Cet ouvrage fait partie de la bibliothèque YouScribe
Obtenez un accès à la bibliothèque pour le lire en ligne
En savoir plus

Inégalités et solidarités écologiques. L'écologie, nouveau facteur d'inégalités ou nouvelle opportunité de solidarité.

De
48 pages
Qu'il s'agisse d'accéder à un cadre de vie de qualité, de se prémunir contre certains risques, d'accéder à des ressources naturelles essentielles comme l'eau ou l'énergie ou encore de participer à la réduction de l'empreinte écologique, les enjeux environnementaux apparaissent de plus en plus comme de de potentiels facteurs d'inégalités. Qu'en est-il de la réalité ? Qu'entend-on par inégalités écologiques ou injustice environnementale ? Comment se pose concrètement la question de ces inégalités aussi bien au niveau local que mondial ? De quels outils dispose-t-on pour lutter contre ces potentielles inégalités et construire une nouvelle forme de solidarité écologique ?
Boutaud (A). Lyon. http://temis.documentation.developpement-durable.gouv.fr/document.xsp?id=Temis-0078315
Voir plus Voir moins
Inégalités et solidarités écologiques Lécologie : nouveau facteur dinégalités ou nouvelle opportunité de solida?rité
Novembre 2012
Résumé Quil sagisse daccéder à un cadre de vie de qualité, de se prémunir contre certains risques, daccéder à des ressources naturelles essentielles comme leau ou lénergie, ou encore de participer à la réduction de notre empreinte écologique, les enjeux environnementaux apparaissent de plus en plus comme de potentiels nouveaux facteurs dinégalité. Quen est-il de la réalité ? Quentend-on aujourdhui par inégalités écologiques ou injustice environnementale ? Comment se pose concrètement la question de ces inégalités aussi bien au niveau local que mondial ? Et enfin, de quels outils dispose -t-on aujourdhui pour lutter contre ces potentielles inégalités et construire une nouvelle forme de solidarité écologique ? A la croisée des enjeux sociaux et écologiques, ce rapport de synthèse essaie dapporter des éclaircissements sur un enjeu encore largement ignoré des politiq ues publiques.
© Chappatte . www.globecartoon.com Sommaire Introduction : inégalités et solidarités écologiques ................................................................. 21. Inégalités écologiques, injustice environn ementale des notions qui nécessitent dêtre éclaircies ............................................................................................................................... 32. Les inégalités environnementales, ou la revendication du droit à un environnement de qualité.................................................................................................................................... 83. Les inégalités écologiques : linégal accès aux ressources et linégale production des pollutions ............................................................................................................................. 154. Vers une solidarité et une justice environnementale ? Des avancées encore timides .. 275. Vers une solidarité écologique : partager les ressources et partager les efforts .......... 34Conclusion : vers une écologie sociale et solidaire ? ........................................................... 44Bibliographie........................................................................................................................ 45Rédaction :Aurélien BoutaudRelectures et compléments :Philippe Jury(CIRIDD),Claire Harpet pour le compte de la Communauté urbaine de Lyon (DPDP) / 2012
Direction de la Prospective et du D ialogue Public 20 rue du Lac – BP3103 69399 Lyon Cedex 03 www.milenaire3.com
Introduction : inégalités et solidarités écologiques Pollutions de toutes sortes, épuisement des ressources naturelles, effondrement de la diversité biologique, menaces climatiques depuis quarante ans, le constat de la dégradation de lenvironnement mondial ne cesse de se préciser. Dans le même temps, lécologie semble peu à peu être devenue un élément incontournable des politiques publiques. Pourtant, force est de constater que chaque Les enjeuxcrise économique fait apparaître la menace de tensions sociales qui environnementauxrelèguent aussitôt les préoccupations environnementales au apparaissent de plussecond plan. Comme si lécologie était forcément un facteur en plus clairementdaccroissement de la fracture sociale. Et de fait, quil sagisse comme de