Cet ouvrage fait partie de la bibliothèque YouScribe
Obtenez un accès à la bibliothèque pour le lire en ligne
En savoir plus

Impacts à long terme du changement climatique sur le littoral métropolitain.

De
76 pages
Cet ouvrage présente une quinzaine de fiches qui font le point des connaissances liées :
- aux phénomènes climatiques et physiques généraux (température, régime des tempêtes, précipitations, stratification marine) dont la transformation progressive est en partie tributaire du changement climatique ;
- aux effets physiques induits possibles (élévation du niveau de la mer, courants marins, vagues et surcotes, régime des fleuves et des apports sédimentaires) susceptibles d’avoir un impact sur le littoral ;
- aux effets induits sur les milieux marins, côtiers et littoraux (submersions marines, érosion-accrétion, acidification, salinisation, invasions biologiques, nouvelles toxicités).
Spohr (C). Paris. http://temis.documentation.developpement-durable.gouv.fr/document.xsp?id=Temis-0070789
Voir plus Voir moins
COMMISSARIAT GÉNÉRAL AU DÉVELOPPEMENT DURABLE
n°55 Octobre 2011
DÉVELOPPEMENT DURABLE
Études&
documents
Impacts à long terme du changement climatique sur le littoral métropolitain
Délégation au développement durable
www.developpement-durable.gouv.fr
Remerciements :
Cet ouvrage est le fruit d’une collaboration avec des organisme s publics liés au MEDDTL et des institutions extérieures qui œuv rent à la compréhension des effets du changement climatique sur le territoire.
Il a été conduit sous la direction de Claude Spohr
Nous remercions les personnes qui ont contribué à sa rédaction et tout particulièrement : – Nicole Lenôtre, Gonéri Le Cozannet et Nathalie Dorfliger du BRGM, Céline Perhérin, Philippe Sergent et Joël L’Her du CETMEF, – Pascale Delecluse de METEO France, Patrick Gentien et Philippe Gros de l’IFREMER, – Alexandre Magnan de l’IDDRI
Ce travail a été coordonné par Jean-Claude Cohen et Bernard Dambrin de STRATYS, qui ont animé la réflexion auprès de la Mission prospective. Nous les en remercions également.
Collection « Études et documents » de la Délégation au Développement Durable (DDD) du Commissariat Général au Développement Durable (CGDD).
Série « Prospective », sous la responsabilité de la Mission prospective.
Titre du document : Impacts à long terme du changement climatique sur le littoral métropolitain.
Directeur de la publication : Dominique Dron
Rédacteur en chef et coordination éditoriale : Nathalie Etahiri
Auteur(s) : sous la direction de Claude Spohr
Maquette-réalisation : Belle Page
Date de publication : Octobre 2011
Études & documents|n°55|octobre 2011
Impacts à long terme du changement climatique sur le littoral métropolitain
Mission prospective Octobre 2011
Commissariat général au développement durable – Délégation au développement durable|
Études & documents|n°55|octobre 2011
Préface
Introduction
Table des matières
Phénomènes physique globaux Élévation de la température (air, mer) Modification du régime des tempêtes Précipitations Stratification marine
Effets physiques Élévation du niveau moyen de la mer Courants marins (circulation océanique générale, régionale, locale) Modification des vagues à la côte Surcotes
Effets sur les milieux Submersions marines Érosion – accrétion Acidification de l’océan Accentuation de la salinisation des eaux souterraines littorales Modification de la composition des communautés biotiques Invasions biologiques Nouvelles toxicités pour l’homme
Annexes Abréviations et sigles Glossaire Bibliographie*
*Notes de bibliographies dans le texte entre crochets.
