Cet ouvrage fait partie de la bibliothèque YouScribe
Obtenez un accès à la bibliothèque pour le lire en ligne
En savoir plus

Il est temps de décider. Rapport au Président de la République.

De
174 pages
Le Comité avait pour mission d'étudier les mesures propres à simplifier les structures des collectivités locales, de clarifier la répartition de leurs compétences et de permettre une meilleure allocation de leurs moyens financiers.
Recommandations principales :
- favoriser les regroupements volontaires de régions et de départements par des dispositions législatives ;
- avant 2014, achever la carte de l'intercommunalité et rationaliser la carte des syndicats de communes ;
- ne plus créer de nouveaux "pays" au sens de la loi du 4 février 1995 ;
- créer par la loi onze premières métropoles à compter de 2014 ;
- confirmer la clause de compétence générale au niveau communal et spécialiser les compétences des départements et des régions ;
Sont proposés en annexe les deux projets de loi relatifs à la réforme des collectivités locales et la création de la collectivité territoriale du Grand Paris.
Balladur (E). Paris. http://temis.documentation.developpement-durable.gouv.fr/document.xsp?id=Temis-0063120
Voir plus Voir moins

COMITE POUR LA REFORME DES COLLECTIVITES LOCALES

« Il est temps de décider »

Rapport au Président de la République

5 mars 2009

2

Table des matières

3


Il est temps de décider ..........................................................................5

Introduction ............................................................................................7

Première partie : Lorganisation territoriale de not a
deprofondesréformes...............................................r.e....p....y..s...n..é..c..e..s..s.i1te7

A. Les finances locales.........................................................................17
1.Limportance et la complexité de la dépense locale.........................17
2.Le vieillissement de la fiscalité locale12...............................................
3.Les contraintes de la réforme....................5......2.................................

B. Les compétences .............................................................................29
1.Des compétences enchevêtrées....................................................03..
2.Une difficile spécialisation des compétences...................................32
3.Des difficultés dordre juridique53........................................................

C. Les structures...................................................................................39
1.Les communes et leurs groupements...........................................0..4.
2.Les départements et les régions....45..................................................

D. Les cas particuliers ..........................................................................51
1.La région Ile-de-France................15....................................................
2.La Corse......................................................................5.5....................
3.Les départements et régions doutre-mer........................................57

Seconde partie : Lambition dune démocratie locale renforcée et
efficiente ...............................................................................................65

A. Daesésgtirouncteutrelesdsiémppalritfieémese.n.t.............................................................6.6......................................................6.......6
1.L r
2.Les communes et leurs groupements..............................................73

1B..LDeessccooommmpppéééttteennccespclaarrtiafigééee..........s...................................48............................6.8................................
ences s...............
32..LcsesedlédoppementLedévelseorrpsep..é..g..a.t.i..o..n.s...d..e...c..o...m..p..é..t.....c..e..s.............................98........78........
en

C. Des finances locales modernisées...................................................95
1.Lamélioration de la maîtrise de la dépense locale..........................96
2.La modernisation de lassiette des impôts directs locaux................97
u........................................99
43..sednoitatimilLaloqcsaeitnoLaucumsldipmtôsellisseennoeaxofpredtla.u.x...sur une même assiette..106

D. Les cas particuliers ........................................................................108
1.La région Ile de France................................................8..01................
2.La Corse........................311.................................................................
3.Les régions et départements doutre-mer......................................114

Conclusion .........................................................................................117

4

Les vingt propositions ......................................................................121

Observations personnelles
ObservationspersonnellesdeMM.M.éPierreMauroeyt..e.t...A..n..d..r.é...V...a.l.l.i.n.i...........112395
Observations personnelles de G rard Longu
Observations personnelles de MM. Jean-Claude Casanova et Jean-
Ludovic Silicani ....................................................................................139
Observations personnelles de M. Jacques Julliard..............................143
Observations personnelles de Mme Elisabeth Lulin ............................145
Observations personnelles de M. Michel Verpeaux.............................147

