La lecture en ligne est gratuite
Télécharger
INTÉGRER L’AGRICULTURE  dahnsalnesgpolitiqutess  dc’altimnuaattiioqnudeess c emen RECUEIL D’EXPÉRIENCES INTERNATIONALES
 
Sommaire
INTRODUCTION� � � � � � � � � � � � � � � � � � � � � � � � � � � � � � � � � � � � � � � � � � � � � � � � � � � � � � � � � � � � � � � � � � � � � � � � � � � � �� � � � � � � � � � � � � � � � � � � � � � � � � � � � � � 3
FICHE REPÈRE France/Union européenne 4
NOUVELLE-ZÉLANDE Intégrer l’agriculture dans le marché carbone� � � � � � � � � � � � � � � � � � � � � � � � � � � � � � � � � � � � � � � � � � � � � � � � � � � � � � � � � � � � � � � � � � � � � 5
AUSTRALIE Permettre aux propriétaires terriens de participer de façon volontaire au marché du carbone � � �11
ÉTATS-UNIS ET CANADA L’agriculture comme activité compensatoire� � � � � � � � � � � � � � � � � � � � � � � � � � � � � � � � � � � � � � � � � � � � � � � � � � �� � � � � � � � � � � � � � � � � � � � 17
PAYS-BAS Gestion des apports azotés� � � � � � � � � � � � � � � � � � � � � � � � � � � � � � � � � � � � � � � � � � � � � � � � � � � � � � � � � � � � � � � � � � � � � � � � � � � � � � � � � � � � � � � � � � � � � �3
ROYAUME-UNI Réduire les émissions du secteur laitier� � � � � � � � � � � � � � � � � � � � � � � � � � � � � � � � � � � � � � � � � � � � � � � � � � � � � � � � � � � � � � � � � � � � � � � � � � � � 
ALLEMAGNE Indépendance énergétique, réduction des émissions de CO2et de CH4et diversification agricole en soutenant la méthanisation� � � � � � � � � � � � � � � � � � � � � � �� � � � � � � � � � � � � � � � � � � � � � � � � � � � � � � � � � � � � � � � � � � � � � � � � � � � � 35
BRÉSIL Programme pour une agriculture à bas niveau carbone � � � � � � � � � � � � � � � � � � � � � � � � � � � � � � � � � � � � � � � � � � � � � � � � � � � � � �43
QUE NOUS ENSEIGNENT CES DIFFÉRENTES EXPÉRIENCES ? 4
CONCLUSION� � � � � � � � � � � � � � � � � � � � � � � � � � � � � � � � � � � � � � � � � � � � � � � � � � � � � � � � � � � � � � � � � � � � � � � � � � � � � �� � � � � � � � � � � � � � � � � � � � � � � � � � � � � � � 5
BIBLIOGRAPHIE � � � � � � � � � � � � � � � � � � � � � � � � � � � � � � � � � � � � � � � � � � � � � � � � � � � � � � � � � � � � � � � � � � � � � � � � � � � � � � � � � � � � � � � � � � � � � � � � � � � � � � � �54
Mars 2012
Rédactrice Diane Vandaele - Réseau Action Climat-France
Comité de pilotage Sarah Martin (ADEME) - Serice Ariculture et Forêts de l’ADEME udoic arodière - ureau de la Stratéie Enironnementale et du Chanement climatiue du MAARA Faienne ortet - Centre d’étude et de rosectie du MAARA
Graphisme Solenn Marrel – aceauentr Remerciements érôme Mousset (ADEME) saelle Fei (ADEME) Cédric arnier (ADEME) athanël inuault (MAARA) ör Mühlenho (Aentur ür Erneuerare Énerien eV) et les attachés aricoles des amassades des as étudiés dans ce document
Publication réalisée avec le soutien financier : - De l’Aence de l’Enironnement et de la Maîtrise de l’Énerie (ADEME)  - Du ministère de l’Ariculture de l’Alimentation de la êche de la Ruralité et de l’Aménaement du erritoire
Introduc
*L’agriculture et la forêt sont les seules activités à pouvoir jouer un rôle de puits de carbone, en stockant du CO2 dans les sols et la bioasse **euille de route adoptée le  ars 2 par la Coission européenne pour réduire de  les éissions de ga à effet de serre de l’ en 2 par rapport à , tout en conservant sa copétitivité ous les secteurs seront is à contribution et l’agriculture se voit fié un objectif de réduction de  de 2 à  d’ici 2
