Cet ouvrage fait partie de la bibliothèque YouScribe
Obtenez un accès à la bibliothèque pour le lire en ligne
En savoir plus

Cours d'histoire 1ere S, L, ES : La République et les évolutions de la société française

4 pages

Téléchargez ce document pour avoir le cours sur la République et la question ouvrière (le Front populaire)

Publié par :
Ajouté le : 06 février 2014
Lecture(s) : 0
Signaler un abus
Première S, histoire
Thème 5 – Les Français et la République
LMA, 2011-2012
Question 2 – La République et les évolutions de la société française
Cours 1 La République et la question ouvrière : le Front popu-laire
I La formation et la victoire du Front populaire
1. Aux origines du Front populaire, une crise multiple
1931. Elle se manifeste par une chuteLa crise économique frappe la France à partir de des exportations et de la production et par une augmentation du chômage. En quelques années, le nombre de chômeurs est supérieur à 400 000 et la faible protection sociale entraîne un développent de la pauvreté. La politique de déflation aggrave encore la situation des ouvriers qui voient leur pouvoir d'achat dimi nuer. Le mécontentement social se traduit par des grèves, dès 1935. La crise est également politique : la presse et les ligues d'e xtrême droite, parfois d'ins-piration fasciste, dénoncent une classe politique qu'elle s jugent corrompue et incapable. Dans le même temps, la gauche est divisée entre radicaux, communistes (SFIC) et so-cialistes (SFIO), qui ne sont pas sur la même ligne politique pour apporter des réponses à la crise et répondre à la question sociale. Le monde syndical est également divisé, entre la CGT et la CGT-U. La crise se cristallise le 6 février 1934 : une manifestation organisée à l'appel des ligues dégénère, place de la Concorde à Paris. Des manifestants tentent de prendre d'assaut le Palais Bourbon et les arontements avec la police font plusieurs victimes. Au lende-main des événements, la presse socialiste (Le Populaire) et communiste (L'Humanité) dénoncent une tentative de coup d'Etat fasciste, tandis que l'extrême-droite s'acharne contre la " République des voleurs et des assassins ".
2. La formation et la victoire du Front populaire
 ontre classe ", le PCFSous l'impulsion de Staline qui met fin à la tactique " classe c dirigé par Maurice Thorez change de tactique. En 1935, les partis et syndicats de gauche s'allient au sein d'une coalition, le " Front populaire ". Le 1 4 juillet 1935, de grandes manifestations communes sont organisées contre la menace fasciste. Elles rassemblent un majorité d'ouvriers et d'employés. à rédiger un programme de compromis, fondé sur une interventionLa gauche parvient de l'Etat dans l'économie visant à relancer la consommation et répondre à la fois aux aspirations des classes populaires laminées par la crise tout en rompant avec les po-litiques d'austérité. La gauche unie se dote d'un slogan : " l e pain, la paix, la liberté ".  ionUne nouvelle manifestation commune est organisée à l'occas du 14 juillet 1936 et aux élections législatives d'avril-mai 1936, la discipl ine républicaine permet à l'al-liance de gauche d'emporter une nette victoire. Le socialis te Léon Blum devient pré-sident du Conseil et forme un gouvernement composé de socialistes et de radicaux. Il n'y a pas de ministres communistes, le PCF préférant adopter u ne tactique de " soutien sans participation ".
Jean-ChristopheDelmas
1
Un pour Un
Permettre à tous d'accéder à la lecture
Pour chaque accès à la bibliothèque, YouScribe donne un accès à une personne dans le besoin