Cet ouvrage fait partie de la bibliothèque YouScribe
Obtenez un accès à la bibliothèque pour le lire en ligne
En savoir plus

La rentrée est marquée pour les langues vivantes par un plan de rénovation et de développement qui concerne toutes les langues enseignées La priorité est clairement donnée l'oral Pour ce qui est de l'arabe les efforts consen tis sont pour l'essentiel d'or dre qualitatif si le nombre d'élèves étudiant l'arabe n'est pas encore connu celui des établissements où il est ensei gné comme celui des profes seurs stagne par rapport aux années précédentes

De
12 pages
Niveau: Secondaire, Lycée

  • mémoire

  • exposé


La rentrée 2005 est marquée, pour les langues vivantes, par un plan de rénovation et de développement, qui concerne toutes les langues enseignées. La priorité est clairement donnée à l'oral. Pour ce qui est de l'arabe, les efforts consen- tis sont, pour l'essentiel, d'or- dre qualitatif : si le nombre d'élèves étudiant l'arabe n'est pas encore connu, celui des établissements où il est ensei- gné, comme celui des profes- seurs, stagne par rapport aux années précédentes. LES ÉTABLISSEMENTS L'arabe est enseigné comme LV1, LV2, LV3 ou option, de la sixième aux classes post- baccalauréat, dans 238 éta- blissements (242 en 2004) : 99 collèges (contre 96), 130 lycées généraux et technolo- giques ou polyvalents (contre 136), et 9 lycées profession- nels (contre 10). Les acadé- mies où une rationalisation de la carte des langues a été entreprise ont généralement préféré conforter des implan- tations existantes, et n'en créer de nouvelles qu'en collège pour assurer des flux d'élèves supé- rieurs en nombre au lycée. À l'heure actuelle, très peu de collèges proposent l'ara- be en sixième, et quand c'est le cas, c'est souvent avec un horaire réduit car les élèves étudient en même temps une autre langue. Dans ces clas- ses « bi-langues », l'anglais est la plupart du temps la langue étudiée à l'école primaire.

  • situation de communication

  • consignes des exercices

  • langue

  • arabe standard

  • langue moderne


Voir plus Voir moins
N o 28janvier2006 
Midad MAGAZINEDINFORMATIONETDEDOCUMENTATION SURLARABEETSADIDACTIQUE
 mo E nsenigdneearrlaabreab e e t e d n e  c F o ra m n m ce u c’ n e i s q t u f e o r r a m v e e r c d l e u s i   j d e a u n n s e s s a susceptiblesdemaintenirlelienentrelEuropeetle langue,avecsespropresréférencesculturelles .Cetenseignement, silsertpourcertainsàconsolideruneidentitémiseàmal,permetà tousdedécouvrirunedesgrandeslanguesdumondeetdeplonger dansunecivilisationriche,complexeetplurielle. Jaimeobserverdesartisansdanslemondearabeetjemefais souventlaréflexion qu’enseigner – en particulier une langue – c’estcommeune san’a ,unmétierd’artisan: ilexigeàlafoisune connaissanceprécisedelalangueetdelaculture,delarigueur, uneécouteattentiveetsensibledesélèves,del’ambitionpoureux etdelhumilitépoursoi.Cetravailpatiemmentconstruitdansle tempsexigeaussiimaginationetcréativité.Lalanguearaben’est pasplusdifficile qu’une autre et son apprentissage n’est réservé niauxnatifsniàuneélitedouée.Ilfautsenconvaincreeten convaincrelesautres. LaméthodeélaboréeenFrancequisarticuleétroitementaux principesgénérauxdenseignementdeslanguesvivantesdoit nouspermettred’atteindreavecefficacité nos objectifs d’appren -tissage.Pourallerplusloin,ilestnécessairedesoumettrenos représentationsaucribledelanalyseméthodologique,délaborer desméthodesadaptéesàunpublictoujoursenévolution,guider etsoutenirlesélèvesdansleurapprentissageenélaborantdes outilsdidactiquesetpédagogiquesetensuscitantdelamotivation. Cetravailde«bâtisseurdel’ombre»estleplussûrmoyende promouvoirlenseignementdelarabeetdelerendreattractif. Nousautresdinandiers,potiers,artisansdelalanguearabe,notre soucidoitêtrederéfléchir sereinement à tous les moyens de nourrir lintelligenceetdecréerdelacompétenceetdelaréussite. RachidaDumas IA-IPRd’arabe

endirect

Lenseignementdelarabe àlarentrée2005 Larentrée2005estmarquée,denouvellesquencollègepour pourleslanguesvivantes,par assurerdesflux d’élèves supé-unplanderénovationetde rieursennombreaulycée. développement,quiconcerne Àl’heureactuelle,trèspeu toutesl esl anguesenseignées. decollègesproposentl’ara -La priorité est clairement  beensixième,etquandc’est donnéeàloral.Pourcequiestlecas,cestsouventavecun del’arabe,leseffortsconsen - horaireréduitcarlesélèves tissont,pourl’essentiel,d’or - étudientenmêmetempsune drequalitatif:silenombreautrelangue.Danscesclas-d’élèvesétudiantl ’araben’est ses«bi-langues» ,l’anglaisest pasencoreconnu,celuideslaplupartdutempslalangue établissementsoùilestensei - étudiéeàl’écoleprimaire. gné,commeceluidesprofes -seurs,stagneparrapportaux LESENSEIGNANTS annéesprécédentes.Lenombredenseignantsest stableluiaussi: 222profes-LESÉTABLISSEMENTS seurs dont 60 agrégés, 144 L’arabeestenseignécomme certifiés, 10 professeurs de LV1,LV2,LV3ouoption,delycéeprofessionnel(arabe-lasixièmeauxclassespost- lettres), 5 non-titulaires et baccalauréat,dans238éta - 3 stagiaires, ces derniers dé -blissements(242en2004):  pendantdel’IUFMdeParis. 99collèges(contre96),130Cesprofesseursreçoivent lycéesgénérauxettechnolo-lappuide29assistantsétran- giquesoupolyvalents(contre gers,venusde5paysduMoyen-136),et9lycéesprofession - Orientpourlaplupart. nels(contre10).Lesacadé -miesoùunerationalisation LESPROGRAMMES delacartedeslanguesaétéÀlarentrée2005,lenouveau entrepriseontgénéralementprogrammedeterminaleentre préféréconforterdesimplan- envigueur.C’estdorénavant tationsexistantes,etnencréer suitepage12  ●●● Midad

1
Un pour Un
Permettre à tous d'accéder à la lecture
Pour chaque accès à la bibliothèque, YouScribe donne un accès à une personne dans le besoin