Les a à eet de serre de l’ariculture reré-lDoennso muir euosuersr adiisecnutsrsaionidseomntelnietudàe dieneirrseénchae--sentent 12 à 1 du total des émissions mon-diales et constituent les rinciales sources de 2   eantesau nieau international dans la cadre des et de C Si on aoute la déorestation souent néociations de la Conention cadre des ations liée à des dnamiues de déeloement aricole unies sur les chanements climatiues au nieau la resonsailité du secteur dans les émissions de euroéen dans le cadre de la réorme de la oli -a à eet de serre ourrait atteindre 0 tiue aricole commune et en lien aec la Feuille de route 200 our une économie décaronnée ourtant usu’à résent eu de as ont intéré Enfin chaue as déeloe des stratéies natio -ce secteur dans leurs olitiues de lutte contre les nales et territoriales ui intèrent souent l’ari -chanements climatiues ocalisant leurs eorts sur culture et ont arois recours à des mécanismes les consommations d’énerie ossile et les émissions de marché de C2 Cela s’eliue notamment ar le ait ue la maîtrise de ces émissions est délicate  l’aricul- our réondre à ces diérents eneu lusieurs ture est un secteur où les émissions sont diuses as à l’aant arde ont déà mis en lace des ariales our un même sstème de roductionolitiues innoantes dans le secteur aricole ui déendantes de acteurs naturels et ioloiues aec ourraient insirer d’autres États Même au stade des incertitudes de comtailisation imortantes emronnaire ces eériences ermettent d’iden -tifier des reins et des leiers et la açon dont ’ariculture dera éalement réondre à une de - ces actions s’adatent au contetes aricoles et mande alimentaire mondiale accrue d’ici 200 ce olitiues au nieau national ou réional ui aura des réercussions en matière d’émissions ’eneu est donc de roduire lus en limitant les émis- l semlait donc intéressant et utile d’analser et sions de a à eet de serre et en aumentant le de snthétiser uelues unes de ces eériences stoc de carone dans les sols aricoles tout en sous l’anle d’études de cas en retenant les lus réserant les ressources naturelles et la sécurité innoantes et les lus amitieuses en termes de alimentaire Cela suose notamment de ouoir réduction d’émissions mais éalement en cilant adater les sstèmes de roduction au imacts des les as aant des émissions aricoles imortantes chanements climatiues attendus car ils  sont etou étant articulièrement actis dans les né -articulièrement sensiles (eet néati des hautes ociations internationales sur les chanements temératures et du stress hdriues sur les récoltes climatiues ’analse ui a été aite our chaue attaue de raaeurs etc) eérience essaie d’éclairer les eneu les oli -tiues mises en œure les rorès réalisés les Face à ces constats et encouraés ar une ression dificultés rencontrées les succès les échecs etc internationale et médiatiue croissante les décideurs commencent à identifier l’ariculture comme un sec - a maorité des as étudiés sont des as indus -teur à ne as nélier our atteindre les oectis de trialisés (ouelle-élande Australie as-as réduction d’émissions u’ils se sont fiés Ceendant Roaume-ni Allemane Amériue du ord) ou eu d’entre eu se sont usu’à résent risués à des as émerents (résil) dans la mesure où ils rooser des olitiues d’atténuation sécifiues se sont enaés à réduire leurs émissions et où ils our le secteur aricole et à les décliner en mesures disosent des moens nécessaires our conceoir concrètes les mesures eistantes aant le lus sou- des olitiues amitieuses e choi des as a ent été rises our satisaire d’autres eneu (ualité éalement tenu comte des données disoniles de l’eau ou iodiersité)
vertissement Ce document a our oet de résenter des eériences internationales ui intèrent le secteur de l’ariculture dans les olitiues uliues climatiues l n’a as ocation à résenter les ositions des memres du comité de ilotae
4
Fiche repère Données sur les contextes français et européen
France
ivers Ga à eet de serre Population : becti d’émission pour 1 : 5millions d’haitantsar raort à 10 uperficie :75millions habecti d’émission en  : ar raort à 10 et5en 200  : 4millions ha Émissions de G en  : 5MteC2dontMteC2  our l’ariculture Émissions annuelles par habitant :  7teC2 Émissions de G par secteur en  millions de tonnes éuivalent Cd’arès les données du R- Climate Analsis ndicators ool (CA-FCCC)  Énergie ransport ndustrie griculture échets C20 11 200 1 C41 02 014441  1 5551 otal2 1 221  du total 2 11 hors C
