La lecture en ligne est gratuite
Le téléchargement nécessite un accès à la bibliothèque YouScribe
Tout savoir sur nos offres
Télécharger Lire

Bulletin 66

De
19 pages
Informations Bibliothèque n° 66 Janvier Février 2011 Bibliothèque d'Ethnobiologie ♣♣♣♣♣♣♣♣♣♣♣ 43 rue Cuvier 1e étage Paris 5e
  • société de législation comparée
  • traite de la gestion participative dans les zones cynégétiques
  • cour des préoccupations de développement durable et de conservation
  • questions dans la diversité des approches
  • horticulture lyonnaise
  • forêt tropicale
  • forêts tropicales
  • éléphant
  • éléphants
  • espaces
  • espace
  • droit
  • droits
Voir plus Voir moins

§
§
§
§
§
§
§
§
§
§
§
§
§
§
§
§
§
§
§
§
§
§
§
§
§
§
§
§
§
§
§
§
§
§
§
§
§
§
§
§
§
§
§
§

Informations Bibliothèque n° 66
Janvier Février 2011

Bibliothèque d’Ethnobiologie
























e e 43 rue Cuvier 1 étage Paris 5
http://www.ecoanthropologie.cnrs.fr/biba/index.php?lang=fr Les monographies



BRUGGEMEIER (Franz-Josef), CIOC (Mark), ZELLER
(Thomas).- How green were the Nazis?: Nature, environment,
and nation in the third Reich.- Athens : Ohio university press,
2005.- 283 p.

Résumé : The Nazis created nature preserves, championed sustainable forestry, curbed air
pollution, and designed the autobahn highway network as a way of bringing Germans closer to
nature. How Green Were the Nazis?: Nature, Environment, and Nation in the Third Reich is
the first book to examine the Third Reich's environmental policies and to offer an in-depth exploration of the
intersections between brown ideologies and green practices.
Environmentalists and conservationists in Germany welcomed the rise of the Nazi regime with open arms and hoped that
it would bring about legal and institutional changes. However, environmentalists soon realized that the rhetorical
attention they received from the regime did not always translate into action. By the late 1930s, nature and the
environment had become less pressing concerns as Nazi Germany prepared for and executed a global conflagration.
Based on prodigious archival research, and written by some of the most important scholars in the field of twentieth-
century German history, How Green Were the Nazis? examines the overlap between Nazi ideology and conservationist
agendas. This landmark book underscores the fact that the "green" policies of the Nazis were more than a mere episode
or aberration in environmental history.
Cote : 5784


THEOPHRASTE AMIGUES (Suzanne), Ed.- Recherches sur les
plantes : à l'origine de la botanique.- Paris : Belin, 2011.- XI-413 p.

Mots-Clés : botanique; histoire; Théophraste

Le nom de Théophraste évoquera pour certains lecteurs un souvenir de collège : on
sait que La Bruyère a imité dans ses Caractères, à vrai dire très librement, un
ouvrage homonyme dû à un écrivain grec de l'Antiquité qui s'appelait Théophraste.
On sait moins que ce disciple d'Aristote partageait avec son maître une curiosité insatiable pour de
nombreuses branches du savoir : philosophie, politique, psychologie, sciences de la vie, etc. Les listes
anciennes de ses ouvrages comptent plus de 200 titres, mais le texte en est perdu à quelques exceptions
près, dont précisément les Caractères et deux grands traités botaniques intégralement conservés, les
Recherches sur les plantes et Les causes des phénomènes végétaux.
Si ce dernier propose des explications que la science moderne n'a pas toujours validées, les Recherches sur
les plantes sont unanimement considérées comme l'ouvrage fondateur de la botanique. La plupart des
espèces végétales indigènes en Grèce y sont décrites avec un sens de l'observation d'une acuité
remarquable. S'y ajoutent les plantes exotiques portées à la connaissance de Théophraste par les rapports
des naturalistes qui accompagnèrent Alexandre le Grand dans sa conquête de l'Orient, depuis l'Egypte
jusqu'à l'Inde en passant par l'Asie centrale.

