La nouvelle fantastique

Quoi de mieux que le genre nouvelle pour incarner l’état d’esprit de ce récit court de type fantastique, par nature percutant et conçu pour cueillir le lecteur dès les premières pages? On ajoute au rythme de la fiction, l’imaginaire d’un univers par essence captivant qui nous entraîne largement au-delà des frontières du réel et du rationnel. Bienvenue dans le monde de la nouvelle fantastique !

L’irruption nécessaire du surnaturel dans le quotidien

Dans le récit de type nouvelle fantastique, on part souvent d’une situation banale puis, rapidement, des événements inattendus viennent brutalement perturber la réalité. Atmosphère inquiétante, phénomènes surnaturels, l’impossible doit côtoyer le possible et l’irréel le réel jusqu’à ce qu’il soit devenu illusoire de les démêler.

Les personnages sont choisis pour renforcer le climat angoissant de l’histoire. Les pouvoirs occultes des mages et des sorciers rivalisent avec la terreur que peuvent inspirer monstres et créatures mythiques. Fantômes, vampires ou autres démons sont également là pour nous ramener à nos pires cauchemars. Quant à la chute du récit, elle laisse nécessairement le lecteur dans l’incertitude, entre rationnel et surnaturel.

L’histoire de la nouvelle fantastique va de pair avec le sens donné à l’adjectif au cours des âges. Si le verbe phantasein signifiait en grec ancien donner l’illusion, le terme latin fantasticum renvoyait à la notion d’imaginaire. Au Moyen Âge, fantastique fait référence au fou, au possédé. Il prend le sens d’extravagant au XVIIème siècle pour s’apparenter au XIXème siècle au chimérique et au surnaturel. C’est d’ailleurs à cette période que le récit de type nouvelle fantastique se déploie véritablement, avec le début des grandes découvertes scientifiques et l’ouverture vers l’inconnu.

Si vous aimez ce genre de littérature, vous pouvez aussi découvrir les romans fantastiques.

De Pline le Jeune à Stephen King

Pline le Jeune nous plongeait déjà au 1er siècle de notre ère dans une Athènes antique peuplée de spectres et de revenants avec son récit La maison hantée. La fabuliste Marie de France nous livrait au XIIème siècle une histoire de loup-garou dans Bisclavret.

Avec Edgar Allan Poe et La chute de la maison Usher en 1836, le lecteur est embarqué dans un univers où se mêlent réalité et folie. Guy de Maupassant publie en 1887 une œuvre surréaliste Le Horla, où un être surhumain terrorise chaque nuit le narrateur. Avec L’invité de Dracula, Bram Stocker nous entraîne en 1914 dans l’univers de son vampire préféré.

Lovecraft écrit en 1931 Les Montagnes hallucinées. Son héros le professeur Dyer révèle de terrifiants secrets sur la destinée tragique d’une expédition scientifique en Antarctique. Enfin, plus près de nous, Stephen King et son recueil Danse macabre sorti en 1980 offrent un reflet troublant de l’imaginaire complexe et multiple du dernier maître incontesté du genre.

Les récits fantastiques vous ont passionnés et vous souhaitez aller plus loin ? Nous vous proposons de visiter les pages suivantes: