Cet ouvrage fait partie de la bibliothèque YouScribe
Obtenez un accès à la bibliothèque pour le lire en ligne
En savoir plus

Expositions gestationnelles et postnatales à la génistéine et à la vinclozoline, seules et en association, à des doses compatibles avec l’exposition alimentaire humaine chez le rongeur : effets à différents stades du développement, identification des mécanismes d’action au niveau de plusieurs tissus et organes cible, devenir des substances dans l’organisme. : resume

De
2 pages
Une étude préliminaire étudiant l’effet combiné ou non de la génistéine, phyto-oestrogène présent dans l’alimentation humaine, et, de la vinclozoline, fongicide au propriétés antiandrogéniques et contaminant alimentaire reconnu, sur l’appareil génital et la fonction de reproduction du rat mâle, dans des conditions proches de l’exposition humaine (de la conception à l’âge adulte, doses réputées sans effet, 1mg/kg/j pour chaque, combinaison des deux molécules) a mis en évidence plusieurs altérations de la reproduction, notamment avec le mélange des composés. L’objectif principal du programme de recherche multidisciplinaire reprenant des schémas d’exposition similaires était l’étude des effets et possibles mécanismes d’action de ces molécules associées ou non à faibles doses au niveau de plusieurs organes et tissus cible des hormones stéroïdiennes (appareil génital mâle, glande mammaire, glandes salivaires, cartilage) selon que l’exposition concerne la gestation/lactation ou la période allant de la prépuberté à l’âge adulte.
Auger (Jacques), Canivenc Lavier (Marie-Chantal), Perrot Applanat (Martine), Habert (René), Savouret (Jean-François), Cravedi (Jean-Pierre). Paris. http://temis.documentation.developpement-durable.gouv.fr/document.xsp?id=Temis-0078985
Voir plus Voir moins
  
Expositions gestationnelles et postnatales à la génistéine et à la vinclozoline, seules et en association, à des doses compatibles avec l’exposition alimentaire humaine chez le rongeur. Impact au niveau de plusieurs tissus et organes cible et devenir des substances dans l’organisme  J. Auger1,*, MC. Canivenc-Lavier2er PM., pAipt-ro6lanat3, R. Habert4, JF. Savouret5 and JP. Craved  1Service de Biologie de la Reproduction, Hôpital Cochin, Paris,2INRA UMR 1129 FLAVIC, Dijon,3U553 INSERM, Hôpital St Louis, Paris,4U5666rsveni UriPaé itnoF ,7 sua yanetNIES EC,AMR /ARNIx Roses, liam-e* .esuolu98X  R01 TMUE/VN, Toquesiotiénob5: IjaNcSqEuResM. aUugMeRr-@Sc5c3h0.,a pUhnipv.ferrsité Paris 5, Paris,    Introduction Cette recherche s’est appuyéesur les données de la littérature récente et les résultats originaux acquis dans une pré-étude initiale, indiquant de possibles effets négatifs des perturbateurs endocriniens (PE)lors d’expositionsin vivo faibles à doses. Ses objectifs initiaux étaient de :  déterminer les impacts d’un mélange à -faibles doses de génistéine et de vinclozoline sur divers tissus et organes régulés par les androgènes et/ou oestrogènes (appareil reproducteur, mais aussi, cartilage, glandes salivaires, glandeFigure :Protocole principal d’exposition mammaire),chez le rat. F1= première génération exposée ; F2 : - étudier la part respective des expositionsdeuxième génération non exposée issue de pères exposés gestationnelles/ lactationnelles et adultes En relation avec la question actuellement dans les effets observés chez l’adulte, - évaluer si les expositions à doses faibles dgéébnaétrtautieo n daep rès poesxspioblseitsi on eàf fedtes s PtrEa, nlse- chez le père ont un impact dans la programme prévoyait de rechercher de tels descendance (en première génération), effets dans la génération F2 non exposée - tenter de préciser les mécanismes en issue de mâles exposés. cause, Dans le but de mieux comprendre les - compléter les données sur le devenir danspossibles mécanismes d’action, le l’organisme et les concentrations tissulaires amme se des molécules et/ou de leurs métabolites,pdirvoegrrs mofdoèndait sur lexutilisriamtieonnt aduex  notamment lorsque vinclozoline et les is invalpéou génistéine sont associées.  rcéocmeppltéemuresn taiareusx  : sooeusrtrogèneids ée ept r aluexs   androgènes, approches variéesin vitro,  approches « omiques » (moléculaires) et Méthodesétude du devenir des molécules dans Le programme proposé reposait lorganisme.  principalement sur une exposition aux deux révo it composés, isolément ou en association Leex popsriotigorna mcmetet e pfois-ycia  coéngtianleuem, entd e unlae  (1mg/kg/jour, par voie orale) permettant d’étudier les organes et tissus choisis à des conception à l’âge adulte avec des doses environnementales, c’est à dire des doses temps variés du développement selon deux encor us faibles très similaires aux doses modalités d’exposition comme dans laxe pl Figure ci-dessous.dm’eêmpeoss ittiisosnu s,h uormgaainneess ,  tl ef onctions cheze erdies lurpotu é rat. Malheureusement la complexité de ce