On assiste avec émerveillement à la découverte par les Grecs du IVe siècle avant notre ère d'un monde
aussi nouveau pour eux que le fut bien plus tard l'Amérique pour les compagnons de Christophe Colomb.
Cote : M1985
JACOBSOHN (Antoine), Dir.- DDDDuuuu ffffaaaayyyyooootttt aaaauuuu mmmmaaaannnnggggeeeettttoooouuuutttt :::: llll''''hhhhiiiissssttttooooiiiirrrreeee dddduuuu
haricot sans en perdre le fil.- Rodez : Rouergue, 2010.- 159 p.


Résumé : FAYOT, GRIMPANT, NAIN, vert, extra-fin, beurre; rouge, mangetout - magique
aussi -, le haricot que nous dégustons dans nos assiettes n'a vraiment rien de banal ! Comptant
parmi les plus anciennes espèces légumières, il a7 en effet, traversé bien des pays et des
époques; et nourri notre imaginaire d'enfant.
C'est à un voyage inédit auquel nous sommes ici conviés en compagnie des meilleurs spécialistes, pour découvrir, à travers
une riche iconographie, comment une graine sauvage des forêts sud-américaines est devenue un véritable symbole de nos
régions françaises.
Ambassadeur de la diversité génétique en cette "année 2010 internationale de la biodiversité", le haricot, dont l'arrivée
en France date du XVIe siècle, témoigne de l'exceptionnelle richesse du vivant, qu'il s'agit aujourd'hui de préserver.
En déroulant l'histoire, du berceau à l'assiette, d'un des légumes les plus appréciés sur nos continents, cet ouvrage, grâce
à l'initiative du Potager du Roi à Versailles et du Domaine de La Grange-la Prévôté à Savigny-le-Temple; constitue une
manière originale de "cultiver notre propre jardin" et d'éveiller nos papilles gustatives.
Cote : 5785


JOIRIS (Daou Véronique), BIGOMBE LOGO (Patrice), Coord.-
Gestion participative des forêts d'Afrique centrale : un modèle à
l'épreuve de la réalité.- Versailles : Quae, 2010.- 236 p.


Résumé : Comment concevoir et réussir des projets de gestion participative ? Les populations
locales participent-elles à la gestion des forêts en Afrique centrale ? Cet ouvrage collectif fournit
des recommandations pour mener des politiques participatives efficientes. Il apporte, dans une
perspective pluridisciplinaire, un éclairage documenté et dresse un bilan des réformes expérimentées dans la sous-région
depuis les années 1980. Les auteurs montrent que les pratiques participatives, fondamentalement imprégnées du contexte
colonial et postcolonial, façonnent un mode de gouvernance antiparticipatif au sein des concessions forestières, des zones
de chasse, des aires protégées et des espaces à vocation communautaire. Selon la grille d'analyse proposée, ces politiques
suscitent des enjeux locaux récurrents. Il est donc fondamental de bien mesurer l'importance des logiques et des
stratégies d'acteurs pour accompagner la mise en place de dispositifs participatifs. L'originalité de cet ouvrage est son
analyse à la fois plurisectorielle et focalisée sur l'effectivité de la gouvernance dite participative. De plus, à travers des
études de cas ethnographiques, les auteurs mènent leurs investigations du point de vue des modalités d'appropriation de
celle-ci.
La première partie de l'ouvrage présente une revue historique de l'engagement social des compagnies forestières, puis
une étude des mécanismes participatifs au Cameroun et au Gabon : la rente forestière annuelle communautaire, la rente
de superficie et la foresterie communautaire. La deuxième partie traite de la gestion participative dans les zones
cynégétiques et les aires protégées, au Cameroun, en République centrafricaine et au Tchad.
Cette synthèse est destinée aux étudiants, enseignants et chercheurs sensibilisés à la question de la participation, et
intéressera tous les professionnels de la gestion environnementale en Afrique.
Cote : 5787