Annexes
Annexe n° 1 : Décret du 22 octobre 2008 portant création du Comité
our réforme des collectivités locales ..............................................151
pAnnelxaen°2:Listedespersonnesauditionnées.................................152
Annexe n° 3 : Lettre de M. Edouard Balladur au Président de la
République lui transmettant deux projets de loi ...................................157



Il est temps de décider

5




Lor sati
t
ddcoéecsmepnléterpxaoleigq,sauafnetaiisio.en.EodElnelllenesetéeaedsgrirtrimtpadoeneérridnmatmelsoieslcisrbuaeddtcrieetcqéseusels,apirfrsoegFparroècatssicnaoucnnemtnloauatluraéexgbsslteéeelmsunaesnnfvltoceoinsreccsunatrinuollxeean.,
sLuefsfrpargine,cilpaeissssaunrtleusquelselleaétébâdtieegdeoisventêtrepréservés.


nnéElleestmarquéeuxauysesuixpdaretdoeuss:désfaauctosmqpulie,xiatén,nséoenacporûèts,
a e, apparaissent a
linsuffisantessdoelisdarpitoépuelnattrieonles.stLeerritsoeirnetism,leantdifsfiecurlétépderépondre
auxbesoinnttivitéasnjdouqeunetluesn
geclrhlaeonssdepsroôsunléreereasdipeaennutsveelnejdocuéuorvensertilnosutupnrepurecptlmuauriesnensstgi,r:éalcelneoudsnrsoecmncoicloqloeumrceepésdtieeneclnleoestsreeéttpalaieeyunstr,
moderni dans le
financement.

éLesFhraensçdaies,leauursssiélauttachéssoéiesnotl-uilssàauvxoilribreerstépsecltoecralleeusr,
laussiproacction,sontconscies,ntsaudsessirréformesindispensablesquil
ciboenrvtiendtdapporteràunsystèmevieillietquinerépondplusà
leur attente.

Depuis de nombreuses années la question est à lordre du
our
jrapp,ortdseonmtulétitpélefsaitss,olduetiomnusltipolnetsiéntiétiatéivveosquoénets,étédeprismeusl.tipLleess
limbeermtébrdesesdpuritCeotmlietés,eanusxdqeulelisntjéerêtiegnésnàérendrehommagepourla

toutaulongdestravaux,sesontetfforcérsalddaopnptoilrsteornltefuaritpiperreruevàe
cet édifice. La qualité de leur réflexion et leur désir daboutir leur
ljoiMumngatiitenetmpseeenrnatmonsiu.ts,Nilludfelaesuntirgaavnbpeoorptrruueotiscrp,hliueldsre,elssetsstueardmivvpaleasnrtsdaepeglseudspé,acslrioetdlseutdrii.neocsnosnsvuépjneritoesp,notssl,eélueersss.



Edouard Balladur

6

7

Introduction


éminemLmadenmtinpisotrationduterritoireest,enFrance,unequestion
litique. Cette spécificité distingue notre pays de
t
de ceux, plus rares, dont lidentit
fFqcméreudêauuémnxrn,ceaelip,nsreaoomsubmtelf.bèillrimEéedleeulexes,càtsoiidenèutancitnlnnegspse,molnuseotrsdeeqesuttuecplosanrtasilrtcigotureuligéeapren.airsdtaaàidolmnaintimesrtarrniatitoèirroieanl,edtoennltellseaét
ne l

étaitcoCmopnostsréuietedpuanrelamfyorricaedeetdpeatrelreristotirraeistéds,olntalnacêideminvene,ressiiFtnéroanncse
de
statuts était, aux yeux des Français, la condition m le
symbole, des libertés locales.

déts«eHtérisséedeiliebr,erdteésu»,tlaégoFrancedAncireens,leRségpiamyes
comaptortait,lpeosurpsaiymspldifélection.xcLaesprrieemsideeteérritointdotésde
rs taie
Parlements aux statuts divers, les seconds faisaient lobjet dune
sorte d « administration directe » par ce que lon nose appeler le
pouvoir cent
biaesnelsetuvqrueerdalL,uotnuaiifnsotriXmlVies,satàtivolranaifdiqnoundteelRaiscomhneolrinèeagurcnahevi,eaaitatétecanrhtdoééudéàeàjmetemeneretltreresà
b
en place.

