La lecture en ligne est gratuite
Le téléchargement nécessite un accès à la bibliothèque YouScribe
Tout savoir sur nos offres

Partagez cette publication

Vous aimerez aussi

Le temps de l'action politique - article ; n°1 ; vol.59, pg 69-84

de AUTRES_TEMPS-_CAHIERS_D-ETHIQUE_SOCIALE_ET_POLITIQUE

Courage, citoyen

de Societe-Des-Ecrivains


B I E N V O T E R
La transition démocratique






Geneviève Bouché
Futurologue
www.genevieve-b.fr

Page 2 sur 130

BIEN VOTER
S o m m a i r e

En bref................................................................................................................ 5
Tous électeurs désorientés ................................................................................................................................... 6
À propos de l’auteur ............................................................................................................................................. 6
Faire société autour de l’« efficacité globale » ................................................... 7
Le nouveau chapitre de l’histoire de Sapiens sera-t-il Européen ? ..................................................... 8
Changement de priorité .................................................................................................................... 9
Un monde soutenable ..................................................................................................................... 10
Protéger la terre et le bien commun ............................................................................................... 11
Exemple d’institutions bousculées .................................................................................................. 12
À propos de la santé ........................................................................................................................................... 12
À propos de la justice ......................................................................................................................................... 13
À propos de l’éducation ...................................................................................................................................... 15
À propos du tissu entrepreneurial ...................................................................................................................... 16
Oser la globalité .............................................................................................................................. 18
Punitions budgétaires, NON, projets d’avenir, OUI ......................................................................... 19
Ampleur du changement .................................................................................. 21
Le changement au-delà de notre volonté ........................................................................................ 22
Son origine, sa puissance .................................................................................................................................... 22
Du progrès technologique au progrès démocratique ......................................................................................... 22
Candidats – électeurs : et si on se soutenait ? ................................................................................. 24
L’impréparation des électeurs ............................................................................................................................ 24
Adopter un élu ? ................................................................................................................................................. 24
L’enjeu : accéder à notre nouvelle abondance ................................................................................ 26
La force de l’estime de soi .................................................................................................................................. 26
Le choix de l’électeur .......................................................................................................................................... 26
Spectre du dictateur ou du chaos ou à la léthargie ............................................................................................ 27
Dépasser le salariat et le bien-être matériel ....................................................................................................... 28
Une prospérité orientée vers l’accomplissement des individus ......................................................................... 29
Émergence des tâches contributives .................................................................................................................. 30
L’ère de l’efficacité globale et donc des consortiaux .......................................................................................... 32
La fin de l’homme providentiel ........................................................................................................................... 33
Phénomène mondial & solutions locales ............................................................................................................ 33
Vers une société organique ................................................................................................................................ 33
Bien voter, le coût individuel et collectif de la démocratie - Geneviève Bouché – Août 2016 | En bref