RUDE-ANTOINE (Edwige), CHRETIEN-VERNICOS (Geneviève),
Coord.ASSOCIATION FRANCOPHONE D'ANTHROPOLOGIE DU
DROIT (AFAD).- Anthropologies et droits : état des savoirs et orientations
contemporaines.- Paris : Dalloz, 2009.- XVIII-370 p. (L'Esprit du droit).


Résumé : Cet ouvrage, publié sous l'égide de l'AFAD, tente d'élaborer dans le domaine de la
juridicité une véritable anthropologie, une anthropologie de l'homme producteur de juridicité. Il ne s'agit pas seulement
de décrire des manières de penser le droit, mais aussi de découvrir au fil des pages différentes appréhensions de ce
qu'est une anthropologie appliquée au droit sans omettre la rencontre d'autres traditions académiques, notamment
anglophones et russophones. Chaque chapitre est ainsi l'occasion d'un croisement des savoirs et d'un dépassement des
références disciplinaires. Au terme de toutes ces riches contributions, à aucun moment il n'a été fait de conclusions
hâtives. Le lecteur ne devra y voir qu'un souci d'apporter un certain éclairage des institutions, des normes, des valeurs,
des représentations et des pratiques de chacun par celles des autres et, par ces éclairages, d'en approfondir la
compréhension.
Cote : 5790





CROZAT (Stéphane), MARCHENAY (Philippe), BERARD
(Laurence). Fleurs, fruits et légumes : l'épopée Lyonnaise.-
Lyon : Ed. lyonnaises d'art et d'histoire, 2010.- 181 p.


Résumé : Au XIXe siècle, Lyon fut le centre du monde en matière d'horticulture.
Rien n'échappa à la curiosité des praticiens lyonnais, expérimentant tout ce qui pouvait l'être en matière d'acclimatation,
de création, de greffe, de taille. Tout ce qui était susceptible d'être amélioré le fut, par les lignées de pépiniéristes et
d'horticulteurs qui se succédèrent et construisirent la notoriété de la ville, soutenus par des agronomes et des
botanistes aussi célèbres que Poivre, les Jussieu ou l'abbé Rozier.
L'horticulture lyonnaise bénéficia de l'aide des autorités locales et fut reconnue par les plus grands noms de l'époque.
L'émulation omniprésente déboucha sur de somptueuses expositions, courues de l'Europe entière, rassemblant des
milliers de variétés de fleurs et visitées par plus de 300 000 personnes... La Première Guerre mondiale stoppa pourtant
net la courbe ascendante. Le monde repartit sur des bases différentes, qui entraînèrent la presque totale disparition de
cette activité florissante, qui s'appuyait sur la production des fruits, légumes et fleurs de la région lyonnaise.
Envolées toutes les connaissances accumulées, les connexions établies avec la soierie, les Beaux-Arts, la médecine, la
gastronomie... Par quel étrange phénomène d'amnésie collective un patrimoine d'une telle richesse fut-il oublié ? La
recherche scientifique a permis de donner corps et sens à ce passé, d'en exhumer l'extraordinaire richesse. Il était
important que le résultat de toutes ces actions soit porté à la connaissance d'un public le plus large possible.
Ce livre, magnifiquement illustré, est issu de la réécriture de récents travaux de recherche scientifique, menés par les
auteurs eux-mêmes et soutenus par l'ensemble des collectivités locales. Un ouvrage de référence, porté par beaucoup
d'enthousiasme !
Cote : 5786


