//img.uscri.be/pth/42a1183a205166641e6f696d77302910a67ac588
Cet ouvrage fait partie de la bibliothèque YouScribe
Obtenez un accès à la bibliothèque pour le lire en ligne
En savoir plus

Les applications satellitaires au service du développement durable.

De
4 pages

Griot (A), Pagny (R), Rosso (R). Paris. http://temis.documentation.developpement-durable.gouv.fr/document.xsp?id=Temis-0070984

Ajouté le : 11 janvier 2011
Lecture(s) : 10
Signaler un abus
COMMISSARIAT GENERAL AU DEVELOPPEMENT DURABLE
104 Novembre 2011
Les applications satellitaires au service du développement durable
Comment les technologies spatiales peuvent-elles faciliter la mise en œuvre des politiques du ministère de l’écologie, du développement durable, des transports et du logement ? Le Plan 2011 sur les Applications Satellitaires apporte une réponse à cette question en se positionnant comme l’outil stratégique et opérationnel du ministère pour améliorer la réalisation de ses missions par le recours à des méthodologies utilisant des données issues de l’espace. Il identifie les contributions que les applications satellitaires peuvent apporter à l'horizon 2015 sur les champs d’intervention du ministère.
De la conquête spatiale aux applications satellitaires
Un développement rapide sur les communications électroniques
Le premier lancement d’un satellite artificiel Premier domaine ou les applications spatiales se autour de notre planète, le 4 octobre 1957, a ouvert sont fortement développées, celui des une nouvelle ère technologique. D’abord réservée à communications électroniques. Ainsi, depuis le des programmes orientés vers l’exploration de lancement du premier satellite intercontinental Early l’espace et la sécurité, l’utilisation de satellites s’est Bird (Intelsat 1), en 1965, les communications par ensuite focalisée sur l'observation de notre planéte, satellite ont connu une croissance permanente. Elles d’abord dans un contexte scientifique, puis, de plus en ont très vite représenté un marché important : 50 plus, dans une perspective d’applications a vocation milliards de dollars en 2000, 65 milliards en 2010. commerciale. Aujourd’hui, dans ce domaine, pour un euro Aujourd’hui, trois domaines technologiques dépensé dans les satellites (fabrication et lancement), constituent le cœur des applications spatiales : les 100 euros sont réalisés dans les applications et les communications électroniques, le positionnement services au consommateur alors que seulement dix (GPS, Glonass, et bientôt le programme européen euros sont nécessaires aux opérations du satellite Galileo), l’observation de la Terre (notamment, en (segment sol). Les télécommunications fonctionnent Europe, avec GMES). ainsi aujourd’hui sur un modèle économique dans lequel les bénéfices sur les applications justifient le Des technologies en évolution constante l’outilfinancement sur fonds privés de satellitaire. Les technologies satellitaires évoluent fortementUn marché en forte expansion : depuis une dizaine d’années bien qu’elles aient étéle géo-positionnement adoptées par les États, les industriels et le grand public de manière très inégale. En Europe, le secteur Le marché des produits et applications basés sur spatial est particulièrement dynamique, et la France, GNSS (systèmes de navigation globale par satellite) troisième puissance spatiale historique, y joue est mondial, en progression constante et rapide. Il clairement un rôle moteur. s’élevait, d’après les documents publiés par le portail Dans les cinq prochaines années, les programmes européen sur les GNSS, à près de 124 milliards EgnosetGalileo2008 et pourrait atteindre 244 milliards en  d’eurosapporteront à l’Europe de nouveaux services sur le positionnement et la sécurité. d’euros en 2020. Il repose pour l’essentiel sur L’ambitieux programmeGMES l’utilisation des signaux de positionnement et de dotera l’Union européenne d’une infrastructure spatiale,  et devrait profiter de l’introduction dede datation mécanismes d’accès aux données in situ et  des signaux et de la certification dude l’authentification services d’information environnementale mutualisés service. pour mieux garantir la sécurité et la gestion de La part de marché européenne, évaluée à 20% l’environnement. environ, reste bien en deçà des parts de marché
Direction de la recherche et de l’innovation
www.developpement-durable.gouv.fr