Page 3 sur 130
Trajectoire démocratique ................................................................................. 36
Pas une révolution, mais une évolution .......................................................................................... 37
Les héros conquérants ont vécu ......................................................................................................................... 37
La post-mondialisation entre dans l’ère de l’immatériel .................................................................................... 38
Les conditions du changement ........................................................................................................ 40
Adapter le système actuel et le compléter ......................................................................................................... 40
La reconfiguration du tissu entrepreneurial ....................................................................................................... 41
De nouvelles formes de gouvernance s’imposent .............................................................................................. 43
Le vote ............................................................................................................. 45
Les citoyens choisissent .................................................................................................................. 46
Les référendums ................................................................................................................................................. 46
Le président de la République et ses ministres .................................................................................................. 47
Les parlementaires nationaux ............................................................................................................................ 49
Les maires et les autres élus locaux .................................................................................................................... 50
Les parlementaires européens ........................................................................................................................... 52
Les autres élus .................................................................................................................................................... 56
La démocratie au pied de chez moi .................................................................................................................... 58
Le vote, un droit acquis, mais immature ......................................................................................... 59
Un peu d’histoire sur le vote en France .............................................................................................................. 59
Le mirage de la démocratie représentative ........................................................................................................ 59
La course aux moyens et la proximité avec la finance ........................................................................................ 65
Le hiatus de l’investiture..................................................................................................................................... 65
La professionnalisation de la politique ............................................................................................................... 68
Les élus et les hauts fonctionnaires .................................................................................................................... 69
Les groupes de pression ..................................................................................................................................... 70
La montée en puissance des « civic tech » ......................................................................................................... 72
La démocratie « représentative » devient « organique » ................................................................................... 74
Les enjeux d’une démocratie mature ................................................................................................................. 74
Entraves et acteurs du débat politique ........................................................................................... 76
L’ignorance ......................................................................................................................................................... 76
La désinformation ............................................................................................................................................... 82
Les idéologues face aux idées nouvelles............................................................................................................. 83
Les influenceurs .................................................................................................................................................. 84
Les vrais acteurs de l’enrichissement du débat politique ................................................................................... 85
Le poids de mon vote ...................................................................................................................... 86
Le vote blanc ou nul ............................................................................................................................................ 86
L’abstention ........................................................................................................................................................ 86
Quelques points essentiels ............................................................................... 88
Les nouvelles priorités collectives ................................................................................................... 89
Mon ennemi, c’est la fiance… ............................................................................................................................. 89
Le désir d’un « vivre ensemble de haut niveau » ............................................................................................... 91
La voix des néo-métis ......................................................................................................................................... 92
Piloter ensemble le tissu entrepreneurial et piloter soi-même son parcours de vie .......................................... 98
Le travail, sujet phare et pourtant tabou.......................................................................................................... 100
Adaptation des institutions ........................................................................................................... 102
Notre bien commun ......................................................................................................................................... 102
Les transitions dont celle de l’énergie .............................................................................................................. 103
Bien voter, le coût individuel et collectif de la démocratie - Geneviève Bouché – Août 2016 | En bref

Page 4 sur 130
La désurbanisation............................................................................................................................................ 104
Les synergies économiques locales .................................................................................................................. 106
La géopolitique ................................................................................................................................................. 111
Chacun peut « produire » mais aussi « contribuer » ..................................................................... 113
Les robots, mieux que les pays à bas coût ........................................................................................................ 113
Les « zentrops », talents délaissés .................................................................................................................... 114
Fin du salariat ................................................................................................................................................... 114
Nouvelle époque, nouveaux outils de gouvernance ......................................................................................... 115
Le revenu de base ......................................................................................................................... 117
La finalité du revenu de base (RdB) .................................................................................................................. 117
Le montant ....................................................................................................................................................... 118
La mise en pratique .......................................................................................................................................... 118
Le financement ................................................................................................................................................. 119
Les réformes nécessaires .................................................................................................................................. 119
Philosophie ....................................................................................................................................................... 119
Allocations ........................................................................................................................................................ 120
Échéance ........................................................................................................................................................... 120
Une autre idée de la finance ......................................................................................................... 121
èmeLe capitalisme façon 21 siècle ...................................................................................................................... 121
De la finance au cognitif, le défi européen .................................................................................... 124
En guise de conclusion ................................................................................... 126
Le prix d’une démocratie plus mature ........................................................................................... 127
Sapiens va bien finir par être sage ? .............................................................................................. 129





Figure 1 - Évolution annuelle moyenne de la population : Les petites unités urbaines sont les plus dynamiques .......................................... 52
Figure 2 - tableau des médailles au JO de 2016 à Rio - source l’Equipe à la clôture des jeux........................................................................... 55
Figure 3 – principales professions initiales des députés - source BFM TV 24/4/13 .......................................................................................... 62
Figure 4 - source Assemblée nationale pour ce qui est de l’âge actuel ............................................................................................................ 62
Figure 5 - effet de l’abstention sur la qualité de la confiance dont jouit l’élu .................................................................................................. 86

Bien voter, le coût individuel et collectif de la démocratie - Geneviève Bouché – Août 2016 | En bref

Page 5 sur 130
En bref
Bien voter, le coût individuel et collectif de la démocratie - Geneviève Bouché – Août 2016 | En bref