RUIZ FABRI (Hélène), GRADONI (Lorenzo), Dir.- LLLLaaaa cccciiiirrrrccccuuuullllaaaattttiiiioooonnnn ddddeeeessss
concepts juridiques: le droit international de l'environnement entre
mondialisation et fragmentation.- Paris : Société de législation
comparée, 2009.- 575 p.
Mots-Clés : droit international – environnement – mondialisation – concept juridique – protection de
l'environnement

Résumé : Si la mondialisation favorise la circulation et la diffusion de concepts juridiques uniformes dans les divers
espaces normatifs, il n'en reste pas moins que subsiste une tendance à la singularisation des concepts lors de leur
réception dans chaque espace normatif.
L'ouvrage prend comme point d'observation le droit de l'environnement au prisme de quatre espaces juridiques : à
l'échelon universel, le droit de l'Organisation mondiale du commerce et le droit de la Convention des Nations Unies sur le
droit de la mer ; au niveau régional, le droit de la Convention européenne des droits de l'homme et le droit de l'Union
européenne. Ces espaces sont tous caractérisés par la présence en leur sein d'un pouvoir juridictionnel institutionnalisé
et compétent pour trancher des différends touchant à la protection de l'environnement. Du point de vue institutionnel, il
s'agit d'espaces juridiques emboîtés. Du point de vue matériel, ils ont en commun que le juge international s'y trouve à
arbitrer entre les exigences liées à la protection de l'environnement et les intérêts s'y opposant, qu'ils soient de nature
économique ou sociale, publique ou privée. À l'intérieur de chacun de ces espaces, s'impose donc la prise en compte des
valeurs et intérêts environnementaux.
Sur cette base, la recherche analyse les techniques de prise en compte de valeurs et intérêts environnementaux, ainsi
que, parmi les techniques judiciaires de mise en oeuvre, celles de mise en balance de ces valeurs et intérêts avec d'autres
exigences juridiquement protégées.
Les résultats sont présentés à partir d'une double perspective : intersystémique et intrasystémique. Celle-ci restitue
l'existence de deux points de vue différents sur la problématique générale de cette recherche : celui de la pluralité des
systèmes (dimension individuelle) et celui des rapports entre systèmes (dimension relationnelle).
Cote : 5792


NICOLAU (Gilda), PIGNARRE (Geneviève), LAFARGUE (Régis).
Ethnologie juridique: autour de trois exercices.- Paris : Dalloz,
2007.- XVI-423 p. (Methodes du droit).

Résumé : L'ethnologie juridique s'attache à la connaissance des processus de création juridique.
Toutes les théories du droit s'accordent à reconnaître un dualisme entre, d'une part, un droit
officiel, le Droit étatique, qui émane des institutions et, d'autre part, un droit endogène,
officieux certes, mais vivant, alors même que sa légitimité comme Droit obéit à des critères définis unilatéralement par
les instances étatiques. L'ethnologie qui invite au voyage, lointain ou proche, nous mène ici au cour des sources du droit ;
sources souterraines, hasardeuses, vivantes et, partant, vitales pour la démocratie.
Pour y accéder, un travail de terrain est indispensable. Il permet d'observer le droit comme un mouvement de production
culturelle permanent.
Trois auteurs, à l'appui de champs différents (juridiction en Nouvelle-Calédonie, juridiction des mineurs, négociation
collective) mettent en commun leurs descriptions de trois cadres du mouvement de procéduralisation du droit.
L'observation de ces cadres révèle " le sens de l'altérité " des cultures juridiques en présence et souligne l'importance
de veiller à leur harmonie.
Le propos se destine non seulement aux juristes et aux ethnologues, mais aussi à tout citoyen s'interrogeant sur sa
relation au monde.
Cote : 5793


PPPPoooouuuurrrr uuuunnnn ddddrrrrooooiiiitttt ccccoooommmmmmmmuuuunnnn ddddeeee llll''''eeeennnnvvvviiiirrrroooonnnnnnnneeeemmmmeeeennnntttt :::: mmmmééééllllaaaannnnggggeeeessss eeeennnn llll''''hhhhoooonnnnnnnneeeeuuuurrrr
de Michel Prieur.- Paris : Dalloz, 2007.- XXXIX-1740 p.
Cote : 5794





