Cet ouvrage fait partie de la bibliothèque YouScribe
Obtenez un accès à la bibliothèque pour le lire en ligne
En savoir plus

Changement climatique : du scénario global à l'évaluation prévisionnelle des impacts locaux.

De
4 pages

http://temis.documentation.developpement-durable.gouv.fr/document.xsp?id=Temis-0068734

Ajouté le : 01 janvier 2003
Lecture(s) : 0
Signaler un abus

RECHERCHE
ENVIRONNEMENT
n°2003/1
Janvier 2003 LA LETTRE DU SERVICE DE LA RECHERCHE ET DE LA PROSPECTIVE DE LA D4E
Bien que la modélisation > Changements climatiques : du système océan-
atmosphère à l’échelle du scénario global à l’évaluation
du globe reste encore
imparfaite, tous les prévisionnelle des impacts locaux.
modèles mis au point
prévoient aujourd’hui Afin notamment de répondre aux besoins de prévisions Il faut toutefois préciser que la variété des processus en
à l’échelle locale exprimés depuis plusieurs années par œuvre dans les différents bassins est telle que lesdes scénarios assez
les décideurs, des travaux de recherche ayant pour objet conclusions peuvent différer fortement d’un bassin
semblables quant aux la construction de scénarios climatiques à échelle à l’autre, et dépendent beaucoup de la grandeur
locale commencent à voir le jour. hydrologique étudiée. impacts probables de
C’est le cas d’un projet, intitulé « GICC Rhône », initié Au-delà de cette variété, la synthèse statistique des
l’accroissement de l’effet en décembre 1999 dans le cadre du programme GICC, résultats hydrologiques permet toutefois de dégager
(Gestion et impacts des changements climatiques, certaines tendances. de serre sur les
programme piloté par le Ministère), qui a pour ambition Pour ce qui concerne, par exemple, le bassin de la Haute
caractéristiques du de construire des scénarios prévisionnels des impacts Durance, tous les scénarios aboutissent à une réduction
locaux, sur la partie française du bassin du Rhône, de du manteau neigeux de 50% environ en équivalent eau,climat et des cycles
l’évolution prévisible du climat mondial. Le scénario ainsi qu’à une période de fonte avancée d’un mois
hydrologiques à des global de référence est celui d’un doublement de la environ. Cette fonte précoce entraîne un pic de crue au
teneur en CO2 de l’atmosphère d’ici à 2050. mois de mai, en avance d’un mois également par échelles continentales.
La première phase de ce projet, durant laquelle ont été rapport au pic actuel, des étiages beaucoup plus
évaluées les conséquences hydrologiques et les scénariosMais pour l’heure les prononcés en juillet et août, et une augmentation
climatiques du scénario « doublement de CO2 » sur la significative des débits automnaux. Globalement enfin,concepts et les capacités région étudiée, vient de se conclure. l’écoulement moyen diminue en raison d’une évaporation
de modélisation ne sont La méthode employée dans cette étude est la suivante : plus intense.
les scénarios climatiques globaux d’évolution pour Les travaux de la seconde phase du projet s’attacherontpas réunis pour aborder
un doublement du CO2 atmosphérique d’ici 2050 au à passer de ces scénarios d’évolution hydrologique,
le système climatique et rythme d’une augmentation de 1% par an, sont issus de à l’estimation des impacts de ces évolutions sur les
quatre modèles de circulation atmosphérique générale. différents sous-systèmes d’utilisation de la ressourcehydrologique avec une
A la sortie de ces modèles globaux, l’information est hydrologique : demande « in situ » (milieu naturel et
résolution fine, si bien désagrégée (par la méthode dite des perturbations), hydro écologie), demande en eau potable, agriculture
jusqu’à une échelle qui permette ensuite la irriguée, hydroélectricité, etc. A titre d’exemple, l’unequ’il est difficile de
modélisation des processus hydrologiques locaux. des études en cours dans le cadre de la deuxième phase
disposer de scénarios Plusieurs scénarios climatiques à l’échelle locale sont de ce projet, a pour objectif, sur un périmètre irrigué
ainsi obtenus, qui présentent des caractéristiques de la Drôme, de répondre à des questions du type :prévisionnels à l’échelle
communes : une augmentation de température de peut-on avancer ou retarder les dates des semis pour
locale. Pour établir de 2 K l’hiver et de 4 K l’été, ainsi qu’une augmentation de s’adapter à l’évolution prévisible de la disponibilité en
15% des précipitations hivernales, et une diminution eau au cours de l’année, en gardant les mêmes objectifstels scénarios, il est
de 20% des précipitations estivales. Ces forçages de rendement ? Quelles stratégies d’adaptation faudra-t-il
climatiques (température et de précipitations), sontnécessaire de passer adopter au niveau des pratiques culturales, pour
ensuite appliqués à plusieurs modèles hydrologiques pallier le déficit prévisible en eau d’irrigation ?de la modélisation portant sur différentes portions du bassin-versant du Ce type d’études répond à un besoin évident d’un certain
Rhône et de ses principaux affluents (Durance,à la désagrégation. nombre de gestionnaires de la ressource en eau, et ces
Ardèche). premiers résultats sont encourageants à cet égard.