Comme souvent dans lhistoire nationale, la liberté résidait
dans les interstices dune organisation administrative complexe.
circonscriptions judiciaires, n qu
Lesciréconscrrilpetisonlsibefritsécsaloecnsopèmlunmseubnearctlàoéerscreeulsldnpeiavsonensaredsuviatêicsateeierrnriettenamsid.enepnesatsqsuéveitllallaeuensxst
lEglise exerçait son magist re, cet ench
accentu pa
importantes du royaume et par les li s

évOnlesait,ltatembmitiaotiànèrlead,efdsoeisadsosteermlbaléFersanicsestudreasulinséd.meoCdleaet
R olution fut, en ce
dorganisation du territoire unitaire et cen
objectif a été atteint, avec plus de pragmatisme quon ne la dit,
maissansfaiblesse.Suppressiondtersepparyosvidncéetastsetdes
Parlements, abolition de l
délection,créationdeaardtistinctionenxcometmupnaeyss
delibertésidentiâqtiueeses:ntdeélqspuesloqenutmelesenstmsgroeaitsn.adttsIrlitbreuaitntisonedsaetulrésuuvlreédela
Constituante, b t une
lorégmaineitstationterritorialecaractériséeparluniformitéet
ement.

donn force
ééConasnoçleiatdiésvieegupdeaeurrlléeàguCalnoitnéms,uocldaeettteqduaio,rdgpmaainnriilssetartaibtoiianoinsdfudaevtseorrirpisrtéoéifrepetasr,nlaaa
ppaasssioénfrtéeparpolitiquesquelaFrancea
t affec les vicissitudes

8

XIXe
cMoonpnnoaluréecshietoudteauJllueoillqneugteldlsaueIIemmdocaocnotseodèlduméesRésèiRestauracle.Laalnoitte
na onien, dans publique et le second Empire se
sont, il va de soi, reconnus sans peine. Et ce nest quen 1884,
IuIInessaitanrennncotéleuarresredescéàmmenacouqebuilRpéalueqt,enemrnevuogudeniacilealfroemrpébuefoisassuré
aux circonscriptions administrat
communesetlesdépartementsleivsetastutqdueecolcloenctsitviittuéasielnotcalleess,
librement administrées par des conseils élus.

dorganAisadtiiroenleduvratie,rrlitaoirReépuunbilfioqrumeeseetstmidoercnteilfiééequài,cteoumtoeden
garantissantleslibertésltolcaalteutselplearelxaevrcoiéeedpuarslueffsragreé,permettait
daéulipboéruavtiooirncsednetrsalcolldeoctnivitéslocalesétaitlamanifepstaftieotsnlsaurplleuss
efficace  de contrôler la mise en uvre de sa politique, de mener
fàacbieeànllaenmreancianceemeextnétrideuurreé.gimetoutengalvanisantlesFrançais

penstsééeaAuutoduermnaenutradnut,XsiXedservenedicationsdécentilarrtassecitnoèilcsllese,eientétatiafelruocededtsan
exi
mliannogriutaeisrese,tsdoeitlenuorsstalligbiqeruteéssdaensceasntrcaileenneàslpirovinces,
dFéeédlilberiugresdeFrédéricMistral,soitissusidestraditsi,onsginrsontinaedrninndeeu,,
f
cooépréarliasttiveeetetmutluibaléirsatlee.,soitdinsprationproudho

tentativCeedsutgaésnséerzalddierecombienfutaudaécieuse,en1969,la
rééagiitondso,réncaovllaencttivaitsésGaullequi,persuadquelunéitoétnénneaustieosnlaeles
t urée, souhaitait que fussent rec
anciennesprovincessmalioscasluertsoutnomnieuxseaudleampteénets,pharrileurtaidllees,
aux enjeux de laction publique.