Union européenne
ivers Ga à eet de serre Population : becti d’émission pour 1 : 53millions d’haitantsar raort à 10 uperficie : becti d’émission en  : 437millions haar raort à 10  : Émissions de G en  : 1millions ha315MteC2dont37MteC2  our l’ariculture Émissions annuelles par habitant : 15teC2 Émissions de G par secteur en  en millions de tonnes éuivalent CD’arès les données du R – Climate Analsis ndicators ools (CA-FCCC)  Énergie ransport ndustrie griculture échets C22 22 121 2 C421 1 01100  221 1711 otal2 2 21311  du total hors 0 212 C
Bibliographie voir page 54
Économie P agricole : 3du  national (soit  milliards SD en 2010) alance commerciale déficitaire en 1
otal hors C C  -21  1  1 2 - 100
Économie
otal avec C 0 11 11
  
P agricole :1du  national (soit 2 milliards SD en 2010) alance commerciale ecédentaire en 1
otal hors C
11
1 2 1
100
C -2
1  -2
otal avec C 0
1 21 
Nouvelle-Zéland
6• Nouvelle-Zélande • Recueil d’expériences sur l’intégration de l’agriculture dans les politiques climatiques
Divers
Population : 4,3millions d’haitants
uperficie : 270millions ha
 : 15,4millions ha
Gaz à effet de serre
becti d’émission pour 1 : 0%ar raort à 10 becti d’émission en  : -10à-20%ar raort à 10 (onction accord international) et éentuellement-50%en 200 Émissions de G en  : 73,7MteC2dont34,8MteC2  our l’ariculture
Émissions annuelles par habitant :  18,9teC2
Intégrer l’agriculture dans le marché carbone
Économie
P agricole :7,2%du  national (soit 10 milliards SD en 2010)
alance commerciale ecédentaire en  :aumentation des eortations de lait et aisse des ri et des olumes d’imortation
1. Contexte national agricole eso ueellleo-itaéltiaonndse saonrti coalremsi ldees  et caséine) e as est le remier1 eortateur mondial de oudre deCréé en  et réunissant  pas lus roducties au monde (notam- lait de eurre de iande oinedont ustralie, iis a ouelle-élandefriue du ud, menlt taatri ohna se lna ictei èreuis )c onrcâecre nàe  luens  et dergentine, résil, e oi memre du roue de Cairns1 aCanada, ndonésie, cdlie mriact hheus miâdteu reat teesm suérr é luusi  oderle le nieau de soutien le lus aile ovuleelléct ,deanr, uaug e,  a de l’CDE ses suentions ari-organisation ui moitié du territoire ’actiité ari- coles aant été surimées entreud rac ébéliliraatsn iopenôr al cole rinciale en surace est l’éle- 1 et 1 ’aandon de cesagricole ondial suentions a entrainé une réduc-dans le cadre raode uoctiion ne àt  oas inni eoauur  ldai tiraanndtes  des négociations n tion du nomre d’oins l’utilisa-internationales et à ailes coûts car reosant une tion d’enais et de esticides et2 maeure artie de l’année sur des a aumenté le oisementafgovt nenvironent sstèmes heraersnaturalresources a ouvelleélande engagéecliatecange dans l’atténuation des émisesgsagreenout s ra maièrriec urletcuertet er ederéseonrttae tilao n rdee- sions agricoles :ooptirtnfpasegtgin ouelle-élande dont la ro - our montrer son enaement duction laitière arrie en têtedans la lutte contre les chane-(oudre de lait romae eurre ments climatiues le ministère de l’ariculture néoélandais a déci-
dé de lancer un roramme de ré-duction de l’emreinte carone de certains roduits notamment des roduits aricoles2 et en aire un arument our les eorter ers des marchés rémunérateurs (lait iande ii in ruits à éins lé maïs enrais etc) e as est aussi leader mondial dans la recherche notamment sur les technoloies our réduire les émissions de méthane des rumi-nantslobal esearc lliance on agricultural greenouse gases, riar rot artnersip, as toral reenouse as esearc Consortiu, ustainable Land anageent and Cliate Cange lan of ction)