Les résultats montrent qu’il est possible, à partir d’un
contactsscénario atmosphérique local ou régional précis, de
décliner certaines de ses conséquences hydrologiques. maurice.muller@environnement.gouv.fr
S O M M A I R E
CHANGEMENTS LES ABEILLES: GESTION DES DÉCHETS NATURES ET EAUX EN 1 2 3 4
NUCLÉAIRES ET CAMPAGNE CLIMATIQUES : un bio-indicateur
DEVELOPPEMENT DURABLE :du scénario global à de la pollution industrielle ÉVALUATION ET PERCEPTION
la complexité d’une l’évaluation prévisionnelle DE L’EXPOSITION À LA AFFAIBLISSEMENT
décision en univers POLLUTION ATMOSPHÉRIQUEdes impacts locaux. DES COLONIES D’ABEILLES controversé 1
D I R E C T I O N D E S É T U D E S É C O N O M I Q U E S E T D E L’ É V A L U A T I O N E N V I R O N N E M E N T A L EP O L L U T I O N S
> Les abeilles : un bio-indicateur
de la pollution industrielle ?
Au cours de son activité de butinage, l’abeille visite des milieux variés et, de ce fait, est susceptible
d’entrer en contact avec les polluants présents dans les différents compartiments de son environnement.
Pourtant, s’il est admis que l’analyse des substances naturelles récoltées par les butineuses donne une idée
précise de la composition floristique des milieux explorés, très peu d’études ont été réalisées jusqu’à
présent sur la contamination des abeilles par les polluants industriels (métaux lourds, PCB, HAP etc.)
pourtant très présents dans les milieux dans lesquels beaucoup d’entre elles évoluent.
Récemment, quelques équipes de chercheurs abeilles et de leurs produits par les polychlo- Enfin, cette étude devrait également fournir
ont commencé à se pencher sur cette robiphényles (PCB), et aucun sur leur des informations permettant de mieux
question : suite à une étude bibliographique contamination par les HAP, pourtant largement appréhender les problèmes de perturbations
récemment publiée, qui illustrait bien cette présents dans les différents compartiments de comportementales notées chez certaines
carence de la recherche en écotoxicologie, un l’environnement à proximité de nombreuses butineuses, et de mortalité souvent importante
projet de recherche a été lancé en 2001 dans ruches. à l’entrée d’un certain nombre de ruches.
le cadre du Programme National Dans un contexte d’inquiétude croissante face
Sur la base de ce constat, trois équipes de
d’Ecotoxicologie (PNETOX), financé par le à la recrudescence de phénomènes
recherche ont entamé une étude consistant à
Ministère : il vise à mieux connaître les d’affaiblissement ou de disparition de colonies
analyser un grand nombre d’abeilles ayant
phénomènes de contamination des abeilles par d’abeilles, cette étude devrait venir enrichir
butiné dans des environnements pollués pour
des polluants non agricoles, et à déterminer la panoplie des connaissances en cours de
rechercher la présence éventuelle de métaux
la possibilité d’utiliser les abeilles comme mobilisation.
lourds, de PCB et de HAP. Les autres habitants
bioindicateurs de pollutions d’origine
de la ruche, ainsi que les produits de la ruche
industrielle.