Page 6 sur 130
Tous électeurs désorientés
Pour qui voter ? Cette question est internationale. Chacun fait comme il croit, puis les urnes
donnent le verdict, mais les électeurs ne savent toujours pas pour qui ils auraient dû voter.
Ce qu’ils savent, c’est que le monde ne va toujours pas bien. Ils découvrent l’impréparation
des élus qui ont pourtant mené des combats surhumains pour arriver au pouvoir. Les doutes
s’installent sur le déroulement des campagnes qui sont de plus en plus numérisées et basées
sur l’émotion plutôt que la rationalité.
Le problème ne vient pas des électeurs qui rempliraient mal leur devoir de citoyen. Ils
disposent de peu de temps pour se forger une intime conviction au milieu de la guerre de
l’information, conduite par des influenceurs professionnels. Mais, ils sont néanmoins
responsables des élus qu’ils ont fait sortir des urnes.
La démocratie que nous pratiquons est embryonnaire. Or, dans le monde vers lequel nous
nous dirigeons, les choix éthiques, stratégiques, sociétaux, environnementaux, économiques
ou encore politiques nécessitent une réelle préparation collective.
Les priorités, les modes de gouvernance et les échelles de valeur changent en profondeur. La
démocratie constitue l’espace où nous pouvons imaginer et expérimenter un nouveau mode
de vie pour nos enfants, dans un pays attractif et donc compétitif.
Mais, comme nous allons le voir, la démocratie mérite que nous y consacrions
collectivement du temps.
Cette publication chemine à travers les changements sociétaux et les dysfonctionnements
démocratiques qui produisent le désarroi des électeurs. Il ouvre des pistes pour repenser
notre pratique démocratique et plus largement notre vivre ensemble.


À propos de l’auteur
Geneviève Bouché est informaticienne (télécom), économiste (futurologie) et docteur en science des
organisations (Dauphine 77), épouse, mère de famille, ancien chef d’entreprise, incubateur, engagée
en politique et auteure. Spécialisée dans le management de l’innovation, ses travaux sont centrés sur
la recomposition du tissu entrepreneurial et les évolutions sociétales.
Bien voter, le coût individuel et collectif de la démocratie - Geneviève Bouché – Août 2016 | En bref

Page 7 sur 130
Faire société autour de
l’« efficacité globale »
Bien voter, le coût individuel et collectif de la démocratie - Geneviève Bouché – Août 2016 | Faire société autour de l’« efficacité globale »

Page 8 sur 130
Le nouveau chapitre de l’histoire de Sapiens
sera-til Européen ?
Sapiens est l’espèce humaine qui a fini par dominer les autres hommes. Il y est parvenu en
étant malin et il a fait de son cerveau son axe de développement.
Il vivait en petit groupe (12 personnes environ) de manière à construire des stratégies
vis-àvis de ses proies et d’organiser une solidarité minimum pour se procurer ce dont il avait
besoin. L’essentiel de son temps était consacré aux relations sociales, car l’Homme est un
animal affectif.
Mais, gros malin, il a commencé à vouloir dompter la nature pour ne pas avoir à se déplacer
sans cesse, ceci l’a amené à fabriquer des outils. L’agriculture puis l’industrie ont accaparé
ses capacités sociales. Mais encore aujourd’hui, il rêve de liberté.
À présent, de nombreux progrès lui permettent d’inventer la forme de liberté qui nourrit ses
rêves. Cette opportunité va profiter en priorité aux peuples qui auront trouvé la manière de
changer son modèle de société.
Les Européens ont pris de l’avance à partir du moment où ils ont pris conscience, à travers
èmel’acceptation des découvertes de Copernic (15 siècle), que le doute scientifique était
porteur de progrès, même lorsqu’il est dérangeant. Cette avance se comble à travers les
progrès rapides des autres continents.
Mais à présent, ce ne sont pas seulement les doutes scientifiques qui vont nous permettre
de progresser à nouveau, mais les doutes en matière de sciences sociales.
L’Europe est le berceau des sciences sociales et des droits de l’homme. Elle semble donc aux
avants poste de formes de progrès qui vont permettre de poursuivre les aventures de
Sapiens.
En tout cas, elle est attendue sur ce registre. Comme nous allons le voir, ces progrès, aussi
profonds que ceux qu’ont dû faire nos aînés lorsqu’ils se sont sédentarisés, passent par une
nouvelle forme de démocratie.
Bien voter, le coût individuel et collectif de la démocratie - Geneviève Bouché – Août 2016 | Faire société autour de l’« efficacité globale »