Cest assez dire, égale i ns
en 1 ne
ilmhipsutloasirinoennédedeséscii1sdiévees,àllaaddéécciesnitomrnaelinpstr,aitsiceoo,nmebnegna9gf8uét1e,imddapenorsdtoalenntncee,orudruaant
des 970. Que cette initiative, qui navait guère été
souhaitée, sur cette partie de
tenantsdela«deuxièmegauchleé»c,hiaqituiéetrépproilsitieqàuec,eqmueompeanrt,leest
par ceux par qui elle la été, a permis à la France de renouer le fil,
du, de son histoire institutionnelle. Après
tqruopenlo1n9g7te2mepursendtisétten
leésriggrearndesrélogiisdedééccreénétsralliessatéitoanblidsese1m98e2ntsonptubelnicsefrféetgipoenramuixs,
ldatutelleledselEtaotnssuarulersanagctdesedcoellteocuttievistélessloccoallleecstievtitdéeslsoucpaplerism.er

Une autre étape a été franchie dans cette voie avec la
révision constitutionnelle du 28 mars 2003 qui a entendu assouplir
lorganisation des collectivités locales, reconnaître leur diversité,

9

les autoriser à expérimenter des compétences nouvelles et
garantir leur autonomie financière.

esquissPéoeurenau1t9a6nt9,,ielntsreepmribsleeeqnue19l82uevtrecondteinudééceenntra2l0is0a3tion
ctivéseontpraiist
épuisé ses effets heureux. Certes, les colle it locales
une large part de leffort de modernisation de notre pays et, en
approfondissant les droits et libertés locales, la décentralisation a
démocratique.Mais,àlavérité,lorganisationdescollelatvie
lraoépccpaelonéerttseésnauncescsoénécdoeeunrssbleiicscsdaoétdicmoeispnilcfiqoetuoaepluraéraamtruieuolfntinflipoilrdnicctueearttmiceooemnnm,ptsmd,eudlpneeusiscét1iav9ipt9ée9ss,
de la d c tral
des tablissements pu
sontpasaccompagnéesduneffortderationalisatailoennedesse
structuresdescollectivitéslocauliess,dtetsachceonmt.pIélteenncreéssuqltueelulnees

psdspeeaeexerrresttvcrtrieocacteuendernssuntepupffaeieultrcbeEaldànicucecirltsseo,éépfcipuepnaonoarutucnreroctdlûeluétamleeéclpelltcuieentiotevssnuésaraq.ppnoutDébucalrimhnqlyooseuuuealcvéeoeentmmtàrêeipbnomtupueaorrrbtétlleeegerimsoepntursase,ulianlmsagtèemedraseqnauqndiacueuees
Fr
a
ellement communal. Pendant quen ,
lmAollrecmagneréduisaitlenombredesescomtmreune1s95d0e4e1t%2e0t0l7e
Royaume-Uni de 79 %, la France ne le diminuait que de 5 %.


lsaadffmrainniScsuthrritraotiudotun,tmeilorrrictoearllipeaplmeareadnîtteentqotdureeelpulaanyifso,rsmptriaturéccteuhréeqriutéeslmleêdempseeidneeduexà
sdiéèfcilseéscopnasosméisquheasnidniécdaiptse.lasociétéfrançaise,confrontéeàdes

Quon en juge : près de 80 % des 64 millions de Français
vivêamieenttenvilleencro2i0s0s8a,ncceonturrebauinnesusredsteuuxnepne1u9r3a6l.enDtiaen,sleles
m emps, la à dissocier de plus en plus leurs lieux de travail
dFrealneçuarislieteunddeanvtie:lespôlesurbainsregroupaientprèsde80%
sdaelsarieéms.ploissalariésen2004,maisnyhabitaientque63%des