BARBAULT (Robert), ATRAMENTOWICZ (Martine), Coord.- Les
iiiinnnnvvvvaaaassssiiiioooonnnnssss bbbbiiiioooollllooooggggiiiiqqqquuuueeeessss,,,, uuuunnnneeee qqqquuuueeeessssttttiiiioooonnnn ddddeeee nnnnaaaattttuuuurrrreeeessss eeeetttt ddddeeee ssssoooocccciiiiééééttttééééssss....-
Versailles : Quae, 2010.- VIII-179 p. (Synthèses).

Résumé : Les invasions d'espèces introduites provoquent des nuisances d'ampleur variable sur les
écosystèmes concernés et il revient à la société d'en gérer les conséquences. Tous les personnels
ayant en charge la conservation du patrimoine naturel doivent faire face à ces invasions et tenter
d'apporter des solutions aux problèmes qui surgissent.
Comment prévenir les invasions biologiques ? Comment évaluer le risque qu'elles représentent ? Que peut-on faire pour
lutter contre les invasions en cours ?
Sensibilisé à cette problématique, le ministère en charge de l'Écologie a souhaité solliciter une communauté de
chercheurs, issus de disciplines variées, afin d'appréhender ces questions dans la diversité des approches qu'elles
concernent. Le programme " Invasions biologiques ", lancé en 2000, a été conçu avec l'objectif principal d'accroître aussi
bien les connaissances conceptuelles et théoriques relatives aux invasions biologiques que les connaissances concrètes sur
les invasions animales et végétales auxquelles le territoire français est confronté. Les nombreux résultats de recherche
issus de ce programme, premier du genre au niveau national, alimentent les analyses et recommandations présentées dans
cet ouvrage.
Si la réponse unique et universelle aux problèmes que posent les espèces envahissantes dans les espaces naturels n'est
pas apportée ici, les avancées indéniables dans la compréhension des mécanismes à la fois biologiques, sociologiques et
économiques qui sous-tendent ces invasions, permettront d'éclairer les décisions qui seront à prendre par les
gestionnaires de l'environnement. Les scientifiques, enseignants et étudiants y trouveront également des résultats et
réflexions qui enrichiront les connaissances liées à ces mécanismes.
Cote : 5795



PROTA. PPPPllllaaaannnntttteeeessss aaaaffffrrrriiiiccccaaaaiiiinnnneeeessss pppprrrroooommmmeeeetttttttteeeeuuuusssseeeessss :::: uuuunnnneeee sssséééélllleeeeccccttttiiiioooonnnn dddduuuu
programme PROTA.- Wageningen : Fondation PROTA, 2010.- 186
p. (Ressources végétales de l'Afrique tropicale).
Cote : 5796







POTTIER (Richard). Yû dî mî hèng : "être bien, avoir de la force" : essai
sur les pratiques thérapeutiques lao.- Paris : Ecole française d'Extrême-
Orient, 2007.- 542 p.


Résumé : Dans cet essai, l'auteur décrit et analyse les pratiques thérapeutiques lao. Celles-ci se
caractérisent par un syncrétisme qui combine un substrat proprement tai (chamanisme, culte des
ancêtres et des génies territoriaux) et des influences indo-khmères (bouddhisme, conceptions médicales et astrologiques
d'origine indienne). Il montre que ce syncrétisme repose, non pas sur la réalisation d'une synthèse qui aboutirait à rendre
logiquement compatibles des représentations intrinsèquement hétérogènes, mais sur l'attribution dans l'inconscient
d'une signification identique à des représentations qui, au niveau conscient, restent juxtaposées. Alors que l'explication
biomédicale met entre parenthèses la question du sens, la médecine lao ne cherche pas tant à expliquer la maladie qu'à
répondre à la question qu'inconsciemment tout sujet se pose lorsqu'il tombe malade : " Pourquoi moi ? Pourquoi maintenant
? "
Cote : 5797


MCMANIS (Charles R.), Ed.- Biodiversity and the law : intellectual
property, biotechnology and traditional knowledge.- London: Earthscan,
2007.- XXXVI-484 p.