Études & documents|n°55|octobre 2011
3
5
11 17 19 21
25 29 31 33
39 43 47 51 55 57 59
63 65 67
Commissariat général au développement durable – Délégation au développement durable|1
2
Études & documents|n°55|octobre 2011
|Commissariat général au développement durable – Délégation au développement durable
Préface
Le changement climatique, nouvelle dimension du développement durable des territoires littoraux Avec 7 000 kilomètres de côte pour la seule métropole – et le deuxième espace maritime mondial du fait de ses territoires ultra-marins – la France est particulièrement concernée par toutes les évolutions qui concernent ou vont affecter le littoral. Espaces exceptionnellement denses1, d’une grande richesse écologique, plus vulnérables et convoités que d’autres, les territoires littoraux sont d’ores et déjà un enjeu majeur de développement durable pour notre pays. Cela sera encore plus le cas demain avec la perspective attendue d’installation dans les départements littoraux de plus de quatre millions d’habitants supplémentaires d’ici 2040 et le développement prévisible de nouvelles activités liées à l’urbanisation, au tourisme, aux énergies renouvelables, à l’aquaculture, au transport maritime… C’est dans ce contexte de forte croissance démographique et économique qu’il faut d’ores et déjà anticiper un autre facteur de perturbation et d’évolution – appelé lui aussi à jouer un rôle majeur – qui est lechangement climatique. Depuis des évènements comme la tempête XYNTHIA, en février 2010, venant après beaucoup d’autres, on sait que les espaces littoraux sont particulièrement exposés à des risques naturels majeurs. Ce que nous disent les scientifiques, et en particulier ceux du GIEC, c’est que lechangement climatique va sensiblement amplifier ce potentiel de risques: la montée du niveau moyen des mers, des houles plus fréquentes et plus fortes, le réchauffement et l’acidification des océans, la modification des courants marins, … auront pour effet une accélération du recul de certaines parties du littoral, des submersions plus fréquentes, une fragilisation des cordons dunaires et des ouvrages de protection, une dégradation des écosystèmes maritimes et côtiers… Et tout cela aura naturellement des répercussions non négligeables sur les dynamiques de développement de ces territoires.
Même s’il existe aujourd’hui encore beaucoup d’incertitudes sur le rythme de modification future des climats – et surtout sur les manifestations locales des phénomènes climatiques à venir – les connaissances ont cependant suffisamment progressés pour que l’on puisse sans attendre commencer à intégrer la variable climatique dans la prospective territoriale. C’est la perspective dans laquelle se situe le présent ouvrage ; et à laquelle il apporte une contribution à ce stade très modeste : faire un état des lieux des savoirs scientifiques sur les risques naturels auxquels sont exposés les espaces littoraux et sur les conséquences physiques attendues liées au changement climatique. Si le document apporte en lui-même peu d’informations sur la géographie des phénomènes concernés son originalité est de croiser le regard de plusieurs
Études & documents|n°55|octobre 2011
disciplines et d’associer les résultats de travaux menés souvent de manière cloisonnée… par les différents organismes de recherche publique français (BRGM, CEMAGREF, IFREMER, CETMEF, INRA…).
Prendre en compte l’interdépendance des phénomènes Les risques pour le littoral sont d’autant plus difficiles à prévoir queles phénomènes sont interdépendants et leurs effets se combinent: une élévation du niveau marin peut, par exemple, se conjuguer avec des survenues de tempêtes et des phénomènes de forte marée. Ce sont ces combinaisons de phénomènes qui vont configurer les menaces de submersion, d’érosion et de salinisation des sols et des aquifères, qui constituent les trois principales conséquences de l’élévation du niveau de la mer. La conjugaison de ces menacesinduira des impacts sur les milieux marins et littoraux, sur les ressources (eau, espace, biodiversité…), et enfin sur les activités humaines qui en dépendent. Il existe donc une chaîne d’impacts très activequi explique pourquoi les grandes tendances climatiques (température, précipitation, niveau de la mer) menacent la vie des hommes sur les littoraux du monde et, en ce qui nous concerne ici, de France métropolitaine.
Une telle situation, combinée avec les incertitudes économiques et démographiques, induit un besoin de travaux de prospective territoriale, pour apprécier les risques potentiels et se prémunir de leurs conséquences. Il faut être informé, partager les connaissances, se projeter dans l’avenir et envisager les menaces futures pour faire la part des choses entre ce qui est indispensable, acceptable, souhaitable et réaliste.Le développement d’une prospective territoriale comme approche systémique des risques climatiques va s’imposer de plus en plus comme une nécessité autour des questions : quels phénomènes surviendront ? Avec quels effets sur les territoires littoraux en général, et sur les plus vulnérables en particulier ?
Les études de prospective, à différentes échelles territoriales, spécifiques aux enjeux et aux risques induits par le changement climatique, doivent permettre de retracer la chaîne d’impacts, depuis les phénomènes qui risquent de se conjuguer jusqu’à leurs conséquences sur les activités humaines. De telles méthodes nécessitent ainsi un croisement de disciplines scientifiques (climatologie, océanographie, géomorphologie, économie, sociologie, géographie…). Tous ceux qui souhaitent engager des politiques d’anticipation et d’adaptation ont besoin de cette connaissance pluridisciplinaire organisée comme un socle scientifique à adapter à chaque situation géographique, économique et environnementale.
Jacques Theys,
1 Les communes littorales des métropoles sont, en moyenne, trois fois plus denses que l’ensemble des communes du territoire fra nçais, avec une densité qui dépasse trois cents habitants au kilomètre carré.
Commissariat général au développement durable – Délégation au développement durable|3
Un pour Un
Permettre à tous d'accéder à la lecture
Pour chaque accès à la bibliothèque, YouScribe donne un accès à une personne dans le besoin