faire que faire la course aux livres. Pour « limiter la casse », vous pouvez essayer de vendre vos livres à la fin de l’année. Le problème étant que les étudiants pensent plutôt « aux vacances et cocotiers » qu’aux économies qu’ils pourraient faire en achetant leurs livres à la fin de l’année. De plus, certains disent qu’ils attendent l’année prochaine pour acheter leurs livres car certains professeurs changent de livres. Ce que j’ai pu remarqué, c’est que la plupart des professeurs gardent les mêmes livres et acceptent les anciennes éditions d’une année sur l’autre. Il est aussi toujours possible de contacter le professeur pour lui demander en avance le nom du livre requis. Il existe aussi le cas où les professeurs ne sont pas encore connus ou nouveaux. Là, il paraît difficile d’acheter le livre en avance. La librairie étudiante qui a le quasi-monopole de la vente des livres aux étudiants, rachètent les livres à la fin de chaque semestre. Le problème étant que la période fixée pour le ré achat des livres est souvent bien après la fin des examens. Personnellement, j’avais déjà pris mon billet d’avion de retour avant de savoir que je pouvais les revendre. Ils rachètent vos livres pour une misère ( aux alentours de 50$ si vous avez de la chance). Du pur vol !!! Mais bon, vous me direz c’est toujours ça.
Virginie Fayolle Programme ORA
Université Lumière Lyon 2 Nipissing University  
11
Soyez le premier à déposer un commentaire !

17/1000 caractères maximum.