Résumé : How do we promote global economic development, while simultaneously preserving local
biological and cultural diversity? This authoritative volume, written by leading legal experts and
biological and social scientists from around the world, aims to address this question in all of its
complexity.
The first part of the book focuses on biodiversity and examines what we are losing, why and what is to be done. The
second part addresses biotechnology and looks at whether it is part of the solution or part of the problem, or perhaps
both. The third section examines traditional knowledge, explains what it is and how, if at all, it should be protected. The
fourth and final part looks at ethnobotany and bioprospecting and offers practical lessons from the vast and diverse
experiences of the contributors
Cote : 5798


PLOEG (Jan Douwe van der).- The new peasantries: Struggles for
autonomy and sustainability in an era of empire and globalization.-
London : Earthscan; Sterling, Va., 2009.- p. XVII-356 p.

Résumé : This book explores the position, role and significance of the peasantry in an era of
globalization, particularly of the agrarian markets and food industries. It argues that the peasant
condition is characterized by a struggle for autonomy that finds expression in the creation and
development of a self-governed resource base and associated forms of sustainable development.
In this respect the peasant mode of farming fundamentally differs from entrepreneurial and corporate ways of farming.
The author demonstrates that the peasantries are far from waning. Instead, both industrialized and developing
countries are witnessing complex and richly chequered processes of 're-peasantization', with peasants now numbering
over a billion worldwide. The author's arguments are based on three longitudinal studies (in Peru, Italy and The Netherlands) that span 30 years and provide original and thought-provoking insights into rural and agrarian development
processes. The book combines and integrates different bodies of literature: the rich traditions of peasant studies,
development sociology, rural sociology, neo-institutional economics and the recently emerging debates on Empire.
Cote: 5799


WILLER (Helga), YUSSEFI-MENZLER (Minou), SORENSEN (Niel),
Eds.- The World of Organic Agriculture: Statistics and Emerging
Trends 2008.- London : Earthscan, 2008.- p. 267 p.

Résumé : The new edition of this annual publication (previously published solely by IFOAM and
FiBL) documents recent developments in global organic agriculture. It includes contributions from
representatives of the organic sector from throughout the world and provides comprehensive
organic farming statistics that cover surface area under organic management, numbers of farms and specific information
about commodities and land use in organic systems. The book also contains information on the global market of the
burgeoning organic sector, the latest developments in organic certification, standards and regulations, and insights into
current status and emerging trends for organic agriculture by continent from the world's foremost experts.
For this edition, all statistical data and regional review chapters have been thoroughly updated. Completely new chapters
on organic agriculture in the Pacific, on the International Task Force on Harmonization and Equivalence in Organic
Agriculture and on organic aquaculture have been added.
Cote : 5800

GUILLAUMET (Jean-Louis), LAQUES (Anne-Elisabeth), LENA
(Philippe), DE ROBERT (Pascale).- LLLLaaaa ssssppppaaaattttiiiiaaaalllliiiissssaaaattttiiiioooonnnn ddddeeee llllaaaa
biodiversité : pour la gestion durable des territoires.- Marseille : IRD
Ed., 2009.- 128 p. XVI P. de pl. (Latitudes 23).

