Cet ouvrage fait partie de la bibliothèque YouScribe
Obtenez un accès à la bibliothèque pour le lire en ligne
En savoir plus

Politiques de préservation de la biodiversité. Dimensions économiques et sociales.

De
8 pages

Bureau (D), Lemaitre Curri (E). Paris. http://temis.documentation.developpement-durable.gouv.fr/document.xsp?id=Temis-0078081

Ajouté le : 03 janvier 2013
Lecture(s) : 10
Signaler un abus
                   
     
CONSEIL ÉCONOMIQUE POUR LE DÉVELOPPEMENT DURABLE 
n°24 2013 
Politiques de préservation de la biodiversité Dimensions économiques et sociales
Puisqu’elles sont nécessaires à la préservation de la vie sur terre, les politiques de conservation de la biodiversité sont généralement présentées comme une fin en soi, un impératif qui devrait s’imposer à l’économique et au social. Cependant, cet impératif globa reste souvent difficile à traduire dans les décisions collectives et individuelles. Or on dispose maintenant de références pour analyser les enjeux économiques et sociaux liés aux politiques de la biodiversité, prenant en compte que de nombreuses activités économiques -et donc de nombreux emplois- dépendent de la biodiversité, et identifiant les effets sociaux des choix de estion des écosystèmes. Ces analyses, même si elles restent partielles, tendent à réconcilie les agendas. Dominique Bureau, CEDD Elen Lemaître-Curri, CGDD
La signature de la Convention sur la diversité activités économiques -et donc de nombreux emplois-biologique, au sommet de la terre à Rio en 1992, dépendent de la biodiversité, et identifiant les effets marquait la prise de conscience de son érosion sociaux des choix de gestion des écosystèmes. Il préoccupante. Celle-ci se manifeste à différents apparaît ainsi que le développement de la bio-niveaux : rythme d’extinction des espèces ; économie, source immense d’innovations, dépendra appauvrissement de leur variété génétique ; de notre capacité à la valoriser et la préserver, ce qui altération ou disparition de certains écosystèmes, nécessite de recourir à des instruments comme les mangroves, les récifs coralliens, les réglementaires et à des instruments incitatifs, dont prairies et forêts sèches tropicales… Les activités l’acceptabilité nécessite qu’ils soient aussi équitables. humaines en sont responsables, directement, du fait de la fragmentation et de la destruction des habitatsDES ENJEUX ECONOMIQUES ET SOCIAUX DESORMAIS induites par les infrastructures ou l’extension desMIEUX IDENTIFIES terres cultivées, ou indirectement, du fait du changement climatique. La reconnaissance de la valeur économique des politiques de préservation de la biodiversité sur notre  Dans ce contexte, les politiques de préservation de la qualité de vie, nos performances économiques et nos biodiversité sont généralement présentées comme perspectives de croissance est récente. A cet égard, une fin en soi, impératif qui devrait s’imposer à les besoins d’estimation de dommages, dans le cadre l’économique et au social. Les deux mondes, de la des procès ayant fait suite aux catastrophes protection de la biodiversité et de l’économie ne écologiques, notamment les marées noires, ont joué peuvent cependant être séparés, comme le montrent un rôle déclencheur. Suite au naufrage de l’Amoco-les enjeux financiers et sociaux au partage des Cadiz, c’est ainsi que fut prise la mesure de la valeur bénéfices de l’accès aux ressources génétiques, par des activités récréatives, notamment celles exercées exemple. Surtout, des politiques de préservation par les populations modestes, comme la pêche à pied. conçues sans évaluer leurs effets sur les comportements des différents acteurs risquent Aujourd’hui, les liens entre biodiversité et « bien-être d’échouer, par exemple si elles génèrent des hausses social » sont mieux documentés, notamment les des prix des ressources que l’on veut protéger, et que services que rendent la biodiversité et les les populations concernées voient leurs activités écosystèmes, pour l’approvisionnement en eau alternatives restreintes, auquel cas la pression sur ces potable, la circulation des nutriments, ou la protection ressources sera in fine accrue. Plus généralement, contre les catastrophes naturelles. Les opportunités l’instauration de ces politiques s’effectue alors dans d’emplois sont aussi mieux identifiées. Ces éléments des conditions conflictuelles. permettent ainsi d’évaluer l’importance à donner aux  politiques concernant la biodiversité, et d’identifier les Pourtant, on dispose maintenant de références pour objectifs communs avec d’autres priorités à l’agenda analyser les enjeux économiques et sociaux liés à ces des politiques publiques. politiques, prenant en compte que de nombreuses
Conseil économique pour le développement durable
www.developpement-durable.gouv.fr
Un pour Un
Permettre à tous d'accéder à la lecture
Pour chaque accès à la bibliothèque, YouScribe donne un accès à une personne dans le besoin