(miel, mais surtout cire) seront également
Publiée en 2000 et portant sur plus de 1 Devillers, J., Etude bibliographique des effets écotoxicologiquesanalysés, afin de mieux appréhender les
des xénobiotiques vis-à-vis de l’abeille, Programmecinquante années de publications (1949 – 1999) phénomènes de contamination et de
Communautaire sur l’Apiculture, 2000, p. 179.ments ionisants etréférencées dans les bases de données Toxline bio-accumulation à l’intérieur d’une ruche. en incluant les odeurs.
et Medline, l’étude bibliographique suscitée Une autre partie de l’étude, réalisée en
conclut à un manque total d’information sur la laboratoire, consistera en des contaminations
contamination des abeilles par les polluants expérimentales, afin d’étudier de manière plus
industriels, à caractère hydrophobe, susceptibles approfondie le comportements de certaines
de concerner les abeilles butinant au voisinage molécules contaminées.
de zones polluées. On constate la même
L’étude de corrélation entre profil de carence en ce qui concerne les autres membres
contamination et caractéristiques des milieuxde la colonie susceptibles d’être contaminés
pollués, devrait également permettre d’évaluerpar les butineuses, ainsi que les produits de la
le potentiel d’utilisation des abeilles commeruche (excepté les métaux lourds qui ont à
bio-indicateur de pollutions industrielles. Cetteplusieurs reprises été recherchés dans les contacts
possibilité ouvre des perspectives d’utilisationmiels). Entre 1949 et 1999, seuls deux articles
catherine.bastien-ventura@environnement.gouv.frintéressantes.ont été publiés sur la contamination des
des pouvoirs publics, a permis un échange - le recours aux importations de reines Une journée d’échanges
d’expériences ainsi qu’une remise à plat de l’état (50 000 par an actuellement), qui peuvent êtreorganisée par l’AFSSA
actuel des connaissances. Il a été l’occasion de porteuses de parasites nouveaux, ou peuvent
rappeler la diversité des facteurs potentiels présenter des difficultés d’adaptation à leurUn colloque organisé par l’AFSSA le
d’explication de cet affaiblissement, parmi nouvel environnement ; 10 septembre dernier est venu précisément
lesquels figurent :rappeler la nécessité de mobiliser l’ensemble
- la raréfaction des plantes mellifères notéedes connaissances pouvant concourir à
depuis plusieurs décennies ; - l’état général de santé du cheptel françaisl’explication de l’affaiblissement de l’état de
santé des abeilles en France ces dernières (augmentation des pathologies et de leur durée,
résistance accrue de certains parasites, - enfin, l’exposition des abeilles à un nombreannées. Ce colloque, auquel assistaient des
chercheurs, des professionnels de l’apiculture et utilisation trop importante d’antibiotiques, croissant de polluants, agricoles comme non
parfois comme dopants ou à titre préventif, …) ; agricoles.du domaine phytosanitaire, et des représentants
2
D I R E C T I O N D E S É T U D E S É C O N O M I Q U E S E T D E L’ É V A L U A T I O N E N V I R O N N E M E N T A L E
s c'isobllodnaieeldetenmessilibafeAs fLA LETTRE DU SERVICE DE LA RECHERCHE ET DE LA PROSPECTIVE DE LA D4E
> Gestion des déchets nucléaires
et développement durable : la complexité
d'une décision en univers controversé
les limites des concepts de l'analyse représente un apport utile au moment où leIssus principalement
économique standard pour l'évaluation et gouvernement français organise un débat
de la production
l’aide à la décision en univers complexe. Les national sur l’énergie, débat au cours
d'électricité et des opérations outils fournis par l’économie écologique sont duquel la question de la gestion des déchets
présentés en revanche comme des pistes nucléaires sera probablement soulevée. de traitement-recyclage
de réflexion pertinentes, car ils offrent En outre, cette thèse ainsi que le recueil
des combustibles irradiés, des éclairages nouveaux, systémiques et d'entretiens menés auprès des acteurs de la
interdisciplinaires ; ils favorisent l’intégration gestion des déchets nucléaires en France ,les déchets nucléaires
de divers critères a priori contradictoires pourraient apporter à la réflexion du
à haute activité et à vie
même si leurs apports sont toutefois encore Parlement un éclairage intéressant dans la
longue posent des problèmes limités. L'auteur montre ainsi que la gestion perspective du débat qui sera organisé en
durable des déchets nucléaires constitue un 2006. En effet, le moratoire sur la gestion desmultidimensionnels, au premier
problème sanitaire et écologique pour lequel déchets radioactifs à haute activité et
rang desquels on peut citer on ne saurait se contenter d’une solution à vie longue, instauré en 1991 par la « loi
technique, et qu'elle relève d'un choix social Bataille », prendra fin après les quinze ans del'incertitude des connaissances
irréductible à une évaluation économique. recherche imposés par cette loi. Une décision
scientifiques mobilisables, du Parlement pourrait alors intervenir quant
au choix d'une solution de gestion à longl'irréversibilité des impacts
Une analyse «PAT» (Peurs-Attraits- terme de ces déchets.