Mots-Clés : Biodiversité; Paysages; Politiques publiques; Forêts tropicales; Télédétection;
Fronts pionniers; Amazonie; Brésil

Résumé : Depuis le sommet de Rio de Janeiro en 1992, la diversité du vivant n'est plus l'apanage des biologistes : le
concept de biodiversité envisage les relations du monde biologique avec les sociétés. La diversité se trouve en effet à
présent au cour des préoccupations de développement durable et de conservation. L'Amazonie, considérée comme une
région de très grande richesse variétale, attire depuis longtemps toutes les convoitises mais suscite désormais des
inquiétudes : la nature inépuisable nous apparaît dès lors comme une biodiversité en péril. Mais, comment évaluer l'état et
les transformations de la biodiversité de cette immense région ? Quels sont les effets des nombreuses politiques
publiques de développement et de conservation qui s'y sont multipliées ces dernières décennies ?

Cet ouvrage présente d'abord la complexité de quelques situations locales amazoniennes - des systèmes agricoles
indigènes aux fronts pionniers associés à l'élevage extensif. L'imagerie satellitale permet ensuite de cartographier les
dynamiques de la biodiversité végétale dans l'espace et le temps à partir d'une analyse des paysages et de l'estimation
de leur complexité grâce à une démarche pluridisciplinaire (de la botanique à l'anthropologie). Les transformations des
paysages et les variations concomitantes de la biodiversité sont par ailleurs mises en relation avec les politiques publiques
et les actions privées. L'approche méthodologique, volontairement simple, a été élaborée avec l'ambition d'être applicable
à d'autres espaces forestiers tropicaux.
Cote : 5788

Les périodiques

Anthropozoologica, 45-2 Cote : PR26-ANT-45-2

LAINE (Nicolas).- LLeess éélléépphhaannttss ssoouuss llaa ccoouurr aahhoomm ((XXIIIIIIee--XXIIXXee ss..))..- LLeess éélléépphhaannttss ssoouuss llaa ccoouurr aahhoomm ((XXIIIIIIee--XXIIXXee ss..))..
In : Anthropozoologica, 45-2, p. 7-25.- Bibliogr. p. 25.-
Mots-Clés : éléphant; domestication; Ahom; Assam; Inde


EEEECCCCOOOONNNNOOOOMMMMIIIICCCC BBBBOOOOTTTTAAAANNNNYYYY,,,, 66664444 ((((4444)))) CCCCOOOOTTTTEEEE:::: XXXX5555----EEEECCCCOOOO----11110000----66664444----4444


PICKERSGILL (Barbara), ANDERSON (Gregory J.).- Travels with
Chhaarrlleey--ssuunnfflloowweerrss aanndd bbeeyyoonndd:: aann aapppprreecciiaattiioonn ooff tthhee lliiffee aanndd wwoorrk
of Charles B. Heiser, Jr. (1920-2010). In : Economic botany, 64 (4),
p. 281-286.- Bibliogr. p. 285-286.
http://www.springerlink.com/content/dq51183414367x4t/fulltext.pdf


BLANCA (José ), CASAS (Alejandro), RANGEL-LANDA (Selene), MORENO-CALLES
(Ana), TORRES (Ignacio), PEREZ-NEGRON (Edgar), SOLIS (Leonor), DELGADO-
LEMUS (America), PARRA (Fabiola), ARELLANES (Yaaye), CABALLERO (Javier),
CORTES (Laura), LIRA (Rafael), DAVILA (Patricia).- Plant Management in the
TTTTeeeehhhhuuuuaaaaccccáááánnnn----CCCCuuuuiiiiccccaaaattttlllláááánnnn VVVVaaaalllllllleeeeyyyy,,,, MMMMeeeexxxxiiiiccccoooo....- In : Economic botany, 64 (4), p. 287-302.-
Bibliogr. p. 301-302.-
http://www.springerlink.com/content/d4408t3k96466432/fulltext.pdf


