Cet ouvrage fait partie de la bibliothèque YouScribe
Obtenez un accès à la bibliothèque pour le lire en ligne
En savoir plus

Commentaire composé de la scène IV, l'île des esclaves de Marivaux

De
3 pages
Marivaux, auteur du XVIIIe siècle, a écrit l’île des esclaves en 1725. La pièce met en scène deux maîtres, Iphicrate et Euphrosine, ainsi que leurs esclaves respectifs, Arlequin et Cléanthis. Ceux-ci ont échoué sur une île nommée « l’île des esclaves ». La loi de cette île veut que les maîtres deviennent esclaves et, inversement, que les esclaves deviennent les maîtres de ces derniers. Trivelin, le chef de l’île, procède donc à l’échange des rangs sociaux des personnages. Il demande ensuite aux deux esclaves de dresser un portrait de leur maître afin que ceux-ci se rendent compte des attitudes ridicules qu’ils adoptent.
Voir plus Voir moins
Axelle Rollier 301
30 décembre 2007 Français – M. Froidevaux
Commentaire composé : Marivaux, l’île des esclaves, scène IV
Marivaux, auteur du XVIIIe siècle, a écrit l’île des esclaves en 1725. La pièce met en scène deux maîtres, Iphicrate et Euphrosine, ainsi que leurs esclaves respectifs, Arlequin et Cléanthis. Ceux-ci ont échoué sur une île nommée « l’île des esclaves ». La loi de cette île veut que les maîtres deviennent esclaves et, inversement, que les esclaves deviennent les maîtres de ces derniers. Trivelin, le chef de l’île, procède donc à l’échange des rangs sociaux des personnages. Il demande ensuite aux deux esclaves de dresser un portrait de leur maître afin que ceux-ci se rendent compte des attitudes ridicules qu’ils adoptent. Cléanthis s’est donc attelée à sa tache avec le plus grand enthousiasme et fait un portrait très inconfortable pour Euphrosine. Ensuite, Trivelin demande à Euphrosine d’avouer expressément qu’elle se reconnaît dans ce portrait risible en échange de quoi elle pourra retrouver son statut de maître auprès de Cléanthis. Cependant,celle-cirefuse.
Un des thèmes majeurs de cette quatrième scène est la remise en questiondesoi-même. En effet, Euphrosineest confrontée pourla première fois de sa vieà se remettre en question. Cependant, elle n’accepte pas de se prêter au jeu surtout lorsqu’il s’agit de critique de la part d’un simple esclave. Au cours de cette scène nous assistons à l’évolution d’Euphrosine quipréfère sa libertéà son amour-propre.
La scène peut se séparer en trois parties. Durant la première partie, Euphrosine nie entièrement et est révoltée ainsi qu’insolente envers Trivelin. «Vous êtes des barbares »,dit Euphrosine. En effet, Trivelin est à la base un esclave comme les autres,d’oùEuphrosine utilise le mot « barbare ». Ce mot démontre le problème de 1 communication entre maîtres et esclaves.
Ensuite, pour Euphrosine tout ce qu’a pu dire Cléanthissont« pareilles de faussetés ». En réalité, cesaccusationssontmais elles risqueraient vraies
1 Pourquoi faites-vous cette remarque qui semble intéressante ?
1
Un pour Un
Permettre à tous d'accéder à la lecture
Pour chaque accès à la bibliothèque, YouScribe donne un accès à une personne dans le besoin