//img.uscri.be/pth/9b9f3cc73509ae8d75268bb98106ca6ecef1e24a
La lecture en ligne est gratuite
Le téléchargement nécessite un accès à la bibliothèque YouScribe
Tout savoir sur nos offres
Télécharger Lire

La nouvelle critique sociale - du Collectif République des Idées

De
16 pages
Cet ouvrage est un recueil de six articles ayant fait l'objet d'une publication dans le journal Le Monde entre novembre 2005 et avril 2006, auxquels ont été ajoutés un texte de Martin Hirsch et une introduction de Pierre Rozanvallon et de Thierry Pech. Les auteurs postulent que le malaise de la société française actuelle repose sur son incapacité à établir et à décrypter les changements qu'elle a connus depuis la fin des Trente Glorieuses, car « la réalité résiste aux concepts traditionnels avec lesquels on l'appréhende ». L'objectif est donc de fonder une nouvelle critique sociale pour donner ainsi « à la société la force et la capacité de se changer ».
Etudiante Mastère Spécialisé Management du Développement Durable - HEC Paris - 2006-2007
Voir plus Voir moins






Observatoire du Management Alternatif
Alternative Management Observatory
__

Fiche de lecture


La nouvelle critique sociale

Collectif : Philippe Azkénazy, Louis Chauvel, Laurent
Davezies, François Dubet, Marie Duru-Bellat, Martin Hirsch,
Eric Maurin, Thierry Pech, Thomas Piketty, Pierre
Rozanvallon, Pierre Veltz

Mai 2006







Françoise d’Estais – Février 2007
Mastère Management du Développement Durable – HEC Paris
2006-2007
D’Estais.F - Fiche de lecture : «La nouvelle critique sociale» –Février 2007 1

Genèse de la fiche de lecture

Cette fiche de lecture a été réalisée dans le cadre du cours « Histoire de la critique »
donné par Eve Chiapello et Ludovic François au sein de la Majeure Alternative Management,
spécialité de troisième année du programme Grande Ecole d’HEC Paris.


Origin of this review

This review was presented in the “Histoire de la critique” course of Eve Chiapello and
Ludovic François. This course is part of the “Alternative Management” specialization of the
third-year HEC Paris business school program.































Charte Ethique de l'Observatoire du Management Alternatif
Les documents de l'Observatoire du Management Alternatif sont publiés sous licence Creative Commons
http://creativecommons.org/licenses/by/2.0/fr/ pour promouvoir l'égalité de partage des ressources intellectuelles
et le libre accès aux connaissances.
L'exactitude, la fiabilité et la validité des renseignements ou opinions diffusés par l'Observatoire du Management
Alternatif relèvent de la responsabilité exclusive de leurs auteurs.
D’Estais.F - Fiche de lecture : «La nouvelle critique sociale» –Février 2007 2 La nouvelle critique sociale

Première date de parution : Mai 2006, Editeur : Le Seuil, Paris

Résumé : Cet ouvrage est un recueil de six articles ayant fait l’objet d’une publication dans le
journal Le Monde entre novembre 2005 et avril 2006, auxquels ont été ajoutés un texte de
Martin Hirsch et une introduction de Pierre Rozanvallon et de Thierry Pech.
Les auteurs postulent que le malaise de la société française actuelle repose sur son
incapacité à établir et à décrypter les changements qu’elle a connus depuis la fin des Trente
Glorieuses, car « la réalité résiste aux concepts traditionnels avec lesquels on l’appréhende ».
L’objectif est donc de fonder une nouvelle critique sociale pour donner ainsi « à la société la
force et la capacité de se changer ».

Mots-clés: nouvelles précarités, métamorphoses du territoire, pénibilité au travail,
déclassement social, fracture générationnelle, discrimination positive, formes modernes de
pauvreté.


