Cet ouvrage fait partie de la bibliothèque YouScribe
Obtenez un accès à la bibliothèque pour le lire en ligne
En savoir plus

La rénovation énergétique des bâtiments. Politiques publiques et comportements privés.

De
48 pages

Quinet (A), Crassous (R), Tutenuit (C), Lecocq (F), Bureau (D), Ceci Renaud (N), Thao Khamsing (W). Paris. http://temis.documentation.developpement-durable.gouv.fr/document.xsp?id=Temis-0078485

Ajouté le : 01 janvier 2013
Lecture(s) : 33
Signaler un abus
                                                      
La r
énovation énergétique des bâtiments Politiques publiques et comportements privés
Conseil économique pour le développement durable
www.developpement-durable.gouv.fr
Avril 2013
 
Avant-propos      Les bâtiments consomment 40 % de l’énergie finale et sont responsables de 23 % des émissions de gaz à effet de serre. L’amélioration des performances du parc existant est désormais une priorité bien établie, justifiée par le fait, que, sinon, les évolutions sont lentes compte tenu du faible taux de renouvellement du parc, et du fait que l’accès au financement demeure une barrière, même pour les opérations dont le temps de retour n’est pas très élevé.  La rénovation énergétique des logements est par ailleurs susceptible de procurer des bénéfices importants dans les trois dimensions, environnementale, économique, et aussi sociale, en contribuant à la réduction de la précarité énergétique et à la création d’emplois non délocalisables.  Cependant, la mobilisation de ces bénéfices nécessite un certain nombre de conditions qui ne sont pas techniques mais économiques, notamment sur l’orientation des opérations d’investissement, sur la professionnalisation des filières pour maîtriser les coûts et la qualité, et pour assurer l’émergence de modèles privés. Les différentes contributions rassemblées dans ce rapport visent à les identifier, et préciser les modèles qui semblent les plus adaptés selon la nature du parc et des occupants concernés.                Le CEDD a pour mission de mobiliser des références économiques pour élaborer les politiques de développement durable. Sa composition reflète la diversité de la recherche académique et de l’expertise des parties prenantes sur les thématiques économiques liées à la transition écologique. Ses travaux visant à éclairer les choix. Ils se doivent de refléter la diversité des points de vue. Les contributions à ses rapports n’engagent donc que leurs auteurs, dont les éventuels liens d’intérêt doivent par ailleurs être signalés.  En effet, la possibilité de nouer directement, dans des conditions transparentes, un dialogue entre universitaires et experts, éventuellement liés à des opérateurs ou entités privées, est une richesse. Dans ce rapport, on signalera à ce titre les apports de Renaud Crassous (EDF), et la contribution de Claire Tutenuit, qui a bénéficié du retour d’expérience des entreprises membres d’Entreprises pour l’Environnement.
 
 2
Un pour Un
Permettre à tous d'accéder à la lecture
Pour chaque accès à la bibliothèque, YouScribe donne un accès à une personne dans le besoin