VANDEBROEK (Ina).- TTTThhhheeee DDDDuuuuaaaallll IIIInnnnttttrrrraaaaccccuuuullllttttuuuurrrraaaallll aaaannnndddd IIIInnnntttteeeerrrrccccuuuullllttttuuuurrrraaaallll RRRReeeellllaaaattttiiiioooonnnnsssshhhhiiiipppp bbbbeeeettttwwwweeeeeeeennnn
Medicinal Plant Knowledge and Consensus.- In : Economic botany, 64 (4), p. 303-
317.- Bibliogr. p. 315-317.
http://www.springerlink.com/content/b128772012381413/fulltext.pdf

KRAFT (Kraig H.), LUNA-RUIZ (José de Jesus), GEPTS (Paul).- Different Seed Selection
and Conservation Practices for Fresh Market and Dried Chile Farmers in Aguascalientes,
Mexico.- In : Economic botany, 64 (4), p. 318-328.- Bibliogr. p. 327-328.
http://www.springerlink.com/content/1jt876x25p56764n/fulltext.pdf JJJJoooouuuurrrrnnnnaaaallll ooooffff EEEEtttthhhhnnnnoooobbbbiiiioooollllooooggggyyyy CCCCooootttteeee :::: SSSSIIII1111----JJJJOOOOUUUU----11110000----33330000----2222



NABHAN (Gary Paul). Ethnobiology for a diverse world : microbial
eeeetttthhhhnnnnoooobbbbiiiioooollllooooggggyyyy aaaannnndddd tttthhhheeee lllloooossssssss ooooffff ddddiiiissssttttiiiinnnnccccttttiiiivvvveeee ffffoooooooodddd ccccuuuullllttttuuuurrrreeeessss.... - In: Journal
of Ethnobiology, 30 (2), p. 181-183. Bibliogr. p. 183.
Mots-Clés : ethnobiologie; microbiologie; fermentation; aliment; savoir
http://www.bioone.org/doi/full/10.2993/0278-0771-30.2.181


STAHLBERG (Sabira), SVANBERG (Ingvar).- Gathering food from rodent nests in
Siberia. - In : Journal of Ethnobiology, 30 (2), p. 184-202.- Bibliogr. p. 199-202.
Mots-Clés : rongeur; terrier; réserve; tubercule; racine; graine; pillage; Tatar; Sibérie
http://www.bioone.org/doi/full/10.2993/0278-0771-30.2.184


URBAN (Matthias).- Terms for the unique beginner : cross linguistic and cross-
cultural perspectives.- In : Journal of Ethnobiology, 30 (2), p. 203-230.- Bibliogr. p.
218-224.
Mots-Clés : ethnozoologie; taxonomie; catégorie; faune; lexique
http://www.bioone.org/doi/full/10.2993/0278-0771-30.2.203


KERR (Kevin C.R.), VOELKER (William).- Molecular identification of feathers from a
ccccoooommmmaaaannnncccchhhheeee aaaarrrrttttiiiiffffaaaacccctttt....- In : Journal of Ethnobiology, 30 (2), p. 231-239.- Bibliogr. p. 238-
239.
Mots-Clés : Corvidés; plume; ADN; Comanche
http://www.bioone.org/doi/full/10.2993/0278-0771-30.2.231


FARIAS (Gilmar Beserra de), CHAVES ALVES (Ângelo Giuseppe), MARQUES (José
Geraldo Wanderley).- Mythological relations between the "lavandeira" birds Fluvicola
nengeta and Motacilla alba in northeast Brazil and northwest Spain : possible cultural
iiiimmmmpppplllliiiiccccaaaattttiiiioooonnnnssss ffffoooorrrr ccccoooonnnnsssseeeerrrrvvvvaaaattttiiiioooonnnn....- In : Journal of Ethnobiology, 30 (2), p. 240-251.-
Bibliogr. p. 249-251.
Mots-Clés : oiseau; mythe; conservation; Brésil; Espagne
http://www.bioone.org/doi/full/10.2993/0278-0771-30.2.240

Un pour Un
Permettre à tous d'accéder à la lecture
Pour chaque accès à la bibliothèque, YouScribe donne un accès à une personne dans le besoin