Cet ouvrage fait partie de la bibliothèque YouScribe
Obtenez un accès à la bibliothèque pour le lire en ligne
En savoir plus

Les stratégies de développement économique dans les projets territoriaux de développement durable en Ile-de-France. Présentation des aspects théoriques et analyses de cas.

De
72 pages
S'appuyant sur une sélection d'Agendas 21 mis en place en Ile-de-France, cette étude distingue quatre grands types de stratégies de développement économique :
- celles qui privilégient l'exemplarité de la puissance publique et la sensibilisation des consommateurs pour impulser une dynamique de développement durable ;
- celles, transversales, qui souhaitent accompagner la mise en place de nouveaux modèles économiques (écologie industrielle, circuits courts, etc.) ;
- celles, verticales, qui sont tournées vers les politiques et innovations environnementales sectorielles (filières vertes, éco-activités) ;
- celles qui sont centrées sur l'innovation sociale et l'emploi.
L'étude propose d'en comprendre les contours et de dresser quelques pistes d'action pour développer l'intégration des enjeux économiques dans les projets territoriaux de développement durable.
Lopez (C), Hua (A). Paris. http://temis.documentation.developpement-durable.gouv.fr/document.xsp?id=Temis-0078765
Voir plus Voir moins
Septembre 2012 Les stratégies de développement économique dans les projets territoriaux de développement durable en Île-de-France
 
Les stratégies de développement économique dans les projets territoriaux de développement durable en Ile-de-France Présentation des aspects théoriques et analyse de cas  Septembre 2012        IAU Ile-de-France 15, rue Falguière 75740 Paris cedex 15 Tél. : + 33 (1) 77 49 77 49 - Fax : + 33 (1) 77 49 76 02 www.iau-idf.fr  Directeur général :François Dugeny Département Economie et Développement Local. Directrice :Anne-Marie Romera  Étude réalisée parCristina LopezetAnthony Hua  Avec la collaboration deMartin Hervouet  Et le concoursodnua lep ôelte  In«t eDrédvéeplaorptpeemmeentnatl eDduer al’bElen vdireosn nteermriteonitr eest deet  l’EÉnntererprises » de la Direction Régigie 
1
 
Sommaire Remerciements ....................................................................................................................................... 4
Partie 1 Le développement durable/soutenable .................................................................................... 5
I Le développement soutenable dans la théorie économique...................................................... 5
1.conomie de l’ environnement ou L’ la croissance durable »................................................ 6 2.L’ conomie pour l’ environnement ou l’ conomie cologique» ....................................... 10
3. approche Dans la pratique, l’sensible » ............................................................................. 12
4. La vision dynamique proposée par la mission Prospective du MEEDM................................ 12 IILes entreprises au cur du dveloppement durable............................................................... 15
1. La responsabilité sociale des entreprises .............................................................................. 16
2.Les nouveaux modles conomiques d’ entreprises............................................................. 17
Partie 2 Les enjeux pour les dmarches d’ conomie territoriale......................................................... 23
I Les compétences des collectivités territoriales en termes de développement économique... 23
1. « Un serpent de mer » : la question de la clarification de la répartition des compétences entre collectivités territoriales ...................................................................................................... 23 2.L’ exemple de la comptence dveloppement conomique.....................32............................
3. Le développement économique : compétence exclusive des Régions après 2015 ? ........... 24 II Les stratégies de développement économique territorial ........................................................ 25 1.L’ volution des fondements thoriques............................................................................... 25
2. Les enjeux posés par le développement durable.................................................................. 27 3.Exemples de leviers d’ action mis en place par les collectivits pour le dveloppement de l’ conomie verte et/ ou durable.................................................................................................... 29
Partie 3 Les potentiels de l’ conomie verte en Ile-de-France par l’ OCDE............................................ 33
I Le positionnement de la région Ile-de-France .......................................................................... 33
II Les potentiels des filières vertes et verdissantes (OCDE) ......................................................... 38
1. Le bâtiment............................................................................................................................ 39
2. Les transports ........................................................................................................................ 39 3.L’ agriculture.................................................................04..........................................................4.Le secteur de l’ nergie.......................................................................................................... 41
5. Les déchets ............................................................................................................................ 42
Partie4 Etude de cas sur une slection d’ Agenda 21 en Ile-de-France ................................................ 45
I Méthodologie ............................................................................................................................ 45
1.L’ chantillon.......................................................................................................................... 45
2.Sources d’ information45...........................................................................................................
2
3.La grille d’ analyse.................................................................................................................. 46
IILe cadre stratgique de l’ conomie dans les agendas 21.........................................................49
1. La place des enjeux économiques dans le diagnostic et le cadre stratégique ...................... 49
2.L’ analyse des plans d’ action associs aux objectifs.............................................................. 51
IIILes lments de dmarche favorables  l’ intgration de l’ conomie...................................... 54
1. La volonté et la vision politique en matière de développement durable ............................. 55
2. Un regard externe ................................................................................................................. 55
3.L’ organisation interne au service de la transversalit........................................................... 55
4. La concertation avec les acteurs privés................................................................................. 55
IV Une initiative innovante : l’Agenda 21 du canton de Genve................................................... 58
1. Présentation du contexte et enjeux du territoire ................................................................. 58
2.Le cadre lgislatif et le pilotage de l’ Agenda 2158....................................................................
3. Le projet Ecosite .................................................................................................................... 59
VLes pistes d’ action  l’ chelle rgionale et locale..................................................................... 62
Annexe I: Liste des collectivits de l’ chantillon..6....6............................................................................
Annexe II : Liste des personnes rencontrées......................................................................................... 67
Bibliographie..........................................................................................................................................68
Quelques vidéos utiles ...................................................................................................................... 69
 