O ellen
«étalemnentas»sidsteeladopnocpuàlactieonquseurlelestdeérrmitooigrrea,pàhepsaratiprpetauttouunr
dmmeaasjrorzitoéénedseunrolbasaincmeoson.cbiitlCioteéytetenest,pouapnuaeldatofiooptrnté,euqnduiemmcooadnnsedteitdueedevliiemseumrrvebinacisenes,
qu par ports, de services à la famille, de culture et de
trmtaaenrsscsfhoea,rnmdlésa,ldeteéstrcaonnsditionsdevie,sansquesletsraisntrsucàturgersandde
lvoiisirs.Lautomléopbihleo,niebienmosbûilr,emeatisinateursnseitleontprofondémenet
l mi toriale sy soient bien adaptées. Elles ne lont
paadsfanitistnroantiopnlutserraiuxexigencesaccruesdelapopulation,étant

10

observéqueléexceetltleénceenmatièredhèôpitauxu,ndeunoirvgersitésou
de recherche ne saccommode gu re d anisation
administrative mi e.

t
évoléurtioeoLbnnltaè;éde»mlelisedninstryaptiaornviednuttqeurreitodieremsaenisèsroeuiffmlepaàref,apliotàeuoreséùttuaicsvioetrûept«eocussesetuenre.-t
rTeopurtssepassecommesileteurrpiltéoierseetfrqaunçais
ans les zones peu pe
plus nouveaux et
les plus importants, cest-à-dire en zone urba r
llnceeossonnpsétleuqilslueuréstnmaeiepénantsrétioirmceaipauduuxei,xsssqocauuontesnvéàirleoennscnereésmseoenuntdmarueatxipèliearnresceseooqcuiuapeleélreei-tsuqmbuaaeiirlneeess,
domaine,sogntélusdansilmeinptcetardvrieendneenctaàtitreprincipaldanscen
banlieue, ont perdu leur identité. ntons qui, en ville ou e

A trement dit, le décalage entre les besoins de la
populatiounetlemodedadministrationduterritoireestbéant.

*

Conscient de lurgence qui sattache, quelles que soient les
cirécponslitqaunces,àporterremèdeàcettesituation,lePrésidentdela
R ub
tloocutaeless,prqoupeiolasiadtieonmsaénddepéanaautuCreomàiteénpgoaugrelracutronébferoerrémf2eo0r0dm8ee,sdpcreoollffeoocrntimdveiutléeestr
cré r décret du 22 o
ambitieuse du mode dadministration du territorial national.

Composé d inci ux
dcouunriavnetrssitaidreeseptedenespéfeoernscotniqonunialnitaéiarsneispmoeleixtniptqéureilsmaiesnstsuéosec,siléetdéeCsopfmrraitnéçpsaiaesset,
adjointlacollaborationdudirecteurgénéraldescolélectivités
locales, du directeur l ion
fiscale,quisiègentensdounbsuedingestanetsvdouixdidréelicbteéruartidvee.lagislat

tr
dresséAlperèscoanvsotiart,pdeendlaantsilteuatpiroenmiaedcrtêutmerleloeirsetedetenueessseqsuissaévaluexés,
orientations qui lui ont paru susceptibles , le Comit
aprocédéàuneséoixantainedauditioenssr-ncdie,otndtdouonnttlreoupvtuéerb1apluaicltaseli,
en annexe au pr sent rapport. Cell
prendre connaissance via le site inte Comi lui ont
permis de recueillir lanalyse et les souhaits de lensemble des
locaux, des communes de toutes tailles tablissem
péersonnalitécesosorpleéupiraétosnetntéagtiavrlecesommedmnetsunddaoilfnef,nérédeenls,toedcsdéceapcssaairtotééengmoderienetsspredetnéeddlnuertesss
publics de r ion inte
r gions. Ell
connaissance des attentes des partenaires sociaux, dont
lintervention est indissociable de laction publique locale. Elles lui



1www.reformedescollectiviteslocales.fr.

Un pour Un
Permettre à tous d'accéder à la lecture
Pour chaque accès à la bibliothèque, YouScribe donne un accès à une personne dans le besoin