qu'ils peuvent engendrer sur
Tentations) des relations entre les acteurs de
l'environnement et la santé la gestion des déchets radioactifs, illustrée
en partie par les résultats d'une enquête publique, et le très long terme
1 qualitative sous forme d’entretiens auprès Gestion des déchets nucléaires et développement durable :
puisqu'il s'agit de prendre en la complexité d’une décision en univers controversé, d'une trentaine de personnalités issues de
Aude Le Dars, thèse soutenue le 26 septembre 2002.
divers horizons (industriels, chercheurs,compte à la fois les intérêts
2 La gestion des déchets nucléaires à haute activité et à vie
autorités de sûreté, associations écologistes,
longue en France : enquête auprès des acteurs, des générations présentes
Aude Le Dars, CEPN, rapport n°273, juillet 2002.parlementaires, ministères, commission
nationale d'évaluation), met en évidence et ceux des générations futures.
le manque de débat social sur le sujet,
interprété par l’auteur comme le principal
Leur gestion soulève des enjeux socio- obstacle à la formulation d’un choix durable.
économiques forts, et suscite des conflits de À partir de cette analyse, sont présentées
valeurs et des prises de position radicalement également les voies possibles de dialogue et
opposées. Ce problème complexe de gestion de coopération en vue d’une gestion durable
des déchets nucléaires à haute activité et de ces déchets.
à vie longue s’inscrit par ailleurs dans
un contexte social où se font jour de Ce travail explore notamment la notion de
nouvelles exigences, parmi lesquelles celle « gouvernance concertative » : l’instauration
d’un développement durable ainsi qu’une d’un dialogue social permanent, associant
demande croissante de transparence dans toutes les parties prenantes à tous les éche-
l'information, et de participation du public lons du territoire et à toutes
aux décisions. les étapes du processus de décision,
contribuerait à restaurer la confiance
mutuelle. Ce type de concertation, qui
Une thèse de doctorat en sciences
suppose une décentralisation du processus
économiques soutenue récemment , montre
de décision, semble être à même de
comment l'application du concept de
faire émerger des décisions collectives
développement durable à la gestion des
consensuelles.
déchets nucléaires exige de renouveler à la
fois le fondement méthodologique de
l'évaluation économique et les procédures de Cette thèse, qui dégage en outre quelques
contacts
prise de décision. Après avoir présenté la pistes de recommandations concrètes pour
magali.bardou@environnement.gouv.frcomplexité de l’objet d’étude, l’auteur expose une gestion durable des déchets nucléaires,
3
D I R E C T I O N D E S É T U D E S É C O N O M I Q U E S E T D E L’ É V A L U A T I O N E N V I R O N N E M E N T A L ES É M I N A I R E S
> Nature et eaux en campagne :
les réglementer ou les négocier ?
le vendredi 14 février 2003, de 14 à 18 heures, Amphithéâtre 7, Ecole Nationale du Génie Rural,
des Eaux et des Forêts, 19, Avenue du Maine, 75015 Paris
Qu'il s'agisse de pollution des eaux, de biodiversité ou de protection des paysages, la gestion de
l'environnement en milieu rural fait l'objet de vives polémiques.