The new social criticism

First published in May 2006, Editor: Le Seuil, Paris

1
Abstract: This book is a compendium of six articles that were published in Le Monde
between November 2005 and April 2006, a text by Martin Hirsch and an introduction by
Pierre Rozanvallon and Thierry Pech.
The authors postulate that the French social unrest relies on the inability to set and
2
decipher the changes appeared since the end of the Trente Glorieuses , because « reality
resists to the traditional concepts we use to apprehend it ». The objective is therefore to
establish a new social criticism in order to give the society the strength and ability to change
itself ».

Key words: new precariousness, metamorphosis of the territory, hard labour conditions,
change of the social class perspective, generation gap, positive discrimination, modern forms
of poverty.

1 French newspaper
2
Name of the 30 year boom period in France after World War II
D’Estais.F - Fiche de lecture : «La nouvelle critique sociale» –Février 2007 3
Table des matières


1. Résumé de l’ouvrage ............................................................................................................ 5
1.1. Thématiques de l’ouvrage .......................................................................................... 5
1.2. Approche synthétique des thématiques de l’ouvrage................................................. 6

2. Commentaires critiques..................................................................................................... 14
2.1 Les textes au crible de la « critique »......................................................................... 14
2.2 Apports et critique de l’ouvrage................................................................................. 16


D’Estais.F - Fiche de lecture : «La nouvelle critique sociale» –Février 2007 4 1. Résumé de l’ouvrage

1.1. Thématiques de l’ouvrage

Universitaires pour la plupart - seul l’un d’entre eux est un praticien-, les auteurs des
textes éclairent la nouvelle réalité sociale française à l’aide de leurs analyses, avec « une
patience documentaire tenue à l’abri des généralités hâtives, et une largeur de vue suffisante
pour dresser un nouveau portrait d’ensemble de la société à l’écart des conventions et des
convenances ».

Sept thèmes sont analysés :
• Les nouvelles précarités
• Les métamorphoses du territoire
• L’impact des nouvelles formes de pénibilité au travail
• Le déclassement social
• La fracture générationnelle
• La discrimination positive
• Les formes modernes de pauvreté.












D’Estais.F - Fiche de lecture : «La nouvelle critique sociale» –Février 2007 5 1.2. Approche synthétique des thématiques de l’ouvrage

Le tableau ci-dessous donne une approche synthétique des sept thèmes abordés :



Auteur et Texte Réalité Perspectives de solution


Eric Maurin L’utilisation d’anciens mots recouvre
« Les nouvelles de nouvelles réalités :
précarités »
• La classe ouvrière, de puissante et
organisée est devenue un
prolétariat invisible et dispersé

• Les professions intermédiaires :
elles se composent d’une part
d’une fonction publique
surdiplômée et agressée par la
diminution du périmètre de l’état,
et d’autre part d’un secteur privé
menacé par l’insécurité

• Les cadres ont vu leur statut
banalisé

On assiste à une fragilisation générale
des relations d’emploi (CDD) et à un
risque accru de perte d’emploi,
surtout dans le secteur des services.

La cause de cette évolution est
D’Estais.F - Fiche de lecture : «La nouvelle critique sociale» –Février 2007 6 rechercher dans un passage à une
économie de services, bien plus que
dans la mondialisation

D’autres tendances sont à notifier :
Isolation du salariat car structures
plus petites ;
augmentation des tensions : pressions
du marché et des clients ;
arrangements horaires et conditions
de travail très divers : sentiment
d’injustice et d’arbitraire.

Ces tendances ont comme
incidence des inégalités dans le
rapport à l’avenir et dans le degré de
socialisation. Ce processus de
séparation traverse toute la société.


Laurent Davezies et Trois grandes réalités demeurent
Pierre Veltz encore invisibles aux yeux du public :
« Les
métamorphoses du • Les différences entre les régions se
territoire : nouvelles sont estompées alors que les
mobilités, nouvelles inégalités intra urbaines se sont
inégalités » aiguisées :
- décalage entre Ile de France
et reste du pays ;
- au sein des agglomérations,
on assiste à la mise en place
de clubs de communes riches
et de clubs de communes
D’Estais.F - Fiche de lecture : «La nouvelle critique sociale» –Février 2007 7 pauvres.