3
 
 
 
 
Remerciements Cette étude a été réalisée grâce au concours de la Direction Régionale et Interdépartementale de l'Environnement et de l'Energie (DRIEE). Nous tenons à remercier plus particulièrement Sylvie Blanc, Laurent Guinard, Denis Caumel et Jacques Pouye pour la richesse de leurs expériences et expertises. Nous remercions également les personnes qui nous ont accordés un temps d’entretien, pour la qualité des échanges.  Nous sommes également reconnaissants à Anne Marie Romera, Carine Camors, Carole Delaporte, Pascale Leroi, pour leurs relectures attentives qui ont contribué à l’amélioration du contenu de ce rapport.  Nous restons toutefois pleinement responsables du contenu de ce document.
4
Partie 1 Le développement durable/soutenable
I Le développement soutenable dans la théorie économique
La définition la plus consensuelle de l’économie verte est sans doute celle libellée par les Nations Unies :«Une économie dont l’emprise à long terme sur l’environnement ne menace plus la pérennité du bien être des générations présentes et futures ».Cette définition fait écho à celle du développement durable du rapport Bruntland en 1987« un développement qui répond aux besoins du présent sans compromettre la capacité des générations futures à répondre aux leurs ».Deux concepts sont inhérents à cette notion :
 le concept de « besoins », et plus particulièrement des besoins essentiels des plus démunis, à qui il convient d’accorder la plus grande priorité,  l’idée des limitations que l’état de nos techniques et de notre organisation sociale impose sur la capacité de l’environnement à répondre aux besoins actuels et à venir.
Cette définition consensuelle couvre, dans les faits, un large spectre de logiques économiques. Ces controverses s’inscrivent dans une histoire longueet sont pour la plupart liées à la dynamique du capitalisme (Vivien, 2007).Dans l’exposé qui suit,la prise en compte des enjeux environnementaux est la déterminante principale de ces remises en question.  Ces questionnements sur l’environnement en économie ont surtout émergé au début des années 70. Parallèlement à la première conférence internationale sur la préservation de l’environnement à Stockholm, le Club de Rome1le rapport Meadows, remet en question « dans le paradigme de la croissance exponentielle . »  En 1972, dans un ouvrage intitulé « Limits to Growth » et vingt ans plus tard, dans « Beyond the Limits », il y affirme que si les tendances économiques et environnementales s e perpétuent, beaucoup de ressources naturelles seront épuisées, ce qui limitera, voire empêchera toute croissance future. Cette dynamique conduit inéluctablement selon lui à un état stationnaire.  Les chercheurs vont alors se questionnersur les conditions de soutenabilité des dynamiques de croissance économique,mais aussi, pour certains d’entre eux, remettre en question les fondamentaux de la notion de « développement ».  De ces différents courants de pensée, deux principales postures émergent (Vivien, 2007):
 
l’une qui vise à la constructiond’une économie de l’environnement. La théorie néoclassique qui fonde les modèles économiques actuels n’y est pas remise en question. La crise de l’environnement » apparaît comme une période de transition et « l’environnement est un objet économique en devenir, encore imparfait. L’enjeu central est de faire de l’environnement un bien économique comme un autre et de rechercher la configuration marchande idéale.
 l’autre aspireà une économie écologique: la « crise del’environnement » est le symptôme d’un seuil franchi, d’une nouvelle époque de qui frappe désormais le rareté «capital naturel ». C’est l’économie qui doit s’insérer au sein des régulations écologiques. La logique économique doit, ici, céder le pas à d’autres logiques.  De ces deux postures découlent des modèles économiques et des priorités d’action différentes.   
1Le Club de Rome est un groupe de réflexion composé de scientifiques, de fonctionnaires nationaux et internationaux, d’économistes et d’industriels de 53 pays, développés ou non. 
5
Un pour Un
Permettre à tous d'accéder à la lecture
Pour chaque accès à la bibliothèque, YouScribe donne un accès à une personne dans le besoin