Pour les uns, les activités polluantes ou critiquée, enrichie dans cette séance du se propose de comparer les performances
destructrices de biodiversité doivent séminaire « Concertation, décision et respectives d’un dispositif réglementaire
absolument être plus encadrées. Pour environnement », lors de laquelle seront et d’un dispositif incitatif, tous deux
d'autres, au contraire, les tentatives présentés deux exposés. destinés à diminuer l’utilisation d’engrais.
de gérer l'environnement par voie Le premier, « Des chartes et des cartes
réglementaire provoquent plus de pour prendre soin de la nature ordinaire »,
problèmes qu'elles n'en résolvent, et la traitera des questions posées par la
solution est à chercher du côté de la gestion de la biodiversité dans les réserves
négociation. naturelles, et sera illustré par l'exemple
Même si son simplisme est largement des Plans Communaux de Développement
reconnu, cette alternative n'en reste pas de la Nature en Wallonie (Belgique).
moins évoquée très souvent, aussi bien Le second, intitulé « Agriculture &
contactsur le terrain que dans les laboratoires. Environnement, la mise en œuvre négociée
C’est à ce titre qu’elle sera discutée, des dispositifs agri-environnementaux », martine.berlan-darque@environnement.gouv.fr
Evaluation et perception de l’exposition>
atmosphérique : une interrogation sociétale
le 4 février 2003, de 09h30 à 18h00 au Ministère de la Recherche, 1 rue Descartes, 75005 Paris
Au cours des dernières années, la mesure des polluants atmosphériques a constitué d’une part un outil
de communication privilégié, avec des instruments permettant de rendre celle-ci publique et
appréhensible par tous, et d’autre part un outil de diagnostic. Mais on observe des différences notables
entre mesure et perception, qui questionnent fortement la communauté scientifique, qu’elle s’intéresse
aux sciences sociales, ou aux aspects métrologiques.
L’objectif de ce séminaire est de présenter niveaux individuel que collectif. A ce titre, La mise en œuvre de ces différentes
les interrogations que soulèvent les la loi sur l’air constitue une avancée démarches exige des compétences
différences entre perception individuelle de importante. D’une part, elle modernise ou interdisciplinaires et conduit à mettre
la pollution atmosphérique et mesure des met en place des dispositifs de planification en balance des intérêts apparemment
polluants dans l’air. Ce travail s’inscrit de la qualité de l’air , et d’autre part, elle contradictoires (liberté individuelle,
pleinement dans le programme renforce le rôle de l’étude d’impact pour les restriction d’usage du véhicule, liberté d’en-
Primequal/Predit qui a pour vocation opérations de construction d’infrastructures treprendre, limitation de la production).
de développer des recherches appliquées de transport.
1 La définition de la pollution atmosphérique se rapporte à cellerépondant aux interrogations des On a affaire là à un champ très vaste de
qui est mentionnée dans la LAURE en excluant les rayonnements
décideurs. mises en œuvre multiformes, exigeant ionisants et en incluant les odeurs
L’ensemble des outils élaborés ces dernières un grand niveau de détail, imposant des
années dans le champ de la qualité de l’air analyses fouillées des comportements et des
contactprennent tout leur sens dans une perspec- fonctionnements à échelle fine, et deman-
tive plus large d’action, élaborée tant aux dant beaucoup d’effort et de concertation. pascale.ebner@environnement.gouv.fr
D I R E C T E U R D E L A P U B L I C AT I O N : Benoît Lesaffre
R É D A C T R I C E E N C H E F : Magali Bardou
C O N C E P T I O N E T R É A L I S AT I O N : Aristophane - Tél : 01 42 12 92 124
D I R E C T I O N D E S É T U D E S É C O N O M I Q U E S E T D E L’ É V A L U A T I O N E N V I R O N N E M E N T A L E

Un pour Un
Permettre à tous d'accéder à la lecture
Pour chaque accès à la bibliothèque, YouScribe donne un accès à une personne dans le besoin