Cet ouvrage fait partie de la bibliothèque YouScribe
Obtenez un accès à la bibliothèque pour le lire en ligne
En savoir plus

Jean-Rodolphe Perronet (1708-1794) : "Premier ingénieur du Roi" et directeur de l'Ecole des ponts et chaussées de Claude Vacant.

De
6 pages

Sappin (F). http://temis.documentation.developpement-durable.gouv.fr/document.xsp?id=Temis-0056964

Ajouté le : 11 janvier 2006
Lecture(s) : 57
Signaler un abus
lectures Jean-Rodolphe Perronet(1708-1794) « Premier ingénieur du Roi » et directeur de l’ Françoise Sappin,chargée de mission au secrétariat du francoise.sappin@equipement.gouv.fr
On célébrera en 2008 le tricentenaire de la naissance de lJee faonn-dRaotdeoulrp hdee  lPeÉrcroolne et, des Ponts et Chaussées, homme aux multiples talents, animateur, pédagogue, organisateur, ingénieur, architecte... et à n’en point douter, moderne avant la lettre. Claude Vacant, responsable durant plus de vingt ans d’une subdivision d’entretien autoroutière, passionné d’histoire, à qui nous devons notamment « Du cantonnier à l’ingénieur, les métiers de la route au fil des siècles », nous livre cette fois un ouvrage(1) consacré à cet illustre précurseur, qui retrace son parcours tant personnel que professionnel. Son édition a été soutenue par le comité d’histoire. Françoise Sappin nous présente ses notes de lecture.
83
Jean-Rodolphe Perronet Suresnes le 25 octobre 170 mariage, d’un père protes David Perronet, jeune c des gardes suisses, et d’ mère catholique, Mar Travers, fille d’un vignero de la localité. A 40 ans, il sera à son tou père, hors mariage, d’u enfant qu’il reconnaîtra à l veille de son décès, dans s 85eannée. Sa naissance, son adolesce ce, le contexte familial et r ligieux, l’histoire de France ses institutions s’entremêle nous sont contés abondam Les ambiguïtés de sa vie gnées dans l’ouvrage e probablement la discrétion Rodolphe Perronet fera to sur ses origines.Portrait de Cette biographie tente deJean-Rodolphe Perronet historique à partir de npar Louis Michel Van Loo (1764), documents pour lever ces ambiguïtés sur laconservé à l’ENPC.(photo et collection ENPC) personne et resituer les mérites professionnels traditionnellement attribués depuis la À 38 ans, il est directeur de la future École « Notice » éditée par Pierre Charles Lesage, à du Corps des ponts et chaussées et à 41 ans, Jean- Rodolphe Perronet. ingénieur général des ponts et chaussées. Il est Son parcours personnel est rapide et brillant : inspecteur des Salines royales à 49 ans et c’est à 17 ans, il est employé chez le sieur Beausire, à 54 ans qu’il est nommé « Architecte, Premier Premier architecte de la ville de Paris. Il est Ingénieur du Roi pour les ponts et chaussées ». nommé à 27 ans, sous-ingénieur des ponts et Il entame, à 60 ans, la réalisation de son chaussées de la généralité d’Alençon en 1736, premier ouvrage vraiment important, qui fera dont il devient ingénieur deux ans plus tard. sa renommée, le pont de Neuilly.
pour mémoire »l  novembre 2006n° 1 «
Un pour Un
Permettre à tous d'accéder à la lecture
Pour chaque accès à la bibliothèque, YouScribe donne un accès à une personne dans le besoin