Page 9 sur 130
Changement de priorité
Pour coopérer avec ses semblables, il faut de la confiance. Ceci est possible dans les petits
groupes d’une douzaine de personnes. Mais pour donner de la cohérence à des millions de
citoyens, il faut une idée fédératrice qui promet une vie meilleure dans l’avenir et des signes
qui montrent que la nation va dans la bonne direction.
Si, durant les millénaires antérieurs la priorité a été de protéger la terre et même d’en
conquérir de nouvelles. À présent, le critère dominant est l’efficacité financière. Ce critère
demeure valable tant que la collectivité maintient sa croyance dans le capitalisme (dans sa
forme originelle).
Cette croyance privilégie celui qui entreprend et donc qui prend des risques. Au nom du
capitalisme, la priorité collective consiste à protéger les marchés, c’est-à-dire une source de
richesse potentielle abstraite par opposition à la priorité des millénaires antérieurs qui a
consisté à protéger la terre et à conquérir celle des autres. C’était le temps des nobles… Qui
ne s’est pas très bien terminé.
Mais le capitalisme de ces dernières années dérive (voir page 121 - Le capitalisme façon
ème21 siècle). Alors, une nouvelle priorité émerge : protéger aussi le bien commun
immatériel, car, comme nous allons le voir, il constitue la base de l’attractivité d’une nation
et donc le moteur de sa compétitivité.

C’est dans ce contexte mouvant que les citoyens sont appelés à voter et que les candidats
sont obligés de présenter un programme d’actions. Mais, comme nous allons le voir
également, dans l’organisation de notre république actuelle ceci représente un effort
gigantesque pour chacun des acteurs pour un résultat livré aux manipulations.
Alors, si réellement nous voulons une démocratie plus efficace, nous devons nous en donner
les moyens et cela devient possible.

Bien voter, le coût individuel et collectif de la démocratie - Geneviève Bouché – Août 2016 | Faire société autour de l’« efficacité globale »

Page 10 sur 130
Un monde soutenable
L’expansion des marchés, dont le marché de la finance, a façonné la mondialisation (version
ère moderne). Mais cette forme de mondialisation se délite. En particulier, grâce à différents
progrès récents, nous avons l’opportunité de relocaliser la production des biens et des
services au plus près des consommateurs et des gisements de matières recyclées, ce qui
donne de la vigueur à de nouveaux entrants dans les jeux de pouvoirs : les férus
d’économie durable.
À travers la culture qu’ils développent, les performances financières, reconnues comme
seuls critères de réussite, semblent simplistes et même dangereux. Ceci déclenche la remise
en cause du système actuel et la défiance vis-à-vis des institutions outillées pour assurer sa
stabilité. Sont particulièrement visés : les élus, les banquiers et la justice.
Malgré les alertes, la majorité des électeurs se tourne vers la radicalisation des valeurs de la
société mourante, espérant faire revenir une prospérité qui correspond à une époque qui
n’est plus et qui ne reviendra plus.
Cependant, une frange de la population développe par elle-même des courants de pensées
novateurs. Ce sont les « précurseurs ». Leur ligne directrice tourne autour d’un « monde
soutenable », qui allie la réparation des dégâts et une manière de produire sans
endommager l’environnement. Cette idée s’impose dans le public.
Cependant, pour que cela soit possible, le challenge consiste à mettre en place des formes
de gouvernance capables d’allier les stratégies à court terme et les stratégies à long terme.
Pour le moment, nous ne nous intéressons vraiment qu’au court terme.

Bien voter, le coût individuel et collectif de la démocratie - Geneviève Bouché – Août 2016 | Faire société autour de l’« efficacité globale »

Un pour Un
Permettre à tous d'accéder à la lecture
Pour chaque accès à la bibliothèque, YouScribe donne un accès à une personne dans le besoin