• Montée des mobilités :
- mobilités intra urbaines
subies ;
- déplacements à longue et
moyenne distances choisis
Cette montée des mobilités
accentue la multi appartenance
territoriale pour une partie de la
population, créant de nouvelles
inégalités. Elle entraîne une
redistribution privée en faveur des
régions bien dotées par la nature.
Elle se caractérise également par
un écheveau de flux de revenus et
de dépenses extrêmement intégrés
au plan national.

• On assiste à une nouvelle division
entre une France bien insérée dans
les concurrences économiques
mondiales (grandes
agglomérations) et une France
vivant de la redistribution,
publique et privée.


Philippe Askénazy L’amélioration progressive des Diagnostic : défaillance d’un
« Conditions de conditions de travail au long du XXe compromis collectif et
travail : l’impact des siècle s’est inversée dans les années impréparation des élites
nouvelles formes de 90. Les formes traditionnelles et
pénibilité » nouvelles de pénibilité se cumulent
D’Estais.F - Fiche de lecture : «La nouvelle critique sociale» –Février 2007 8 aujourd’hui :
Les métiers pénibles et utiles n’ont
pas tous disparu ;
L’exposition des salariés aux risques
et pénibilités a augmenté :
• produits chimiques, lourdes
charges, piétinement
• les contraintes organisationnelles
(rythmes et délais) sont accrues ;
les méthodes d’optimisation du
travail développées dans
l’industrie sont appliquées aux
services.

C’est la résultante d’un choix
organisationnel et technologique : le
productivisme réactif s’impose dans
les organisations (normes ISO, ERP).

C’est une exception française : dans
les autres pays développés on assiste
à un reflux de ces pénibilités (seules
les maladies professionnelles
psychologiques continuent de
s’accroître).


Marie Duru-Bellat et L’ancien processus de promotion et Il s’agit de maintenir des
François Dubet de mobilité sociale est devenu objectifs de justice :
« Déclassement : menace de chute et de déclassement : • viser l’égalité des
quand l’ascenseur les écarts de revenus entre les chances
social descend » trentenaires et les quinquagénaires • se préoccuper du sort des
n’ont cessé de se creuser. vaincus dans la
D’Estais.F - Fiche de lecture : «La nouvelle critique sociale» –Février 2007 9 compétition
Cause : les emplois qualifiés méritocratique :
croissant moins rapidement que les répartition équitable des
diplômes, de plus en plus de jeunes risques et des protections
scolairement qualifiés n’accèdent pas • accès au logement et la
aux emplois auxquels ils pensaient santé
pouvoir prétendre.

Conséquences : Au niveau de la formation :
• Les rapports entre les générations • Renforcer la culture
sont profondément déséquilibrés ; commune acquise au
• Le déclassement touche toutes les cours des études
catégories sociales mais obligatoires et donner à
inégalitairement : le capital social tous les jeunes les bases
préservant les classes favorisées. pour reprendre un jour
des formations
Cette évolution constitue une • Coupler plus activement
expérience douloureuse pour les les formations à l’emploi
jeunes : amertume voire violence et et à la vie active (certains
décrochement vis-à-vis de l’école. On pays le font)
assiste à une peur de la prolétarisation • Renforcer les dimensions
et de la sous-prolétarisation pour la culturelles et proprement
classe ouvrière. Les classes éducatives des formations
moyennes se ferment sur elles-mêmes
et développent des stratégies
d’évitement : défense des avantages
acquis, regroupement géographique,
choix des établissement scolaires.

On assiste à une transformation de la
représentativité politique : le clivage
droite gauche est devenu fracture sur
les risques et protections.
D’Estais.F - Fiche de lecture : «La nouvelle critique sociale» –Février 2007 10