nouveauxdaccéder à un cadre de vie de qualité, de se prémunir contre facteurs potentielstiorédundecipiaptrlareàerocedo,eneuénlgieraueuocmoemltneillselesessenaturelsecruossersedàrdecéacd,esqursiiasnectr dinégalitétauxuexneivornnmenee,qugilonjeeslerpmeerocéetnicnot apparaissent de plus en plus comme de potentiels nouveaux facteurs dinégalité. Mais quen est-il de la réalité ? Ce rapport propose une synthèse des débats en cours sur la vaste question des inégalités et de l a solidarité écologiques. Une synthèse délicate, tant lutilisation même des termes peut parfois prêter à confusion, comme nous le constaterons dans la premier chapitre du rapport. Car le sujet est vaste. La littérature en la matière considèregrosso modo grandes formes dinégalités, que nous tenterons de deux décrire dans la seconde et la troisième partie de ce rapport :  celles que lon peut qualifier dinégalités ou dinjusticesenvironnementales, et qui renvoient aux inégalités daccès à un environne ment entendu comme  cadre de vie  : inégalités dexposition aux nuisances, aux risques, aux pollutions diverses ; mais aussi inégalités daccès aux aménités environnementales, à la qualité du cadre de vie ou à celle des paysages par exemple ;Mais quen est-il  celles que lon peut qualifier dinégalitésécologiques,et qui en plus des précédentes incluent les inégalitéséloeutnoCmmnet?éitalréalde en termes de consommation de ressources naturellesv (énergie, matières premières) et de productiongalitéscesinéosllitutE?euqdesdexternalités négatives (pollutions, nuisances, gaz àsolidarité permettent effet de serre, perturbation des écosystèmes, etc.).d lutter contre ces e Le constat de ces inégalités environnementales etin ustices ? écologiques nous amènera naturellement à nous intéresser aux outils permettant de lutter contre ces discriminations. Quelles politiques sont aujourdhui proposées et mises en uvre pour faire face aux injustices environnementales ? Quels leviers daction permettent de lutter contre les inégalités écologiques ? Ce sont les questions quexplorent les quatrième et cinquième parties de ce rapport.
2
1.Inégalitésécologiques,injusticeenvironnementaledesnotions qui nécessitent d être éclaircies
1.1. Une problématique encore récente et mal définie Bien que présente depuis longtemps – mais il est vrai de manière très diffuse – dans la littérature, la question des inégalités écologiques ne sest en revanche imposée dans lagenda politique que récemment. Marianne Chaumel et Stéphane La Branche (2008) notent par exemple que la notion dinégalité écologique est apparue en tant que telle pour la première fo is dans un texte officiel lors du sommet mondial pour le développement durable de Johannesburg (en 2002). Ces deux Les termesles dinégalitééatuutdeeurss, àtrlaiitnasnttar ddeesbienindégaaultirteéss,reémcoalroqguieqnutepsar adiéllveeulrosp qpueent un écologique ou réalas lavoi encore dinjusticemueagrenifidén.taCireeflcoounssétrmuiatntsiureceets rte notion san p blement environnementaleubpesséusposlualrusseéilquautatdptnsulborpamélqutiqueee,Frnnaecntomaemtn,lesétudeslesp sont plus ou moinsue bien définis. Deqesanslndastioonat00(s02nneéleigO&enmmLat)400ituelhe2,rndistinclisentienvraéietemtnuualafoisvoyantàmrserneétdeet nombreuses études sur le sujet utilisent,viedeadrece,oligéoce(nlauratueiqedeésicptnammahc indistinctementeornceou)nteemuenntnoersivneuoctud,latisé(niujtsàceluidesinég plusieurs termes,serpnosifnieuqaiinmbco,cpmetetc.,ubo).A,éiagénétilnéiitqure,odtnecnostpeincedélergmeiqumbse aboutissant parfois àcertain la renvoient à une  tice environnementale  des malentendus.initédifeeteintestronrlie,tandisquejusscommeneuitlratéretussabzeneibaté   inégalités écologiques  semblent encore très vagues, laissant la place à de multiples interprétations. Ce flou sémantique ne manque dailleurs pas dagacer certains auteurs qui, tout en soulignant limportance des questions soulevées, dénoncent  termeun décalage de concept et un abus de qui pourraient à termes savérer nuisibles – notamment lorsque le terme décologie est utilisé pour dénoncer des inégalités qui sont à mille lieues de la réalité scientifique que recouvre ce terme (Bellan et coll., 2007). Cet imbroglio de termes e t de concept a, au cours des dernières années, amené de nombreux auteurs à essayer de préciser les contours de cette problématique sans pour autant quun réel consensus ne soit encore parvenu à simposer.
