Cet ouvrage et des milliers d'autres font partie de la bibliothèque YouScribe
Obtenez un accès à la bibliothèque pour les lire en ligne
En savoir plus

Partagez cette publication

CAVITÉ SPHÉRIQUE DANS UN MASSIF INFINI ÉLASTOVISCOPLASTIQUE
Géométrie et matériau considéré Une cavité sphérique de rayona(définie en coordonnées sphériques r,q,j, parr[a,+¥[) est creusée instantanément (p(t) =Ppourt<0 etp(t) =0 pourt0 oùtest le temps) dans un massif infini initialement sous contraintes homogènes et isotropes : s(r,t=0) =PIPest la pression à l’infini (Figure cidessus). Le ∼ ∼ matériau est un matériau viscoplastique de Bingham tel que : 1 e e= [(1+n)Sntrace(S)I]avecS=s(PI) ∼ ∼∼ ∼∼ ∼E 3s<Jsy> p˙e= 2Jh 1 1/2 avecs=Strace(S)IetJ= ((3/2)si j:si j) ∼ ∼∼ ∼ 3 Eest le module d’Young,nle coefficient de Poisson,syla limite d’élasticité etC=sy/2 la cohésion;hdésigne le module de viscosité. On appelle constante de temps du matériau la quantité a=E/2(1n)h. On suppose dans la suite que la pression géostatiquePest telle queP>2sy/3.
1
1. Mise en équations 1.1.Inconnues principales: Compte tenu de la symétrie du problème on utilise les coordonnées sphériques (r,q,j). Par ailleurs, 3 le changement de variabler= (r/a)s’avère utile : 1/3 r=aravecr[1,+¥[(1) La paroi de la cavité correspond àr=1. L’unique composante non nulle du vecteur déplacement estur=u(r,t)fonction de la variable d’espaceret du temps réelt. Les déformations totales non nulles sont la déformation circonférentielleeq=ej=u/ret la déformation radialeer=u,r; d’où : u=req(2) ¶ ¶ et, commer=3r: r¶r er=3req,r+eq(3) En ce qui concerne les contraintessr(radiale) etsq=sj (orthoradiales) l’état de référence (pourt<0) est caractérisé par : sr(r,t) =sq(r,t) =P. Les variations des contraintes sont :Sr=sr+PetSq=sq+P, d’où : sr=SrP(4) sq=SqP(5) s ss L’équation d’équilibre,r,r+2(rq)/r=0 devient alors : Sr,r+Srou encore : sq= (1/2)r r Sq= (3/2)Sr,r+Sr(6)