2. Politique climatique et profil des émissions de gaz à effet de serre lace mondiale) en aleur aso-3 ua  eco ueeullle-éla dcnl ees  aaarti teésnl i  e  inosas olocotro dee 02 ne ot 20cliate cangegovtnSa olitiue de lutte contre lesles raorte au nomre d’haitantreducingoureis sionsgovernent crhianncieamleenmtesnctl ismuart ilau ecsrréeatioosne ( Enemi ées s nsioss s desaitosn ioED) td  elCet 200re 10 policiestl d’un marché carone mais desont aumenté de 1 notamment olitiues sectorielles eistentà cause de la roduction d’élec-éalement3 tricité (a) des transorts et de es émissions de a à eet de l’ariculture En 200 l’aricul -serre (ES) de la ouelle-élandeture est le remier secteur émet-sont relatiement ailes (2e teur aec  du total
Recueil d’expériences sur l’intégration de l’agriculture dans les politiques climatiques• Nouvelle-Zélande • 7
Émissions de G par secteur en  millions de tonnes éuivalent C d’arès les données duCliate nalsis ndicators ool(CA-FCCC) Énergie ransport ndustrie griculture échets otal hors C C otal avec C C  0 1 1  -22 C40 01 034 0 21 2 02 01 0114 002 11 11 otal1 1 341  h odrus  totCal  2 1472 100
3. Présentation des politiques et mesures pour le secteur agricole en e SEE néo-élandais courira à4 al acoeu eenl le2-00éla nudne  sa smtièsmee  àrtoreed 102 ciral -rie dtucltiule Sans seE Eeun liamotret-t em suos lectserseua dase transitoire d’échange de uotas d’émissionstés et tous les ES ce ui en ait ment ar les dificultés à mesureros ruerdnre dite « onefort (SEE) interne Dans un remier une eérience uniue en terme et à sureiller les émissions ari-obligation » ou d’aroche loale de tarification ovesiesgrro p «  n,»taoilb telamonsn iél  (nte sea «i tc aa sa nddu tnr aSdEe »E)  des émissionscoollietsi mueaiss ( laeu ssair ti onuart idoensa lr aairsroinsé  e ue lnt niasgigi coût de la tonne e C our les cd’aurn  eén eantttueenldaacncto rlde s orsét-sultoattos émissions de C es2 éneré--nt à retarder leiron  auou ériésl 020  aonduisane SEE cdnertpeO2es sen pir le ouernement n’a as fié detiues du secteur aricole sonttrée de certains secteurs) et du  pas 2,épasserad laond annuel d’émissions (il ne -traitées ia les uotas énerésceticisme du monde aricole ourra ceendant as émettre tiues deuis 2010 et les émis-lus de uotas u’il ne ossède sions directes aricoles (C et d’unités oto) De uillet 2010 2) seront intérées au SEE à décemre 2012 les émetteurs en 201 (mais le ouernement aeront la tonne d’eC2à rin’eclut as de reousser cette fie de 2  (eniron 1e la - échéance) En 2011 les artici tonne) et ne deront céder u’unants our le secteur aricole uota sur deu en fin d’année4 euent déà raorter olontai-Cette aide transitionnelle disa - rement leurs émissions et de 2012 raîtra roressiement à 201 ils auront l’oliation de les déclarer (mais sans être soumis Ce SEE a déuté dès 200 ar au uotas) les actiités orestières (l’unité d’échane est le  nit  1 cré-dit carone) et deuis d’autres secteurs  sont ou  seront sou-mis (oir taleau ci-dessous)
is en place ecteur éclaration progressive obligatoire du  orêts an 200 ransportt  2010 2010 uillet ier carburan s an dPréoledcutcrtiicoitné  uilletanier 2010 2010 ndustries anier 2010 uillet 2010 Gat  hétiue an 201an 2011 an 2012 sn
échetan 2011 an 2012 an 201
griculture
an 2011 an 2012
an 201
e sstème d’échange de uotas d’émissions consiste à attriuer au articiants des uotas d’émissions de C2à ne as déas-ser (aleur relatie à la roduction ou asolue) a uantité de uotas diminue chaue année usu’à ce ue l’oecti de réduction fié soit atteint (laond) our atteindre l’oecti d’émis -sions ui leur a été fié les émetteurs ont la ossiilité de s’échaner les uotas  ceu ui sont en dessous du seuil reendent leurs uotas ecédentaires à ceu ui l’ont déassé Ce mécanisme ermet d’inciter les articiants à réduire leurs émissions tant ue les coûts de réduction sont inérieurs au ri de la tonne de C2sur le marché
8• Nouvelle-Zélande • Recueil d’expériences sur l’intégration de l’agriculture dans les politiques climatiques