1.2. Des travaux pionniers menés dans des discipl ines et à des échelles de territoire très différentes Bruno Villalba et Edwin Zaccaï (2007) proposent un premier niveau déclaircissement en distinguant dans la littérature sur les inégalités écologiques trois familles de pensées  fondatrices . Lapproche de lajustice environnementale, qui trouve son origine aux Etats -Unis dans les années 1970 -80, est sans doute le mouvement qui est le plus clairement identifiable, puisquil a suscité de nombreuses publications traitant notamment des ségrégations, en particulier raciales. Ce mouvement de fond sappuie, depuis en particulier les travaux de Bullard ( 1990), sur la démonstration dinégalités liées à lappartenance de certaines populations à une couche sociale ou un groupe ethnique : il a ainsi été démont ré à plusieurs reprises que les populations pauvres afro-américaines étaient plus exposées aux risques (industriels et naturels), aux nuisances environnementales (bruit, polluants atmosphériques, etc.) ou encore avaient moins facilement accès aux systèmes de prise de décision et de justice en matière denvironnement. Le mouvement de
3
la justice environnementale est de ce fait très ancré sur les thématiques de discrimination  écologique  à léchelle locale ou nationale, dans un contexte généralement anglo-saxon, ne sintéressant que marginalement aux inégalités internationales. Uneapproche Nord-Sud, plus hétérogène, vient combler ce manque en se concentrant quant à elle davantage sur les inégalités écologiques entre les peuples du monde. Les relations entr e Nord et Sud sont souvent au cur de ces études qui visent à montrer les inégalités daccès aux ressources, mais aussi les différences dexpositionCes divergences de aux nuisances qui peuvent exister entre les paysvocabulaire développés et le  Tiers-Monde . Cettetraduisent souvent préoccupation pour les inégalités écologiquesdes différences de internationales réunit à la fois des mouvements àdisciplines ou de tendance altermondialiste ainsi que certainescultures. Les notions institutions internationales (qui se concentrent sur lade justice, déquité dénonciation des inégalités entre Nord et Sud) maisou encore dégalité aussi le courant de la political ecology anglo-peuvent ainsi saxonne (plus intéressé par les inégalitésrenvoyer à des écologiques au sein des pays du  Tiers-Monde ).perceptions Enfin, uneapproche territoriale des inégalitésdifférentes des écologiques tendrait à se développer en Franceen eux. depuis une dizaine dannées, visant à dé montrer comment inégalités sociales et écologiques peuvent fréquemment se cumuler et prendre différentes formes sur des territoires. En milieu urbain, notamment, Laigle et Oehler (2004) identifient quatre types dinégalités  écologiques  : a) des inégalités territoriales, b) des inégalités dans laccès aux facilités et aménités urbaines, c) des inégalités dans lexposition aux risques et nuisances urbaines et d) des inégalités dans la capacité dinfluencer sur les politiques environnementales et urbaines. Bruno Villaba et Edwin Zaccaï (2007) remarquent dailleurs que les deux derniers points sont proches de la définition de la justice environnementale américaine. Avec néanmoins une approche des inégalités moins raciale que socio -économique pour lapproche territoriale  à la française  - plusieurs auteurs pensent dailleurs que la justice environnementale ne sest que peu développée en dehors des pays anglo -saxons car elle ne repose ni sur les mêmes théories de la justice et de lenvironnement, ni sur la même notion de légalité et de laction publique (Laigle & Tual, 2007). Cette première ébauche de typologie permet déjà de repérer des différences dapproche à plusieurs niveaux : notamment liées à des différences culturelles (approche anglo-saxone, approche européenne, approche internationaliste), mais aussi des différences disciplinaires (économie, droit, sciences politiques, sciences de la nature) qui renvoient forcément à des façons distinctes denvisager la question des inégalités... mais aussi d e lenvironnement.   La difficulté de penser une théorie de la justice en matière d environnement : l exemple du changement climatique Les notions de solidarité ou de justice ont semble -t-il bien du mal à se confronter à la question écologique . Cela tient à la diversité des enjeux écologiques, mais aussi à la multitude dangles de lecture possibles, selon les disciplines mobilisées. Pour Fabrice Flipo ( 2009), on peut grosso modo distinguertrois grandes formes de  théories de la justice écolog ique : léthique environnementale (essentiellement mobilisée en philosophie autour de la question du rapport de lindividu à la nature et à ses composantes), lapproche utilitariste (mobilisée davantage par les sciences économiques et sociales, qui sint éresse à lusage de la nature à des fins humaines), et enfin lanalyse patrimoniale (plutôt utilisée en droit, notamment attachée à la question des droits de propriété). 4
Un pour Un
Permettre à tous d'accéder à la lecture
Pour chaque accès à la bibliothèque, YouScribe donne un accès à une personne dans le besoin