Cet ouvrage fait partie de la bibliothèque YouScribe
Obtenez un accès à la bibliothèque pour le lire en ligne
En savoir plus

Le numérique une aubaine pour l'histoire

De
3 pages

  • redaction

  • mémoire


30 APPLICATIONS PÉDAGOGIQUES L e s im a g e s n u m é ri q u e s Le numérique, une aubaine pour l'histoire L'histoire des arts a vite vu quel bénéfice il y avait à exploiter les technologies : d'abord du côté des enseignants, pour stocker les images et les présenter, puis, de plus en plus, du côté des élèves, qui rendent leurs productions sous forme numérique, du simple texte saisi au DVD. Michel Lechevalier PROFESSEUR D'HISTOIRE DES ARTS AU LYCÉE GÉRARD-DE-NERVAL, NOISIEL, 77 COORDONNATEUR ACADÉMIQUE DE CRÉTEIL I l y a maintenant une dizaine d'années quel'histoire des arts est venue compléter la listedes enseignements artistiques dispensés en lycée. Le succès est au rendez-vous, puisque aujourd'hui 140 lycées offrent cette discipline à leurs élèves, soit comme spécialité pour les litté- raires, soit en option pour toutes les sections. Il ne s'agit pas d'un enseignement de pratique artistique, mais de mise en perspective historique de ces pratiques. Il englobe non seulement les arts plastiques autour de l'architecture, de la peinture et de la sculpture mais aussi la musique, la photographie, le cinéma, la bande dessinée, le théâtre… Les cours sont assurés par une équipe de professeurs de différentes disciplines, arts plastiques, éducation musicale, histoire, lettres… des partenariats étant par ailleurs mis en place avec les institutions culturelles du voisinage.

  • programme de l'histoire des arts

  • option histoire des arts

  • dizaine de minutes sur le thème des journées du patrimoine

  • histoire de l'art

  • professeur d'histoire des arts au lycée gérard

  • art plastique


Voir plus Voir moins
30
APPLICATIONS PÉDAGOGIQUES
Les images numériques
Le numérique,
une aubaine pour l’histoire
L’histoire des arts a vite vu quel bénéfice il y avait à
exploiter les technologies : d’abord du côté des
enseignants, pour stocker les images et les
présenter, puis, de plus en plus, du côté des élèves,
qui rendent leurs productions sous forme numérique,
du simple texte saisi au DVD.
Michel Lechevalier
PROFESSEUR D'HISTOIRE DES ARTS AU LYCÉE GÉRARD-DE-NERVAL, NOISIEL, 77
COORDONNATEUR ACADÉMIQUE DE CRÉTEIL
I
l y a maintenant une dizaine d’années que
l’histoire des arts est venue compléter la liste
des enseignements artistiques dispensés en
lycée. Le succès est au rendez-vous, puisque
aujourd’hui 140 lycées offrent cette discipline à
leurs élèves, soit comme spécialité pour les litté-
raires, soit en option pour toutes les sections.
Il ne s’agit pas d’un enseignement de pratique
artistique, mais de mise en perspective historique
de ces pratiques. Il englobe non seulement les
arts plastiques autour de l’architecture, de la
peinture et de la sculpture mais aussi la musique,
la photographie, le cinéma, la bande dessinée, le
théâtre… Les cours sont assurés par une équipe
de professeurs de différentes disciplines, arts
plastiques, éducation musicale, histoire, lettres…
des partenariats étant par ailleurs mis en place
avec les institutions culturelles du voisinage.
L’élève est mis en contact direct avec les
oeuvres, grâce à des voyages d’étude ou des sor-
ties pédagogiques, mais la médiation de l’image,
et particulièrement de l’image numérique, est
évidemment nécessaire pour illustrer l’ensemble
des programmes.
Du matériel de qualité
Le lycée Gérard-de-Nerval de Noisiel à Marne-la-
Vallée est un des premiers à avoir ouvert une
option histoire des arts, dès 1993. Cet enseigne-
ment est aujourd’hui bien enraciné dans l’éta-
blissement puisque près d’un élève sur trois suit
les cours dispensés par une équipe de six pro-
fesseurs de disciplines diverses.
L’ouverture des élèves d’histoire des arts à l’ou-
til numérique nécessite du matériel de qualité. Le
dépôt d’un « Projet multimédia pour l’histoire
des arts » a donc été effectué auprès de l’admi-
nistration du lycée. Le soutien du chef d’établis-
sement et quelques aides au niveau de l’académie
et de la Région ont permis l’acquisition d’un maté-
riel et de logiciels performants (appareils photo
et caméscopes numériques, scanner à plat et
scanner de diapositives et de négatifs, ordina-
teurs dont un portable, vidéoprojecteur, impri-
mantes, différents logiciels Adobe comme Pho-
toshop, Premiere ou InDesign…). Il ne suffit
naturellement pas de posséder un tel matériel, il
faut aussi donner envie aux élèves de s’en servir.
C’est dans cette perspective que l’outil numé-
rique est largement utilisé par les professeurs.
Un support de cours pour l’enseignant
Pendant les cours d’histoire des arts, le vidéo-
projecteur, relié à l’ordinateur portable, est en
fonctionnement permanent. Le plan du cours s’af-
fiche sur le tableau blanc antireflet qui fait fonc-
tion d’écran. Ce plan est présenté sous la forme
d’une page web, afin d’établir des liens entre les
différentes parties et sous-parties de la leçon et
les images ou ensembles d’images numériques
correspondantes. Il suffit de cliquer sur un point
du plan pour faire apparaître l’image. Grâce à ce
va-et-vient entre plan et documents numérisés,
l’élève se repère en permanence dans le dérou-
lement de la leçon.
Certains documents sont naturellement impri-
més et distribués aux élèves, d’autres sont
envoyés directement par le Web à ceux qui en
font la demande, en particulier pour réaliser les
dossiers. Outre les images utilisées pour les cours,
le professeur dispose pour chaque partie du pro-
gramme d’un stock important d’images numé-
riques prises à l’aide d’un appareil photo de bonne
qualité. Celui-ci est complété par la numérisa-
tion de diapositives et par une sélection d’images
prises par les élèves à l’occasion de sorties ou de
« Ainsi, cette
année, deux
élèves ont réalisé
un DVD d’une
durée d’une
dizaine de
minutes sur le
thème des
Journées du
patrimoine à
Noisiel… »
Page d'un mémoire
d'élève en TPE.
Un pour Un
Permettre à tous d'accéder à la lecture
Pour chaque accès à la bibliothèque, YouScribe donne un accès à une personne dans le besoin