 PRCP GRC  la recherche sur les ga à eet de serre en agriculture’lliance globale pour ( as du ord et du Sud) est une lateorme de recherche internationale où es émissions aricoles serontchaue as aorte son eertisebectis : aréhendées non as à l’échelledentifier les oortunités our réduire les émissions aricoles et aumenter le de l’eloitation mais de açon stocae du carone dans le sol tout en améliorant la sécurité alimentaire  aréée ia les transormateursméliorerla comréhension et la mesure des émissions  les eortateurs de denrées ali-méliorer  l’accèsdes ariculteurs au techniues ui ermettent d’atténuer les mentaires et les roducteurs d’en- émissions  rais5 Cet échelon ui centralisePartagerles résultats de la recherche les émissions de ES de toutes lesGroupes de recherche thématiue(résidé ar)  Éleae ( et as as)  randes eloitations aricoles a l’aan - cultures (SA)  Ri (aon) tae de aciliter la comtailisa-Groupes transversau : du carone et de l’aote dans les sols (France et Ccles tion et de aisser son coût et le Australie)  utils de mesure et inentaires (Canada) suii des émissions aricoles (les uotas ne concerneront ue 200globalresearchallianceorg transormateurs contre lus de 2 000 eloitations aricoles6) Cet échelon a ar contre l’incon- e ouernement néo-élandais asur les a à eet de serre en énient d’être moins eficace en5émis la ossiilité de reoir dans » (oir ci-dessus) ariculture termes d’incitation our réduireÀ ueluesuelues tems l’échelon soumis les émissions En eet ces der -us i no speitectités en, leprèsau uotas et de le ocaliser sur  C  nières ne sont as strictementseront souises il au-s our roortionelles à la roductionua es ront les transfortauesrd  erad diro aalecelles tionoitails de éleoéd seo tuPR ’GRCR aricole ou à la uantité d’intrantsdet  ede lt,ai lrope se sruetativnaonties dmi éioss ed mociatasilmesure et ered ssot dli coe lecnaEn2s  1e0ucéd rden ioatioissimé sed noitde ltes irecns d-iarutilisés mais déendent aussi ded’aniau vivants, icoles sur l’eurs ratiues ar loi - letriab fes stnacsei latetproréérences solides en matière deculture rerésentera 10 des tationd’engrais et lesratiues aricoles d’atténuation émissions moennes constatées producteursn es u tas seront alloués au ar-d’œufsAinsi arallèlement à l’introduc- esnurc oruen ed éénriieo)d eC etdtoenonélie a(tioonn  o ticiants our leurs émissions di- tion de l’ariculture dans le SEE sera reéaluée de 1 ar an à rectes (industrielles) et celles des6 de 201 artirla ouelle-élande soutient des stiations eloitations aricoles aec les- rorammes de recherche our 2  gricul uelles ils traaillent  les transor-ture ecnical es uotas ui rerésententréduire les émissions aricoles s saldvisor roup mateurs seront « re on es »pour le inistr doncia le financement du Centre de au déart 0 des émis-des émissions directes des ermesof griculture andrecherche néo-élandais sur les constatées seront alloués sions (Cet 2) ui les ournissentorestr ls seront attriués ratuitementa à eet de serre aricoles créé et les aricants d’enrais desen 20107 onction des émissions assées en  millions de  sur émissions de 2 enendrées 7 chaue articiant sur la ase de10 ans (inhiiteurs de nitrification ar l’utilisation de leur roduiteealandnouelles ratiues culturalesd’intensité de roduction c’est-à-gricultural es articiants auront donc lu-reenouse asaumentation des rendements…)dire en onction d’un ratio carone sieurs otions our transérer leesearc Center  -ar tonne de roduits transor coût des uotas d’émission en lenagrcorgnAfin de relaer ses traau aumés (lait et iande) ou d’enrais réercutant sur les ariculteursnieau international lors de lautilisés sur la ase des émissions (aisse du ri d’achat de leur conérence de Coenhaue enhistoriues (non encore définie) roduction (iande lait etc) ou 200 la ouelle-élande a réu- es filières de roduction d’œus aumentation du ri de enteni une trentaine de as (dont laet d’animau iants receront des enrais) ou sur les consom- France) autour du roet d’« Al- directement les uotas ar unité mateurs (aumentation du ri liance loale our la recherche roduite de ente des roduits) es émissions du secteur aricole ne sont donc as « laonnées » es uotas étant onction de la roduction il n’est as ossile de réoir aec récision les émis-sions annuelles du secteur